Piano

8 médias.
  • MILANOVA , Albena
    Piano. Entretien filmé. Albena Milanova revient sur les facteurs de dévastation de la région Nord-Est de la Bulgarie, en les rattachant à la première campagne russe de Sviatoslav en 968. La guerre russo-byzantine a eu lieu sur le territoire bulgare, mais tant dis que les sources écrites bulgares attestent que les destructions sont de la faute des Byzantins, ces-derniers les renient. En effet, la Byzance considérait le Bulgare comme partie intégrante de l’Empire et leur but est la reconquête de ce territoire perdu plus que du pillage.
  • MILANOVA , Albena
    Piano. Entretien filmé. En conséquence de la désertion de la région Nord-Est du pays, la région du Sud connut un fort peuplement, grâce à la migration des habitants du Nord-Est, à la fin du Xe et à la première moitié du XIe siècle. Il y a une concentration dans le bassin sub-balkanique, la région de la Thrace et les plaines occidentales. Le Sud étant la zone frontalière entre la Bulgarie et la Byzance, la politique byzantine en fait un territoire sécurisée, non-attrayant pour les tribus barbares aux dépens de la région du Nord-Est. En outre, des réseaux vastes d’habitats non-fortifiés se sont installés à l’Ouest du territoire. On observe ainsi un exode interne au pays.
  • BOCQUET-APPEL, Jean-Pierre
    Piano. Entretien filmé. En poursuivant son idée sur les données non-conventionnelles de la paléodémographie, Jean-Pierre BOCQUET-APPEL propose plusieurs niveaux d’interprétation de ces données. Tout d’abord, à partir des données archéologiques, comme la distribution des squelettes dans les nécropoles permet de reconstruire la somme d’âge individuelle des squelettes mais de point de vue démographique, il est plus intéressant d’en extraire une information sur la distribution globale. Cet aspect technique du travail du démographe amène à la confusion des échelles de valeurs. Sa démographie rapproche plus des sciences naturelles que la sociologie et les facteurs culturelles du dynamisme démographique.
  • MILANOVA , Albena
    Piano. Entretien filmé. La deuxième vague de peuplement selon Albena Milanova s’est constituée dans le développement rural sous le règne de l’empereur byzantin Manuel 1er Comnène. La stabilité politique et la condition climatique favorable ont contribué à la mise en valeur des grandes propriétés monastiques et aristocratique dans les territoires du Nord. Tandis que le Sud est habité par la noblesse byzantine, le Nord est délaissé à la seule culture des terres de cette dernière. A cette initiative, les campagnes connaît un épanouissement, comme le témoigne les actes de monastère ainsi que la découverte des sceaux privés, témoignant d’une correspondance entre le propriétaire et leur intendants. La proposition d’Albena Milanova réfute l’axiome historiographique précédemment établi selon lequel la noblesse ne contribuait pas au développement rural.
  • MILANOVA , Albena
    Piano. Entretien filmé. La deuxième forte vague de désertion de la région Nord-Est est due à une série d’invasions répétitives par les tribus Petchenègues de 1030-1050 d’une fréquence annuelle. La Byzance installe ces tribus nomades de 800 mille personnes dans ce territoire. Aux XVe et XVIe siècles, les sites fortifiés sont complètement abandonnés pour un nouveau mode de peuplement autour des axes principaux de communication, à savoir le Danube, la Mer Noire et le Près-Balkan.
  • BOCQUET-APPEL, Jean-Pierre
    Piano. Entretien filmé. Jean-Pierre BOCQUET-APPEL élabore la question de la démographie spatiale. A l’inverse des données agrégées, cette technique permet de reconstruire la variation des données en tout point sur une carte. Paru dans le supplément « The Population », il met au point un outil afin de quantifier la vague de la chute de la fécondité en Europe du XIXe au XXe siècles et l’expansion spatiale de la contraception au Royaume-Uni. Or, en essayant de transposer la méthode en Inde, il échoue à cause de manque de variables. Le problème pour l’Inde se situe au niveau de la relation entre population et religion, et non des aspects quantifiables.
  • BOCQUET-APPEL, Jean-Pierre
    Piano. Entretien filmé. Jean-Pierre BOCQUET-APPEL définit la démographie comme technique permettant de quantifier les entrées et les sorties d’une population, en se fondant sur des données issues de la statistique. Sa recherche concernant une démographie du passée, il est contraint d’utiliser les données spécifiquement archéologiques et de transformer celles-ci en termes démographiques. A travers son étude, la problématique essentielle est la colonisation de la planète depuis l’an 1 million 8 à aujourd’hui, des hommes archaïques aux hommes actuels. Il stipule que la dynamique d’expansion des humains est due à la pression démographique qui oblige les hommes à modifier la productivité dans l’économie afin de nourrir de plus en plus de personnes. Or, aujourd’hui il existe un paradoxe : les pays occidentaux, principaux pays de productivité ne sont pas des pays à haut niveau de fécondité. La progression démographique semble donc fonctionner indépendamment des habitats.
  • BOCQUET-APPEL, Jean-Pierre
    Piano. Entretien filmé. La découverte en mai 1968 de la nécropole Loisy-en-Brie et d’une hypogée amène Jean-Pierre BOCQUET-APPEL à constituer sa thèse du troisième cycle. A partir de l’étude de ces squelettes, il reconstruit la distribution des âges et les âges immatures, afin de comparer les différents standards d’âges du Néolithique et de l’époque actuelle, postindustrielle. L’hypogée, grande galerie où ont été exhumés les morts, critique la façon d’analyser la population par les autres démographes. Afin de répondre aux problèmes techniques, Jean-Pierre BOCQUET-APPEL mélange les données démographiques non-conventionnelles et les données démographiques spatiales.