Film d'archive montrant l'examen scientifique au laboratoire

1 média.
  • Film d'archive montrant l'examen scientifique au laboratoire. Recherche de terrain filmée. La reconstitution du passé pour comprendre cette civilisation nécessite les interventions de plusieurs experts de divers domaines. Par exemple, plusieurs géologues thaïlandais et étrangers sont venus analyser et interpréter le déplacement de la croûte terrestre, influençant sur la formation de la grotte et les rochers. Les scientifiques, spécialistes de paléoenvironnement, prélèvent des échantillons du bois de cercueils et collectent les plantes et les pollens de notre temps pour les analyser. Grâce à ces études, l’équipe a pu reconstituer qu’il y a 32,000 ans, le temps de la Région Pangmapha fut beaucoup plus froid qu’aujourd’hui et la forêt très dense. Ainsi, les cercueils découverts sont tout en teck, âgé de plus de 100 ans, ont été fabriqués dans un seul tronc. De plus, l’équipe bénéfice également des interventions d’autres experts. Le dentiste analyse les dents humaines, découvertes dans plusieurs grottes, dans l’objectif de connaître l’habitude alimentaire et les maladies buccales. Et le généticien reprend la suite pour examiner l’ADN. L’archéozoologue étudie les dents des animaux, particulièrement, celles des rongeurs pour connaître l’environnement de l’époque. Le vétérinaire intervient pour analyser les ossements d’animaux dans le but de les identifier. En ce qui concerne l’homme, le médecin légiste prélève des traces de la lymphe dans le cercueil du site Ban-rai. Deux crânes, découverts dans le même site, sont également envoyés à l’ingénieur informatique qui collabore étroitement avec l’anthropologue pour la reconstitution. Entretemps, les archéologues emploient la méthode du carbon 14 pour la datation de ces deux sites.