Paléolithique

5 médias.
  • SAKUNTABHAI, Primsuda
    Paléolithique: démographie; démodynamique. Cours d'enseignement supérieur filmé. En s’appuyant sur un certain nombre d’hypothèses, Jean-Pierre Bocquet-Appel questionne l’utilisation des données archéologique, dynamique géographique et écolo-démographique dans la distribution spatio-temporelle de la métapopulation. Les vestiges archéologiques permettent de deviner la densité de la population, or il faut en déduire le processus générateur. Le point central de l’argument est la relation linéaire dans les différentes périodes, un constant qui permettrait de mesurer les variations démographiques. Il termine par présenter des avantages et inconvénients de la distribution des sites archéologiques.
  • ANATI, Emmanuel
    Paléolithique: paléoethologie; anthropologie des religions, montagne; sanctuaire; art; rupeste. Entretien filmé. Emmanuel Anati retrace dans cet entretien son parcours professionnel qui l’a attiré vers l’étude de la montagne Har Karkom, dans le désert Néghève en Israël. Vingt-quatre ans de recherche le mène à conclure que la montagne est celle decrite dans la Bible, pendant l’épisode de l’Exode, nommé le Mont Sinaï. Pour confirmer sa théorie, il fait des analyses topographiques de la Bible mais aussi des textes égyptiens qui le permet de retracer l’itinéraire de l’Exode. Or, une donnée géologique du lieu, considéré comme aride et invivable à l’époque de l’Exode selon la Bible ; l’oblige à reconsidérer la datation de l’Exode, qui serait, selon lui situé au IIIe millénaire avant Jésus-Christ. Suite à la découverte de nombreux sanctuaires et des objets d’art rupeste, il est possible que la montagne ne soit pas le lie de culte priviliégé des Hébreux mais de peuples avant eux.
  • BOCQUET-APPEL, Jean-Pierre
    Paléolithique: démographie. Cours d'enseignement supérieur filmé. Pour introduire son cours sur les distributions spatio-temporelles de marqueurs populationnels, Jean-Pierre Bocquet-Appel met en place la problématique générale et le plan du cours. Il explique les concepts et mots clés comme distribution spatio-temporelle, patron géographique, marqueurs populationnels et données génétiques. Les problèmes posés par une interprétation démographique des données archéologiques sont tout aussi de nature intellectuelle que factuelle. Une confusion entre objets d’études, à savoir la catégorie de nécropoles et celle de la paléodémographie, une stagnation dans la découverte des sites archéologiques et les interprétations contradictoires des données génétiques demandent une clarification.
  • BEAUNE (de), Sophie A
    Paléolithique. Conférence filmée. Sophie A. de Beaune dresse un inventaire d’objets avant l’invention des meules, commençant son étude au Paléolithique au Néolithique. Par l’observation des traces sur les outils, elle détermine une action de broyage selon les types de percussion. Ensuite, elle donne une vision globale de l’évolution du matériel, à chaque période correspondante. Outre l’étude des outillages, il va s’agir aussi de retrouver les gestes associées et reconstituer leur évolution. De ce point de vue préhistorique, nous comprenons la relation intrinsèque entre l’outil et le geste et son évolution.
  • AMIRKHANOV, Hizri et NAUMKIN,Vitalij et SEDOV, Alexander
    Paléolithique: Ethnographie, outil, pierre. Conférence filmée. Le professeur Hizri Amirkhanov détaille les conséquences des découvertes récentes sur l’île de Socotra, situé au Nord Est de l’Océan Indien, non loin de l’Arabie Saoudite. Après une description géographique et topologique, il présente l’expédition archéologique russe menée sur le site de Wadi Hajurya 1. Les fouilles ont abouti à la découverte de nombreux outils en pierre. Le site amène à penser qu’il a été occupé par la culture Oldawon, la première civilisation de la période Paléolithique spécialisée dans la taille de pierre. La découverte permet ainsi de retracer la route d’immigration à Socotra et de poser la question de la durée du séjour de la civilsation Oldawan sur l’île.