CIOTTI Federica

2 médias.
  • BOUGRAIN-DUBOURG Alain, LARRERE Catherine, LEGRAND Patrick, ROCHA-CORTEZ Liseane
    CIOTTI Federica: Réalisateurs d'oeuvres audiovisuelles, Réalisatrice, FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France. Cette dernière table-ronde du colloque "Biodiversité urbaine" se propose d'aborder la question du lien entre la biodiversité et les citoyens. Chercheurs, enseignants et représentants du monde associatif contribueront alors à traiter ce thème en abordant successivement différentes idées reçues sur la biodiversité en ville, l'exemple du programme développé par la ville de Porto Alegre, l'action de la Ligue de la Protection des Oiseaux, l'implication des citoyens, menant à une discussion conclusive affirmant la nécessité de repenser les liens complexes existant entre nature, ville et société.
  • BARBAULT Robert, BERNARD Josiane, CELECIA John, HAFFNER Patrick, LETOURNEUX François, MORET Jacques, PREVOT-JULLIARD Anne-Caroline, SIGAUT Olivier
    CIOTTI Federica: Réalisateurs d'oeuvres audiovisuelles, Réalisatrice, FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France. Le colloque international "Biodiversité urbaine", organisé dans le cadre de la biennale de l'environnement "Terre en Tête" par l'Observatoire Départemental de la Biodiversité Urbaine (ODBU) de Seine-Saint-Denis, avec le concours du Muséum d'Histoire Naturelle et du magazine « La Recherche », vise à dresser un état des lieux des connaissances liées à ce thème, dans un contexte d'urbanisation croissante. Ainsi, l'objectif de cette première table-ronde est d'aborder un certain nombre de questionnements, tels que l'écologie urbaine et la nature en ville, les inventaires de la biodiversité urbaine, ou encore les choix des politiques publiques face à ces questions. Acteurs politiques, du monde associatif ou de la recherche seront sollicités afin de multiplier les points de vue. Une discussion mettra un terme à cette première partie.