Exposition « Rosées ». KIM Tschang-Yeul

Chapitre

Titre: Enfance de Kim Tschang-Yeul
Durée: 00:12:44   [00:00:00 > 00:12:44]
Genre: Extrait(s) d'exposition(s) artistique(s)
Langue(s): Français
Kim Tschang-Yeul a vu le jour dans un village coréen en 1929. L’eau était un élément omniprésent de son environnement, que ce soit par la présence du fleuve ou d’autres cours d’eau, et la vie qu’il a menée pendant ces années a beaucoup influencé son art. C’est à l’âge de 4 ans qu’il a commencé son apprentissage des caractères chinois, sous le patronage de son grand-père. Chez ses grands-parents maternels, se souvient-il, il y avait des tableaux et des livres sur la peinture.
Sujet: Oeuvres de référence
Topique: Classique des 1000 caractères
Détail particulier: Il s’agit d’un poème de 250 caractères, classique de la littérature chinoise, il est utilisé comme support d’enseignement pour l’apprentissage des caractères chinois, il contient en effet 1000 caractères différents.
Mots-clés: Chine ; Classique ; Caractère ; Poème
Langue d'origine: Zhongwen (中文)
Expression en langue originale: 千字文
Localisation spatiale du sujet: Chine (République populaire)
Localisation temporelle du sujet: Ve siècle ap. J.-C.
Titre: Etudes d’art
Durée: 00:08:39   [00:12:44 > 00:21:23]
Langue(s): Français
A la fin de l’occupation japonaise les écoles étaient fréquemment fermées, Kim Tschang-Yeul avait donc prit l’habitude de fréquenter les bibliothèques où il a découvert des ouvrages sur Léonard de Vinci qui a eu un rôle décisif pour son parcours artistique. A cette époque, il était obligatoire de pratiquer le dessin au fusain, plus particulièrement de reproduire les modèles d’arts gréco-romains, pour intégrer les universités d’art.
Sujet: Personnalités de référence
Topique: de Vinci
Prénom: Léonard
Localisation spatiale du sujet: France ; Italie
Localisation temporelle du sujet: 1452/1519
Léonard de Vinci est un peintre italien de la renaissance. Pluridisciplinaire, il a largement contribué aux domaines de la science, l’architecture, l’urbanisme, etc. Déjà de son vivant il était reconnu comme un grand géni, ses peintures particulièrement font parties des plus grands chefs-d’œuvre connus.
Titre: Guerre de Corée (1950-1953)
Durée: 00:05:04   [00:21:23 > 00:26:27]
Langue(s): Français
La guerre de Corée a profondément marqué Kim Tschang-Yeul, en effet un grand nombre de ses connaissances d’alors ont trouvé la mort pendant cette période. Lui-même a été fait prisonnier par l’armée du nord, avant de parvenir à rentrer chez lui suite à une intervention de l’ONU.
Sujet: Evénements (historiques)
Topique: Guerre de Corée
Détail particulier: La guerre de Corée s’est déroulée en Corée entre 1950 et 1953. Elle a opposé pendant 3 ans le nord et le sud et fait suite à la séparation du pays en deux : La République de Corée (Corée du sud) d’un côté et la République Populaire Démocratique de Corée (Corée du nord) de l’autre. En effet, le Japon colonisait la Corée depuis 1910, mais après sa reddition à la fin de la seconde guerre mondiale, le pays a été dominé au sud par les Etats-Unis et au nord par l’Union Soviétique dont les systèmes politiques sont très différents et ont largement participé à la mésentente de deux Corées.
Mots-clés: Guerre ; Corée ; Corée du nord ; Corée du sud ; Asie ; XXe siècle
Localisation spatiale du sujet: Corée du Nord ; Corée du Sud
Localisation temporelle du sujet: 1950/1953
Aspects rhétoriques et discursifs: Témoignage
Titre: Influence de l’art européen
Durée: 00:05:23   [00:26:27 > 00:31:50]
Langue(s): Français
Déjà en Corée, Kim Tschang-Yeul parvenait à se procurer des magazines d’art, comme la revue Aujourd’hui, importées illégalement. A cette époque, la France dominait le monde l’art, beaucoup de grands artistes s’y étaient en effet installés, et c’est une des raisons qui l’ont poussé à venir s’y installer.
Titre: Symbolisme de la goutte d’eau
Durée: 00:05:28   [00:31:50 > 00:37:18]
Langue(s): Français
La goutte d’eau est un symbole de pureté, comme un talisman contre les horreurs de la guerre de Corée, elle sont entre autres issues de l’eau rituelle des temples qui purifie et chasse les mauvais esprits. Ses peintures comportent des éléments de requiem, selon ses propres termes, de ses amis d’enfances décédés. Les caractères chinois sont eux un reliquat de son enfance, il les a ajouté principalement par nostalgie.
Sujet: Pratiques visuelles
Topique: Peinture de gouttes d'eau
Détail particulier: Kim Tschang-Yeul a développé un procédé qui lui permet de peindre des gouttes d'eau en trompe l'œil, ce travail s’inscrit dans sa recherche de la matière et de la texture en peinture.
Mots-clés: Peinture ; Art ; Eau ; Goutte d'eau ; Corée ; Kim
Localisation temporelle du sujet: XXIe siècle ap. J.-C. ; XXe siècle ap. J.-C.
Aspects rhétoriques et discursifs: Discours artistique
Type: Article
Auteur: Alain Bosquet
Article d'Alain Bosquet sur une exposition de Kim Tschang-Yeul.
Titre: Exposition « Rosées »
Durée: 00:10:21   [00:37:18 > 00:47:39]
Langue(s): Français
Kim Tschang-Yeul revient sur les événements qui l’ont fait connaître du grand public : la critique d’Alain Bosquet, la visite de Salvador Dali, etc. Il a depuis exposé dans plusieurs pays et bénéficie d’une renommée internationale. Ses premières peintures ont toutes été réalisées sur des toiles brutes, ce n’est qu’après avoir déplacé son atelier dans une autre ville, où la luminosité est différente, qu’il a commencé à ajouter de la couleur.
Sujet: Pratiques visuelles
Topique: Peinture de gouttes d'eau
Détail particulier: Kim Tschang-Yeul a développé un procédé qui lui permet de peindre des gouttes d'eau en trompe l'œil, ce travail s’inscrit dans sa recherche de la matière et de la texture en peinture.
Mots-clés: Peinture ; Exposition ; Goutte d'eau ; Kim ; Corée ; Art
Localisation temporelle du sujet: XXIe siècle ap. J.-C. ; XXe siècle ap. J.-C.
Aspects rhétoriques et discursifs: Discours artistique

6 chapitres.
  • Extrait(s) d'exposition(s) artistique(s). Kim Tschang-Yeul a vu le jour dans un village coréen en 1929. L’eau était un élément omniprésent de son environnement, que ce soit par la présence du fleuve ou d’autres cours d’eau, et la vie qu’il a menée pendant ces années a beaucoup influencé son art. C’est à l’âge de 4 ans qu’il a commencé son apprentissage des caractères chinois, sous le patronage de son grand-père. Chez ses grands-parents maternels, se souvient-il, il y avait des tableaux et des livres sur la peinture.
  • A la fin de l’occupation japonaise les écoles étaient fréquemment fermées, Kim Tschang-Yeul avait donc prit l’habitude de fréquenter les bibliothèques où il a découvert des ouvrages sur Léonard de Vinci qui a eu un rôle décisif pour son parcours artistique. A cette époque, il était obligatoire de pratiquer le dessin au fusain, plus particulièrement de reproduire les modèles d’arts gréco-romains, pour intégrer les universités d’art.
  • La guerre de Corée a profondément marqué Kim Tschang-Yeul, en effet un grand nombre de ses connaissances d’alors ont trouvé la mort pendant cette période. Lui-même a été fait prisonnier par l’armée du nord, avant de parvenir à rentrer chez lui suite à une intervention de l’ONU.
  • Déjà en Corée, Kim Tschang-Yeul parvenait à se procurer des magazines d’art, comme la revue Aujourd’hui, importées illégalement. A cette époque, la France dominait le monde l’art, beaucoup de grands artistes s’y étaient en effet installés, et c’est une des raisons qui l’ont poussé à venir s’y installer.
  • La goutte d’eau est un symbole de pureté, comme un talisman contre les horreurs de la guerre de Corée, elle sont entre autres issues de l’eau rituelle des temples qui purifie et chasse les mauvais esprits. Ses peintures comportent des éléments de requiem, selon ses propres termes, de ses amis d’enfances décédés. Les caractères chinois sont eux un reliquat de son enfance, il les a ajouté principalement par nostalgie.
  • Kim Tschang-Yeul revient sur les événements qui l’ont fait connaître du grand public : la critique d’Alain Bosquet, la visite de Salvador Dali, etc. Il a depuis exposé dans plusieurs pays et bénéficie d’une renommée internationale. Ses premières peintures ont toutes été réalisées sur des toiles brutes, ce n’est qu’après avoir déplacé son atelier dans une autre ville, où la luminosité est différente, qu’il a commencé à ajouter de la couleur.
Titre: Exposition « Rosées »
Sous-titre: Les gouttes d'eau de KIM Tschang-Yeul, artiste peintre coréen
Auteur(s): KIM Tschang-Yeul
Durée: 00:47:39
Date de réalisation: 30/10/2008
Lieu de réalisation: Galerie Baudoin Lebon, Paris, France
Genre: Exposition(s) artistique(s)
Langue(s): Français
Kim Tschang-Yeul, artiste peintre coréen, nous invite à découvrir l’exposition dédiée à sa collection de peinture « Rosées », organisée dans la galerie Baudoin Lebon, à Paris. Il revient également sur son parcours, ce qui l’a amené à la peinture, sa vie en Corée, puis son arrivée en occident.
Sujet: Personnalités de référence
Topique: Kim
Prénom: Tschang-Yeul
Localisation spatiale du sujet: Corée du Sud ; France
Localisation temporelle du sujet: 1929
Kim Tschang-Yeul김창열 est un artiste peintre coréen. Installé à Paris depuis 1969, il est particulièrement connu pour ses peintures de gouttes d’eau en trompe l’œil. Artiste international, reconnu comme un maître en Corée, il multiplie les expositions à travers le monde : Chine, Corée, France, Japon, Etats-Unis, Italie, Belgique, etc.
Nom: ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias - Archives Audiovisuelles de la Recherche)
Rôle: Producteurs d'oeuvres audiovisuelles
Adresse: FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme), Paris, France
ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias - Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme), Paris, France
Nom: KIM
Prénom: Tschang-Yeul
Rôle: Artistes
Fonction: Artiste peintre
Adresse: Paris, France
Kim Tschang-Yeul est un artiste peintre coréen. Installé à Paris depuis 1969, il est particulièrement connu pour ses peintures de gouttes d’eau en trompe l’œil. Artiste international, reconnu comme un maître en Corée, il multiplie les expositions à travers le monde : Chine, Corée, France, Japon, Etats-Unis, Italie, Belgique, etc.
Type: Hypotheses.org - Le portail des blogs de chercheurs
Url: http://artsdelacoree.hypotheses.org/
Le carnet "Arts de la Corée - Une histoire des arts visuels et matériels" vise à diffuser, partager et mettre en valeur des informations scientifiques sur l’Histoire de l’art de la Corée (annonces d’événements, publications, expositions, etc.). Sa création a été motivée par la demande d’étudiants souhaitant avoir accès à des ressources documentaires sur les arts de la Corée, qui sont difficiles à trouver pour les chercheurs non spécialisés. Le carnet propose ainsi de recenser différentes ressources en ligne (banques d’images, sites Internet de musées et de revues d’art). Actuellement dans sa phase initiale de configuration, le carnet a vocation à se développer en un forum d’échanges avec des contributions de différents auteurs souhaitant partager des informations sur l’actualité de la recherche en Histoire de l’art de la Corée.
Type: Vidéos numériques
Auteur: Gallerie Baudoin Lebon
Url: http://vimeo.com/68110426
Visite de l'exposition sur les peinture de gouttes d'eau de Kim Tschang-Yeul dans la gallerie d'art Baudoin Lebon, et commentaires de l'artiste.
Type: Récits de vie
Kim Tschang-Yeul résume brièvement son parcours.
Type: Témoignages
Kim Tschang-Yeul rappel synthétiquement son parcours, depuis son enfance en Corée, à la France.
KIM Tschang-Yeul. « Exposition « Rosées » », Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°1629, 2008, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/1629/
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
© ESCoM (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme), France, 2008
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
© WENKER, Tatiana, ESCoM-FMSH, Paris, France, 2008 © BONNEMAZOU, Camille, ESCoM-FMSH, Paris, France, 2008 © SPUTO-MIALET, Margot, ESCoM-FMSH, Paris, France, 2008
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
© KIM, Tschang-Yeul, Artiste peintre, Paris, France, 2008 © WENKER, Tatiana, ESCoM-FMSH, Paris, France, 2008
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr
Lien: Creative Commons - Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France
Titre: Analyse d’un entretien avec Kim Tschang-Yeul
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: FRISA, Oriane. « Analyse d’un entretien avec Kim Tschang-Yeul » (Portail ARC, 2015) : http://www.arc.msh-paris.fr/
Id analyse: 1d3d7bef-eb2b-4110-8aef-5c1c5e4fb62d
Id vidéo: b6546495-2f2d-4b6d-803e-de5a14ca0a1d
Analyse générale d’un entretien avec l’artiste coréen Kim Tschang-Yeul à l’occasion d’une exposition.