Some Important Political Lessons of the New Anti-systemic Movements in Latin America. AGUIRRE, ROJAS Carlos
Titre: Some Important Political Lessons of the New Anti-systemic Movements in Latin America
Sous-titre: Conférence de Carlos Antonio AGUIRRE ROJAS
Auteur(s): AGUIRRE, ROJAS Carlos
Durée: 01:12:36
Date de réalisation: 04/12/2008
Lieu de réalisation: Columbia Institute for Scholars at Reid Hall, 4 rue de Chevreuse, 75006, Paris
Genre: Conférence filmée
Langue(s): English
Pour Carlos Antonio AGUIRRE ROJAS, il nous faut repenser la définition de la démocratie, à partir de ses racines grecques : démos (peuple), cratos (gouvernement). Mais selon lui, dans toute l’Histoire de l’humanité, il n’y a jamais eu de réel « gouvernement du peuple ». Sauf, quelques exceptions (la Commune de Paris, les premiers « Soviets » avant la révolution russe, le début de la révolution culturelle en Chine, ou aujourd’hui, le mouvement zapatiste). Mais comment arriver à aller au-delà de ces « impostures démocratiques » que ce sont les gouvernements basés sur la représentation ? En appliquant les principes des mouvements sociaux anti-systémiques actuels.
Selon Carlos Antonio AGUIRRE ROJAS nous assistons à un véritable processus de décomposition de la vie politique moderne : fraudes multiples, surtout au niveau électoral, partout dans le monde. Crises gigantesques des institutions politiques dites « légitimes ». La théorie politique est toujours liée au développement des mouvements sociaux de contestation. 1848 est une plaque tournante des révolutions européennes. Avant la 1er GM, les mouvements sociaux pour la paix sont en phase avec l’idée d’un possible avènement du socialisme. Ces mouvements sociaux donnent naissance à l’Ecole de Frankfort, ainsi qu’à l’Ecole française d’analyse. 1968 révèle la pensée de Michel Fouceault, ou la « micro-analyse en Italie. Les mouvements sociaux développent automatiquement de la pensée critique. Aujourd’hui ces mouvements sont en Amérique Latine. Au Mexique, avec le mouvement « La Otra Campaña » (une autre forme de politique), la politique devient l’affaire de tous les citoyens, au quotidien, pendant toute l’année - et pas seulement durant les élections. La politique doit également être de tous les espaces et lieux - de la rue, aux espaces politiques institutionnels. Ceux qui gouvernent doivent « commander en obéissant » et vice versa, « ceux qui obéissent, doivent également commander ». Pas de politique sans éthique. Les intérêts des partis ne doivent plus refléter les demandes d’un petit groupe, mais doivent répondre à de grandes questions et problèmes de la majorité sociale.
Sujet: Sujet
Topique: Nouveaux mouvements sociaux (Amérique latine)
Localisation temporelle du sujet: XXIe siècle ap. J.-C.
Nom: AGUIRRE ROJAS
Prénom: Carlos Antonio
Rôle: Conférenciers
Fonction: Professeur
Adresse: Instituto de Investigaciones Sociales Ciudad de la Investigación en Humanidades Circuito Mario de la Cueva Universidad Nacional Autónoma de México Ciudad Universitaria, Coyoacán 04510, México, D.F., Mexico, Mexico
Carlos Antonio Aguirre Rojas (Ciudad de México; 1955), científico social, teórico e investigador mexicano. Doctor en economía por la UNAM y posdoctor por la Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de París. Actualmente es investigador por la UNAM en el Instituto de Investigaciones Sociales y docente en la Escuela Nacional de Antropología e Historia. Su obra es un importante aporte a los textos de divulgación en México, de lo que ha escrito un elevado número de libros, artículos y compilaciones. Es partidario y principal exponente en México de la historia crítica; la tendencia que ha manejado en la mayor parte de sus textos es la de la difusión de las metodologías históricas de mediados del siglo XX, como la escuela de los Anales, asumiendo una postura didáctica. Sus influencias marcan una línea directa entre los principales exponentes de la historia crítica: Karl Marx, Fernand Braudel, Marc Bloch, Lucien Febvre, Michel Foucault, Carlo Ginzburg, Edward Thompson, Ranajit Guha, Walter Benjamin y Norbert Elias, de los cuales es un importante divulgador en México. Dado que siempre ha llevado a la praxis su actividad por consecuencia de las posturas ideológicas que representa, es director y fundador de la revista de divulgación científica y cultural Contrahistorias la otra mirada de Clío, académico, activo conferencista y adherente a la Sexta Declaración de la Selva Lacandona del EZLN. Basta leer alguno de sus artículos para comprobar su originalidad y estilo ameno y conciso. Su texto más popular es Antimanual del mal historiador o como hacer una buena historia crítica (Editorial Contrahistorias), en el cual plantea con el tono de un texto de divulgación las discusiones y posturas de la ciencia histórica, en total oposición a la actividad historiográfica en México, que presenta un retraso metodológico respecto al plano internacional. Dicho texto ha tenido una enorme aceptación entre alumnos de nivel medio superior y ha sido reeditado en varios países.
Nom: KAIWAR
Prénom: Vasant
Rôle: Responsables
Fonction: Visiting Assistant Professor and Editor
Adresse: 311 Carr Building Campus Box 90719, Durham, North Carolina, Etats-Unis
Specialties Comparative Colonial Studies Current Projects Mapping Difference: Coordinates of Knowledge Production and Identity Politics, 18-20th centuries., • Reconstructing Orientalism: From the Oriental Renaissance to Postcolonial Theory. Areas of Interest Modern South Asia Marxist theory Postcolonialism and postmodernism
Nom: MAZUMDAR
Prénom: Sucheta
Rôle: Responsables
Fonction: Associate Professor - History
Adresse: 327 Carr Building Campus Box 90719, Durham, North Carolina, Etats-Unis
Specialties Race and Ethnicity, Medieval and Early Modern History, Comparative Colonial Studies Research Summary China and capitalism, consumption and commodity production, transnational circulations of ideas about race, ethnicity and gender.
Type: Essais de recherche
Auteur: AGUIRRE ROJAS, Carlos Antonio
Url: http://jwsr.ucr.edu/archive/vol6/number3/pdf/jwsr-v6n3-aguirrerojas.pdf
Since 1968, it has been apparent that the entire “system of branches of knowledge” regarding the social domain, which dated from 1870 to 1968, has entered into a total and irreversible crisis. Established in the last third of the nineteenth century, and having been deployed during the fi rst half of the twentieth century, this particular “episteme” regarding the social domain—which conceived the latter as a sum or aggregate of spaces, segmented, distinct and even autonomous among one another; spaces that in turn corresponded to the different and equally autonomous social sciences or disciplines—was progressively questioned. It fi nally began showing its general epistemological limits, permanently entering into an insurmountable crisis period as a result of the impacts of the 1968 cultural revolution.1 The general crisis of the system of social knowledge has manifested itself during the last thirty years in two ways.
AGUIRRE, ROJAS Carlos. «Some Important Political Lessons of the New Anti-systemic Movements in Latin America», in «Penser le développement au XXIe siècle», Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°1620, 2008, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/FR/_video.asp?id=1620&ress=5374&video=119332&format=69
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
Le réalisateur de cette ressource audiovisuelle (documentaire audiovisuel, enregistrement audiovisuel, ...) est l'ESCoM (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias) à la FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme) ,Jeudi 4 décembre 2008 - Columbia Institute for Scholars at Reid Hall, 4 rue de Chevreuse, 75006 Paris, France.
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
"Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/"
Lien: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/"
Titre: Analyse de la vidéo source non découpée de la conférence « Some Important Political Lessons of the New Anti-systemic Movements in Latin America »
Sous-titre: Analyse pour portail FMSH-AAR
Langue(s): Français
Type: Analyses de base de l'objet média
Comment citer: SYLVESTRE, Isabelle. Analyse de la vidéo source non découpée de la conférence « Some Important Political Lessons of the New Anti-systemic Movements in Latin America » in « Actually existing globalization & its alternative ». 2011, Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°1620, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/FR/_video.asp?id=1620&ress=5374&video=119332&format=69
Id analyse: 3a2772d9-7fef-4641-b678-c6eeb563ab2a
Id vidéo: 60104121-eeee-4b10-b017-81fcfbec4582
Cette conférence est destinée à des chercheurs en sciences politiques, spécialisés dans l'Amérique latine.
Cette conférence a été l'événement de clôture d'un séjour de recherche de trois mois dans le cadre du Programme International d'Etudes Avancées, réalisé par la Fondation Maison des Sciences de l'Homme (France), en collaboration avec l'Université de Columbia (Etats-Unis). À l'automne 2008, Vasant Kaiwar et Sucheta Mazumdar de Duke University (USA), Carlos Antonio Aguirre Rojas de l'Universidad Nacional Autónoma de México (Mexique) et Thierry Labica de l’Université Paris X (France) se sont réunis pour effectuer un projet de recherche conjoint « Structure et catégories de production de connaissances : l'universel et le particulier ». Alors que le projet a abordé un certain nombre de questions, avec la participation de chercheurs supplémentaires, les membres de l'équipe principale soumettent dans ce colloque quatre présentations sur « La mondialisation actuelle et ses alternatives ».