Economie

17 médias.
  • BRETON, Jean-François
    Economie: commerce; cultivation. Entretien filmé. Jean-François Breton apporte plus de précision sur le commerce de l’encens et sa concentration dans la région sudarabique, due à son climat favorable. Les plantes de l’encens se trouvent dans les franges désertiques, sur les côtes de la Mer Rouge. L’Egypte a fait plusieurs tentatives d’acclimater les plantes à leur milieu. A la moitié du IIe millénaire, ils importent les plantes d’encens, or leur exploitation est sans succès car le climat d’Egypte n’est pas propice à la culture. Le Proche-Orient connait d’autres types d’encens que ceux commercialisés par l’Arabie du Sud. Le commerce prend fin à la fin de l’Antiquité.
  • ZUBER Stéphane
    Economie: Modélisation économie-climat. Entretien filmé. Cet entretien avec Stéphane ZUBER, économiste et chargé de recherche au CNRS, nous permettra de faire connaissance avec le chercheur, son parcours, ses thèmes et sujets de recherche à la croisée de l'économie et de la philosophie.
  • COLLINS, Edward
    Economie: Anthropologie. Conférence filmée. Edward Collins propose une vision historique sur l’évolution de la production alimentaire. Travaillant sur les aspects opérationnels et techniques de la production alimentaire, la question se situe au niveau du système alimentaire. L’étude de la graine, son acheminement jusqu’à la table a été l’objet de recherches. La consommation de la graine par rapport à la géographie révèle le motif de l’utilisation des moulins de meules en Europe, qui s’adapte à de différents types de graine. Dans les moulins à eau, l’interdépendance de meule française et anglaise permet de travailler les qualités différentes de graine. A partir du XIXe siècle le Royaume-Uni privilège les meules industrielles afin de produire en plus grande quantité. Or, l’importation de graines dures au XXe siècle fait des dégâts sur les meules, obligeant les meuniers à trouver un nouveau type de pierre. Ils ont du abandonner les meules traditionnelles pour de nouveaux mortiers qui permettent de séparer les graines des germes.
  • BOCQUET-APPEL, Jean-Pierre
    Economie. Entretien filmé. Jean-Pierre BOCQUET-APPEL définit la démographie comme technique permettant de quantifier les entrées et les sorties d’une population, en se fondant sur des données issues de la statistique. Sa recherche concernant une démographie du passée, il est contraint d’utiliser les données spécifiquement archéologiques et de transformer celles-ci en termes démographiques. A travers son étude, la problématique essentielle est la colonisation de la planète depuis l’an 1 million 8 à aujourd’hui, des hommes archaïques aux hommes actuels. Il stipule que la dynamique d’expansion des humains est due à la pression démographique qui oblige les hommes à modifier la productivité dans l’économie afin de nourrir de plus en plus de personnes. Or, aujourd’hui il existe un paradoxe : les pays occidentaux, principaux pays de productivité ne sont pas des pays à haut niveau de fécondité. La progression démographique semble donc fonctionner indépendamment des habitats.
  • KASZYNSKI, Marc
    Economie. Conférence filmée. Le paysage minier est objet de mutations économiques et sociales, sous l’influence des différents acteurs. La fermeture des mines nécessite une reconversion des activités et une mise à niveau des bâtiments de logements pour les nouveaux locataires. Des procédés de conservation et de « mise en sécurité » des bâtiments sont mis en place par les Charbonnages de France, en lien avec l’Etablissement public foncier qui mène des projets de reconversion des friches industrielles. De la logique d’investissement, ils se trouvent face à une logique de fonctionnement, à la recherche des propriétaires qui pourraient faire une gestion durable des terrains.
  • PREITE, Massimo
    Economie. Conférence filmée. Massimo Preite suscite des réflexions sur le paysage industriel et pose la question du paysage comme un objet scientifique. A partir de quatre critères d’analyse, il brosse les différents sites miniers dans la région de Grosstane, Toscane partant des premiers établissements étrusques jusqu’au XXe siècle. Cela permet d’avoir un aperçu de l’héritage des activités minières sur le paysage toscan et de repositionner la question du paysage comme une notion avant tout, du savant et du spécialiste car il nécessite une distance que ne possède pas le minier. Le paysage soulève les concepts de totalité, d’indivisibilité ainsi que l’interaction entre les systèmes de production et l’environnement. Or, le paysage est menacé, d’où l’importance des décisions à prendre à son égard.
  • SAKUNTABHAI, Primsuda
    Economie. Conférence filmée. Edward Hawes prend l’exemple de l’industrie de sardines en conserve et de la moutarde afin d’illustrer le complexe agroalimentaire mis en place aux Etats-Unis, dès le XIXe siècle. Les entrepreneurs, à vue de la popularité des sardines en conserve français, créent une industrie imitant ces produits étrangers. Ils proposent soit les sardines dans l’huile, soit à la moutarde. Cette dernière etant fortement en demande, J.W. Ray, le grand-père de Nancy Ray, décide d’ouvrir des moulins de moutarde pour répondre à cette demande. C’est sur ce moulin à moutarde en particulier que Hawes s’attarde afin de montrer le processus de production à la meule de la moutarde. Il remarque que les méthodes n’ont pas changé depuis le XIXe siècle. Une correspondance existe donc entre l’entreprise de meules, moutarde et sardine.
  • OUZOULIAS, Pierre
    Economie. Conférence filmée. Pierre OUZOULIAS met en doute le principe logique et mathématique des archéologues travaillant sur l’organisation spatiale d’un agro-système et la théorie des lieux centraux selon laquelle les villes fonctionnent sur un système de domination. En s’appuyant sur les travaux d’autres archéologues, il prône l’analyse économique du développement agricole. Les deux formes élémentaires de production agricole, exploitation familiale et entreprise ont des relations complexes et variés avec l’environnement, en ce qui concernent le nombre de personnes que chacun mobilise ainsi que la production. La lecture se fait selon l’échelle à laquelle l’organisation s’exprime.
  • BRETON, Jean-François
    Economie: ethnologie. Entretien filmé. La Mer Rouge devient au cours des décennies un lieu d’échanges et de liens entre les régions environnantes. Au IIe millénaire avant Jésus Christ, elle constitue un ensemble culturel et commercial entre les pays de la côte d’Afrique, mais elle sera remplacée par l’Arabie du Sud. A la moitié du VIIe siècle, à l’apogée du Saba, le royaume s’étend sur l’autre rive de la Mer Rouge et établit ses colonies dans le Tigré. Enfin, au IIe millénaire après Jésus-Christ, l’invasion de l’Arabie du Sud par les Ethiopiens à deux reprises signent de nouveaux liens entre les régions autour de la Mer Rouge.
  • MEDA, Dominique
    Economie. Conférence filmée. Cette conférence inaugurale de Dominique MEDA - titulaire de la chaire "Reconversion écologique, travail, emploi et politiques sociales" du Collège d'études mondiales - revient sur les raisons qui ont fait de la production le principal lieu d’expression de nos sociétés et du PIB (Produit Intérieur Brut) leur principal critère de performance, "expression de la priorité absolue accordée à la production et à la nécessité de son accroissement", avant de s’interroger sur les enjeux du développement d’autres manières de représenter "ce qui compte".
  • BRETON, Jean-François
    Economie: ethnographie. Entretien filmé. En lien avec l’irrigation, le commerce de l’encens constitue une autre grande source de revenus en Arabie du Sud. Or, ses bénéfices ont, plutôt que contribuer à améliorer l’agriculture irriguée, servi à augmenter le prestige des villes à travers l’architecture en pierre très travaillée. Ainsi les progrès techniques dans l’agriculture n’ont pas été investis, à la différence des civilisations contemporaines grecque et romaine. Il exclut ainsi la troisième théorie selon laquelle les agriculteurs auraient construit des digues. En effet, ils continuent à utiliser le système traditionnel des canaux jusqu’à l’épuisement obligeant l’abandon des oasis dans le Ve siècle avant Jésus Christ. Dès lors le peuple de L’Arabie du Sud se réfugie dans les hauts plateaux, notamment au Moyen-âge.
  • SAKUNTABHAI, Primsuda
    Economie: Pompéi. Entretien filmé. Rick Jones est conférencier en archéologie romaine, du Département de Sciences Archéologiques de l'Université de Bradford, au Royaume-Uni. Dans cette série d’entretien, il présente son projet nommé « The Anglo-American Project in Pompeii », qui est une étude intensive sur Pompéi, à travers les fouilles, l’étude de l’architecture et l’urbanisme qui amène à comprendre la structure sociale de l’Empire Romain. A l’encontre des méthodes traditionnelles de l’archéologie, professeur Rick Jones privilège les objets de la vie quotidienne et le peuple, aux dépens des œuvres d’art et la haute société.
  • HOCKENSMITH, Charles
    Economie: Anthropologie. Conférence filmée. Charles Hockensmith présente l’industrie de meules en conglomérat née de la fin du XVIIe et dure jusqu’au début du XXe siècle, pour remplacer les pierres importées de France, à coût élevé. Elle prend essor dans l’Est des Etats-Unis, en particulier dans les états de New York, Pennsylvanie et Virginia. A travers des diapositives il nous montre les carrières dans ces trois états et la survivance de la tradition meulière.
  • Economie: Etudes comparatives. Entretien filmé. Ilan BIZBERG explique l'utilité de ses études comparatives pour étudier la globalisation et le Mexique en justifiant ce choix par des exemples prouvant que les questions mexicaines s'inscrivent dans des problèmes globaux.
  • Economie: Synthèse de données. Extrait d'entretien filmé. Ilan BIZBERG explique que sa méthodologie se base sur 3 sources fondamentales: la lecture de travaux étrangers, l'utilisation de sources statistiques et la réalisation d'entretiens.
  • Economie: Programa Interinstitucional de Estudios de América del Norte (PIERAN). Entretien filmé. Ilan BIZBERG a occupé plusieurs postes de direction. Il a d’abord été directeur de son centre de recherche au Colegio de México de 1993 à 1996. Puis, il a dirigé un programme de recherche interdisciplinaire pour la région du Mexique du nord. C’était un programme de financement de projet : quand le traité de libre échange entre Mexique et l’Amérique du Nord a été signé, le gouvernement mexicain a créé une bourse de financement pour les programmes de recherches. Il y avait cependant peu de ressources mais la recherche portait sur les problèmes trilatéreaux : immigration, rapports économiques, sociaux et politques. Ils étudiaient comment l’accord de libre échange était en train de modifier les rapport entre les 3 pays. Il a dirigé ce programme pendant 3 ans et représentait le Colegio de México alors siège de ce programme.