BAUDELOT Sophie

3 médias.
  • BOCQUET-APPEL, Jean-Pierre
    BAUDELOT Sophie: Réalisateurs d'oeuvres audiovisuelles. Cours d'enseignement supérieur filmé. Une courte conclusion qui pointe l’intérêt des données paléodémographiques, qui permet de retrouver le paramètre générateur parmi les données archéologiques en lien avec sa plus ou moins proximité au processus démographique.
  • BOCQUET-APPEL, Jean-Pierre
    BAUDELOT Sophie: Réalisateurs d'oeuvres audiovisuelles. Cours d'enseignement supérieur filmé. Jean-Pierre Bocquet-Appel élabore l’autre exemple de marqueur populationnel, qu’est la base de données des dates du le carbone 14, marquant la contraction de la métapopulation néanderthalienne et l’expansion des hommes modernes en Europe. A partir de la procédure géostatistique, il reconstruit le continuum des variables, en établissant la date minimum de la présence des Néanderthaliens et la date maximum de l’apparition des hommes modernes. Les cartes ont permis d’extraire des isochrones, afin d’étudier les progressions chronologiques de la dynamique populationnelle. On observe une durée de « co-occurrence » où les deux métapopulations s’observent. Cette étude permet de faire un graphique sur le taux d’accroissement estimé par la variation chronologique de la taille des aires, où on observe une montée progressive des hommes modernes et la disparition des Néanderthaliens. Enfin, Bocquet-Appel termine par montrer la future base de données, s’étendant dans les aires plus larges, suivant 833 dates du carbone 14.
  • BOCQUET-APPEL, Jean-Pierre
    BAUDELOT Sophie: Réalisateurs d'oeuvres audiovisuelles. Cours d'enseignement supérieur filmé. Jean-Pierre Bocquet-Appel élabore l’autre exemple de marqueur populationnel, qu’est la base de données des dates du le carbone 14, marquant la contraction de la métapopulation néanderthalienne et l’expansion des hommes modernes en Europe. A partir de la procédure géostatistique, il reconstruit le continuum des variables, en établissant la date minimum de la présence des Néanderthaliens et la date maximum de l’apparition des hommes modernes. Les cartes ont permis d’extraire des isochrones, afin d’étudier les progressions chronologiques de la dynamique populationnelle. On observe une durée de « co-occurrence » où les deux métapopulations s’observent. Cette étude permet de faire un graphique sur le taux d’accroissement estimé par la variation chronologique de la taille des aires, où on observe une montée progressive des hommes modernes et la disparition des Néanderthaliens. Enfin, Bocquet-Appel termine par montrer la future base de données, s’étendant dans les aires plus larges, suivant 833 dates du carbone 14.