René Boitard ancien chauffeur de locomotive à vapeur puis conducteur de locomotive électrique.

Chapitre

Titre: Début dans la vie professionnelle sous l’occupation dans l’industrie mécanique puis entrée à la SNCF
Durée: 00:07:25   [00:00:00 > 00:07:25]
Dans cet extrait, René Boitard évoque son premier poste dans une usine de mécanique après sa mobilisation puis démobilisation en 1940 : il y travaillait sous la surveillance des Allemands à la production de pièces qui servaient à l'armement ou au transport. Il livre des anecdotes liées à cette période de guerre. Il se souvient être resté à peine un mois dans cette usine car sa demande d'intégration aux chemins de fer a reçu une réponse positive peu de temps après : il commence donc à y travailler, à la réparation des wagons.
Sujet: Entrée dans la vie professionnelle
Topique: entrée dans la vie professionnelle
Titre: Un nouveau poste de roulant et formation professionnelle
Durée: 00:04:04   [00:07:25 > 00:11:30]
René Boitard revient dans cet extrait sur ses premiers mois aux chemins de fer : d'abord au dépôt puis en tant que "roulant" sur les locomotives. Il évoque sa formation "sur le tas" au côté des anciens, et l'examen qu'il a passé ensuite.
Sujet: Apprentissage - Formation initiale
Topique: apprentissage sur le tas
Titre: Le "service express"
Durée: 00:02:41   [00:11:30 > 00:14:12]
René Boitard se souvient du service express et des avancées liées à une meilleure gestion du courant dans les machines électriques.
Titre: Le travail de "roulant"
Durée: 00:04:40   [00:14:12 > 00:18:52]
René Boitard se souvient des différents postes qu'il a occupés dans les locomotives, d'abord à la vapeur lorsqu'il travaillait à remplir la machine de charbon en lien avec le mécanicien qui conduisait la locomotive puis à l'électricité : il était alors le seul conducteur. Il évoque également les différences de conduite des locomotives vapeur ou électrique ou entre montée et descente.
Titre: Anecdote à propos d'un accident de train
Durée: 00:01:10   [00:18:52 > 00:20:03]
René Boitard se souvient avec amusement du déraillement d'un wagon de transport de cochons : il avait dû courir après les porcs enfuis dans la forêt voisine.
Titre: Le travail en réserve
Durée: 00:08:04   [00:20:03 > 00:28:07]
René Boitard évoque "la réserve", c'est-à-dire le fait de rester disponible après le service normal et raconte en détail son départ avec le wagon de secours et son intervention lors d'un déraillement à Salbris.
Titre: La hiérarchie
Durée: 00:00:43   [00:28:07 > 00:28:51]
René Boitard se remémore les différents "chefs" (d'atelier, mécanicien, électricien) qui formait la hiérarchie aux chemins de fer.
Titre: La maîtrise du freinage
Durée: 00:01:38   [00:28:51 > 00:30:29]
René Boitard souligne l'importance, pour être un bon conducteur, de bien connaître les parcours des différentes lignes pour pouvoir "placer le coup de frein" et ne pas s'arrêter après le quais de la gare d'arrêt, surtout en cas de brouillard ou de nuit.
Titre: L'entretien de la machine à vapeur
Durée: 00:02:45   [00:30:29 > 00:33:15]
René Boitard évoque l'entretien des machines à vapeur, les mécaniciens s'occupant notamment des roues et des boîtes à huile et les chauffeurs, comme lui, du "haut" de la locomotive. Il se souvient que chaque mécanicien avait sa locomotive, qu'il retrouvait après révision ou réparation.
Titre: Les relations avec les collègues
Durée: 00:01:50   [00:33:15 > 00:35:05]
René Boitard évoque l'ambiance au travail, avec quelques blagues faites entre collègues mais aussi quelques jalousies lorsque certains bénéficiaient de promotions. Il rappelle qu'il fallait "potasser" pour monter en grade et que ce n'était pas facile. Lui-même n'est jamais devenu "chef".
Titre: Evolutions techniques sur les locomotives
Durée: 00:01:57   [00:35:05 > 00:37:02]
René Boitard évoque dans cet extrait certaines évolutions techniques sur les locomotives électriques, notamment les leviers au volant, puis se remémore le danger des contacts sur ces machines.
Titre: Exemple d'un accident de travail
Durée: 00:01:44   [00:37:02 > 00:38:46]
René Boitard revient sur une période où il a remplacé un collègue victime d'un accident du travail : il en détaille le déroulement.
Sujet: Santé et risques professionnels
Topique: accident du travail
Titre: Les pauses au travail
Durée: 00:02:06   [00:38:46 > 00:40:52]
René Boitard se souvient du nettoyage de la machine qui s'effectuait hors temps de travail et pouvait permettre de toucher une prime. Il évoque les pauses brèves pendant les coupures.
Titre: La sécurité dans la locomotive
Durée: 00:01:42   [00:40:52 > 00:42:35]
Il n'était pas permis de cuisiner dans la locomotive dans laquelle la chaleur pouvait être intense. Le port de lunettes était obligatoire.
Titre: Évolutions techniques sur les locomotives électriques
Durée: 00:01:30   [00:42:35 > 00:44:05]
René Boitard évoque l'évolution technique des locomotives électriques : le dernier modèle qu'il a connu est "la 9 000" : il la compare avec les premiers modèles avec lesquels il a circulé.
Titre: Une anecdote qui illustre le terme « bigorner »
Durée: 00:03:54   [00:44:05 > 00:48:00]
René Boitard raconte une anecdote qui illustre et explique le terme "bigorner".
Titre: Vie de famille et loisirs
Durée: 00:05:04   [00:48:00 > 00:53:05]
René Boitard se souvient de son beau-père, qui travaillait également dans les chemins de fer, évoque son épouse, son fils et son frère. il explique en quoi consistait le service "exploitations".
Titre: La question de la rémunération
Durée: 00:01:40   [00:53:05 > 00:54:46]
René Boitard explique que le transport des voyageurs était plus rémunérateur que celui des marchandises, et que la conduite des express était la mieux rémunérée.
Sujet: Rémunérations
Topique: mode de rémunération
Titre: Les relations avec un de ses supérieurs
Durée: 00:02:25   [00:54:46 > 00:57:11]
René Boitard évoque avec amusement ses relations avec un de ses supérieurs. Il explique en quoi consistait l'activité de ce dernier.
Titre: Logements des ouvriers du secteur du chemin de fer à Vierzon
Durée: 00:02:30   [00:57:11 > 00:59:41]
Dans cet extrait, René Boitard se souvient des logements des cheminots à Vierzon, dont certains existent toujours.
Sujet: Logement
Topique: les cités
Titre: Le remplacement en cas de maladie
Durée: 00:00:56   [00:59:41 > 01:00:38]
René Boitard explique le système de "garde" pour remplacement en cas de maladie d'un cheminot.
Titre: Mai 68
Durée: 00:03:57   [01:00:38 > 01:04:35]
René Boitard se remémore la période de grève de mai 68 : syndiqué, il a participé aux grèves et aux mouvements.
Sujet: Conflits du travail
Topique: revendications et grèves
Titre: Le frère de René Boitard, ancien métallier-poseur à Vierzon
Durée: 00:01:32   [01:04:35 > 01:06:08]
Le frère de René Boitard, métallier-poseur dans la même entreprise toute sa carrière, raconte hors-champ la fin de sa carrière.

23 chapitres.
  • Dans cet extrait, René Boitard évoque son premier poste dans une usine de mécanique après sa mobilisation puis démobilisation en 1940 : il y travaillait sous la surveillance des Allemands à la production de pièces qui servaient à l'armement ou au transport. Il livre des anecdotes liées à cette période de guerre. Il se souvient être resté à peine un mois dans cette usine car sa demande d'intégration aux chemins de fer a reçu une réponse positive peu de temps après : il commence donc à y travailler, à la réparation des wagons.
  • René Boitard se souvient des différents postes qu'il a occupés dans les locomotives, d'abord à la vapeur lorsqu'il travaillait à remplir la machine de charbon en lien avec le mécanicien qui conduisait la locomotive puis à l'électricité : il était alors le seul conducteur. Il évoque également les différences de conduite des locomotives vapeur ou électrique ou entre montée et descente.
  • René Boitard évoque "la réserve", c'est-à-dire le fait de rester disponible après le service normal et raconte en détail son départ avec le wagon de secours et son intervention lors d'un déraillement à Salbris.
  • René Boitard se remémore les différents "chefs" (d'atelier, mécanicien, électricien) qui formait la hiérarchie aux chemins de fer.
  • René Boitard souligne l'importance, pour être un bon conducteur, de bien connaître les parcours des différentes lignes pour pouvoir "placer le coup de frein" et ne pas s'arrêter après le quais de la gare d'arrêt, surtout en cas de brouillard ou de nuit.
  • René Boitard évoque l'entretien des machines à vapeur, les mécaniciens s'occupant notamment des roues et des boîtes à huile et les chauffeurs, comme lui, du "haut" de la locomotive. Il se souvient que chaque mécanicien avait sa locomotive, qu'il retrouvait après révision ou réparation.
  • René Boitard évoque l'ambiance au travail, avec quelques blagues faites entre collègues mais aussi quelques jalousies lorsque certains bénéficiaient de promotions. Il rappelle qu'il fallait "potasser" pour monter en grade et que ce n'était pas facile. Lui-même n'est jamais devenu "chef".
  • René Boitard se remémore la période de grève de mai 68 : syndiqué, il a participé aux grèves et aux mouvements.
Titre: René Boitard ancien chauffeur de locomotive à vapeur puis conducteur de locomotive électrique
Date de réalisation: 01/01/2011
Lieu de réalisation: Vierzon
Genre: Entretien filmé
Cet entretien est l’occasion pour René Boitard de faire le récit de sa carrière professionnelle en tant que « roulant » à la SNCF. Il évoque son premier emploi dans une usine mécanique pendant la période d’occupation et son recrutement dans le secteur du chemin de fer. Il se souvient notamment des différents postes qu’il a occupés tout en nous expliquant les nombreuses évolutions que ce secteur a connues. Il a en effet assisté à la transition entre le train à vapeur et le train électrique, qui a conduit à la transformation de son métier : il est passé de chauffeur (celui qui alimente la chaudière) à conducteur de train électrique. Certaines de ses anecdotes nous éclairent sur la rémunération des roulants, mais aussi sur la vie de famille d’un employé de la SNCF. René Boitard se replonge également dans ses souvenirs pour nous parler de son engagement syndical.
Nom: Boitard
Prénom: René
Rôle: Contributeur (par catégorie)
René Boitard
Nom: François Rabelais de Tours /CITERES/ CETU ETIcS
Prénom: Université
Rôle: Producteurs d'oeuvres audiovisuelles
Université François Rabelais de Tours /CITERES/ CETU ETIcS
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler la paternité de(s) ayant-droit(s) du contenu du média: René Boitard. Vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/.
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler la paternité de son(ses) auteur(s): Université François Rabelais de Tours /CITERES/ CETU ETIcS ; Nadine Michau ; Hélène Chazal. Vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/.
Titre: René Boitard ancien chauffeur de locomotive à vapeur puis conducteur de locomotive électrique
Langue(s): Français
Id analyse: 3f1da8bc-eea9-4c53-9692-356a0c977752
Id vidéo: 66ab303c-d2c0-4f90-803c-a59389bffa35
Cet entretien est l’occasion pour René Boitard de faire le récit de sa carrière professionnelle en tant que « roulant » à la SNCF. Il évoque son premier emploi dans une usine mécanique pendant la période d’occupation et son recrutement dans le secteur du chemin de fer. Il se souvient notamment des différents postes qu’il a occupés tout en nous expliquant les nombreuses évolutions que ce secteur a connues. Il a en effet assisté à la transition entre le train à vapeur et le train électrique, qui a conduit à la transformation de son métier : il est passé de chauffeur (celui qui alimente la chaudière) à conducteur de train électrique. Certaines de ses anecdotes nous éclairent sur la rémunération des roulants, mais aussi sur la vie de famille d’un employé de la SNCF. René Boitard se replonge également dans ses souvenirs pour nous parler de son engagement syndical.