Annie Curien

3 médias.
  • Extrait de : Atelier ALIBI I : Le nom.
    Annie Curien. Conférence filmée. Li Jinjia présente les difficultés et les solutions qu’il a su apporter à la traduction de la nouvelle de Jacques Jouet, « Qui a appelé les bananes "bananes" ? ». Il a intitulé son intervention « Quand Hélice devient Elissse », ce qui souligne, d'ores et déjà, l’importance du jeu de mots et du néologisme. La transformation du nom est à la fois un jeu formel et une valeur sémantique. Grâce à la richesse d’homonymes en chinois, Li Jinjia a su conserver la dimension ludique de la version originale.
  • Extrait de : Atelier ALIBI I : Le nom.
    Annie Curien. Conférence filmée. A la suite de la discussion autour de la traduction de la nouvelle de Jacques Jouet, Jinjia Li lui pose une question précise sur l’utilisation de l’haïku dans deux phrases du texte. Le problème de la traduction se situe au niveau de l’intention de l’auteur et de l’énonciation.
  • Extrait de : Atelier ALIBI I : Le nom.
    Annie Curien. Conférence filmée. Suite à la présentation de la démarche du traducteur, Li Jinjia, l’auteur répond d’une manière satisfaite à la réflexion menée par celui-ci. S’ensuit un débat autour des thèmes précis autour de la traduction : le souci que le nom traduit en chinois ressemble à un prénom, la question du triplement d’une consonne. L’audience participe au débat.