Monsieur Masset, ancien responsable méthode chez Merlin, puis Denison.

Chapitre

Titre: Résumé de trajectoire
Durée: 00:03:30   [00:00:00 > 00:03:30]
Monsieur Masset résume d'abord dans cette première partie d'entretien sa trajectoire professionnelle : après avoir été formé comme tourneur dans le cadre d'un CAP à l'Ecole Nationale Professionnelle, il est embauché au service methode chez Nadella à Vierzon, puis devient chef d'équipe en rectification chez SKF, avant de devenir contremaître dans une usine du Nord deux ans plus tard. Il fait une parenthèse dans cette usine pendant six ans avant de revenir à Vierzon d'abord et intégrer Merlin (plus tard devenu Auxitrol). A cette époque, il suit les cours à Bourges de l'Ecole Nationale des Arts et Métiers, pour acquérir le niveau ingénieur, et finit sa carrière en tant qu'ingénieur chez Auxitrol.
Titre: Apprentissage et formation
Durée: 00:06:19   [00:03:30 > 00:09:49]
Cette partie d'entretien est consacrée au souvenir de la formation de monsieur Masset. Il se souvient de ses cours élémentaires à l'ENP, et du liens très amicaux qu'il a tissé avec ses camarades. Il aborde ensuite sa formation au Centre d'apprentissage, où il est familiarisé au métier de tourneur "C'était une formation surtout manuelle avec un peu de théorie". La formation est donnée par un ancien contremaître (dit Professeur Technique d'Apprenti) de la Société Française, et l'atelier des Tours, où se tiennent les cours, est basé dans un hangar de l'usine. Après sa formation, Monsieur Masset a voulu ensuite commencer un apprentissage en dessin dans l'idée de travailler pour Nadela comme dessinateur, mais après avoir obtenu son diplôme en 1953, il rencontre quelques difficultés à trouver du travail. Ce n'est que quelques mois après qu'il réussit à entrer chez Nadela comme régleur sur équipier grâce à son frère, déjà embauché dans l'usine.
Titre: Premier poste de régleur chez Nadela
Durée: 00:07:20   [00:09:49 > 00:17:09]
Chez Nadela, Monsieur Masset occupait donc un poste de régleur sur équipier. Son rôle était de régler les machines utilisées par les ouvriers spécialisés. Il décrit dans ce passage l'atelier dans lequel il a commencé sa carrière, et la composition du bureau des méthodes. Il aborde également la question de l'ambiance, des liens entre les différents ateliers, et l'importance de Nadela à Vierzon à l'époque. Au bout de six ans et après son service militaire, Monsieur Masset quitte l'entreprise.
Titre: Mobilités professionnelles à Paris chez SKF et dans le Nord-Pas-de-Calais
Durée: 00:11:58   [00:17:09 > 00:29:08]
Monsieur Masset raconte ici son départ de Vierzon pour Paris, où il est embauché en 1958 chez SKF pour une période de trois mois. A l'époque, lui et sa femme rencontrent de grandes difficultés à se loger et longtemps après la période d'essai, ils vivent à l'hotel. Tout le salaire du chef d'atelier est dépensé à cet effet. Cette période est aussi celle pour lui des retrouvailles avec certains de ses anciens camarades de l'ENP, qui eux aussi ont été embauchés à Paris. Il traite ici aussi la question de la transmission et de l'apprentissage des nouveux postes "J'ai toujours été à l'aise dans la mécanique", et manifeste une forme de facilité à s'adapter aux changements de poste. En 1960, les difficultés financières et l'envie de monter en échelon le pousse à quitter l'entreprise. "Pour grimper chez SKF, fallait attendre qu'il y ait un contremaître qui meurt !". En 1960, il intègre une usine de mécanique du Nord où il apprend la rectification. Cette nouvelle compétence lui permettra plus tard de travailler pour l'usine Merlin à Vierzon, où il revient en 1966.
Titre: Carrière chez Merlin/Auxitrol
Durée: 00:10:46   [00:29:08 > 00:39:54]
Monsieur Masset revient dans cet extrait sur son arrivée chez Merlin, plus tard Auxitrol (spécialisé dans la matière grise), où il reste 14 ans. Il revient sur son savoir-faire ouvrier, mais aussi sur l'histoire même de l'usine créée par André Merlin, patron de l'usine qui a su diversifier son offre au fur et à mesure du temps, mais n'a pas échappé à la crise.
Titre: Formation au CNAM
Durée: 00:06:03   [00:39:54 > 00:45:58]
Monsieur Masset raconte ici rapidement la seconde formation qu'il a suivie au cours de sa carrière afin d'accéder au poste d'ingénieur au sein de la Chambre Nationale des Arts et Métiers à Bourges.
Titre: Fin de carrière chez Denison
Durée: 00:06:00   [00:45:58 > 00:51:58]
En 1980, Monsieur Masset est engagé chez Denison, d'abord au service méthode puis à l'atelier fabrication. Près de la retraite, il animait aussi les groupes de travail dont l'objectif était de réduire les temps de réglages.
Titre: Le syndicalisme
Durée: 00:06:24   [00:51:58 > 00:58:22]
Monsieur Masset nous livre dans ce passage son regard sur les combats syndicaux liés à son époque "Je pense qu'il y avait beaucoup d'exagérations quand même...". On comprend ici que sa posture de contremaître le conduit à nuancer fortement les revendications ouvrières.
Titre: Retraite et vie à Vierzon
Durée: 00:19:04   [00:58:22 > 01:17:26]
Fêtes à Vierzon, vie familiale, passe-temps, paysage, vie ouvrière et cafés, Monsieur Masset termine son entretien sur son quotidien à Vierzon et les souvenirs qu'il en garde.

9 chapitres.
  • Monsieur Masset résume d'abord dans cette première partie d'entretien sa trajectoire professionnelle : après avoir été formé comme tourneur dans le cadre d'un CAP à l'Ecole Nationale Professionnelle, il est embauché au service methode chez Nadella à Vierzon, puis devient chef d'équipe en rectification chez SKF, avant de devenir contremaître dans une usine du Nord deux ans plus tard. Il fait une parenthèse dans cette usine pendant six ans avant de revenir à Vierzon d'abord et intégrer Merlin (plus tard devenu Auxitrol). A cette époque, il suit les cours à Bourges de l'Ecole Nationale des Arts et Métiers, pour acquérir le niveau ingénieur, et finit sa carrière en tant qu'ingénieur chez Auxitrol.
  • Cette partie d'entretien est consacrée au souvenir de la formation de monsieur Masset. Il se souvient de ses cours élémentaires à l'ENP, et du liens très amicaux qu'il a tissé avec ses camarades. Il aborde ensuite sa formation au Centre d'apprentissage, où il est familiarisé au métier de tourneur "C'était une formation surtout manuelle avec un peu de théorie". La formation est donnée par un ancien contremaître (dit Professeur Technique d'Apprenti) de la Société Française, et l'atelier des Tours, où se tiennent les cours, est basé dans un hangar de l'usine. Après sa formation, Monsieur Masset a voulu ensuite commencer un apprentissage en dessin dans l'idée de travailler pour Nadela comme dessinateur, mais après avoir obtenu son diplôme en 1953, il rencontre quelques difficultés à trouver du travail. Ce n'est que quelques mois après qu'il réussit à entrer chez Nadela comme régleur sur équipier grâce à son frère, déjà embauché dans l'usine.
  • Chez Nadela, Monsieur Masset occupait donc un poste de régleur sur équipier. Son rôle était de régler les machines utilisées par les ouvriers spécialisés. Il décrit dans ce passage l'atelier dans lequel il a commencé sa carrière, et la composition du bureau des méthodes. Il aborde également la question de l'ambiance, des liens entre les différents ateliers, et l'importance de Nadela à Vierzon à l'époque. Au bout de six ans et après son service militaire, Monsieur Masset quitte l'entreprise.
  • Monsieur Masset raconte ici son départ de Vierzon pour Paris, où il est embauché en 1958 chez SKF pour une période de trois mois. A l'époque, lui et sa femme rencontrent de grandes difficultés à se loger et longtemps après la période d'essai, ils vivent à l'hotel. Tout le salaire du chef d'atelier est dépensé à cet effet. Cette période est aussi celle pour lui des retrouvailles avec certains de ses anciens camarades de l'ENP, qui eux aussi ont été embauchés à Paris. Il traite ici aussi la question de la transmission et de l'apprentissage des nouveux postes "J'ai toujours été à l'aise dans la mécanique", et manifeste une forme de facilité à s'adapter aux changements de poste. En 1960, les difficultés financières et l'envie de monter en échelon le pousse à quitter l'entreprise. "Pour grimper chez SKF, fallait attendre qu'il y ait un contremaître qui meurt !". En 1960, il intègre une usine de mécanique du Nord où il apprend la rectification. Cette nouvelle compétence lui permettra plus tard de travailler pour l'usine Merlin à Vierzon, où il revient en 1966.
  • Monsieur Masset revient dans cet extrait sur son arrivée chez Merlin, plus tard Auxitrol (spécialisé dans la matière grise), où il reste 14 ans. Il revient sur son savoir-faire ouvrier, mais aussi sur l'histoire même de l'usine créée par André Merlin, patron de l'usine qui a su diversifier son offre au fur et à mesure du temps, mais n'a pas échappé à la crise.
  • Monsieur Masset raconte ici rapidement la seconde formation qu'il a suivie au cours de sa carrière afin d'accéder au poste d'ingénieur au sein de la Chambre Nationale des Arts et Métiers à Bourges.
  • Monsieur Masset nous livre dans ce passage son regard sur les combats syndicaux liés à son époque "Je pense qu'il y avait beaucoup d'exagérations quand même...". On comprend ici que sa posture de contremaître le conduit à nuancer fortement les revendications ouvrières.
Titre: Monsieur Masset, ancien responsable méthode chez Merlin, puis Denison
Date de réalisation: 01/01/2016
Lieu de réalisation: Vierzon
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Dans cet entretien, Monsieur Masset revient sur sa trajectoire professionnelle qui semble avoir été dictée de manière permanente par l'envie d'évoluer au sein des usines qui l'employaient. Changements de postes, adaptation aux nouveaux temps de travail, automatisation : chaque évolution était l'occasion pour lui d'élargir ses responsabilités. Il débute ainsi sa carrière en tant qu'ouvrier pour finir responsable de la méthode chez Denison dans les années 1980.
Nom: MASSET
Rôle: Contributeur (par catégorie)
Adresse: Vierzon, France, 2016
© MASSET, Vierzon, France, 2016
Nom: MICHAU
Prénom: Nadine
Rôle: Réalisateurs d'oeuvres audiovisuelles
Adresse: Université François Rabelais de Tours, 2016
© MICHAU Nadine, Université François Rabelais de Tours, 2016
Nom: Université François Rabelais de Tours /CITERES/ CETU ETIcS
Rôle: Producteurs d'oeuvres audiovisuelles
© Université François Rabelais de Tours /CITERES/ CETU ETIcS, 2016
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler la paternité de(s) ayant-droit(s) du contenu du média: © MASSET, Vierzon, France, 2016. Vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/.
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler la paternité de son(ses) auteur(s): © Université François Rabelais de Tours /CITERES/ CETU ETIcS, 2016 ; © MICHAU Nadine, Université François Rabelais de Tours, 2016. Vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/.
Titre: Analyse thématique de l'entretien filmé de Monsieur Masset, ancien responsable méthode chez Merlin, puis Denison
Type: Analyses thématiques
Id analyse: 26c5e523-2528-487c-aaa8-7603e7bbe743
Id vidéo: 2593708a-e5ce-4535-8f8f-be27973d0529