Sémantique et pragmatique. RECANATI François

Chapitre

Titre: La critique du représentationnalisme
Durée: 00:08:35   [00:00:00 > 00:08:35]
Genre: Extrait d'entretien filmé
Langue(s): Français
Au cours de ce dernier entretien, le philosophe François RECANATI envisage plus spécifiquement un de ses thèmes de recherche principaux, celui des rapports entre sémantique et pragmatique. Selon lui, l’ensemble de ses travaux en la matière peuvent être abordés par l’expression de « niveaux de sens » des énoncés. Son point de départ, formulé dans « La transparence et l’énonciation », a été une critique d’une conception représentationnaliste du sens des énoncés linguistiques. Dans cette dernière, le sens linguistique serait défini par une représentation de la réalité par les mots. S’inspirant de la philosophie du langage, François RECANATI a proposé l’hypothèse suivante : la propriété constante du mot et le contenu qu’il véhicule dans des situations particulières sont deux niveaux de sens différents.
Titre: Trois niveaux de description du sens
Durée: 00:16:49   [00:08:35 > 00:25:25]
Langue(s): Français
Deux niveaux de sens sont ainsi immédiatement distingués par François RECANATI : celui de la signification linguistique conventionnelle indépendant du contexte de signification et celui du contenu (ou sens exprimé) dépendant du contexte. A ces deux premiers s’ajoute un troisième niveau de sens, plus implicite, qui est communiqué par l’énonciation des mots en contexte. Le philosophe illustre ensuite cette distinction par un exemple précis.
Titre: La transparence de l'énonciation
Durée: 00:04:54   [00:25:25 > 00:30:20]
Langue(s): Français
François RECANATI a utilisé dans « La transparence et l’énonciation » cette typologie des différents niveaux de sens pour montrer qu’au niveau de la signification linguistique, les mots fournissent des indications concernant l’usage qu’il est possible d’en faire. Dès que ceux-ci sont employés en contexte, ces significations « potentielles » se transforment en indicateurs réflexifs sur ce que le locuteur est en train de faire. Cette idée de réflexivité est présente chez des auteurs de traditions différentes, aussi bien chez Oswald DUCROT et Emile BENVESNISTE que chez John PERRY. Cette idée a été très présente dans le premier ouvrage de François RECANATI.
Titre: L'énoncé performatif
Durée: 00:12:55   [00:30:20 > 00:43:15]
Langue(s): Français
Au-delà de cette interrogation sur la réflexivité des énoncés, François RECANATI a également utilisé la distinction entre les différents niveaux de sens pour critiquer et affiner son propre argumentaire développé dans « La transparence et l’énonciation ». En analysant les énoncés performatifs à partir de cette grille de lecture, il a ainsi mis en lumière des résultats renouvelant les analyses alors classiques en la matière de John L. AUSTIN.
Titre: Le littéralisme
Durée: 00:14:33   [00:43:15 > 00:57:49]
Langue(s): Français
Suite à cette analyse sur les énoncés performatifs, François RECANATI a fait un usage constant de la distinction entre niveaux de sens pour continuer son entreprise de critique du représentationnalisme, aussi appelé littéralisme. Il ainsi soutenu que les trois niveaux de sens doivent être pris en compte, contre les différentes approches littéralistes tendant à rapporter le contenu des mots à ce qu’ils représentent sans tenir compte du contexte. Dans des débats scientifiques renouvelés, il a ainsi essayé de défendre la pertinence de ce modèle dans l’analyse sémantique pour bien faire comprendre dépendance du sens d’un énoncé linguistique à son contexte.
Titre: La prise en compte de l'action et de l'intention communicative
Durée: 00:05:38   [00:57:49 > 01:03:27]
Langue(s): Français
François RECANATI développe ici le point de vue cognitiviste sur l’action, qui est une version affaiblie du littéralisme : l’individu attribuerait à autrui des intentions qu’il se représenterait pour comprendre son comportement. On peut dès lors utiliser cette idée en pragmatique, la parole étant une action particulière. Dès lors, la compréhension de l’intention communicationnelle relèverait de ce mécanisme psychologique, alors que la compréhension de ce que la phrase dit relèverait d’un autre processus. Ces deux pans interagissent dans la réalité, le premier s’appuyant sur le deuxième.
Titre: La position du "littéralisme faible"
Durée: 00:09:18   [01:03:27 > 01:12:46]
Langue(s): Français
La correspondance entre ce que le locuteur veut dire et ce que la phrase dit n’est pas toujours parfaite. Le point de vue cognitiviste permet donc d’asseoir l’idée d’un contenu proprement pragmatique et d’un autre, sémantique. Cependant, François RECANATI s’en démarque dans le sens où le pan sémantique fournirait un contenu, sur lequel se fonderait l’interprétation pragmatique. Les phrases disposent toujours dans cette approche d’une certaine signification, indépendamment de tout contexte. Le point de vue que le philosophe défend est l’idée que la signification linguistique est plus abstraite que des contenus fortement déterminés. Celle-ci fait appel à de fortes considérations pragmatiques, ou contextuelles. François RECANATI développe cette idée par des exemples. Après avoir envisagé la position faible du littéralisme, il poursuit en exposant sa variante actuelle, dominante dans la recherche linguistique.
Titre: Le "minimalisme"
Durée: 00:03:07   [01:12:46 > 01:15:53]
Langue(s): Français
La position littéraliste faible a laissé place à une autre version, dite « minimaliste » : celle-ci soutient qu’il est nécessaire de faire appel dans de certains cas à des éléments pragmatiques, quand le contenu exprimé dans la phrase le demande. Cette dernière garde donc bien un contenu sémantique propre, qui doit parfois être précisé par le contexte.
Titre: Les "contexutalistes"
Durée: 00:39:30   [01:15:53 > 01:55:24]
Langue(s): Français
L’effort contextualiste, se déclinant sous plusieurs formes, consiste à revendiquer la primauté du contenu pragmatique sur celui proprement linguistique. La théorie des niveaux de sens œuvre en ce sens puisqu’elle distingue le sens linguistique, le contenu exprimé, et le contenu communiqué par l’énonciation. Alors que les littéralistes regroupent le deuxième niveau au sein de la sémantique, François RECANATI soutient que celui-ci fait partie de la pragmatique. Contre la position minimaliste, le contextualisme affirme que le sens exprimé est toujours déterminé par des aspects pragmatiques. Il développe cette hypothèse par divers exemples, et indique qu’il s’agit de son argumentation principale dans l’ouvrage « Literal Meaning ». Il répond ensuite aux critiques faites au contextualisme, pour finalement indiquer que cette approche semble se frayer une voix dans le paysage actuel de la recherche sémantique.
Titre: Conclusion: questions et précisions
Durée: 00:23:01   [01:55:24 > 02:18:26]
Langue(s): Français
Cet entretien se conclut par trois questions auxquelles François RECANATI répond : 1) François RECANATI défend-il la position radicale qu’il n’existe pas de sens des mots en soi mais uniquement des interprétations en contexte ? -Selon lui, une théorie contextualiste poussée à son extrême n’est pas dépourvue de sens, même s’il n’y croit pas véritablement. Il propose d’explorer un maximum de ces pistes pour retenir les plus pertinentes. 2) La signification linguistique ne dépend-elle pas de la théorie dans laquelle elle prend place ? -Le philosophe indique ici que la théorie doit toujours être soumise à des tests empiriques. 3) La dernière question demande des précisions sur la notion de sens réflexif. Le philosophe rappelle par exemple comment ce point lui a permis de repenser la théorie des actes de parole.

10 chapitres.
  • Extrait d'entretien filmé. Au cours de ce dernier entretien, le philosophe François RECANATI envisage plus spécifiquement un de ses thèmes de recherche principaux, celui des rapports entre sémantique et pragmatique. Selon lui, l’ensemble de ses travaux en la matière peuvent être abordés par l’expression de « niveaux de sens » des énoncés. Son point de départ, formulé dans « La transparence et l’énonciation », a été une critique d’une conception représentationnaliste du sens des énoncés linguistiques. Dans cette dernière, le sens linguistique serait défini par une représentation de la réalité par les mots. S’inspirant de la philosophie du langage, François RECANATI a proposé l’hypothèse suivante : la propriété constante du mot et le contenu qu’il véhicule dans des situations particulières sont deux niveaux de sens différents.
  • Deux niveaux de sens sont ainsi immédiatement distingués par François RECANATI : celui de la signification linguistique conventionnelle indépendant du contexte de signification et celui du contenu (ou sens exprimé) dépendant du contexte. A ces deux premiers s’ajoute un troisième niveau de sens, plus implicite, qui est communiqué par l’énonciation des mots en contexte. Le philosophe illustre ensuite cette distinction par un exemple précis.
  • François RECANATI a utilisé dans « La transparence et l’énonciation » cette typologie des différents niveaux de sens pour montrer qu’au niveau de la signification linguistique, les mots fournissent des indications concernant l’usage qu’il est possible d’en faire. Dès que ceux-ci sont employés en contexte, ces significations « potentielles » se transforment en indicateurs réflexifs sur ce que le locuteur est en train de faire. Cette idée de réflexivité est présente chez des auteurs de traditions différentes, aussi bien chez Oswald DUCROT et Emile BENVESNISTE que chez John PERRY. Cette idée a été très présente dans le premier ouvrage de François RECANATI.
  • Au-delà de cette interrogation sur la réflexivité des énoncés, François RECANATI a également utilisé la distinction entre les différents niveaux de sens pour critiquer et affiner son propre argumentaire développé dans « La transparence et l’énonciation ». En analysant les énoncés performatifs à partir de cette grille de lecture, il a ainsi mis en lumière des résultats renouvelant les analyses alors classiques en la matière de John L. AUSTIN.
  • Suite à cette analyse sur les énoncés performatifs, François RECANATI a fait un usage constant de la distinction entre niveaux de sens pour continuer son entreprise de critique du représentationnalisme, aussi appelé littéralisme. Il ainsi soutenu que les trois niveaux de sens doivent être pris en compte, contre les différentes approches littéralistes tendant à rapporter le contenu des mots à ce qu’ils représentent sans tenir compte du contexte. Dans des débats scientifiques renouvelés, il a ainsi essayé de défendre la pertinence de ce modèle dans l’analyse sémantique pour bien faire comprendre dépendance du sens d’un énoncé linguistique à son contexte.
  • François RECANATI développe ici le point de vue cognitiviste sur l’action, qui est une version affaiblie du littéralisme : l’individu attribuerait à autrui des intentions qu’il se représenterait pour comprendre son comportement. On peut dès lors utiliser cette idée en pragmatique, la parole étant une action particulière. Dès lors, la compréhension de l’intention communicationnelle relèverait de ce mécanisme psychologique, alors que la compréhension de ce que la phrase dit relèverait d’un autre processus. Ces deux pans interagissent dans la réalité, le premier s’appuyant sur le deuxième.
  • La correspondance entre ce que le locuteur veut dire et ce que la phrase dit n’est pas toujours parfaite. Le point de vue cognitiviste permet donc d’asseoir l’idée d’un contenu proprement pragmatique et d’un autre, sémantique. Cependant, François RECANATI s’en démarque dans le sens où le pan sémantique fournirait un contenu, sur lequel se fonderait l’interprétation pragmatique. Les phrases disposent toujours dans cette approche d’une certaine signification, indépendamment de tout contexte. Le point de vue que le philosophe défend est l’idée que la signification linguistique est plus abstraite que des contenus fortement déterminés. Celle-ci fait appel à de fortes considérations pragmatiques, ou contextuelles. François RECANATI développe cette idée par des exemples. Après avoir envisagé la position faible du littéralisme, il poursuit en exposant sa variante actuelle, dominante dans la recherche linguistique.
  • La position littéraliste faible a laissé place à une autre version, dite « minimaliste » : celle-ci soutient qu’il est nécessaire de faire appel dans de certains cas à des éléments pragmatiques, quand le contenu exprimé dans la phrase le demande. Cette dernière garde donc bien un contenu sémantique propre, qui doit parfois être précisé par le contexte.
  • L’effort contextualiste, se déclinant sous plusieurs formes, consiste à revendiquer la primauté du contenu pragmatique sur celui proprement linguistique. La théorie des niveaux de sens œuvre en ce sens puisqu’elle distingue le sens linguistique, le contenu exprimé, et le contenu communiqué par l’énonciation. Alors que les littéralistes regroupent le deuxième niveau au sein de la sémantique, François RECANATI soutient que celui-ci fait partie de la pragmatique. Contre la position minimaliste, le contextualisme affirme que le sens exprimé est toujours déterminé par des aspects pragmatiques. Il développe cette hypothèse par divers exemples, et indique qu’il s’agit de son argumentation principale dans l’ouvrage « Literal Meaning ». Il répond ensuite aux critiques faites au contextualisme, pour finalement indiquer que cette approche semble se frayer une voix dans le paysage actuel de la recherche sémantique.
  • Cet entretien se conclut par trois questions auxquelles François RECANATI répond : 1) François RECANATI défend-il la position radicale qu’il n’existe pas de sens des mots en soi mais uniquement des interprétations en contexte ? -Selon lui, une théorie contextualiste poussée à son extrême n’est pas dépourvue de sens, même s’il n’y croit pas véritablement. Il propose d’explorer un maximum de ces pistes pour retenir les plus pertinentes. 2) La signification linguistique ne dépend-elle pas de la théorie dans laquelle elle prend place ? -Le philosophe indique ici que la théorie doit toujours être soumise à des tests empiriques. 3) La dernière question demande des précisions sur la notion de sens réflexif. Le philosophe rappelle par exemple comment ce point lui a permis de repenser la théorie des actes de parole.
Titre: Sémantique et pragmatique
Sous-titre: Entretien avec François RECANATI
Auteur(s): RECANATI François
Date de réalisation: 05/03/2003
Lieu de réalisation: Maison des Sciences de l’Homme 54 Boulevard Raspail 75006 Paris FRANCE
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Ce quatrième et dernier entretien avec le philosophe François RECANATI revient finalement sur l’ensemble de son travail, depuis ses premières recherches jusqu’à son dernier ouvrage en cours de publication au moment de la réalisation de cette vidéo. Cette rencontre se centre particulièrement sur la manière dont François RECANATI a conjugué sémantique et pragmatique au fil de ses interrogations.
François RECANATI est philosophe du langage, directeur de recherche au CNRS, directeur d’études à l’EHESS, et directeur de l’Institut Jean Nicod (CNRS/ENS/EHESS). Après avoir obtenu l’agrégation de philosophie en 1974, François RECANATI a étudié à l’université d’Oxford et à l’EHESS, où il devient chargé de conférence en philosophie du langage et en pragmatique linguistique, jusqu’en 1990. De cette date jusqu’à 1993, il a été président de la Société européenne de philosophie analytique. En 2014, il a reçu la médaille d’argent du CNRS pour ses travaux. Cette rencontre vise plus spécifiquement à expliciter la manière dont François RECANATI a conjugué sémantique et pragmatique au fil de ses interrogations.
Sujet: Domaines et objets de recherche sur les cultures
Topique: Culture et langue(s)
Aspects rhétoriques et discursifs: Description ; Dialogue ; Discussion ; Exposé scientifique ; Narration ; Portrait ; Présentation de soi ; Récit
Le philosophe François RECANATI s'interroge au cours de cet entretien sur les liens existant entre sémantique et pragmatique. Il y défend notamment l'hypothèse d'une dépendance des contenus linguistiques et mentaux à toute situation précise.
Sujet: Discipline/approche SHS
Topique: Linguistique
Libellé: Théorie des niveaux de sens
Mots-clés: sémantique; pragmatique; sens; niveau; théorie
Localisation spatiale du sujet: Europe de l'Ouest ; France
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C.
Aspects rhétoriques et discursifs: Description ; Dialogue ; Discussion ; Exposé scientifique ; Interrogation ; Narration ; Portrait ; Présentation de soi ; Récit
Le philosophe François RECANATI expose ici ses rapports à la pragmatique et à la sémantique au fil de ses recherches ayant mêlé ces deux pans.
Les recherches du philosophe en la matière peuvent être condensées par sa théorie des niveaux de sens. La distinction entre ces multiples niveaux indique la nécessité de toujours tenir compte du contexte dans la signification du langage et des énoncés.
Sujet: Linguistique et langues
Topique: Pragmatique (linguistique)
Domaine: Sémantique
Aspects rhétoriques et discursifs: Dialogue ; Discussion ; Exposé scientifique ; Narration ; Portrait ; Présentation de soi ; Récit
Les travaux en linguistique de François RECANATI se centrent notamment sur la pragmatique et la sémantique. Lors de cet entretien, il explique notamment comment ses rechers visent à "pragmatiser la sémantique", en insistant sur la nécessairedépendance du sens d'un énoncé à son contexte.
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour tout public
Entretien avec le philosophe François RECANATI destiné à toute personne s’intéressant à la sémantique et à la pragmatique.
RECANATI François. « Sémantique et pragmatique », Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°95, 2003, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/95/
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
© ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l’Homme), Paris, France, 2016
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
© BILJETINA Charles, réalisateur, ESCoM-AAR/FMSH, Paris, France, 2003 © BONNEMAZOU Camille, réalisateur, ESCoM-AAR/FMSH, Paris, France, 2003 © STOCKINGER Peter, professeur des universités, ESCoM-AAR/FMSH, Paris, France, 2003
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
© RECANATI François, philosophe, Institut Jean Nicod, Paris, France, 2003
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/
Titre: Analyse de la vidéo « Sémantique et pragmatique »
Sous-titre: Entretien avec François RECANATI
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: FRINGANT, Matthias. Analyse de la vidéo « Sémantique et pragmatique ». (Portail ARC, 2016), http://www.arc.msh-paris.fr
Id analyse: 03b93fa8-05e5-416d-b830-ee8e2818f297
Id vidéo: aeecccbe-6f55-48df-abfc-ab0d20efe457
Analyse du quatrième entretien avec le philosophe François RECANATI.