Italie

13 médias.
  • SHAMIR Igal
    Italie: Violon. Concert(s). A l’occasion des 15e Rencontres d’Aubrac, manifestation internationale, les organisateurs ont choisi d’aborder le thème : Vertige de l’imposture. Il s’agit ici d’un concert-conférence présenté par Igal Shamir, violoniste et écrivain renommé. Il entreprend de nous faire découvrir un aspect méconnu de la musique classique : celle de l’imposture. Et chacune des anecdotes qu’ils nous livrent sont sublimées par de morceaux de violons.
  • BERNARD Pierre-Joan
    Italie: Occitan. Extrait d'un colloque filmé. Cette vidéo présente l’intervention de Pierre-Joan BERNARD, Université Lyon III, archivistique et histoire médiévale, au sujet du rôle de l’occitan dans les actes de la chancellerie seigneuriale de Montpellier entre les XIIe et XIIIe siècles. Cette intervention à lieu dans le cadre du colloque « Nouvelle recherche en domaine occitan : approches interdisciplinaires », qui s’est tenu à l’institut des Etudes Occitanes, Albi, France, les 11 et 12 Juin 2009. Sa communication, explique-t-il, s’attache à étudier le rôle de l’occitan dans les chartes seigneuriales de Montpellier entre le moyen-âge classique et tardif. En effet, alors que dans d’autres villes occitanes, la langue d’oc est couramment employée comme langue écrite, à Montpellier le latin domine. Or, il semblerait que cette spécificité soit liée à un choix politique volontaire.
  • DA RE, Maria Gabriella
    Italie: Céréale et dérivés, Mouture des céréales, Meules et moulins. Maria Gabriella Da Re, anthropologue à l’université de Cagliari en Sardaigne, explique que le moulin à âne a tenu une place particulière dans la culture sarde jusqu’à l’arrivée des moulins électriques à la fin du XIXe siècle. De la ville à la campagne, des maisons riches aux pauvres, le moulin à âne a été reconnu comme signe de la suprématie séculaire de la tradition. Malgré l’apparence archaïque, les techniques de construction variant peu, il permet d’obtenir un grain très fin. D'autre part, l’âne en tant que symbole de fidélité en Sardaigne, représente aussi une éthique.
  • CARON Bertrand
    Italie: Occitan. Extrait d'un colloque filmé. Cette vidéo présente l’intervention de Bertrand CARON, ayant suivi une formation d’archiviste paléographe à l’Ecole Nationale des Chartes. Il s'exprime au sujet de la coexistence et de l’interpénétration des langues en Limousin aux XIVe et XVe siècles. Cette intervention à lieu dans le cadre du colloque « Nouvelle recherche en domaine occitan : approches interdisciplinaires », qui s’est tenu à l’Institut des Etudes Occitanes, Albi, France, les 11 et 12 juin 2009. Sa communication, comme il le dit lui-même, porte sur le multilinguisme (occitan, latin, français, dans les relations entre pouvoir local, à savoir le consulat du château de Limoges, et pouvoirs centraux ici le roi de France et le roi d’Angleterre en tant que duc d’Aquitaine. Il tente de montrer, à travers les documents subsistants et notamment les multiples rédactions des coutumes, comment s’emploie chaque langue, dans quel but elle est utilisée et quels problèmes les indispensables traductions suscitent. Il s’intéresse également à l’autorité dont chaque langue est investie dans le cadre de la lutte juridique opposant le vicomte de Limoges au Consulat, et aborde donc plus généralement la place de l’écrit dans ce conflit.
  • BETTETINI, Gianfranco
    Italie: L'analisi semiotica applicata al cinema e ai nuovi media. In questa breve intervista, Gianfranco Bettetini presenta il suo percorso dall’attività professionale nel cinema alla semiotica del cinema e dei nuovi media. Il suo percorso coincide, negli anni sessanta, con lo sviluppo della semiotica del cinema e la sua emancipazione dalla semiotica del linguaggio verbale. La ricerca semiotica di Gianfranco Bettettini si concentra, dunque, sul concetto di icona e sulla dimensione pragmatica con concetti come soggetto enunciatario. Nell’intervista vengono offerti anche alcuni spunti per l’analisi dei nuovi media e viene affrontato il tema dell’eccesso di informazioni e della necessità di una memoria selettiva. è Professore di Teoria e Tecniche delle Comunicazioni di Massa all' Università Cattolica di Milano. Oltre ad essere uno studioso di comunicazione e semiotica, Gianfranco Bettetini è anche scrittore, regista e sceneggiatore. Ha avuto un ruolo molto rilevante nell’applicare la semiotica allo studio dei media. I temi di interesse sono: cinema, nuovi media, rapporto tra comunicazione e società, industria culturale, ricostruzione critica della storia della televisione.
  • ECO, Umberto
    Italie: Liste d'expressions relatives aux sujets traités. Un percorso storico, dalla nascita della semiotica fino ai giorno nostri in cui l'epoca digitale e lo sviluppo delle scienze cognitive e della comunicazione vengono intergrate e studiate nell'analisi della semiotica, ponendo nuove sfide di analisi e di ricerca basate su parametri opposti al passato.
  • PAIONI, Pino
    Italie: Il Centro Internazionale di Scienze Semiotiche, un riferimento internazionale. In questa intervista Pino Paioni descrive l'ambiente semiotico europeo sul finire degli anni sessanta e racconta la nascita e le caratteristiche del Centro di Semiotica di Urbino. Uno spazio in cui si incontrano importanti studiosi di semiotica, linguistica ma anche antropologia: da Algirdas J. Greimas a Claude Lévi-Strauss. Il centro diviene il luogo di costituzione della prima generazione di semiotici e della formazione delle generazioni successive. La storia della semiotica si intreccia, in questa intervista, con le storie e gli aneddoti che riguardano studiosi come Roland Barthes, Jurij Lotman, Michel de Certau.
  • Italie: Berio. Extrait d'un colloque filmé. Daniel Durney aborde ici le cri comme un débordement. Il s’agit d’un écart de la voix comme l’on parle d’écart de langage. Bien que la musique classique aime et recherche l’homogénéité, la musique contemporaine (à partir des années 1060) cherche, elle, à « déborder » de ce carcan. La voix perd en propreté ce qu’elle gagne alors en intensité, mais cette transformation, la théâtralité qui en est induite, ne doit pas être gratuite. Daniel Durney distingue quatre critères qui définissent le cri : l’élargissement de l’appareil phonatoire ; la disparition du langage articulé et la prééminence du son ; la préférence pour les messages cachés ; le refus de l’identification psychologique aux personnages. Le but de tout cela, d’après lui, est de sauvegarder l’imaginaire du spectateur. Il nous présente alors plusieurs compositeurs, leurs partitions et des extraits sonores de leurs travails. Tout d’abord Sequenza III de Berio, qui est une écriture sonore des émotions. Ensuite, l’oresteïa de Xenakis, inspirée du mythe de Cassandre. Puis, Stimmung de Stockhausen, un cœur pour 6 voix, avec des résonnances mystiques. Nuits, une pièce pour 12 chanteurs, de Xenakis. Et il finit avec un extrait d’Aventures, de Ligeti, un morceau pour trois chanteurs qui expriment tout un panel d’émotions. (la suite de l'intervention de Daniel Durney est disponible dans la deuxième partie de ce colloque)
  • Italie: Carmelo. Extrait d'un colloque filmé. Ce chapitre commence avec une rapide présentation réalisée par Daniel Pistone, professeur des universités. Catherine Naugrette et Myriam Tenant ont axé leur travail sur Carmelo Bene, acteur Italien du XXe siècle. Dès les années 1960, il est le premier acteur à parler et à penser sa pratique à travers, et par, la voix. Les deux chercheuses, professeurs des universités à Paris III, rappellent brièvement le parcours de l’acteur avant de s’arrêter sur l’une des prestations à laquelle elles ont assisté en 1981 à Bologne. Il se définit lui-même comme un acteur vocal travaillant sur l’amplification. Elles mentionnent ensuite plusieurs travaux auxquels il a participé avec des laboratoires. Catherine Naugrette et Myriam Tenant nous proposent d’écouter le Chant n°5 de l’enfer (La divine comédie, Dante), interprété par Carmelo Bene. Dans la dernière partie de cette intervention, les deux chercheuses reviennent sur le spectacle « MacBeth Horror Suite » de Carmelo Bene, elles décrivent les différentes séquences avant de présenter la première partie dans un extrait vidéo.
  • Italie: Conditions de l'immigration, Objets d'exil. Colloque filmé. Costanza MELI, présidente de l'association Isole, nous présente le projet mis en place par l'association. Il a pour but la constitution d'un musée et d'un centre de documentation des migrations à Lampedusa et a été mis en place grâce aux objets retrouvés et qui ont voyagés avec les migrants, ainsi que grâce à l'écoute de ces derniers.
  • Extrait de : Exposition « Rosées ».
    Italie: de Vinci. Exposition(s) artistique(s). A la fin de l’occupation japonaise les écoles étaient fréquemment fermées, Kim Tschang-Yeul avait donc prit l’habitude de fréquenter les bibliothèques où il a découvert des ouvrages sur Léonard de Vinci qui a eu un rôle décisif pour son parcours artistique. A cette époque, il était obligatoire de pratiquer le dessin au fusain, plus particulièrement de reproduire les modèles d’arts gréco-romains, pour intégrer les universités d’art.
  • Italie: Violon. Evénement(s) artistique(s) et littéraire(s). Igal SHAMIR nous propose dans ce chapitre l’interprétation au violon d’un psaume de David, roi musicien qui aurait fondé le premier conservatoire de musique de Jérusalem 3000 ans avant notre ère. En hébreux, le mot « violon », se traduit également « vérité ». Ainsi cet instrument exprimerait ce qu’il y aurait de vrai en nous.