Description de langues d'Amazonie: l'émérillon et le trinitario. Françoise ROSE

Chapitre

Titre: Etudes universitaires: l'émérillon (Guyane) et le mojeño trinitario (Bolivie)
Durée: 00:04:32   [00:00:00 > 00:04:32]
Françoise ROSE fait ses études à à Lyon II avec Colette Grinevald. Elle fait tout d'abord un mémoire sur le turc puis une thèse de doctorat sur l'émérillon (famille tu-guarani de Guyane française). Elle travaille sur la phonologie et la morphosyntaxe puis s'intéresse à la typologie. Elle débute alors l'étude du mojeño trinitario de la famille Arawak parlé dans les basses terres de Bolivie.
Titre: L’émérillon et la démarche de recherche de Françoise Rose
Durée: 00:21:08   [00:04:32 > 00:25:41]
L’Emérillon est parlé par environ 400 locuteurs : à l’ouest, vers la frontière du Surinam et à l’est, à la frontière du Brésil. Tous les émérillons parlent leur langue qui reste peu influencée par les autres.
Sujet: Langues et familles des langues amérindiennes
Topique: Langues tupi-guarani
Langue ou groupe (ling.): Emérillon
Localisation spatiale du thème: Guyane
Titre: Le mojeño trinitario (Bolivie amazonienne)
Durée: 00:13:01   [00:25:41 > 00:38:42]
En Bolivie, il existe différentes familles de langues et quelques isolats, et cette diversité est ancienne rappelle Françoise ROSE. Son travail concerne plus particulièrement la famille de langue arawak, le mojeño exactement, parlé par les mojos, et qui comprend deux dialectes : le trinitario et l’ignaciano. Presque tous les locuteurs du mojeño trinitario sont bilingues. Il existe des livres, des campagnes de sensibilisation mais il y a un manque notable d’enseignants. De plus, les parents ne transmettent généralement pas la langue, il est donc fort probable que cette langue disparaisse dans quelques années.
Sujet: Langues et familles des langues amérindiennes
Topique: Langues arawakiennes
Langue ou groupe (ling.): Mojeño Trinitario
Localisation spatiale du thème: Bolivie
Titre: Un réseau de chercheurs étrangers: la linguistique aréale en Amazonie
Durée: 00:08:47   [00:38:42 > 00:47:30]
En Bolivie, il n’existe pas de description de la langue, ce sont donc toujours des étrangers qui travaillent sur ces langues. Un réseau de linguistes étrangers a donc été créé.
Titre: L'enseignement bilingue en Guyane et en Bolivie
Durée: 00:02:48   [00:47:30 > 00:50:18]
En Guyane il existe un système de médiation bilingue à travers l’éducation nationale. Mais pour l’émérillon, l’expérience commence à peine. En Bolivie, en théorie, l’enseignement bilingue fait partie du système de l’éducation nationale, mais en réalité, il manque des enseignants, surtout pour l’école primaire. Globalement, les jeunes sont peu motivés et n’apprennent plus ces langues car ils voient peu d’avenir dans leurs communautés.
Titre: Ses premiers résultats sur le mojeño trinitario
Durée: 00:08:10   [00:50:18 > 00:57:04]
Le matériel collecté par Françoise ROSE deux séjours de terrain de deux mois. Il existe une grammaire du mojeño et une autre de l'ignacio, la langue voisine. Un missionnaire avait déjà décrit la langue mojo. Cette source historique permet une comparaison avec la langue actuelle et d’en retracer ainsi l’évolution. Françoise ROSE commente l'état des travaux.
Sujet: Langues et familles des langues amérindiennes
Topique: Mojeño Trinitario
Localisation spatiale du thème: Bolivie

6 chapitres.
  • Françoise ROSE fait ses études à à Lyon II avec Colette Grinevald. Elle fait tout d'abord un mémoire sur le turc puis une thèse de doctorat sur l'émérillon (famille tu-guarani de Guyane française). Elle travaille sur la phonologie et la morphosyntaxe puis s'intéresse à la typologie. Elle débute alors l'étude du mojeño trinitario de la famille Arawak parlé dans les basses terres de Bolivie.
  • En Bolivie, il existe différentes familles de langues et quelques isolats, et cette diversité est ancienne rappelle Françoise ROSE. Son travail concerne plus particulièrement la famille de langue arawak, le mojeño exactement, parlé par les mojos, et qui comprend deux dialectes : le trinitario et l’ignaciano. Presque tous les locuteurs du mojeño trinitario sont bilingues. Il existe des livres, des campagnes de sensibilisation mais il y a un manque notable d’enseignants. De plus, les parents ne transmettent généralement pas la langue, il est donc fort probable que cette langue disparaisse dans quelques années.
  • En Guyane il existe un système de médiation bilingue à travers l’éducation nationale. Mais pour l’émérillon, l’expérience commence à peine. En Bolivie, en théorie, l’enseignement bilingue fait partie du système de l’éducation nationale, mais en réalité, il manque des enseignants, surtout pour l’école primaire. Globalement, les jeunes sont peu motivés et n’apprennent plus ces langues car ils voient peu d’avenir dans leurs communautés.
Titre: Description de langues d'Amazonie: l'émérillon et le trinitario
Sous-titre: Linguistique typologique et comparative
Auteur(s): Françoise ROSE
Durée: 00:57:04
Date de réalisation: 21/06/2007
Lieu de réalisation: Fondation Maison des Sciences de l'Homme, 54 boulevard Raspail, 75006 Paris, France
Genre: Enquête linguistique filmée
Langue(s): Français
Dans cet entretien, Françoise ROSE expose son travail de description sur deux langues en danger dont elle est devenue spécialiste: l’émérillon de la famille tupi-guarani de Guyane française et le mojeño trinitario de la famille arawak, parlé dans les basses terres de Bolivie. Elle décrit ces deux langues à travers leur morphosyntaxe et illustre sa description par quelques exemples phonologiques et sémantiques. Elle conclut sa présentation par un résumé typologique et aréal, un état des lieux de l’enseignement de ces langues ainsi que de ses premiers résultats sur le mojeño trinitario.
Sujet: Pays
Topique: Bolivie
Sujet: Approches et thèmes de recherche
Topique: Ethnolinguistique
Discipline, domaine: Linguistique
Discipline, domaine: Linguistique appliquée
Discipline, domaine: Linguistique descriptive
Sujet: Pays
Topique: Guyane
Sujet: Langues et familles des langues amérindiennes
Topique: Langues arawakiennes
Langue ou groupe (ling.): Mojeño Trinitario
Sujet: Langues et familles des langues amérindiennes
Topique: Langues tupi-guarani
Localisation spatiale du thème: Guyane
Nom: ROSE
Prénom: Françoise
Rôle: Linguistes
Appartenance: CNRS - Centre National de la Recherche Scientfique, CELIA - Centre d'Etudes des Langues Indigènes d'Amérique, France
Adresse: Paris, France
Docteur de l’Université en Sciences du Langage, Françoise ROSE est chargée de recherches (CR2) au CNRS, rattachée au Centre d'Etudes des Langues Indigènes d'Amérique (CELIA) , à Villejuif. Elle est co-responsable du programme Saillance du CELIA (2006-2009), membre du projet financé par l'ANR Afrique Amérique Latine Langues En Danger (AALLED) , membre du Groupe d'étude sur les langues d'Amérique Latine du Laboratoire Dynamique Du Langage (DDL) . Elle a également participé au programme Syntaxe des Langues d'Amazonie du laboratoire CELIA.
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour spécialistes
Principalement destiné aux linguistes et ethnolinguistes.
Françoise ROSE. "Description de langues amazonienne: l'émérillon et le trinitario" http://www.archivesaudiovisuelles.fr/ES/Event.asp?id=1061&url=/1061/introduction.asp
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
L'auteur de cette ressource audiovisuelle est ESCoM (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias) à la FCMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme) , Paris, 21/06/2007.
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
"Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/"
Titre: Recherches de la linguiste Françoise Rose, spécialiste de l'émérillon et du trinitario"
Sous-titre: L'émérillon de Guyane et le trinitario de Bolivie
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: PAPINO, Manuela, "Analyse de l'archive découpée de l'entretien de recherche de la linguiste Françoise Rose, spécialiste de l'émérillon et du trinitario", http://www.archivesaudiovisuelles.fr/ES/Event.asp?id=1061&url=/1061/introduction.asp, 24/09/2012.
Id analyse: 0e3ac5b5-eb59-4187-b8f1-e3b42bfafea8
Id vidéo: f5dd1c46-4838-4cec-97f5-4dabc3e5f733
Spécialiste de l'émérillon et du mojeño trinitario, Françoise Rose propose dans cet entretien un point sur ses propres recherches. Elle présente également des aspects généraux des langues amérindiennes, notamment par l'intermédiaire d'un ensemble de cartes géographiques qui situent clairement la répartition des langues et des familles de langues. Cette présentation comprend aussi des extraits parlés du trinitario et de l'émérillon ainsi que leurs transcriptions. Cet entretien intéressera donc les linguistes et ethnolinguistes car il présente à la fois du matériel de terrain et des résultats analytiques et théoriques.