Ecologie, Sciences de l'environnement

5 médias.
  • CINQ-MARS, François
    Ecologie, Sciences de l'environnement. Conférence filmée. François Cinq-mars soulève la problématique des conséquences de l’exploitation minière sur le paysage et l’urbanisme, notamment à Thetford Mine, Canada. Les nouveaux projets d’aménagements ont débuté en 2000, proposant de transformer les terrils en dunes de sable, construire du Land Art, construire une téléphérique… Le Musée minéralogique de Thetford Mines en fait sa mission de conserver le patrimoine et d’améliorer les conditions de vie dans la région minière.
  • SHOOCONGDEJ Rasmi, From (Different) Horizons of Rockshelter, Atelier des Arkéonautes (ADA), n° 1909, 2009 [en ligne]; URL: http://semioweb
    Ecologie, Sciences de l'environnement. Recherche de terrain filmée. Ce documentaire a été réalisé à partir d’un carnet de notes de recherche du projet "Archéologie du haut plateau à Pang Mapha", province de Mae Hong Song (Thaïlande), (Phase 1-2, 2001-2006). Il présente l’ensemble du processus des travaux archéologiques, qui se fonde, d'une façon objective, sur les preuves du passé. Réel travail multidisciplinaire, la recherche des racines de l’homme du haut plateau à l'aide de diverses méthodes aidant à la reconstitution du passé - exploration, fouilles, analyse et interprétation - a été réalisée grâce aux travaux conjoints d'archéologues et d’experts venant de différentes disciplines. L’image interprétée de l’homme, de la société et de l’environnement ancien, ne repose plus dans les ouvrages ou dans les articles académiques. Partant de cette constatation, les archéologues dépassent le processus habituel de la recherche scientifique en reliant le passé à la communauté d’aujourd’hui et créent, dans cette perspective, le projet "La gestion des ressources archéologiques Ban Rai et Tham Lod, Pang Mapha, Mae Hong Son (2006-2008)". Par la suite, des artistes ont été invités dans les villages et sur les sites archéologiques pour imaginer avec la population locale des œuvres artistiques. Cette inspiration, qui peut être comparée à une conversation entre l’archéologie et l’esthétique, a donné naissance au Projet “From (Different) Horizons of Rockshelter” : to Break Down the Methodology of Archeology, Phrase in Anthropology and Spirit in Art (2007-2008) ”. Ce carnet de notes est également à l’origine de l’exposition artistique “From (Different) Horizons of Rockshelter” qui s'est déroulée à Ban Rai, Tham Lod, Pang Mapha, Mae Hong Son et s'est terminée au Princess Maha Chakri Sirindhorn Anthropology Centre et au National Gallery, Bangkok, Thaïlande.
  • Ecologie, Sciences de l'environnement: paysage minier en France (au XIX et XXème siècle). Colloque filmé. Dans cette intervention, Marion Fontaine parle du paysage minier dans le contexte national. Depuis les années soixante-dix, les territoires et les instalations miniers ont fait un nombre conséquent des travaux qui pourraient se regrouper sous la dénomination d'études des paysages miniers. Elle évoque l'importance des travaux des géographes qui travaillent sur le paysage minier et le changement des espaces miniers en général.
  • FONTAINE, Marion
    Ecologie, Sciences de l'environnement. Conférence filmée. Marion Fontaine analyse la manière d’analyser le paysage par les historiens et les archéologues industriels. Elle met à plat les rapports complexes entre les sciences sociales, surtout l’Histoire et le paysage et la société. Un rappel historique et l’évolution des études sur le paysage minier mettent à l’écart la France, dont la représentation du paysage est plutôt agricole et rurale. Les études sont fragmentées, mais on observe un intérêt grandissant pour le patrimoine industriel et les efforts de conservation. Le paysage pose question car il est avant tout un lieu interdisciplinaire, qui exige une ambivalence du regard, tant les sciences sociales que les arts. Entre fascination et détestation, c’est un produit de la culture, qui porte en elle ses changements.
  • Ecologie, Sciences de l'environnement. Reportages audiovisuels. Yves LE BECHENNEC décrit l’histoire du chantier, où se trouvait un ancien parc d’un château. Il continue de détailler les couches successives, accumulées sur le site gaulois (fosses d’arbres, conduit…) et la situation géographique du site en dessinant le plan pour accompagner son explication. L’enjeu de l’analyse du site est de savoir s’il existe d’autres informations antérieures à la marque par rapport au Moyen Age (le château) car elles permettent de comprendre le premier d’accrochage de l’occupation sur le territoire. La méthodologie adoptée est de fouiller par section et entre chaque section se trouvent les réserves de terre permettant de dessiner la forme des couches déposées dans les fossés. Cette méthode est ainsi utile pour l’étude du rythme de déposition de remplissage et pour le prélèvement des échantillons des restes animaux dans la terre, qui donnera les informations sur le caractère du milieu au moment de comblement des fossés.