BARBOFF Mouette

14 médias.
  • BOURGEOIS, David
    BARBOFF Mouette: Anthropologues, Ethnologue, EHESS - Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris). Média filmique. David Bourgeois, co-directeur des moulins Bourgeois, nous présente son entreprise de meunerie, le choix des matières premières qu'il utilise, et sa collaboration avec l'ethnologue Mouette Barboff.
  • LUNDSTROM-BAUDAIS, Karen
    BARBOFF Mouette: Anthropologues, Ethnologue, EHESS - Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris). Karen Lundstrom-Baudais, chercheuse au CNRS, fait une présentation de chaque type de meule encore en usage au nord-ouest du Népal, soulignant leur fonction sociale dans une société principalement agraire.
  • COLLINS, Edward
    BARBOFF Mouette: Anthropologues, Ethnologue, EHESS - Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris). Edward Collins, écrivain anglais, propose une vision historique de l’évolution de la production alimentaire. Travaillant sur les aspects opérationnels et techniques de la production alimentaire, d’après lui la question se situe au niveau du système alimentaire. L’étude de la graine et son acheminement jusqu’à la table ont tous deux été l’objet de recherches. La composition des meules influe directement sur la mouture, ainsi dans les moulins à eau, l’utilisation simultanée de meules françaises et anglaises permet de travailler des qualités différentes de graines. A partir du XIXe siècle, le Royaume-Uni privilégie les meules industrielles afin de produire en plus grande quantité. Or, l’importation de graines dures au XXe siècle occasionne des dégâts sur les meules, obligeant les meuniers à trouver un nouveau type de pierre. Ils ont dû abandonner les meules traditionnelles pour de nouveaux mortiers qui permettent de séparer les graines des germes.
  • BOURGEOIS, Hubert, AGACHE, Guy
    BARBOFF Mouette: Anthropologues, Ethnologue, EHESS - Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris). Média filmique. Hubert Bourgeois, Co-directeur des Moulins Bourgeois, présente le moulin de Couargis, moulin historique de sa famille. Situé à quelques kilomètres des moulins actuels, ce dernier est entretenu et conservé dans le même état depuis le début du XXe siècle. La famille Bourgeois est propriétaire du moulin de Couargis depuis 1903, date à laquelle ils l’ont transformé en moulin à cylindre. Le moulin à cylindre est une invention hongroise en vogue en France depuis les années 1860. Accompagné de l’artisan qui a œuvré à la restauration du moulin, Guy Agache, Hubert Bourgeois nous fait visiter les lieux en présentant les différentes machines d’époques encore présentent sur les lieux.
  • FULGA, Lidia
    BARBOFF Mouette: Anthropologues, Ethnologue, EHESS - Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris). Lidia FULGA, ethnologue au Musée d’Ethnographie de Brasov, explique qu’en Roumanie, la meule fait partie du monde rural, elle est dédiée exclusivement à l'exploitation familiale. En traversant les périodes, elle a reçu des influences grecque, celtique ou encore romaine. L'objet s'ancre donc dans l'histoire culturelle de Roumanie.
  • ARRII, Sébastien
    BARBOFF Mouette: Anthropologues, Ethnologue, EHESS - Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris). Média filmique. Sébastien Arrii, boulanger démonstrateur aux Moulins Bourgeois, nous accueil en cuisine pour nous présenter son métier. Au fil de son témoignage, Sébastien façonne des paillasse de Lodève, les met est à cuire puis, les sort du four. Boulanger du XXIe siècle, il nous explique, guidé par les questions et interventions de Mouette Barboff (docteur en ethnologie de l'EHESSet présidente de l'association "L'Europe, Civilisation du Pain"), ce qui l’a amené à faire ce qu’il fait aujourd’hui et comment il s’y prend.
  • DA RE, Maria Gabriella
    BARBOFF Mouette: Anthropologues, Ethnologue, EHESS - Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris). Maria Gabriella Da Re, anthropologue à l’université de Cagliari en Sardaigne, explique que le moulin à âne a tenu une place particulière dans la culture sarde jusqu’à l’arrivée des moulins électriques à la fin du XIXe siècle. De la ville à la campagne, des maisons riches aux pauvres, le moulin à âne a été reconnu comme signe de la suprématie séculaire de la tradition. Malgré l’apparence archaïque, les techniques de construction variant peu, il permet d’obtenir un grain très fin. D'autre part, l’âne en tant que symbole de fidélité en Sardaigne, représente aussi une éthique.
  • BARBOFF, Mouette
    BARBOFF Mouette: Anthropologues, Ethnologue, EHESS - Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris). Mouette Barboff est ethnologue, Docteur en ethnologie et anthropologie sociale de l'EHESS ainsi que présidente de l'association "L'Europe, Civilisation du Pain". Passionnée par les pains domestiques du Portugal et les pains régionaux français, elle nous invite au voyage, à la rencontre des femmes dans les campagnes portugaises et dans les fournils des artisans boulangers français. Un grand merci au qui nous a permis d’enregistrer cette conférence.
  • KATZ, Esther
    BARBOFF Mouette: Anthropologues, Ethnologue, EHESS - Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris). Esther Katz, anthropologue à l’Institut de Recherche pour le Développement, présente l’utilisation et le rôle culturel de la ‘metate’ au Mexique. La ‘metate’ est une meule dormante domestique. Son usage remonte à l’aire culturelle Mésoamérique et elle est encore employée quotidiennement dans les zones rurales mexicaines, bien que les moulins à moteurs l’aient parfois remplacé. La meule ‘metate’, en générale apode ou tripode, est utilisée avec une mollette à deux mains. Elle a à la base de la gastronomie traditionnelle mexicaine puisque, pour eux, la mouture et la cuisson représente presque les seuls processus de transformation des aliments. Elle sert principalement à moudre le maïs, ingrédient principal de la tortilla. Dans la culture traditionnelle mexicaine, la meule est comparée aux dents tandis que la mouture est assimilée à la digestion. La ‘metate’ est étroitement associée à la femme, lorsqu’une jeune fille en a terminé son apprentissage, on considère qu’elle est prête à se marier, en effet être capable de nourrir son mari est le fondement du lien conjugal.
  • HAWES, Edward
    BARBOFF Mouette: Anthropologues, Ethnologue, EHESS - Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris). Edward Hawes, historien consultant aux Etats-Unis, prend l’exemple de l’industrie des sardines en conserve et de la mouture de la moutarde afin d’illustrer le complexe agroalimentaire mis en place aux Etats-Unis, dès le XIXe siècle. Les entrepreneurs décident de reprendre l’un des produits français phares : les sardines en boîte. Le but est de proposé un produit donnant l’impression de venir de l’étranger mais étant en réalité produit aux Etats-Unis. L’une des recettes proposées est la sardine à la moutarde, or, afin de réduire les coûts il est nécessaire de produire la moutarde sur place. C’est ainsi que J.W. Raye, le grand-père de Nancy Raye avec qui travaille Edward Hawes, décide d’ouvrir ses propres moulins. Edward Hawes, après un rappel historique de l’entreprise, décrit étape par étape le processus de production, de la mouture au produit final en s’appuyant sur un diaporama.
  • PETIT, Aurélie
    BARBOFF Mouette: Anthropologues, Ethnologue, EHESS - Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris). Média filmique. Aurélie Petit, directrice du service qualité des moulins Bourgeois, nous invite à prendre part à une visite guidée du moulin. Du choix du blé à la livraison de la farine, elle nous explique les points clé de la fabrication.
  • De BEAUNE, Sophie
    BARBOFF Mouette: Anthropologues, Ethnologue, EHESS - Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris). Sophie A. de Beaune, préhistorienne et Professeur à l’Université Jean Moulin Lyon 3, dresse un inventaire d’objets ayant précédés l’invention des meules, du Paléolithique au Néolithique. Par l’observation des traces sur les outils, elle détermine une action de broyage selon les types de percussions. Elle donne ensuite une vision globale de l’évolution du matériel, correspondant à chaque période. Outre l’étude des outils, il s’agit de retrouver les gestes associés et de reconstituer leurs évolutions. Cette approche préhistorique permet de mettre en avant la relation intrinsèque qui existe entre l’outil, le geste et leur évolution.
  • COOKSON, Mildred
    BARBOFF Mouette: Anthropologues, Ethnologue, EHESS - Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris). Mildred M. Cookson, écrivaine spécialiste du patrimoine agricole et meunière, nous livre son expérience personnelle en Angleterre au XXIe siècle. En partant de son moulin à eau, au bord de la Tamise, elle présente l’historique du lieu et les transformations qu’a subi le moulin depuis sa construction en 1423, les outils utilisés, le commerce et les étapes de la construction de la meule, ainsi que les différentes qualités de pierre. Il s’agit d’une présentation pédagogique, facilement compréhensible.
  • HOCKENSMITH, Charles
    BARBOFF Mouette: Anthropologues, Ethnologue, EHESS - Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris). Charles Hockensmith, archéologue, présente l’industrie des meules en conglomérat née à la fin du XVIIe siècle et qui ont perdurées jusqu’au début du XXe siècle. Elles ont été créées pour remplacer les pierres importées de France dont le coût était trop élevé. Elles ont pris essor dans l’Est des Etats-Unis, en particulier dans les états de New York, de Pennsylvanie et de Virginia. A travers des diapositives, Charles Hockensmith nous présente des carrières et la survivance de la tradition meulière.