Antiquité romaine

15 médias.
  • SAKUNTABHAI, Primsuda
    Antiquité romaine: tremblement; de; terre; habitat; comparative. Rick Jones est conférencier en archéologie romaine, du Département de Sciences Archéologiques de l'Université de Bradford, au Royaume-Uni. Dans cette série d’entretien, il présente son projet nommé « The Anglo-American Project in Pompeii », qui est une étude intensive sur Pompéi, à travers les fouilles, l’étude de l’architecture et l’urbanisme qui amène à comprendre la structure sociale de l’Empire Romain. A l’encontre des méthodes traditionnelles de l’archéologie, professeur Rick Jones privilège les objets de la vie quotidienne et le peuple, aux dépens des œuvres d’art et la haute société.
  • SEGUIER, Jean-Marc
    Antiquité romaine. Conférence filmée. Jean-Marc Seguier fait une esquisse de son étude sur l’évolution et l’exploitation rurale dans les vallées fluviales en prenant comme exemple le confluent Seine-Yonne de la Tène ancienne à la fin de l’Antiquité. Cette problématique lui permet de comprendre comment les communautés rurales s’insèrent dans un milieu naturel particulier. Grâce à une analyse globale et diachronique, il relève des formes diverses d’occupation de l’espace par périodes.
  • FLEISCHER, Robert
    Antiquité romaine: iconographie, figure; bronze. Conférence filmée. Divisée en trois sous-parties, la conférence se concentre sur la question de figures de bronze découvertes sur le site de Jabal al’-Awd, par le DAI. La première partie concerne les statues importées d’Egypte, ma deuxième, de l’Empire Romain et enfin, la troisième concerne la production locale. Cette dernière est caractérisée par un moulage en creux, le noyau gardé à l’intérieur des figures et un moulage séparé des différentes parties. Des analyses comparatives ont permis d’établir les lieux de provenance de ces figures, ainsi que leur datation. Or, Deux statues de femme restent cependant inclassables parmi les trois lieux de productions. De plus, le caractère hétérogène des objets trouvés dans un seul lieu posent la question du pourquoi les trouve-t-on ainsi réunis. En se basant sur les hypothèses formulées par Sabina Antonini, se dégagent trois possibilités : soit face à l’invasion des Ethiopiens, les indigènes ont voulu mettre leur trésor dans un lieu sûr, soit la collection est un butin de leurs propres guerres, ou encore les Ethiopiens ont collecté leur butin après l’invasion mais n’ont pas pu les transporter. Le conférencier soutient la deuxième hypothèse comme la plus valable.
  • FULGA, Ligia; BUCUR, Corneliu
    Antiquité romaine. Conférence filmée. La meule en Roumanie se trouve dans le domaine rural, exclusivement à l'exploitation familialle. En traversant les périodes, elle reçoit des influences grecque, celtique ou encore romaine. L'objet s'ancre donc dans une histoire culturelle de la Roumanie.
  • Da RE, Maria Gabriella
    Antiquité romaine. Conférence filmée. Le moulin à âne tient une place particulière dans la culture de la Sardaigne, avant l’arrivée des moulins électriques à la fin du XIXe siècle. De la ville à la campagne, des maisons riches aux pauvres, le moulin à âne a été reconnu comme signe de la suprématie séculaire de la tradition. Malgré l’apparence archaïque, les techniques de construction variant peu, il permet d’obtenir des grains très fins. D’ailleurs, l’animal âne est symbole de la fidélité en Sardaigne, représentant aussi une éthique.
  • OTTELLI, Luciano
    Antiquité romaine: Patrimoine industriel. Conférence filmée. Lucien Ottelli fait une présentation historique de l’exploitation minière et Sardaigne, les innovations technologiques et l’évolution de la Nature au cours du temps jusqu’à son aboutissement à l’heure actuelle. Par ce panorama, il met en relief les occupations successives de la Sardaigne par des civilisations différentes, des fenico-puniques aux romains qui apportent tour à tour une activité minière spécifique. L’intervention humaine bouleverse la morphologie du paysage et construit une stratification de la mémoire.
  • VIGNE, Jean-Denis
    Antiquité romaine: Archéozoologie. Entretien filmé. Les missions sur les petites îles sont des mises à l’épreuve des modèles d’interactions entre l’homme et l’animal dégagés à partir des grandes îles. A partir des exemples de Lavezzi, Corse et de Zembra, Tunisie, Jean-Denis Vigne a observé une évolution biologique liée à des milieux particuliers. La fonction de l’île de Lavezzi a été d’accueillir les troupeaux ainsi que des exclus de la société, l’histoire animale se trouvant ainsi liée à la notion de marginalité. De même, la présence des lapins, unique en Tunisie sur l’île de Zembra a ouvert un nouveau champ d’investigation.
  • PREITE, Massimo
    Antiquité romaine. Conférence filmée. Massimo Preite suscite des réflexions sur le paysage industriel et pose la question du paysage comme un objet scientifique. A partir de quatre critères d’analyse, il brosse les différents sites miniers dans la région de Grosstane, Toscane partant des premiers établissements étrusques jusqu’au XXe siècle. Cela permet d’avoir un aperçu de l’héritage des activités minières sur le paysage toscan et de repositionner la question du paysage comme une notion avant tout, du savant et du spécialiste car il nécessite une distance que ne possède pas le minier. Le paysage soulève les concepts de totalité, d’indivisibilité ainsi que l’interaction entre les systèmes de production et l’environnement. Or, le paysage est menacé, d’où l’importance des décisions à prendre à son égard.
  • CHARLOUX, Guillaume; NEHME, Laïla
    Antiquité romaine: fouille, ville; cimetière; nécropolis; monument; religieux. Conférence filmée. Leïla Nehmé et Guillaume Charloux présentent leurs trouvailles dans la zone de fouilles à Madain Sâlih, en Hégra Ancien. La ville, à cheval entre une province romaine d’Arabie et le royaume nabatéen, pose la question de la durée de l’occupation romaine et la survivance de la ville. Dans un premier temps, Leïla Nehmé présente une vue générale de la ville et son intérêt historique, avant de pencher sur une étude plus approfondie des nécropoles, tombes et cimetières qui collaborent à émettre une chronologie du lieu. Guillaume Charloux poursuit sur la zone résidentielle et tente de retrouver à partir de sondages chrono-stratigraphiques et de matériaux trouvés dans le sol, l’organisation urbaine. Leurs hypothèses demandent encore à être vérifiés, avec des recherches supplémentaires.
  • SAKUNTABHAI, Primsuda
    Antiquité romaine: maison; Chirurgien; romaine. Documentaires audiovisuels. Rick Jones est conférencier en archéologie romaine, du Département de Sciences Archéologiques de l'Université de Bradford, au Royaume-Uni. Dans cette série d’entretien, il présente son projet nommé « The Anglo-American Project in Pompeii », qui est une étude intensive sur Pompéi, à travers les fouilles, l’étude de l’architecture et l’urbanisme qui amène à comprendre la structure sociale de l’Empire Romain. A l’encontre des méthodes traditionnelles de l’archéologie, professeur Rick Jones privilège les objets de la vie quotidienne et le peuple, au dépens des œuvres d’art et la haute société.
  • SAKUNTABHAI, Primsuda
    Antiquité romaine: Pompéi, atelier; bar. Entretien filmé. Rick Jones est conférencier en archéologie romaine, du Département de Sciences Archéologiques de l'Université de Bradford, au Royaume-Uni. Dans cette série d’entretien, il présente son projet nommé « The Anglo-American Project in Pompeii », qui est une étude intensive sur Pompéi, à travers les fouilles, l’étude de l’architecture et l’urbanisme qui amène à comprendre la structure sociale de l’Empire Romain. A l’encontre des méthodes traditionnelles de l’archéologie, professeur Rick Jones privilège les objets de la vie quotidienne et le peuple, aux dépens des œuvres d’art et la haute société.
  • SAKUNTABHAI, Primsuda
    Antiquité romaine: fouille; Newstead, occupation; romaine; militaire; objet; casque; arme. Entretien filmé. Rick Jones est conférencier en archéologie romaine, du Département de Sciences Archéologiques de l'Université de Bradford, au Royaume-Uni. Dans cette série d’entretien, il présente son projet nommé « The Anglo-American Project in Pompeii », qui est une étude intensive sur Pompéi, à travers les fouilles, l’étude de l’architecture et l’urbanisme qui amène à comprendre la structure sociale de l’Empire Romain. A l’encontre des méthodes traditionnelles de l’archéologie, professeur Rick Jones privilège les objets de la vie quotidienne et le peuple, aux dépens des œuvres d’art et la haute société.
  • SAKUNTABHAI, Primsuda
    Antiquité romaine. Documentaires audiovisuels. Rick Jones est conférencier en archéologie romaine, du Département de Sciences Archéologiques de l'Université de Bradford, au Royaume-Uni. Dans cette série d’entretien, il présente son projet nommé « The Anglo-American Project in Pompeii », qui est une étude intensive sur Pompéi, à travers les fouilles, l’étude de l’architecture et l’urbanisme qui amène à comprendre la structure sociale de l’Empire Romain. A l’encontre des méthodes traditionnelles de l’archéologie, professeur Rick Jones privilège les objets de la vie quotidienne et le peuple, aux dépens des œuvres d’art et la haute société.
  • SAKUNTABHAI, Primsuda
    Antiquité romaine. Entretien filmé. Rick Jones est conférencier en archéologie romaine, du Département de Sciences Archéologiques de l'Université de Bradford, au Royaume-Uni. Dans cette série d’entretien, il présente son projet nommé « The Anglo-American Project in Pompeii », qui est une étude intensive sur Pompéi, à travers les fouilles, l’étude de l’architecture et l’urbanisme qui amène à comprendre la structure sociale de l’Empire Romain. A l’encontre des méthodes traditionnelles de l’archéologie, professeur Rick Jones privilège les objets de la vie quotidienne et le peuple, aux dépens des œuvres d’art et la haute société.
  • SAKUNTABHAI, Primsuda
    Antiquité romaine: urbanisation; moderne. Entretien filmé. Rick Jones est conférencier en archéologie romaine, du Département de Sciences Archéologiques de l'Université de Bradford, au Royaume-Uni. Dans cette série d’entretien, il présente son projet nommé « The Anglo-American Project in Pompeii », qui est une étude intensive sur Pompéi, à travers les fouilles, l’étude de l’architecture et l’urbanisme qui amène à comprendre la structure sociale de l’Empire Romain. A l’encontre des méthodes traditionnelles de l’archéologie, professeur Rick Jones privilège les objets de la vie quotidienne et le peuple, aux dépens des œuvres d’art et la haute société.