Industrie céramique

7 médias.
  • Industrie céramique. Entretien filmé. Alain Taillemite intègre en 1963 la Compagnie Nationale de Porcelaine au côté de son père, Roger Taillemite. Il fait ses armes en prenant en charge la réorganisation de l’atelier de décoration de l’usine de Saint-Genoup puis occupe le poste de directeur de la CNP (partie commerciale). Dans cet entretien, il s’appuie sur ses propres souvenirs et fait appel aux souvenirs familiaux pour raconter l’histoire des Etablissements Taillemite depuis l’achat en 1911 par son grand-père Lucien Taillemite de la fabrique Darmet jusqu’à l’intégration de l'entreprise familiale au sein de la Compagnie Nationale de Porcelaine créée en 1960 pour faire face à la crise économique. En sus de l’usine Taillemite, la CNP regroupait l'usine Jacquin de Vierzon et la Porcelaine française du Centre de Saint-Genou. Alain Taillemite nous livre une histoire d’entreprise dynamique marquée par les innovations, riche en savoir-faire pointus. Il nous fait part des aléas économiques du secteur de la porcelaine et évoque avec tristesse le dépôt de bilan de l’entreprise en 1983.
  • Industrie céramique. Entretien filmé. Dans la première partie de cet entretien Daniel Caslin nous raconte sa formation, ses débuts dans le monde du travail, sa découverte du secteur de la porcelaine ou encore l'apprentissage des différentes étapes de modelage et coulage. Il détaille avec précision certains gestes techniques et évoque les différents métiers de l'usine, dont il décrit le bâtiment et l'organisation. Il revient sur l'ambiance qui y régnait, les relations avec le patron ou encore la reconnaissance dont jouissait l'usine pour la qualité de sa production.
  • Industrie céramique. Entretien filmé. Dans la deuxième partie de cet entretien, Daniel Caslin évoque l'organisation de l'usine de porcelaine Larchevêque dans laquelle il a passé l'essentiel de sa carrière, la place des femmes, l'évolution du marché et les crises vécues par le secteur. Il raconte sa reconversion en tant qu'enseignant à l'Ecole Nationale Professionnelle et évoque la vie sociale à Vierzon.
  • Industrie céramique. Entretien filmé. Après avoir obtenu un CAP Sténo-dactylo à l’Ecole Nationale Professionnelle Henri Brisson, Jeannette Poitrenaux intègre en 1950 l’entreprise de porcelaine Larchevêque (qui devient ensuite Porcelaine de Sologne), où elle travaille comme employée pendant 40 ans. Elle nous décrit son poste au sein du service comptabilité qu’elle occupe pendant 10 ans puis au sein du service commercial où elle termine sa carrière. Les belles anecdotes de Jeannette Poitrenaux nous informent des liens qui existaient entre les patrons et les employés : « il y avait un esprit de famille qui était formidable ! ». Ce témoignage fait revivre les nombreux moments de convivialité organisés par l’entreprise. Il est aussi question de la fermeture en 1980 de l’usine de Vierzon et de l’obligation d’aller travailler dans l’usine de Lamotte-Beuvron dans le Loir-et-Cher. Jeannette Poitrenaux exprime la rupture que cela a constitué : changement de rythme de vie et de travail, dégradation de l’ambiance générale une fois l’entreprise rachetée par Deshoulières.
  • Industrie céramique. Entretien filmé. Embauchée en 1966 au sein des établissements Robinet, Monique Bonnin est restée vingt-cinq années au poste de mécanicienne en confection, spécialisée dans les boutons. Elle partage dans ce témoignage sa passion pour son travail et détaille avec précision les différents types de boutons utilisés et les savoir-faire spécifique mobilisés. Elle évoque par ailleurs ses quatre années en tant qu'ouvrière en porcelaine chez Cirot Gadouin avant son arrivée chez Robinet et décrit les étapes de la fabrication des pièces de porcelaine. Elle raconte également les bonnes relations qu'elle entretenait avec ses patrons et la bonne ambiance de travail avec ses collègues chez Robinet.
  • Industrie céramique. Entretien filmé. Monique Chambonneau, ancienne ouvrière de porcelaine chez Cirot Gadouin nous accueille chez elle en présence de Françoise Turpin, ancienne ouvrière en confection chez Robinet. Les deux amies du même quartier reviennent au cours de cet entretien sur leur parcours professionnel respectif. Françoise Turpin évoque sa formation sur le tas chez Robinet, les différents postes occupés dans l’entreprise pendant onze années, l’ambiance familiale au travail, ou encore les Catherinettes. Monique Chambonneau insiste quant à elle davantage sur les savoir-faire propres aux différents postes qu’elle a occupé au sein de l’entreprise Cirot Gadouin. Que ce soit en évoquant la vie de quartier, l’ambiance au travail ou encore lors de la mobilisation de Mai 68, la solidarité entre ouvriers vierzonnais est au cœur du témoignage des deux amies.
  • Industrie céramique. Documentaires et reportages. Alain Taillemite, ancien directeur de la Compagnie Nationale de Porcelaine commente une série de photographies réalisées par Christophe Boutet vers 1980. S'y dévoilent les différentes ateliers et les opérations techniques dans le domaine de la porcelaine.