FAUGEROUX Jean-Marie

9 médias.
  • Francis COITTE
    FAUGEROUX Jean-Marie: Enquêteurs. Entretien filmé. Francis COITTE est le fils d'Adrien, l'étameur-rémouleur qui faisait des tournées à vélo dans le département de la Vienne et qui s'est finalement installé à Civaux. Francis COITTE présente les outils de son père, tout en commentant le savoir-faire qu'il a vu en oeuvre durant toute son enfance.
  • AAPC
    FAUGEROUX Jean-Marie: Enquêteurs. Média filmique. Roselyne Le Floch et Jean Boisset, frère et soeur, nous parlent de leur enfance passée dans une famille de petits paysans de Civaux. Cette interview est un fabuleux témoignage sur la civilisation orale aujourd'hui disparue, portée par les conteurs, les veillées, le rythme des saisons et le petit déjeuner autour de la cheminée.
  • "L'administration de la paroisse et les sacrements", AAPC, Civaux, 2014
    FAUGEROUX Jean-Marie: Enquêteurs. Enquête sociologique filmée. Les habitants de Civaux nous parlent de l’administration de la paroisse dans la deuxième partie du XXème siècle et de la façon dont se déroulaient les rites cultuels des sacrements à Civaux : baptêmes, eucharistie et confirmation, mariages, ordination et extrême onction. Ces sacrements marquaient la vie humaine et la communauté, tout comme les cloches rythmaient les journées et les grands événements de la petite et de la grande histoire.
  • AAPC
    FAUGEROUX Jean-Marie: Enquêteurs, FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France. Extrait d'entretien filmé. A Civaux, la vallée, baignée par la rivière portant le nom du département, la Vienne, avec ses escarpements rocheux, sa plaine et sa voie navigable, a toujours été un lieu privilégié d'installation de campements, de refuges ou de villages, tout comme un carrefour propice au développement des activités économiques. Construits depuis des siècles de part et d'autre de la rivière, c'est au tout début du XXème siècle que les deux Civaux se voient réunis par un pont qui reste encore aujourd'hui un véritable évènement transmis par les souvenirs des anciennes générations. C'est non loin de ce pont que les femmes allaient laver à la rivière, puis au lavoir qu'on a par la suite déplacé un peu plus loin. Pierre Lasnier, Claude Rigaud et Francis Coitte témoignent. Enfin, le thème de l'eau étant inévitablement associé aux plaisirs et notamment à la pêche, Pierre Lasnier nous parle de la pêche d'autrefois et Francis Coitte, passionné de pêche dans la Vienne, expose l'évolution à laquelle il a assisté depuis un demi siècle.
  • AAPC
    FAUGEROUX Jean-Marie: Enquêteurs. Extrait d'entretien filmé. Dans la première partie de cette archive, vous pourrez entendre les souvenirs des habitants de Civaux sur l'école dans les années 40-60 et ceux des migrants vendéens à leur arrivée à Civaux. Dans la deuxième partie, M. Peignelin, ancien instituteur de Civaux entre 1966 et 1989, nous livre un témoignage audio sur les transformations de l'école de Civaux, le certificat d'étude, les institutions et les programmes pédagogiques durant cette période.
  • "Les curés et les auxiliaires de la paroisse", AAPC, Civaux, 2014
    FAUGEROUX Jean-Marie: Intervieweurs. Récit de vie filmé. Michel Geais, le fils du sacristain de Civaux, nous parle de son père et raconte ses souvenirs d'enfant de choeur. Il évoque également sa grand-mère Ernestine, chaisière, sa tante Yvette qui s'occupait du linge de l'église, son frère aîné Pierre, devenu prêtre et le Père Abrioux, le dernier curé de Civaux, mort en 1976.
  • AAPC
    FAUGEROUX Jean-Marie: Enquêteurs. Entretien filmé. Dans les années 50, l'instituteur de Civaux, monsieur Bastière se réclame de Freinet. Jean Boisset, alors écolier, nous raconte ses souvenirs et déclare que sans cet instituteur, il n'aurait manifestement jamais fait d'études. Devenu professeur de philosophie par la suite, il nous fait part de ses réflexions sur ces pratiques Freinet tout en les comparant avec celles, plus traditionnelles, qui sont revenues avec le départ de monsieur Bastière, et qu'a connues sa soeur Roselyne, de huit ans sa cadette.
  • "Les Temps de l'Eglise, les cérémonies et les fêtes religieuses", Association des Amis du Pays de Civaux, Civaux, 2014
    FAUGEROUX Jean-Marie: Enquêteurs. Témoignage personnel filmé. Les habitants de Civaux, à travers leurs témoignages, nous rappellent à quel point la vie de la communauté était rythmée par les célébrations des Temps de l'Eglise, des messes, des fêtes et des cérémonies religieuses, habituelles ou exceptionnelles. L'Histoire, dans cette deuxième moitié du XXème siècle, est marquée à Civaux par la venue de Notre-Dame de Boulogne, Reine de France et Vierge du Grand Retour et par la protection du village, symbolisée par la "Vierge du carrefour" qui rappelle le passage des SS après le massacre d'Oradour-sur-Glane. Non moins importants, les saints donnent une identité exceptionnelle aux lieux : l'église de Civaux, placée sous le vocable de saint Gervais et saint Protais et la chapelle de saint Sylvain, guérisseur du mal violet et des furoncles.
  • Pierre LASNIER
    FAUGEROUX Jean-Marie: Enquêteurs. Artisanat et industrie filmé. Pierre Lasnier est né en 1931. Dans cette vidéo, il effectue une démonstration à l’ancienne de la taille d’une moulure d’un manteau de cheminée dans la pierre calcaire de Civaux. Le grand-père de Pierre Lasnier est venu s’installer à Civaux pour tailler la pierre du pont de la Tour aux Cognons à la fin du XIXe siècle. Les Lasnier, tailleurs de pierre de père en fils, étaient également cafetiers, jusqu’à la fille de Pierre, Nadia qui tenait encore le café familial à la Tour aux Cognons dans les années 2010. René Lasnier, le père de Pierre, était donc tailleur de pierre et cafetier, mais il a aussi été maire, maçon pendant la guerre et coiffeur occasionnel les fins de semaines.