Haines de la démocratie par Myriam Revault d'Allonnes et Tzvetan Todorov. REVAULT d'ALLONNES Myriam, TODOROV Tzvetan "Haines de la démocratie par Myriam Revault d'Allonnes et Tzvetan Todorov", Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°2223, 2012, URL : http://www

Chapitre

Titre: Tzvetan Todorov : les dangers et dérives actuels de la démocratie : messianisme, ultralibéralisme et populisme
Durée: 00:20:43   [00:00:00 > 00:20:43]
Tzvetan Todorov revient sur son parcours personnel, expliquant son intérêt pour la question de la démocratie. Né en Bulgarie dans les années 40, il a vécu ses premières années sous un régime totalitaire, puis il est venu étudier à Paris à partir de 1963. Dès le début de ses études, il s’est intéressé aux ennemis de la démocratie, pour lutter contre eux afin de défendre la démocratie, qui correspond pour lui à un idéal politique. Alors qu’actuellement on assiste à une progression de l’esprit et de l’horizon démocratiques (par exemple en Amérique latine ou en Asie du Sud Est), apparaissent en parallèle des détournements et des dérives de la démocratie. De nos jours, les vieilles démocraties sont en effet moins menacées par leurs ennemis frontaux extérieurs (les régimes totalitaires, le fascisme, les théocraties, les dictatures militaires), qu’elles ne le sont pas une dérive interne, liée à la subversion de leurs principes fondamentaux et à une rupture de l’équilibre entre ces trois aspects: la souveraineté du peuple, la liberté de l’individu, et l’idée de progrès dans l’action politique. Il identifie ainsi ces nouvelles dérives de la démocratie qu’il appelle ses « ennemis intimes », au nombre de trois : -le messianisme, qui est une hypertrophie d’une idée de progrès et de droits humains, qu’on exporte chez les autres et servant à légitimer des interventions militaires. -l’ultralibéralisme, qui est une perversion du libéralisme du 17e -18e siècle, partant du principe que partant de l’idée que rien ne doit plus pouvoir limiter l’expansion de la liberté individuelle, oubliant le bien commun, favorisant une tyrannie des marchés au détriment du social. -le populisme, qui est un abus de l’appel au peuple, négligeant les corps intermédiaires, profitant de notre société médiatique pour jouer sur les sentiments immédiats suscités par les faits divers. Cette tyrannie des individus, ou culture de l’égoïsme, s’opposant à l’idée que l’être humain est fait de sa rencontre avec les autres, s’exprime sous sa forme la plus haineuse en tant que xénophobie (présente politiquement dans de nombreux pays européens). Ces ennemis intimes sont de puissants obstacles au fonctionnement démocratique, mais ils ne sont pas insurmontables, ni invincibles selon Tzvetan Todorov.
Titre: Myriam Revault d'Allonnes : la condition « déceptive » de l’homme démocratique
Durée: 00:25:03   [00:20:43 > 00:45:47]
Myriam REVAULT d'ALLONNES s’est attachée à analyser la question de la démocratie comme expérience du vivre ensemble au moins autant comme forme du juridico-politique. Elle s’intéresse aux positions subjectives de l’homme démocratique, car la démocratie n’est pas seulement une forme de répartition d’exercice du pouvoir mais une manière de vivre ensemble ou encore un horizon de sens. Cela implique qu’il y a à la fois des pratiques de pouvoir, mais aussi des modes de subjectivation. Dans cette perspective, elle se demande comment les individus, les groupes, les communautés peuvent vivre leur rapport à une société marquée fondamentalement par l’indétermination et l’incertitude, car dans la démocratie, ceux qui exercent le pouvoir ne le détiennent pas. La société démocratique est en effet toujours investie par le débat entre le légitime et l’illégitime, par le conflit institutionnalisé, par une discussion permanente sur les choix et les valeurs qui ne sont pas imposés d’en haut. Cela explique que l’expérience démocratique est une expérience « déceptive », habitée en permanence par le doute, le questionnement, la remise en question des valeurs et l’insatisfaction. Actuellement cette déception semble être portée à son paroxysme en raison des nouveaux enjeux face auxquels se trouvent confrontées nos démocraties.
Titre: Discussion avec le public
Durée: 00:09:04   [00:45:47 > 00:54:51]
La discussion avec le public avec les questions de marketing politique et de la définition du fait démocratique par les différentes classes intellectuelles. Jacques Munier présente également les principaux ouvrages des intervenants, ainsi que l’actualité éditoriale sur le sujet de la démocratie.

3 chapitres.
  • Tzvetan Todorov revient sur son parcours personnel, expliquant son intérêt pour la question de la démocratie. Né en Bulgarie dans les années 40, il a vécu ses premières années sous un régime totalitaire, puis il est venu étudier à Paris à partir de 1963. Dès le début de ses études, il s’est intéressé aux ennemis de la démocratie, pour lutter contre eux afin de défendre la démocratie, qui correspond pour lui à un idéal politique. Alors qu’actuellement on assiste à une progression de l’esprit et de l’horizon démocratiques (par exemple en Amérique latine ou en Asie du Sud Est), apparaissent en parallèle des détournements et des dérives de la démocratie. De nos jours, les vieilles démocraties sont en effet moins menacées par leurs ennemis frontaux extérieurs (les régimes totalitaires, le fascisme, les théocraties, les dictatures militaires), qu’elles ne le sont pas une dérive interne, liée à la subversion de leurs principes fondamentaux et à une rupture de l’équilibre entre ces trois aspects: la souveraineté du peuple, la liberté de l’individu, et l’idée de progrès dans l’action politique. Il identifie ainsi ces nouvelles dérives de la démocratie qu’il appelle ses « ennemis intimes », au nombre de trois : -le messianisme, qui est une hypertrophie d’une idée de progrès et de droits humains, qu’on exporte chez les autres et servant à légitimer des interventions militaires. -l’ultralibéralisme, qui est une perversion du libéralisme du 17e -18e siècle, partant du principe que partant de l’idée que rien ne doit plus pouvoir limiter l’expansion de la liberté individuelle, oubliant le bien commun, favorisant une tyrannie des marchés au détriment du social. -le populisme, qui est un abus de l’appel au peuple, négligeant les corps intermédiaires, profitant de notre société médiatique pour jouer sur les sentiments immédiats suscités par les faits divers. Cette tyrannie des individus, ou culture de l’égoïsme, s’opposant à l’idée que l’être humain est fait de sa rencontre avec les autres, s’exprime sous sa forme la plus haineuse en tant que xénophobie (présente politiquement dans de nombreux pays européens). Ces ennemis intimes sont de puissants obstacles au fonctionnement démocratique, mais ils ne sont pas insurmontables, ni invincibles selon Tzvetan Todorov.
  • Myriam REVAULT d'ALLONNES s’est attachée à analyser la question de la démocratie comme expérience du vivre ensemble au moins autant comme forme du juridico-politique. Elle s’intéresse aux positions subjectives de l’homme démocratique, car la démocratie n’est pas seulement une forme de répartition d’exercice du pouvoir mais une manière de vivre ensemble ou encore un horizon de sens. Cela implique qu’il y a à la fois des pratiques de pouvoir, mais aussi des modes de subjectivation. Dans cette perspective, elle se demande comment les individus, les groupes, les communautés peuvent vivre leur rapport à une société marquée fondamentalement par l’indétermination et l’incertitude, car dans la démocratie, ceux qui exercent le pouvoir ne le détiennent pas. La société démocratique est en effet toujours investie par le débat entre le légitime et l’illégitime, par le conflit institutionnalisé, par une discussion permanente sur les choix et les valeurs qui ne sont pas imposés d’en haut. Cela explique que l’expérience démocratique est une expérience « déceptive », habitée en permanence par le doute, le questionnement, la remise en question des valeurs et l’insatisfaction. Actuellement cette déception semble être portée à son paroxysme en raison des nouveaux enjeux face auxquels se trouvent confrontées nos démocraties.
  • La discussion avec le public avec les questions de marketing politique et de la définition du fait démocratique par les différentes classes intellectuelles. Jacques Munier présente également les principaux ouvrages des intervenants, ainsi que l’actualité éditoriale sur le sujet de la démocratie.
Titre: Haines de la démocratie par Myriam Revault d'Allonnes et Tzvetan Todorov
Sous-titre: Le salon du livre des sciences humaines 2012
Auteur(s): REVAULT d'ALLONNES Myriam, TODOROV Tzvetan "Haines de la démocratie par Myriam Revault d'Allonnes et Tzvetan Todorov", Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°2223, 2012, URL : http://www
Durée: 01:49:55
Date de réalisation: 24/11/2012
Lieu de réalisation: Espace d'animation des Blancs-Manteaux, 48 rue Vieille-du-temple, 75004 Paris, France
Genre: Table ronde filmée
Langue(s): Français
Myriam Revault d’Allonnes (philosophe, professeur des universités à l’EPHE) et Tzvetan Todorov (philosophe et historien, directeur d’études à l’EHESS) abordent la question des dérives et des désillusions des démocraties actuelles. De nos jours, alors même que l’horizon démocratique semble s’ouvrir mondialement, les menaces pesant sur la démocratie ne proviennent plus tant de ses rivaux extérieurs (régimes fascistes, totalitaires, dictatures théocratiques ou militaires), que de ses « ennemis intimes », entre l’avènement d’un déséquilibre dans ses principes fondamentaux (messianisme, ultralibéralisme et populisme) et la condition « déceptive » de l’homme démocratique actuel, se détournant de ce modèle politique pour causes d’incertitudes et d’insatisfactions.
Inscrit dans le festival d’événements "Des livres et des idées", le Salon du livre des sciences humaines est un espace de découverte éditoriale, de rencontres et de débats entre chercheurs, professionnels et grand public, nous offrant un panorama sur l’actualité en sciences humaines et sociales En écho aux tensions sociales et économiques qui bouleversent actuellement l’Europe, le Salon du livre des sciences humaines a choisi pour sa 6e édition de s’intéresser à la question des "politiques de crise et des crises du politique". Ce thème sera décliné à travers plusieurs tables-rondes, abordant des sujets tels que : les sciences humaines et la mondialisation, l’édition indépendante critique, la condition animale dans nos sociétés, ou encore les menaces de la démocratie.
Nom: LEGRAND
Prénom: Valérie
Rôle: Analyste d'oeuvres audiovisuelles
Appartenance: FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France
Fonction: Anthropologue - Ingénieur de recherche
Adresse: ESCoM-FMSH 190, avenue de France 75013 PARIS, Paris, FRANCE
Valérie Legrand est une anthropologue-linguiste spécialiste des Andes péruviennes quechuaphones. Rattachée au laboratoire du CERLOM (Centre d'étude et de recherche sur les littératures et oralités du monde), elle mène actuellement ses recherches de doctorat sur un patrimoine immatériel quechua - le chant poétique wayno- dans la région de Cusco (Sud du Pérou). Chargée de cours de langue et civilisation quechua à l'INaLCO, elle a également travaillé au sein de la section du Patrimoine Culturel Immatériel de l'UNESCO. Elle participe depuis 2011 aux travaux de recherches du programme ESCoM-FMSH sur les archives audiovisuelles numériques en sciences sociales, à travers les projets "ASA-SHS" - Atelier de Sémiotique Audiovisuelle en Sciences Humaines et Sociales (ANR, FMSH, 2011), "Convergence" (Projet Européen, FMSH, 2012) et « Campus AAR » (ANR, FMSH, 2014-2017). Dans ce cadre, elle a développé le site PCIA - Patrimoine Culturel Immatériel Andin - un portail audiovisuel de recherche consacré au patrimoine vivant des populations andines du Pérou et de Bolivie ().
Type: Livre
Auteur: Tzvetan Todorov
L’expérience totalitaire : la signature humaine, Le Seuil, 2010
Type: Livre
Auteur: Myriam Revault d’Allonnes
La crise sans fin. Essai sur l’expérience moderne du temps. Le Seuil, 2012
Type: Livre
Auteur: Tzvetan Todorov
Les ennemis intimes de la démocratie, Robert Laffont, 2012
Type: Livre
Auteur: Marie-Claude Esposito, Alain Laquièze et Christine Manigand
Populismes, l’envers de la démocratie, Marie-Claude Esposito, Alain Laquièze et Christine Manigand, Editions Vendémiaire, 2012
Type: Livre
Auteur: Myriam Revault d’Allonnes
Pourquoi nous n’aimons pas la démocratie ? Le Seuil, 2010
Type: Revue scientifique
Revue Quaderni n°79, Automne 2012 Produire la démocratie. Ingénieries et ingénieurs de l'offre publique de participation Édité par Guillaume Gourgues, Editions FMSH
Lien: Revue Quaderni n°79, Automne 2012
Type: Exposé(s) scientifique(s)
Intervention de chercheurs concernant la question des dérives et des haines contre la démocratie
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour tout public
Recherches en philosophie, histoire et anthropologie sur les régimes politiques et la question de la démocratie
REVAULT d'ALLONNES Myriam, TODOROV Tzvetan "Haines de la démocratie par Myriam Revault d'Allonnes et Tzvetan Todorov", Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°2223, 2012, URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/FR/_video.asp?id=2223&ress=7330&video=11956&format=68
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
Jean-Michel HENNY (Responsable table ronde, FMSH, Paris, France), Elisabeth de PABLO (Réalisation et mise en ligne, ESCoM-FMSH, Paris, France),Pierre BLANCHANDIN (Cadreur/réalisateur, Aquitaine Events, France), Florent TROCHEL (Hana San Studio, Paris, France), 2012
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
Tzvetan TODOROV (EHESS, Paris, France), Myriam REVAULT d'ALLONNES (EPHE, Paris, France), 2012
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
Titre: Analyse générale de la vidéo "Haines de la démocratie par Myriam Revault d'Allonnes et Tzvetan Todorov"
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: LEGRAND, Valérie. « Analyse générale de la vidéo « Haines de la démocratie par Myriam Revault d'Allonnes et Tzvetan Todorov» (Portail AGORA, 2013), URL Vidéo : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/FR/_video.asp?id=2223&ress=7330&video=11956&format=68 (AAR, 2012)
Id analyse: 49ae833d-2a2d-46e4-a25f-a4eccc5f7114
Id vidéo: b4318e49-ac41-46c5-a099-ffca12a7c380
Analyse générale de la vidéo "Haines de la démocratie par Myriam Revault d'Allonnes et Tzvetan Todorov" sur les questions de dérives et de menaces des démocraties actuelles.