Anthropologie du territoire en Colombie. NATES CRUZ Beatriz

Chapitre

Titre: Le concept de territoire
Durée: 00:06:49   [00:00:00 > 00:06:49]
Beatriz NATES CRUZ est professeur d'anthropologie à l'université de Caldas en Colombie, et actuellement invitée à l'Université Paris III Sorbonne Nouvelle. De manière générale, elle a travaillé à la fois sur l'agriculture et la colonisation, lui permettant ainsi de comprendre la Colombie contemporaine. La chercheuse indique qu'il faut en premier lieu préciser le concept de territoire afin de comprendre le sens d'analyse de ces deux axes. Dans une perspective anthropologique, le territoire est travaillé à l'échelle de la territorialité (qui cherche à en saisir la production), et à l'échelle de la territorialisation (qui cherche à en saisir les limites). Beatriz NATES CRUZ a donc étudié les thèmes de l'agriculture et la colonisation à travers ces deux niveaux.
Titre: Reethnisation et changement de l’usage de la culture de pavot : du temps du maïs au temps du pavot
Durée: 00:10:10   [00:06:49 > 00:16:59]
L'intérêt principal de la chercheuse lors de l'étude de ces deux thèmes était porté à la tradition, porté par le maïs, et au changement, symbolisé par le pavot. Elle explique cela par le fait qu'avant 1987, le pavot était une plante alimentaire. Puis elle a pris concurrencé le maïs en termes économiques, car la population colombienne a eu la volonté de se reethniciser, c'est à dire de revenir aux sources, en allant vivre dans le massif colombien. Entre 1987 et la constitution de 1991, la culture du pavot s'est donc imposée, à côté de celle du maïs dans les populations du massif. On comprend grâce à cette explication comment la société s'est organisée pour que la culture d'une plante sacrée, le maïs, côtoie une plante profane, le pavot.
Titre: Pensée mythique et nouvelles dynamiques sociales
Durée: 00:07:08   [00:16:59 > 00:24:07]
Les nouvelles générations ont décidé de respecter la pensée des anciens, mais aussi d'assumer un côté moderne, en continuant à cultiver le pavot, plante profane. Ce contexte explique l'émergence de la guérilla et de l'Armée de Libération Nationale (ELN). A partir de 1998 s'est produit un changement idéologique, lorsque les FARC ont décidé de prendre le contrôle du massif colombien. Beatriz NATES CRUZ explique aussi que le contenu du mythe du puma a évolué avec l'apparition de la guérilla, et que la prise en compte de ces changements permet de comprendre le processus social et territorial de la région du massif colombien.
Titre: Changements socio-culturels
Durée: 00:06:40   [00:24:07 > 00:30:48]
Beatriz NATES CRUZ donne une vision positive de la situation actuelle en Colombie. Elle décrit brièvement les modalités des projets actuels, engagés pour une reconstruction régionale, après les violences de la guérilla. L'anthropologue explique que ces projets ont un sens, dans la mesure où ils prennent en considération l'importance de la culture du pavot dans ce pays, et qu'ils suscitent l'intérêt d'intellectuels indigènes, bénéficiant d'une formation occidentale.
Titre: Les rapports paysans-indigènes
Durée: 00:04:20   [00:30:48 > 00:35:09]
Le gouvernement colombien actuel met en place des mesures en faveur des indigènes colombiens. La chercheuse aborde ici l'importance de l'utilisation d'une terminologie adaptée pour s'adresser à des paysans ou des indigènes, et met en avant la perception du mouvement d'indigénisation, ainsi que l'interprétation qui en est faite par chaque paysan.
Titre: Une réappropriation de l'histoire et du territoire
Durée: 00:07:45   [00:35:09 > 00:42:54]
La manière par laquelle les indigènes fondent les villages, et se réapproprient leurs territoires est ici abordée. Beatriz NATES CRUZ explique aussi que les indigènes ont recourt à des mythes, et font intervenir des éléments appartenant aux domaines du fantastique, du rêve pour expliquer leur vie quotidienne passée. Elle précise que l'objectif des indigènes, à travers cette démarche, consiste à rappeler aux nouvelles générations leur appartenance indigène historique et territoriale.
Titre: Le pays du café et la Fédération Nationale du Café
Durée: 00:12:44   [00:42:54 > 00:55:39]
La zone centrale de la Colombie, contrairement à la région du sud, a été reconnue à travers l'agriculture du café. Il est précisé que l'ampleur prise par le développement de caféiers a donné naissance à la puissante Fédération Nationale du Café, dont la chercheuse décrit le poids économique et les changements apportés pour les populations paysannes. Puis, elle dénonce rapidement le discours actuel des historiens, tendant à effacer les populations indigènes de la mémoire historique de la Colombie.
Titre: La crise du café et ses conséquences
Durée: 00:11:15   [00:55:39 > 01:06:55]
Béatriz NATES CRUZ explique que les indigènes afro-colombiens se sortent mieux de la crise du café que les paysans Paisa, car la conservation des techniques traditionnelles de culture du café leur ont permis de produire un café biologique, adapté au commerce équitable. Elle décrit les mesures mises en place par les différents acteurs économiques, outre la FNC, pour contrer cette crise du café et met notamment en avant le rôle de la mise en valeur des FINCAS dans un objectif touristique. Elle affirme par ailleurs que la démocratisation de la terre n'existe pas, et préfère parler des possibilités de contrôler une population à partir de la configuration du territoire. Elle dénonce la position des sociologues colombiens, qui considèrent l'argent issu de la culture des caféiers comme un modèle à suivre pour l'accès à la propriété. Puis elle dépeint le tableau de la situation actuelle de l'agriculture du café en Colombie, et met en avant les différences sociales entre les petits paysans Paisa et les producteurs de café, issus des FINCAS.
Titre: Les choix de l'adaptation ou de l'immobilisme
Durée: 00:03:49   [01:06:55 > 01:10:44]
Dans cette partie conclusive, la chercheuse différencie deux types de comportements régionaux face à la crise du café. Elle explique que le développement territorial est considéré comme un choix par les populations du Sud, alors que les paysans du centre subissent encore la domination gouvernementale. Beatriz NATES CRUZ conclut son exposé en proposant d'élargir la question de la représentation territoriale au domaine économique.

9 chapitres.
  • Beatriz NATES CRUZ est professeur d'anthropologie à l'université de Caldas en Colombie, et actuellement invitée à l'Université Paris III Sorbonne Nouvelle. De manière générale, elle a travaillé à la fois sur l'agriculture et la colonisation, lui permettant ainsi de comprendre la Colombie contemporaine. La chercheuse indique qu'il faut en premier lieu préciser le concept de territoire afin de comprendre le sens d'analyse de ces deux axes. Dans une perspective anthropologique, le territoire est travaillé à l'échelle de la territorialité (qui cherche à en saisir la production), et à l'échelle de la territorialisation (qui cherche à en saisir les limites). Beatriz NATES CRUZ a donc étudié les thèmes de l'agriculture et la colonisation à travers ces deux niveaux.
  • L'intérêt principal de la chercheuse lors de l'étude de ces deux thèmes était porté à la tradition, porté par le maïs, et au changement, symbolisé par le pavot. Elle explique cela par le fait qu'avant 1987, le pavot était une plante alimentaire. Puis elle a pris concurrencé le maïs en termes économiques, car la population colombienne a eu la volonté de se reethniciser, c'est à dire de revenir aux sources, en allant vivre dans le massif colombien. Entre 1987 et la constitution de 1991, la culture du pavot s'est donc imposée, à côté de celle du maïs dans les populations du massif. On comprend grâce à cette explication comment la société s'est organisée pour que la culture d'une plante sacrée, le maïs, côtoie une plante profane, le pavot.
  • Les nouvelles générations ont décidé de respecter la pensée des anciens, mais aussi d'assumer un côté moderne, en continuant à cultiver le pavot, plante profane. Ce contexte explique l'émergence de la guérilla et de l'Armée de Libération Nationale (ELN). A partir de 1998 s'est produit un changement idéologique, lorsque les FARC ont décidé de prendre le contrôle du massif colombien. Beatriz NATES CRUZ explique aussi que le contenu du mythe du puma a évolué avec l'apparition de la guérilla, et que la prise en compte de ces changements permet de comprendre le processus social et territorial de la région du massif colombien.
  • Beatriz NATES CRUZ donne une vision positive de la situation actuelle en Colombie. Elle décrit brièvement les modalités des projets actuels, engagés pour une reconstruction régionale, après les violences de la guérilla. L'anthropologue explique que ces projets ont un sens, dans la mesure où ils prennent en considération l'importance de la culture du pavot dans ce pays, et qu'ils suscitent l'intérêt d'intellectuels indigènes, bénéficiant d'une formation occidentale.
  • Le gouvernement colombien actuel met en place des mesures en faveur des indigènes colombiens. La chercheuse aborde ici l'importance de l'utilisation d'une terminologie adaptée pour s'adresser à des paysans ou des indigènes, et met en avant la perception du mouvement d'indigénisation, ainsi que l'interprétation qui en est faite par chaque paysan.
  • La manière par laquelle les indigènes fondent les villages, et se réapproprient leurs territoires est ici abordée. Beatriz NATES CRUZ explique aussi que les indigènes ont recourt à des mythes, et font intervenir des éléments appartenant aux domaines du fantastique, du rêve pour expliquer leur vie quotidienne passée. Elle précise que l'objectif des indigènes, à travers cette démarche, consiste à rappeler aux nouvelles générations leur appartenance indigène historique et territoriale.
  • La zone centrale de la Colombie, contrairement à la région du sud, a été reconnue à travers l'agriculture du café. Il est précisé que l'ampleur prise par le développement de caféiers a donné naissance à la puissante Fédération Nationale du Café, dont la chercheuse décrit le poids économique et les changements apportés pour les populations paysannes. Puis, elle dénonce rapidement le discours actuel des historiens, tendant à effacer les populations indigènes de la mémoire historique de la Colombie.
  • Béatriz NATES CRUZ explique que les indigènes afro-colombiens se sortent mieux de la crise du café que les paysans Paisa, car la conservation des techniques traditionnelles de culture du café leur ont permis de produire un café biologique, adapté au commerce équitable. Elle décrit les mesures mises en place par les différents acteurs économiques, outre la FNC, pour contrer cette crise du café et met notamment en avant le rôle de la mise en valeur des FINCAS dans un objectif touristique. Elle affirme par ailleurs que la démocratisation de la terre n'existe pas, et préfère parler des possibilités de contrôler une population à partir de la configuration du territoire. Elle dénonce la position des sociologues colombiens, qui considèrent l'argent issu de la culture des caféiers comme un modèle à suivre pour l'accès à la propriété. Puis elle dépeint le tableau de la situation actuelle de l'agriculture du café en Colombie, et met en avant les différences sociales entre les petits paysans Paisa et les producteurs de café, issus des FINCAS.
  • Dans cette partie conclusive, la chercheuse différencie deux types de comportements régionaux face à la crise du café. Elle explique que le développement territorial est considéré comme un choix par les populations du Sud, alors que les paysans du centre subissent encore la domination gouvernementale. Beatriz NATES CRUZ conclut son exposé en proposant d'élargir la question de la représentation territoriale au domaine économique.
Titre: Anthropologie du territoire en Colombie
Auteur(s): NATES CRUZ Beatriz
Durée: 01:10:44
Date de réalisation: 12/05/2004
Lieu de réalisation: Fondation Maison des Sciences de l'Homme 54 boulevard Raspail, 75006 Paris, FRANCE
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Beatriz NATES CRUZ se consacre lors de cet entretien à une analyse anthropologique du territoire colombien. Pour cela, elle définit tout d'abord le concept de territoire, ce qui lui permet d'aborder les changements sociaux-culturels à l'oeuvre dans le pays, notamment à travers l'étude de l'agriculture et de la colonisation.
Sujet: Sujet
Topique: Anthropologie culturelle
Domaine: Géographie des peuples et populations
Libellé: Anthropologie du territoire colombien
Mots-clés: Anthropologie; territoire; Colombie
Localisation spatiale du sujet: Colombie
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C. ; XXe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Dialogue ; Discussion ; Entretien ; Explication ; Exposé scientifique
Beatriz NATES CRUZ se consacre lors de cet entretien à une analyse anthropologique du territoire colombien. Pour cela, elle définit tout d'abord le concept de territoire, ce qui lui permet d'aborder les changements sociaux-culturels à l’œuvre dans le pays, notamment à travers l'étude de l'agriculture et de la colonisation.
Sujet: Pays
Topique: Colombie
Mots-clés: Anthropologie; territoire; Colombie; agriculture; colonisation
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C. ; XXe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Dialogue ; Discussion ; Entretien ; Explication ; Exposé scientifique
La chercheuse BEATRIZ NATES CRUZ explique ici quelles ont été ses recherches anthropologiques sur l'agriculture et la colonisation en territoire colombien.
Sujet: Théories et notions scientifiques en SHS
Topique: Concept de territoire
Mots-clés: Territoire; anthropologie; Colombie
Discipline, domaine: Anthropologie culturelle
Localisation spatiale du sujet: Colombie
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C. ; XXe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Dialogue ; Discussion ; Entretien ; Explication ; Exposé scientifique
Dans une perspective anthropologique, le concept de territoire est travaillé à l'échelle de la territorialité (qui cherche à en saisir la production), et à l'échelle de la territorialisation (qui cherche à en saisir les limites). Beatriz NATES CRUZ a donc étudié les thèmes de l'agriculture et la colonisation en Colombie à travers ces deux niveaux.
Nom: ESCoM-AAR
Rôle: Producteurs d'oeuvres audiovisuelles
Adresse: Paris, FRANCE
ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l’Homme), Paris, FRANCE, 2004.
Nom: NATES CRUZ
Prénom: Beatriz
Rôle: Invité(e) de l'entretien
Fonction: Professeur d'anthropologie
Adresse: Manizales, COLOMBIE
Beatriz NATES CRUZ est professeur d'anthropologie, Université de Caldas, Manizales, COLOMBIE, 2004.
Type: Articles numériques
Auteur: Beatriz NATES CRUZ
Url: http://www.unesco.org/most/colombie.htm
Document de Beatriz NATES CRUZ analysant l'impact économique et social de la culture du pavot sur la Communauté des Yanaconas au sein du Massif Colombien.
Type: Conversations
Entretien avec l'anthropologue Beatriz NATES CRUZ autour de l'anthropologie du territoire en Colombie.
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour tout public
Entretien avec Beatriz NATES CRUZ destiné à toute personne intéressée par l'anthropologie, les territoires et la Colombie.
NATES CRUZ Beatriz. « Anthropologie du territoire en Colombie », Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°230, 2004, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/230
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
© ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l’Homme), Paris, FRANCE, 2004
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
© BONNEMAZOU Camille, réalisateur, ESCoM-AAR/FMSH, Paris, FRANCE, 2004
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
© NATES CRUZ Beatriz, professeur d'anthropologie, Université de Caldas, Manizales, COLOMBIE, 2004
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/
Titre: Analyse de la vidéo « Anthropologie du territoire en Colombie »
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: FRINGANT, Matthias. Analyse de la vidéo « Anthropologie du territoire en Colombie » (Portail AGORA, 2015): http://www.agora.msh-paris.fr/
Id analyse: 3de77adb-34a8-47dd-9fb7-080a453cd81f
Id vidéo: 4dd48135-7640-432d-9cdc-eb3a59aff7dd