Acoustique musicale

2 médias.
  • Acoustique musicale. Extrait d'un colloque filmé. Nathalie Heinrich est agrégée de Sciences Physiques et étudie la voix humaine au sein du CNRS. Elle s’intéresse particulièrement à la façon dont la voix, véritable outils aux multiples usages, est utilisée par les chanteurs de musiques amplifiées actuelles (MAA). En s’appuyant sur des diapositives, elle commence par présenter les différentes étapes de la production du son : tout d’abord, l’air est expulsé au niveau sous-glottique. Ensuite, au niveau glottique (le larynx), l’énergie aérodynamique précédemment dégagée est convertie en énergie acoustique. Enfin, au niveau supra-glottique, le son projeté est modulé et articulé. Nathalie Heinrich utilise un système de caméra qui lui permet de voir ce qu’il se passe au niveau du larynx lors de la production de ces sons et d’étudier les mécanismes mis en place par l’appareil glottique. Dans la musique classique, on identifie deux mécanismes qui permettent de moduler les sons de bases, mais dans les MAA, on a identifié deux autres niveaux exploités correspondant aux extrêmes (aigus et graves). Elle nous fait ensuite écouter un extrait d’une chanson de Clarence Frogman Henry qui illustre l’utilisation de ces quatre mécanismes