Autriche

8 médias.
  • STIEG Gerald
    Autriche: Les deux premières guerres mondiales à travers la littérature autrichienne de Karl Kraus. Entretien filmé. Gerald Stieg, professeur de littérature et civilisation allemandes et autrichiennes à l’Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris III), consacre cet entretien à Karl Kraus, écrivain autrichien et personne emblématique de la vie intellectuelle et artistique à Vienne de la fin du siècle jusqu'en 1936, année de sa mort. Karl Kraus mena, entre autre, une lutte permanente contre les médias auxquels il attribua un rôle décisif dans le déclenchement de la Première Guerre Mondiale et dans l’irruption du régime nazi en Allemagne. Gerald Stieg présente, dans cet entretien deux des textes les plus importants de l’œuvre de Kraus - Les derniers jours de l’humanité (Die Letzten Tage der Menschheit) - une critique de l’alliance « contre nature » Allemagne - Autriche dans la Première Guerre Mondiale - et La troisième Nuit de Walpurgis (Die dritte Walpurgisnacht) - une critique du nazisme.
  • BRESSER-PEREIRA, Luiz Carlos
    Autriche: Théorie de l'entrepreneur de Joseph Schumpeter (1883-1950). Dans cet entretien Luiz Carlos Bresser-Pereira développe en détail son point de vue d'économiste et d'homme politique sur l'évolution économique des pays émergents latinoaméricains depuis les années 1930, l'échec des politiques issues du "consensus de Washington" qu'il qualifie d'"orthodoxie conventionnelle" à laquelle il oppose son modèle stratégique de développement macroéconomique qu'il nomme le "nouveau développementisme".
  • Autriche: Ligeti. Extrait d'un colloque filmé. Daniel Durney aborde ici le cri comme un débordement. Il s’agit d’un écart de la voix comme l’on parle d’écart de langage. Bien que la musique classique aime et recherche l’homogénéité, la musique contemporaine (à partir des années 1060) cherche, elle, à « déborder » de ce carcan. La voix perd en propreté ce qu’elle gagne alors en intensité, mais cette transformation, la théâtralité qui en est induite, ne doit pas être gratuite. Daniel Durney distingue quatre critères qui définissent le cri : l’élargissement de l’appareil phonatoire ; la disparition du langage articulé et la prééminence du son ; la préférence pour les messages cachés ; le refus de l’identification psychologique aux personnages. Le but de tout cela, d’après lui, est de sauvegarder l’imaginaire du spectateur. Il nous présente alors plusieurs compositeurs, leurs partitions et des extraits sonores de leurs travails. Tout d’abord Sequenza III de Berio, qui est une écriture sonore des émotions. Ensuite, l’oresteïa de Xenakis, inspirée du mythe de Cassandre. Puis, Stimmung de Stockhausen, un cœur pour 6 voix, avec des résonnances mystiques. Nuits, une pièce pour 12 chanteurs, de Xenakis. Et il finit avec un extrait d’Aventures, de Ligeti, un morceau pour trois chanteurs qui expriment tout un panel d’émotions. (la suite de l'intervention de Daniel Durney est disponible dans la deuxième partie de ce colloque)
  • Autriche: Mozart, Von Weber. Extrait d'un colloque filmé. Claire Pillot commence par expliquer que le cri est une élévation de la parole, il est plus intense (de 2 ou 3 octaves en général), mais il l’uniformise aussi. En effet, bien que le timbre et le spectre varient selon les locuteurs et les intentions, la parole est moins distinguable lorsqu’elle est criée. Claire Pillot mentionne ensuite les particularités phonétiques directes du cri : les voyelles sont allongées tandis que les consonnes sont courtes et la bouche est largement ouverte. Elle conclue sont intervention en diffusant plusieurs extraits de musiques qui illustrent ses propos : 1. « Les cris de paris », Clément Janequin 2. « Le cri de la fin du Don Giovanni », Mozart 3. « Der Freschütz », Karl Maria von Weber 4. « Carmen », Georges Bizet Le but de cette intervention est d’amener à réfléchir sur le rôle du cri et ses implications selon les situations.
  • Autriche: Sociologie des mouvements sociaux. Extrait d'entretien filmé. Ilan BIZBERG revient sur son parcours académique et ses premiers sujets d’étude dont le syndicalisme.