BONNEMAZOU Camille

16 médias.
  • Antoine GUILLAUME
    BONNEMAZOU Camille: Réalisateurs d'oeuvres audiovisuelles, FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France. Enquête linguistique filmée. Dans cet entretien, Antoine GUILLAUME décrit ses recherches, depuis sa maîtrise jusqu'aux recherches post-doctorales, en passant par ses multiples séjours de terrain dans les terres basses de Bolivie. Il explique sa méthodologie et plus particulièrement la linguistique de documentation. Il se livre à une démonstration de quelques outils informatiques dédiés à l'analyse des langues et à la linguistique de corpus.
  • Bartomeu MELIA
    BONNEMAZOU Camille: Réalisateurs d'oeuvres audiovisuelles, FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France. Colloque filmé. Le père Bartomeu MELIA, jésuite, est arrivé au Paraguay en 1954. C'est alors qu'il a commencé l’étude de la langue et de la culture guarani avant de faire son doctorat sur «La création d’un langage chrétien dans les réductions des guarani au Paraguay». Il expose ici le problème de la traduction hispano-guarani en reprenant les divers contextes, historique, linguistique, politique, etc. qui ont à la fois permis la création d'ouvrages de références comme celui du Père Montoya dont il commente plusieurs exemples, et qui ont également créé des confusions et des manipulations d'envergure. MELIA commente l'implication et le rôle des missions jésuites au début de la langue écrite guarani et des diverses littératures associées. Il termine par un bref historique de ces manuscrits et par un rapide état des lieux sur leur conservation.
  • Colette GRINEVALD
    BONNEMAZOU Camille: Monteurs d'oeuvres audiovisuelles, FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France. Enquête linguistique filmée. Spécialiste des langues mayas (jacaltèque-Guatemala) et des langues chibcha (rama Nicaragua), Colette GRINEVALD est l'une des références de la linguistique fonctionnelle typologique. Dans cet entretien, elle fait le point sur les familles de langues amazoniennes, expose sa vision de la linguistique de terrain et de la définition de la linguistique fonctionnelle typologique. Elle précise ses propres recherches sur les classificateurs-nominaux et commente les notions de grammaticalisation et de déictique. Tout au long de l'entretien, elle donne des exemples dans la langue jacaltèque, comme la place prépondérente de la matière et de l'espace dans la grammaire ou les notions de "trajectoires" et d"'évidentiels".
  • Carlo SEVERI
    BONNEMAZOU Camille: Monteurs d'oeuvres audiovisuelles, FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France. Extrait d'une enquête ethnographique filmée. Pour étudier le mémorable, il y a deux choix possibles, explique SEVERI. Le premier est d'estimer que la réponse se trouve dans le contenu (les histoires frappent l'esprit) mais alors, la complexité de l'ethnographie est réduite au silence, commente-t-il. Le second est l'étude des formes de la communication sociale qui président à la construction du mémorable. SEVERI explique que tout au long du séminaire, il va donc s'intéresser au contexte de la parole, car c'est ce qui rend les histoires mémorables.
  • Carlo SEVERI
    BONNEMAZOU Camille: Monteurs d'oeuvres audiovisuelles, FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France. Extrait d'une enquête ethnographique filmée. Pour débuter son séminaire, Carlo SEVERI pose une question : Qu’est-ce qui rend une représentation plus mémorable que d’autres? On peut partir du présupposé que la culture est un processus de représentations dans un corps social, expose SEVERI, et que tous les nœuds des différents réseaux de la chaîne ne sont pas identiques, certains seront par exemple des blocages, d’autres des foyers de concentration. Certains aspects du langage font ainsi un travail explicite de mémoire, or on a remarqué que ces aspects-là varient peu d’une culture à une autre. La question centrale de ce séminaire sera donc : Comment fait-on du mémorable dans les traditions orales ? SEVERI fait le choix d'un travail ethnographique pour y répondre.
  • Carlo SEVERI
    BONNEMAZOU Camille: Monteurs d'oeuvres audiovisuelles, FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France. Extrait d'une enquête ethnographique filmée. Carlo SEVERI répond à deux questions posées par les étudiants. La première sur les pictogrammes et l'exercice de la parole. La deuxième sur la suite qu'il donnera à l'exemple du Bal des victimes et sa transposition dans l'univers kuna.
  • Carlo SEVERI
    BONNEMAZOU Camille: Monteurs d'oeuvres audiovisuelles, FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France. Extrait d'une enquête ethnographique filmée. Carlo SEVERI expose ici sa vision de l'enseignement de la recherche, puis il rappelle pourquoi il écarte de sa démarche scientifique l'étude du contenu pour expliquer la construction du mémorable dans les sociétés.
  • Carlo SEVERI
    BONNEMAZOU Camille: Monteurs d'oeuvres audiovisuelles, FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France. Extrait d'une enquête ethnographique filmée. Carlo SEVERI résume tout d'abord ce qu'est le Bal des victimes (Terreur, Paris 1794) exposé lors de l'introduction de son séminaire. Il reprend ensuite la vision de l'historien détaillée lors de cette même introduction pour s'en affranchir en tant qu'ethnologue et préparer sa démarche scientifique sur l'examen du mémorable dans les sociétés, qu'il utilisera dans la suite du séminaire pour étudier le cas du chant chamanique kuna (Panama).
  • Carlo SEVERI
    BONNEMAZOU Camille: Monteurs d'oeuvres audiovisuelles, FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France. Extrait d'une enquête ethnographique filmée. Lorsqu’un chasseur s’en va loin dans la forêt et qu’il entend le chant d’un oiseau sans pouvoir l’apercevoir, et que tout de suite après il est surpris par le grognement furieux d’un sanglier, sans en voir ni en avoir suivi les traces, ou encore que le hurlement d’un singe invisible se fait entendre, il sait que cela annonce le passage du jaguar du ciel…
  • Carlo SEVERI
    BONNEMAZOU Camille: Monteurs d'oeuvres audiovisuelles, FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France. Extrait d'une enquête ethnographique filmée. Carlo SEVERI présente ici l'organisation des igalas, le savoir chanté kuna. Le critère indigène de la classification du savoir et l’étude de sa transmission coïncident, explique-t-il. Les contenus traditionnels sont classés selon le type d’énonciation dans lequel ils sont exprimés et tout cela est très évident pour les indigènes kuna, précise SEVERI.
  • Carlo SEVERI
    BONNEMAZOU Camille: Monteurs d'oeuvres audiovisuelles, FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France. Extrait d'une enquête ethnographique filmée. Carlo SEVERI analyse le chant thérapeutique de la folie et explique qu'il existe une hiérarchie dans les chants qui influence leur circulation.
  • Carlo SEVERI
    BONNEMAZOU Camille: Monteurs d'oeuvres audiovisuelles, FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France. Extrait d'une enquête ethnographique filmée. Cette archive correspond à la troisième séance d'une présentation de Carlo SEVERI, anthropologue, directeur d'études à l'EHESS, sur les Arts de la mémoire. La première partie de cette séance présente le contexte de recherche dans lequel il travaille et plus précisément ici le thème de la mémoire sociale dans les sociétés de tradition orale. Il fait un rappel de la thèse d'Ong et Havelock sur l'oralité et l'écrit, avant de la réfuter et de laisser place, dit-il, à une analyse positive. La seconde partie expose des exemples précis de sa démarche, basés à la fois sur les kunas de Panama dont il est spécialiste et sur la communication musicale chez les Wayᾶpis de Guyane. Plusieurs extraits sonores (Métamorphoses de l'appel du toucan) concluent cette troisième séance.
  • Carlo SEVERI
    BONNEMAZOU Camille: Réalisateurs d'oeuvres audiovisuelles. Extrait d'une enquête ethnographique filmée. Carlo SEVERI a créé une hypothèse de travail centrée sur un contexte ethnographique, en étudiant les chants chamaniques des Kunas de Panama. Son axe de recherche est triple : la fonction, la forme et le contexte d’énonciation, qu’il rattache à la notion de mémoire sociale. La notion de maladie (différents degrés de la folie) définit l’intervention thérapeutique dans les chants chamaniques Kunas, qui révèlent un schéma récurrent dans lequel intervient une explication mythique à travers la figure du «jaguar du ciel». La forme sonore des chants présente un véritable mimétisme avec le langage et utilise des onomatopées pour dialoguer avec les animaux, ce qui pousse SEVERI à dire que cette langue n’est pas d’origine humaine. Severi conclut en expliquant que, dans les nouvelles recherches anthropologiques, c’est la relation qui s’établit à l’intérieur de la tradition entre différents registres sémiotiques, (une communication plutôt sonore que sémantique), qui définit le chant chamanique et non plus l’explication axée sur le schéma narratif.
  • Carlo SEVERI
    BONNEMAZOU Camille: Monteurs d'oeuvres audiovisuelles, FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France. Extrait d'une enquête ethnographique filmée. Cette archive correspond à la cinquième séance d'une présentation de Carlo SEVERI, anthropologue, directeur d'études à l'EHESS, sur les Arts de la mémoire. Dans la première partie de son intervention, Carlo SEVERI rappelle les objectifs de ce séminaire et les notions abordées dans les séances précédentes. Il présente ensuite le système de parallélisme qui, dit-il, caractérise entre autres l'énonciation chamanique et la technique de la mémoire et de l'imagination. Dans la deuxième partie, il en vient à la communication entre humains et non-humains à travers la relation par le son et l'illustre par des extraits sonores de la pièce du toucan dont il commente en détails la structure.
  • Carlo SEVERI
    BONNEMAZOU Camille: Monteurs d'oeuvres audiovisuelles, FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France. Extrait d'une enquête ethnographique filmée. Lors de cette 6e séance du séminaire sur l'anthropologie comparée des arts de la mémoire, Carlo SEVERI consacre la première partie à des rappels méthodologiques sur les démarches scientifiques de l'anthropologie. Mettant en avant l'approche clinique pour étudier la communication rituelle chez les kunas (Panama), il précise son exposé en s'attachant à la différentiation entre la communication rituelle et la communication quotidienne. Dans la deuxième partie de son intervention, il présente un travail qu'il a effectué avec les anthropologues Caroline Humphrey et James Laidlaw à partir de la thèse de Gregory Bateson "Naven" sur le rituel des Iatmuls de Nouvelle Guinée.
  • Carlo SEVERI
    BONNEMAZOU Camille: Monteurs d'oeuvres audiovisuelles, FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France. Extrait d'une enquête ethnographique filmée. Cette archive correspond à la septième séance d'un séminaire de Carlo SEVERI, anthropologue, directeur d'études à l'EHESS, sur l'anthropologie comparée des Arts de la mémoire. Carlo SEVERI commence par un bref rappel des séances antérieures et introduit la position de l'énonciateur dans le naven. Il s'attarde ensuite sur la définition d'un "je" pluriel amené par le contexte et d'identité complexe. Il conclut enfin par l'explicitation illustrée de la notion de règle constitutive par rapport à la règle normative.