Langues de l’exil et de la mémoire. ZIMMERMANN Francis

Chapitre

Titre: Les sources de notre fidélité : le par cœur
Durée: 00:09:49   [00:29:18 > 00:39:07]
L’analyse menée dans la partie précédente mène l’anthropologue à se demander quelles sont les implications politiques du rapport à la langue maternelle. Si la langue maternelle est celle de la mémoire, deux attitudes inverses caractérisent le rapport de l’individu à celle-ci : l’attachement ou le renoncement. Hannah ARENDT et Julia KRISTEVA sont les exemples choisis par l’anthropologue illustrant respectivement ces deux positions. Aux côtés de la philosophe allemande, Francis ZIMMERMANN cite aussi Milan KUNDERA pour illustrer la position de l’attachement à la langue maternelle.
Titre: La langue maternelle refoulée : « un corps dans mon corps »
Durée: 00:22:41   [00:39:07 > 01:01:49]
La psychanalyste Julia KRISTEVA est la représentante de la position du renoncement par rapport à la langue maternelle. L’anthropologue développe ici cette attitude à travers cet exemple.
Titre: Discussion
Durée: 00:30:09   [01:01:49 > 01:31:58]
Question 1 : Quelles sont les différences et points communs entre ces deux positions ? Question 2 : Ne peut-on pas faire une autre lecture interprétative du texte de Nathalie SARRAUTE ? Question 3 : Comment envisager le fait d’avoir plusieurs langues de la mémoire ? Question 4 : Question portant autour du terme de « refoulement » et de son application à la langue. Question 5 : Y-aurait-il plusieurs phases dans l’oubli et la réappropriation de la langue maternelle ? Question 6 : N’y aurait-il pas des émotions différentes selon les situations linguistiques ? Question 7 : Selon Francis ZIMMERMANN, existe-il un rapport entre le concept sociologique de « language loyalty » et le rapport à la langue maternelle ?

3 chapitres.
  • L’analyse menée dans la partie précédente mène l’anthropologue à se demander quelles sont les implications politiques du rapport à la langue maternelle. Si la langue maternelle est celle de la mémoire, deux attitudes inverses caractérisent le rapport de l’individu à celle-ci : l’attachement ou le renoncement. Hannah ARENDT et Julia KRISTEVA sont les exemples choisis par l’anthropologue illustrant respectivement ces deux positions. Aux côtés de la philosophe allemande, Francis ZIMMERMANN cite aussi Milan KUNDERA pour illustrer la position de l’attachement à la langue maternelle.
  • Question 1 : Quelles sont les différences et points communs entre ces deux positions ? Question 2 : Ne peut-on pas faire une autre lecture interprétative du texte de Nathalie SARRAUTE ? Question 3 : Comment envisager le fait d’avoir plusieurs langues de la mémoire ? Question 4 : Question portant autour du terme de « refoulement » et de son application à la langue. Question 5 : Y-aurait-il plusieurs phases dans l’oubli et la réappropriation de la langue maternelle ? Question 6 : N’y aurait-il pas des émotions différentes selon les situations linguistiques ? Question 7 : Selon Francis ZIMMERMANN, existe-il un rapport entre le concept sociologique de « language loyalty » et le rapport à la langue maternelle ?
Titre: Langues de l’exil et de la mémoire
Sous-titre: La langue maternelle et les langues-relais
Auteur(s): ZIMMERMANN Francis
Date de réalisation: 02/12/2004
Lieu de réalisation: EHESS 105 Boulevard Raspail 75006 Paris France
Genre: Séminaire de recherche filmé
Langue(s): Français
Cette seconde séance du séminaire « La langue maternelle et les langues relais », mené durant l’année 2004/2005 à l’EHESS, est consacrée aux langues maternelles considérées comme celles de l’exil et de la mémoire.
Francis ZIMMERMANN est anthropologue et directeur d’études à l’EHESS. Spécialiste de l’Inde, il associe la philosophie à l’anthropologie dans l’étude de ses nombreux objets de recherche, tels que la parenté, la médecine, le langage, etc. Lors de cette séance, l’anthropologue se centrera sur l’étude des langues maternelles dans les situations d’exil, ces dernières étant considérées comme les plus favorables à une interrogation sur la dépossession d’une langue.
Sujet: Langue d'exil
Topique: Langue maternelle, de mémoire et d'exil
Mots-clés: langue maternelle; mémoire; exil; rapport
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C. ; XXe siècle ap. J.-C.
Aspects rhétoriques et discursifs: Argumentation ; Conversation ; Critique ; Description ; Dialogue ; Discussion ; Explication ; Exposé scientifique ; Hypothèse ; Interprétation ; Interrogation ; Proposition ; Suggestion
Sujet: Langue de la mémoire
Topique: Langue maternelle, d'exil et de mémoire
Mots-clés: Langue maternelle; exil; mémoire; rapport
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C. ; XXe siècle ap. J.-C.
Aspects rhétoriques et discursifs: Argumentation ; Conversation ; Critique ; Description ; Dialogue ; Discussion ; Explication ; Exposé scientifique ; Interprétation ; Interrogation ; Proposition ; Suggestion
ZIMMERMANN Francis. « Langues de l’exil et de la mémoire », Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°341, 2004, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/341/
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
© ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l’Homme), Paris, France, 2004
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
© BONNEMAZOU Camille, réalisateur, ESCoM-AAR/FMSH, Paris, France, 2004
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
© ZIMMERMANN Francis, anthropologue, EHESS, Paris, France, 2004
Titre: Analyse de la vidéo « Langues de l’exil et de la mémoire »
Sous-titre: La langue maternelle et les langues-relais
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: FRINGANT, Matthias. Analyse de la vidéo « Langues de l’exil et de la mémoire ». (Portail ARC, 2015), http://www.arc.msh-paris.fr
Id analyse: 1e6e4d87-3d99-4961-b5c8-a5ab2c6ae3f2
Id vidéo: 5892f487-aa51-4ba1-b98c-aa5215d41599
Analyse de la vidéo d’une séance du séminaire « La langue maternelle et les langues-relais » de Francis ZIMMERMANN.