Île-de-France

8 médias.
  • JOUET, Jacques et LEUNG, Ping-kwan
    Île-de-France: Traduction d'une oeuvre littéraire. Extrait d'un workshop filmé. Annie Curien, organisatrice de l’évènement présente l’atelier ALIBI ainsi que le déroulement de la conférence. L’atelier ALIBI fait partie d’un nouveau programme « Lettres Chinoises, Lettres Françaises » en collaboration avec la FMSH, qui réunit les écrivains chinois et français, les traducteurs et les chercheurs. La conférence rassemble deux écrivains, LEUNG Ping-Kwan et Jacques JOUET et deux traducteurs, LI Jinjia et Sandrine MARCHAND, qui interviennent sur un thème proposé par Annie Curien : "le nom". Le travail de création se situe sur deux niveaux : une première écriture par les deux écrivains sous la forme de nouvelles et une réécriture de ces nouvelles par les traducteurs. Le colloque prend comme point de départ ces œuvres autour desquelles un débat est organisé, et d'autres idées et réflexions suscitées. Par la suite, les nouvelles, ainsi qu'un compte rendu du débat sont publiés dans des revues françaises ("Europe") et chinoises ("Tianyao" et "Xianggang Wenxue") puis le colloque mis en ligne intégralement par la FMSH.
  • LI, Jinjia et MARCHAND, Sandrine
    Île-de-France: Traduction d'une oeuvre littéraire. Conférence filmée. Annie Curien, organisatrice de l’évènement présente l’atelier ALIBI ainsi que le déroulement de la conférence. L’atelier ALIBI fait partie d’un nouveau programme « Lettres Chinoises, Lettres Françaises » en collaboration avec la FMSH, qui réunit les écrivains chinois et français, les traducteurs et les chercheurs. La conférence rassemble deux écrivains, LEUNG Ping-Kwan et Jacques JOUET et deux traducteurs, LI Jinjia et Sandrine MARCHAND, qui interviennent sur un thème proposé par Annie Curien : le nom. Le travail de création se situe sur deux niveaux : une première écriture par les deux écrivains sous la forme de nouvelles et une réécriture de ces nouvelles par les traducteurs. Le colloque prend comme point de départ ces œuvres autour desquelles un débat est organisé, et d'autres idées et réflexions suscitées. Par la suite, les nouvelles, ainsi qu'un compte rendu du débat sont publiés dans des revues françaises ("Europe") et chinoises ("Tianyao" et "Xianggang Wenxue") puis le colloque mis en ligne intégralement par la FMSH.
  • LI, Jinjia et MARCHAND, Sandrine
    Île-de-France: Traduction d'une oeuvre littéraire. Conférence filmée. Annie Curien, organisatrice de l’évènement présente l’atelier ALIBI ainsi que le déroulement de la conférence. L’atelier ALIBI fait partie d’un nouveau programme « Lettres Chinoises, Lettres Françaises » en collaboration avec la FMSH, qui réunit les écrivains chinois et français, les traducteurs et les chercheurs. La conférence rassemble deux écrivains, LEUNG Ping-Kwan et Jacques JOUET et deux traducteurs, LI Jinjia et Sandrine MARCHAND, qui interviennent sur un thème proposé par Annie Curien : "le nom". Le travail de création se situe sur deux niveaux : une première écriture par les deux écrivains sous la forme de nouvelles et une réécriture de ces nouvelles par les traducteurs. Le colloque prend comme point de départ ces œuvres autour desquelles un débat est organisé, et d'autres idées et réflexions suscitées. Par la suite, les nouvelles, ainsi qu'un compte rendu du débat sont publiés dans des revues françaises ("Europe") et chinoises ("Tianyao" et "Xianggang Wenxue") puis le colloque mis en ligne intégralement par la FMSH.
  • LI, Jinjia et MARCHAND, Sandrine
    Île-de-France: Traduction d'une oeuvre littéraire. Conférence filmée. Annie Curien, organisatrice de l’évènement présente l’atelier ALIBI ainsi que le déroulement de la conférence. L’atelier ALIBI fait partie d’un nouveau programme « Lettres Chinoises, Lettres Françaises » en collaboration avec la FMSH, qui réunit les écrivains chinois et français, les traducteurs et les chercheurs. La conférence rassemble deux écrivains, LEUNG Ping-Kwan et Jacques JOUET et deux traducteurs, LI Jinjia et Sandrine MARCHAND, qui interviennent sur un thème proposé par Annie Curien : le nom. Le travail de création se situe sur deux niveaux : une première écriture par les deux écrivains sous la forme de nouvelles et une réécriture de ces nouvelles par les traducteurs. Le colloque prend comme point de départ ces œuvres, autour desquelles un débat est organisé, et d'autres idées et réflexions suscitées. Par la suite, les nouvelles, ainsi qu'un compte rendu du débat sont publiés dans des revues françaises ("Europe") et chinoises ("Tianyao" et "Xianggang Wenxue") puis le colloque mis en ligne intégralement par la FMSH.
  • Île-de-France: Archéologie préventive. Une équipe d'archéo-anthropologues du Conseil général de la Seine-Saint-Denis et de l'Inrap ont fouillé, de novembre 2008 à avril 2009, un cimetière du haut Moyen Âge à Noisy-le-Grand, sur 1 200 m2. Celui-ci pourrait être mis en relation avec l'oratoire et la "villa royale" mentionnés par Grégoire de Tours dans l'Histoire des Francs, à la fin du VIe siècle.