Sociologie du conflit

6 médias.
  • WIEVIORKA, Michel
    Sociologie du conflit. Entretien filmé. Cinquième administrateur de la Fondation Maison des Sciences de l'Homme en 2009 - à la suite de Fernand Braudel (de 1963 à 1985), Clemens Heller (de 1985 à 1992), Maurice Aymard (de 1992 à 2005), et Alain d'Iribarne (de 2005 à 2009) -, Michel WIEVIORKA fait le point, dans cet entretien, tant sur la politique scientifique et les nouvelles orientations de la FMSH que sur ses propres recherches.
  • BACZKO Adam, BAZENGUISSA-GANGA Rémy, BOZARSLAN Hamit, DEBOS Marielle, MAKKI Sami
    Sociologie du conflit. Cette vidéo présente la table ronde organisée le 28 septembre à la Maison Suger par les Éditions de la MSH et les Éditions Antipodes (Lausanne) à l’occasion de la parution de l'ouvrage Sociétés en guerres. Ethnographies des mobilisations violentes, édité par Rémy Bazenguissa-Ganga & Sami Makki. Cet ouvrage présente les résultats du programme de recherches pluridisciplinaires et comparatives, financé par l'ANR de 2007 à 2011, portant sur les «Transformations des guerres : dispositifs privés et publics de gestion de la violence».
  • WIEVIORKA, Michel
    Sociologie du conflit. Extrait d'un séminaire de recherche filmé. Cette vidéo présente la séance du 13 février 2008 du séminaire de recherche "Sociologie du conflit" de Michel WIEVIORKA, consacrée à la question de l'identité culturelle. Docteur d'Etat ès Lettres et Sciences Humaines, Michel WIEVIORKA est directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et directeur du CADIS - Centre d'Analyse et d'Intervention Sociologiques (EHESS/CNRS), fondé en 1981 par Alain Touraine. Peut-on être sujet sans ancrage ? Michel Wieviorka soulève la question de l'axe identitaire dans le contexte des sociétés multiculturelles.
  • WIEVIORKA, Michel
    Sociologie du conflit. Cours d'enseignement supérieur filmé. Cette vidéo présente la séance du 19 décembre 2007 du séminaire de recherche "Sociologie du conflit" de Michel WIEVIORKA, consacrée à la globalisation. Docteur d'Etat ès Lettres et Sciences Humaines, Michel WIEVIORKA est directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et directeur du CADIS - Centre d'Analyse et d'Intervention Sociologiques (EHESS/CNRS), fondé en 1981 par Alain Touraine. En juillet 2006, il a été élu Président de l'Association Internationale de Sociologie AIS/ISA. Depuis novembre 2006, il préside le comité de sélection du prix Michel Seurat créé par le CNRS. Les sciences sociales sont engagées actuellement dans une mutation qu'il s'agira d'éclairer, en particulier en reconsidérant des notions comme celles de globalisation, de sujet, de conflit ou de mouvement social. Le séminaire a poursuivi les analyses ébauchées lors des années précédentes et les a stabilisées sur un certain nombre de grands enjeux. Il s’est intéressé à des catégories comme celles d’intégration, de diversité, de différence, a examiné les débats actuels autour des statistiques ethniques ou de la discrimination positive. L’ensemble des analyses présentées et mises en débat a pris la forme d’un ouvrage publié en octobre 2008 aux Éditions Robert Laffont, Neuf leçons de sociologie. Le séminaire a par ailleurs accueilli plusieurs invités : le professeur Han (Université de Séoul) qui a parlé de la démocratie et de la stabilité sociale sur un mode particulièrement interrogatif ; le professeur Roberto Cipriani (Université de Rome), qui a présenté ses recherches au Mexique sur les phénomènes religieux ; le professeur Alicia Castellanos (UAM, Mexico) qui a traité de la question ethnique et du racisme contemporain au Mexique. Le professeur Mario Diani (Université de Trento), avec qui il y a eu un échange particulièrement stimulant, a parlé de mieux situer ce qui oppose et ce qui rapproche la théorie de la mobilisation des ressources de celle des mouvements sociaux « à la Touraine ».
  • Sociologie du conflit: Etudes comparatives. Entretien filmé. Ilan BIZBERG explique l'utilité de ses études comparatives pour étudier la globalisation et le Mexique en justifiant ce choix par des exemples prouvant que les questions mexicaines s'inscrivent dans des problèmes globaux.
  • Sociologie du conflit: Marxisme. Extrait d'entretien filmé. S’il a probablement été influencé par quelques idées marxistes, Ilan BIZBERG affirme qu’il n’a jamais été militant ou proche de quelconque parti politique. En faisant ses études auprès d’Alain TOURAINE, il souscrit à ses idées, comme la théorie des mouvements sociaux. Il considère que le cours de la société est défini par des conflits sociaux, que les institutions sont des concrétisations de conflits sociaux, qui sont eux-même temporaires. C’est pourquoi les institutions changent aussi. Sa perspective “tourainienne” est une tradition qui vient selon lui un peu du marxisme. D’après Ilan BIZBERG, la trajectoire économique d’un pays est le résultat de coalitions sociales et politiques. Dans chaque modèle ou trajectoire économique, il y a des gagnants et des perdants et c’est la coalition qui gagne qui gère par la suite le système. C’est une façon de voir plus marxiste que neo-libérale. Selon lui, il ne suffit pas d’appliquer les sciences de l’économie pour qu’une économie marche car toutes les théories économiques ont une explication politique.