Rencontre avec Stefania TARANTINO, philosophe, Naples, Italie. TARANTINO Stefania

Chapitre

Titre: Présentation et extrait musical
Durée: 00:06:00   [00:00:00 > 00:06:00]
Langue(s): Français
Stefania TARANTINO est chercheure et philosophe à l’Université l’Orientale de Naples. Elle travaille surtout sur les femmes philosophes ainsi que la pensée féministe du XXème siècle.
Stefania TARANTINO est chercheure à l’Université l’Orientale de Naples et collaboratrice à l’Université “Federico II” de Naples (Italie) au sein de la Chaire d’Histoire de la philosophie. Elle est titulaire de deux doctorats en philosophie : l’un intitulé « La libertà in formazione . La comunicazione filosofica in Jeanne Hersch e in María Zambrano », obtenu à l’Université de Genève en 2007 et l’autre «Vivir desviviendose. Personale e impersonale nel pensiero di Simone Weil e di María Zambrano », obtenu à l’Institut de Sciences Humaines, Naples/Florence, en 2011. Ses recherches ont un penchant pour l’originalité des femmes philosophes du XXe siècle face à la tradition métaphysique occidentale. Théoricienne du féminisme italien, Stefania TARANTINO mène en parallèle un projet musical en tant que chanteuse et compositrice au sein du groupe Ardesia dont la particularité est la mise en scène des expériences et des paroles de femmes. Depuis 2009, elle intervient dans « La scuola estiva della differenza di Lecce » dans la région des Pouilles (Italie) dirigée par Marisa Forcina, professeure d’Histoire des doctrines politiques et des questions féminines. Elle est également membre du collectif de la revue en ligne Adateoriafemminista (www.adateoriafemminista.it), fondée par Angela Putino et Lucia Mastrodomenico, deux femmes napolitaines.
Sujet: Sujet
Topique: Philosophie
Mots-clés: Histoire de la philosophie, Femmes philosophes
Libellé: Histoire des femmes philosophes
Mots-clés: Philosophie féministe, Femmes philosophes
Localisation spatiale du sujet: France ; Italie
Stefania TARANTINO s’intéresse principalement aux philosophes italiennes et françaises du XXème siècle.
Localisation temporelle du sujet: XXe siècle ap. J.-C.
Stefania TARANTINO s'intéresse particulièrement à l’histoire des femmes philosophes du XXème siècle.
Stefania TARANTINO s'intéresse particulièrement à l’histoire des femmes philosophes du XXème siècle.
Stefania TARANTINO s'intéresse particulièrement à l’histoire des femmes philosophes du XXème siècle et à la pensée féministe dans la philosophie de l'époque.
Type: Portrait(s)
Portrait de la philosophe Stefania TARANTINO et de ses travaux.
Titre: Parcours et axes de recherche
Durée: 00:10:38   [00:06:00 > 00:16:39]
Langue(s): Français
Stefania TARANTINO raconte son parcours avec détail, expliquant ainsi ses axes de recherche et les rencontres qui lui ont permis d'avancer dans son travail sur les mouvements de femmes en Italie et la recherche sur la pensée des femmes au XXème siècle
Stefania TARANTINO commença des études par un Laurea in Filosophia à Frederico II à Naples avec une thèse consacrée à la pensée de Maria ZAMBRANO en 1998. C’était une femme philosophe peu connue en Italie et elle a donc contribué à sa reconnaissance. A cette époque elle commenca aussi à suivre des séminaires à son sujet à Barcelone. Ensuite elle étudia à l’Instituto per gli Studi Filosofici de Naples. C’est un institut important à vocation internationale, un lieu né d’un croisement des civilisations orientales et occidentales. C’est pour elle une grande expérience, aujourd’hui elle y donne même des cours. Ce lieu n’est pas fermé, il a une vocation dans la ville, il porte la philosophie auprès de tous les citoyens. Après elle est allée à Genève où elle y a fait un DEA sur la féminologie et approches cognitives de l’homme sous la direction de Roberta DE MONTICELLI. Après ce diplôme elle mis en place avec plusieurs autres femmes un projet de recherche sur la pensée de Jeanne HERSCH. Le fond de la recherche nationale suisse l’a financé, elle est restée en Suisse 4 ans pour y travailler et en profita pour traduire les œuvres de Jeanne HERSCH. Dans le projet « Jeanne Hersch: portrait d'une femme philosophe "présente à son temps". Un itinéraire à travers éthique, pédagogie, esthétique » elle s’intéressa à la question «etico pedagogia ». En 2005 elle retourna à Naples et après une pause maternelle elle fait un 2ème doctorat à l’Instituto di scienze umane, institut d’excellence pour les doctorants et post-doctorants. Elle réalisa un projet sur la pensée de Simone VEIL et Maria ZAMBRANO, sur la question personnelle/impersonnelle où elle met les deux femmes en miroir. Avant d’arriver à l’Orientale elle participe à un « Progetti di ricerca di rilevanza nationale » sur le thème des femmes et la crise de la démocratie dirigé au niveau national par Marisa FORCINA La participation à l’école d’été de la différence est importante pour elle car elle tient ensemble les 2 pistes de sa recherche : les mouvements de femmes en Italie et la recherche sur la pensée des femmes au XXème siècle. Sa conviction c’est que le fait qu’elles soient femmes a changé la philosophie. Elle prend l’exemple du mot « naissance » qui n’existait pas avant que Hannah ARENDT en parle. Maria ZAMBRANO parle du savoir de l’âme et pas uniquement le savoir rationnel. Des mots comme corps, naissance, vie quotidienne rentrent dans l’histoire de la philosophie grâce à ces femmes. Ce qui la rattache à la France est la rencontre avec Françoise COLLIN qui a contribué à la connaissance de Hannah ARENDT en France.
Titre: Maîtres et chemins de pensée
Durée: 00:11:06   [00:16:39 > 00:27:46]
Langue(s): Français
Stefania TARANTINO discute de son cheminement dans l'étude de la philosophie et des femmes philosophes en évoquant les femmes qui lui ont permis d'avancer dans ses réflexions.
Quand Stefania TARANTINO a commencé à étudier la philosophie elle n’étudiait que des hommes. Elle a aussi étudié au conservatoire de Naples, et à chaque fois c’était sur le monde des hommes. Elle s’est donc demandée où étaient les femmes dans la musique et la philosophie. A côté de ses études elle était dans un groupe d’étudiants qui s’intéressaient aux travaux des femmes : Marguerite DURAS, Carla LONZI… Elle a ensuite rencontré une femme qui l’a suivie pendant sa thèse, puis Roberta DE MONTICELLI qui l’a aidée à garder ses deux intérêts : la philosophie et les femmes philosophes. La rencontre déterminante est celle avec Angela PUTINO, femme philosophe de Naples qui a travaillé sur Simone VEIL et Michel FOUCAULT. C’était une voix importante du féminisme italien. Selon elle ? la pensée n’est pas individuelle, c’est quelque chose qu’on fait en relation. « Partire da se » en italien, partir de soi et être en relation avec les autres, surtout entre femmes. Elle a aussi rencontré Christiane VEAUVY dans une rencontre philosophique féministe à Vérone et elle l’invita à plusieurs séminaires. Toutes les femmes sur lesquelles elle a travaillé ont mis en valeur la philosophie féministe du Sud de l’Italie si particulière. Elles ont aussi travaillé sur la relation affective et relationnelle entre hommes et femmes, dans un pays où il y a des inégalités absolues et des femmes meurent encore sous la violence des hommes.
Sujet: Sujet
Topique: La pensée se fait à partir de soi en relation avec les autres
Mots-clés: Pensée féministe
Discipline, domaine: Histoire des mouvements féministes
Discipline, domaine: Philosophie
Mots-clés: Philosophie et féminisme, Histoire des femmes philosophes
Localisation spatiale du sujet: France ; Italie
Localisation temporelle du sujet: XXe siècle ap. J.-C.
Les philosophes étudiés par Stefania TARANTINO sont des philosophes du XXème siècle.
Selon Stefania TARANTINO, la pensée n’est pas individuelle, c’est quelque chose qu’on fait en relation avec les autres, surtout entre femmes.
Stefania TARNTINO fait rejoindre différentes disciplines comme l'histoire de la philosophie, la philosophie et l'étude des mouvements féministes.
Titre: Position sur le féminisme
Durée: 00:06:46   [00:27:46 > 00:34:32]
Langue(s): Français
Stefania TARANTINO s'exprime ici sur sa position sur le féminisme, c'est-à-dire le féminisme de la différence.
Stefania TARANTINO plonge vraiment dans le féminisme italien qui est différent du féminisme français. En Italie, plutôt qu’un féminisme égalitaire on cherche à travailler sur le féminisme de la différence, la question symbolique des femmes et sur la liberté des femmes, plutôt que l’égalité. Elle ne pense pas que les hommes et les femmes sont égaux. Par exemple elle pense qu’aujourd’hui la parité a porté les femmes à être des militaires. Angela PUTINO a développé une réflexion sur la différence entre la fonction guerrière (comme dans les arts orientaux) plutôt que sur l’armée en tant que telle (guerre, victimes, vainqueurs…). Elle pense qu’aujourd’hui on a besoin à travailler sur ces aspects de différence. En voulant les mêmes droits on a aussi obtenu le droit de tuer. Elle réfléchit aussi sur le sens de la liberté féminine qui n’a pas eu la possibilité de s’exprimer dans l’histoire sauf dans des choix radicaux.
Sujet: Théories et notions scientifiques en SHS
Topique: Le féminisme étudié sous l'angle de la différence des genres
Mots-clés: Genre, Différences hommes femmes, Féminisme
Discipline, domaine: Philosophie
Mots-clés: Femmes philosophes, Philosophie et féminisme
Localisation spatiale du sujet: Italie
Stefania TARANTINO se concentre ici plutôt sur le cas des mouvements féministes et de la pensée féministe en Italie.
Localisation temporelle du sujet: XXIe siècle ap. J.-C. ; XXe siècle ap. J.-C.
Stefania TARANTINO s'intéresse ici aux femmes philosophes du XXème siècle mais à sa théorie inscrite dans le XXIème siècle.
Stefania TARANTINO pense qu'il faut travailler sur la différence entre les deux genres plutôt que de penser à l'égalité.
L'auteur étudie le féminisme à travers la philosophie et notamment à l'aide des femmes philosophes du XXème siècle.
Type: Opinions
Dans ce segment, Stefania TARANTINO exprime sont point de vue et sa position théorique sur le féminisme, soit la nécessité d'étudier la différence des genres plutôt que la recherche de l'égalité hommes/femmes.
Titre: Liberté
Durée: 00:05:45   [00:34:32 > 00:40:18]
Langue(s): Français
Concernant l’étude de la liberté, Stefania TARANTINO réfléchit sur deux pistes. D’un côté elle voit les différences entre féminisme italien et français, notamment la question du genre, qu’elle développe entre autres avec Christiane VEAUVY. Et un autre côté, sa réflexion est plutôt liée à l’histoire de la philosophie : l’héritage kantien dans les femmes philosophes du XXème siècle, notamment Hannah ARENDT, Simone VEIL et Maria ZAMBRANO. Car à travers Kant on pense toujours la liberté liée à la responsabilité et la nécessité. Ce n’est pas la liberté de pouvoir tout faire mais une liberté responsable.
Sujet: Sujet
Topique: Kant, Emmanuel
Mots-clés: Emmanuel KANT, Pensée kantienne
Libellé: Liberté, Liberté responsable
Mots-clés: Liberté des femmes, Liberté responsable, La liberté selon Kant
Localisation spatiale du sujet: France ; Italie
Localisation temporelle du sujet: XXe siècle ap. J.-C.
L'auteur fait ici référence à l'héritage kantien dans les femmes philosophes du XXème siècle.
Stefania TARANTINO fait ici référence à Emmanuel KANT et l'idée que l'on pense la liberté en relation avec la responsabilité et la nécessité.
Stefania TARANTINO fait référence à l’héritage kantien dans les femmes philosophes du XXème siècle au sujet de la liberté des femmes. Car à travers Kant on pense toujours la liberté liée à la responsabilité et la nécessité.
Sujet: Sujet
Topique: Mouvements de femmes en Italie, Féminisme
Domaine: Féminisme
Domaine: Histoire de la pensée féministe
Domaine: Recherches féministes
Libellé: Liberté des femmes
Mots-clés: Liberté, Liberté des femmes
Localisation spatiale du sujet: France ; Italie
Stefania TARANTINO s’intéresse principalement aux philosophes italiennes et françaises du XXème siècle.
Localisation temporelle du sujet: XXe siècle ap. J.-C.
Stefania TARANTINO s’intéresse principalement aux philosophes italiennes et françaises du XXème siècle.
Stefania TARANTINO travaille sur le féminisme du point de vue de la différence entre hommes et femmes, pas du point de vue de la recherche de l'égalité.
Stefania TARANTINO s'intéresse ici à la liberté des femmes.
Titre: Féminisme en pratique
Durée: 00:04:09   [00:40:18 > 00:44:28]
Langue(s): Français
Stefania TARANTINO constate que ce monde n’est pas pour les femmes et qu’il faut toujours qu’elles se plient à des règles masculines ou neutres. Sauf que les femmes ont par exemple des enfants. Même dans les pays les plus développés il y a des obstacles pour une femme qui veut être mère, femme et travailler en même temps. Ce n’est pas une question d’éducation des femmes car elles vivent cette quotidienneté mais il faudrait selon elle plutôt travailler sur la question sociale. Au niveau politique et institutionnel : si le féminisme français est rentré dans l’état, le féminisme italien l’est moins. C’est plutôt au niveau des mouvements que l’on arrive à faire des choses concrètes. Elle cherche à faire de la théorie mais aussi de la pratique en participant aux problèmes existants.
Sujet: Sujet
Topique: Mouvements féministes
Context social (PESTEL): Contexte politique
Context social (PESTEL): Contexte socioculturel
Libellé: Philosophie et féminisme
Localisation spatiale du sujet: France ; Italie
Stefania TARANTINO compare ici la situation du féminisme, notamment du féminisme de l'état, en France et en Italie.
Localisation temporelle du sujet: XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Argumentation ; Suggestion
Stefania TARANTINO explique ici la relation entre sa recherche et l'action sociale qu'elle mène.
Titre: Fin de la domination
Durée: 00:03:35   [00:44:28 > 00:48:04]
Langue(s): Français
En référence aux menaces reçues par Emma Watson, jeune actrice nommée ambassadrice pour le droit des femmes à l’ONU, Stefania TARANTINO dit avoir trouvé cette réaction misogyne. Cependant pour elle la période de la domination masculine est terminée et que l’on se trouve maintenant dans la force. Elle pense qu’il faut aider les femmes du Sud à avoir confiance et à mener des combats. Pour elle c’est comme le racisme, on ne peut être raciste et misogyne aujourd’hui, c’est être aveugle face à une histoire. Il faut selon elle continuer de se battre sans avoir peur.
Titre: Objectifs scientifiques et sociétaux
Durée: 00:04:51   [00:48:04 > 00:52:55]
Langue(s): Français
De nature scientifique, Stefania TARANTINO pense que la recherche est toujours un point d’interrogation. On ne connait pas la destination de sa recherche, son livre, et c’est l’essence même de la recherche selon elle. Les objectifs sont liés à la valorisation des femmes philosophes car dans l’histoire de la philosophie il n’y avait pas de femmes et c’est important d’écouter leur voix. Mais il faut toujours avoir la responsabilité de ce qu’on pense, en liant l’expérience avec la pensée. Elle cite ici l’exemple de Simone VEIL qui a fait des choix très difficiles comme d’aller travailler dans des usines pour comprendre les ouvriers. Au niveau politique et social elle est très attachée à la ville de Naples. Il s’agit pour elle de travailler sur des problèmes à résoudre, pas des problèmes mondiaux. Elle pense qu’on doit travailler tous les jours dans les territoires où nous vivons.
Sujet: Sujet
Topique: Responsabilité de sa pensée
Mots-clés: Lier théorie et pratique
Discipline, domaine: Philosophie
Mots-clés: Femmes philosophes, Etudes féministes, Philosophie et féminisme
Stefania TARANTINO pense qu'il faut toujours avoir la responsabilité de ce qu’on pense, en liant l’expérience avec la pensée.
Titre: Musique
Durée: 00:03:19   [00:52:55 > 00:56:15]
Langue(s): Italiano
Stefania TARANTINO pense qu’il y a plusieurs façons d’intervenir en faveur des femmes, la musique étant l’une de ses façons. Elle justifie ce choix parce qu’en Italie on lit peu et encore moins de livres philosophiques. Quand elle s’est rendue compte que les hommes ou les étudiants ne connaissaient pas les femmes philosophes même les plus connues, elle a pensé qu’il fallait les faire connaître et la musique arrive plus facilement à faire passer un message.
Sujet: Sujet
Topique: Philosophie et musique
Mots-clés: Musique féministe
Discipline, domaine: Philosophie
Mots-clés: Femmes philosophes, Philosophie féministe
Stefania TARANTINO utilise la musique comme média pour faire connaître les femmes philosophes, leurs pensées, ainsi que des récits de femmes.
Stefania TARANTINO s'intéresse particulièrement à l’histoire des femmes philosophes du XXème siècle.
Titre: Anecdote de fin
Durée: 00:04:34   [00:56:15 > 00:59:24]
Langue(s): Français
Stefania TARANTINO raconte une anecdote qu’elle raconte aussi dans le court métrage « Amica Nostra Angela » de Nadia Pizzuti. A une époque elle ne savait pas si elle devait continuer le piano au conservatoire ou se concentrer sur ses études et son père lui a demandé de choisir. Et c’est là qu’elle a appris à mettre de la philosophie dans la musique et de la musique dans la philosophie. Car pour elle ça représente une capacité de connexion entre les choses.

10 chapitres.
  • Stefania TARANTINO raconte son parcours avec détail, expliquant ainsi ses axes de recherche et les rencontres qui lui ont permis d'avancer dans son travail sur les mouvements de femmes en Italie et la recherche sur la pensée des femmes au XXème siècle
  • Concernant l’étude de la liberté, Stefania TARANTINO réfléchit sur deux pistes. D’un côté elle voit les différences entre féminisme italien et français, notamment la question du genre, qu’elle développe entre autres avec Christiane VEAUVY. Et un autre côté, sa réflexion est plutôt liée à l’histoire de la philosophie : l’héritage kantien dans les femmes philosophes du XXème siècle, notamment Hannah ARENDT, Simone VEIL et Maria ZAMBRANO. Car à travers Kant on pense toujours la liberté liée à la responsabilité et la nécessité. Ce n’est pas la liberté de pouvoir tout faire mais une liberté responsable.
  • Stefania TARANTINO constate que ce monde n’est pas pour les femmes et qu’il faut toujours qu’elles se plient à des règles masculines ou neutres. Sauf que les femmes ont par exemple des enfants. Même dans les pays les plus développés il y a des obstacles pour une femme qui veut être mère, femme et travailler en même temps. Ce n’est pas une question d’éducation des femmes car elles vivent cette quotidienneté mais il faudrait selon elle plutôt travailler sur la question sociale. Au niveau politique et institutionnel : si le féminisme français est rentré dans l’état, le féminisme italien l’est moins. C’est plutôt au niveau des mouvements que l’on arrive à faire des choses concrètes. Elle cherche à faire de la théorie mais aussi de la pratique en participant aux problèmes existants.
  • En référence aux menaces reçues par Emma Watson, jeune actrice nommée ambassadrice pour le droit des femmes à l’ONU, Stefania TARANTINO dit avoir trouvé cette réaction misogyne. Cependant pour elle la période de la domination masculine est terminée et que l’on se trouve maintenant dans la force. Elle pense qu’il faut aider les femmes du Sud à avoir confiance et à mener des combats. Pour elle c’est comme le racisme, on ne peut être raciste et misogyne aujourd’hui, c’est être aveugle face à une histoire. Il faut selon elle continuer de se battre sans avoir peur.
  • De nature scientifique, Stefania TARANTINO pense que la recherche est toujours un point d’interrogation. On ne connait pas la destination de sa recherche, son livre, et c’est l’essence même de la recherche selon elle. Les objectifs sont liés à la valorisation des femmes philosophes car dans l’histoire de la philosophie il n’y avait pas de femmes et c’est important d’écouter leur voix. Mais il faut toujours avoir la responsabilité de ce qu’on pense, en liant l’expérience avec la pensée. Elle cite ici l’exemple de Simone VEIL qui a fait des choix très difficiles comme d’aller travailler dans des usines pour comprendre les ouvriers. Au niveau politique et social elle est très attachée à la ville de Naples. Il s’agit pour elle de travailler sur des problèmes à résoudre, pas des problèmes mondiaux. Elle pense qu’on doit travailler tous les jours dans les territoires où nous vivons.
  • Stefania TARANTINO pense qu’il y a plusieurs façons d’intervenir en faveur des femmes, la musique étant l’une de ses façons. Elle justifie ce choix parce qu’en Italie on lit peu et encore moins de livres philosophiques. Quand elle s’est rendue compte que les hommes ou les étudiants ne connaissaient pas les femmes philosophes même les plus connues, elle a pensé qu’il fallait les faire connaître et la musique arrive plus facilement à faire passer un message.
  • Stefania TARANTINO raconte une anecdote qu’elle raconte aussi dans le court métrage « Amica Nostra Angela » de Nadia Pizzuti. A une époque elle ne savait pas si elle devait continuer le piano au conservatoire ou se concentrer sur ses études et son père lui a demandé de choisir. Et c’est là qu’elle a appris à mettre de la philosophie dans la musique et de la musique dans la philosophie. Car pour elle ça représente une capacité de connexion entre les choses.
Titre: Rencontre avec Stefania TARANTINO, philosophe, Naples, Italie
Sous-titre: Programme Directeurs d’Etude Associés - FMSH
Auteur(s): TARANTINO Stefania
Durée: 00:59:24
Date de réalisation: 23/09/2014
Lieu de réalisation: 190 Avenue de France 75013, Paris, France Paris France
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Cet entretien avec Stefania TARANTINO, philosophe et chercheure à l’Université l’Orientale de Naples s’intéresse aux thèmes de recherche de la philosophe. C’est-à-dire les mouvements de femmes en Italie et la recherche sur la pensée des femmes philosophes au XXème siècle. Elle retrace ici son parcours, parle de ses rencontres ainsi que sa position sur le féminisme en prenant soin de toujours faire références aux femmes philosophes du XXème siècle qui l’intéressent tout particulièrement.
Stefania TARANTINO est chercheure à l’Université l’Orientale de Naples et collaboratrice à l’Université “Federico II” de Naples (Italie) au sein de la Chaire d’Histoire de la philosophie. Dans cet entretien nous en apprendrons plus sur la philosophe, son parcours et ses théories. Elle reviendra tout d’abord sur son parcours et ses axes de recherches qu’elle liera à ses rencontres qu’elle dit lui avoir permis d’avancer et d’être soutenue dans ses choix de recherche c’est-à-dire les mouvements de femmes en Italie et la recherche sur la pensée des femmes philosophes au XXème siècle. Ses maîtres de pensée sont Angela PUTINO, Lucia MASTRODOMENICO, Lina MANGIACAPRE ou encore Maria ZAMBRANO et Simone VEIL. Elle expliquera pourquoi elle s’est intéressée à elles et la raison pour laquelle elle a souhaité et continue encore de valoriser ces femmes et leurs travaux. La philosophe exprimera ensuite son opinion et son point de vue sur le féminisme de manière générale ainsi que le thème de la liberté des femmes. Nous verrons qu’elle a un point de vue très précis, plutôt inscrit dans la vague des féministes et philosophes italiennes, s’intéressant plutôt à la différence des genres plutôt qu’à la recherche de l’égalité homme/femme. Stefania TARANTINO répondra enfin à des questions plus générales, notamment sur le lien entre réflexion philosophique, recherche, et engagement social. Elle pense en effet qu’il faut répondre à ses théories et à ses idées par la pratique, manifestant un intérêt pour les problèmes concrets des femmes d’aujourd’hui.
Sujet: Sujet
Topique: Histoire de la pensée féministe
Domaine: Recherches féministes
Mots-clés: Histoire des femmes philosophes, Femmes philosophes, Féminisme et philosophie
Libellé: Histoire des femmes philosophes
Localisation spatiale du sujet: France ; Italie
Stefania TARANTINO s'intéresse spécifiquement aux cas italien et français.
Localisation temporelle du sujet: XXe siècle ap. J.-C.
Les philosophes auxquelles s'intéresse Stefania TARANTINO sont issues du XXème siècle : Hannah ARENDT, Simone VEIL et Maria ZAMBRANO.
Stefania TARANTINO s'intéresse particulièrement à l’histoire des femmes philosophes du XXème siècle.
Les femmes philosophes féministes du XXème siècle.
Sujet: Sujet
Topique: Histoire de la philosophie, Femmes philosophes
Domaine: Philosophie
Libellé: Histoire des femmes philosophes
Mots-clés: Philosophie féministe, Femmes philosophes
Localisation spatiale du sujet: France ; Italie
Stefania TARANTINO s'intéresse plus spécifiquement aux philosophes italiennes et françaises.
Localisation temporelle du sujet: XXe siècle ap. J.-C.
Stefania TARANTINO s'intéresse particulièrement à l’histoire des femmes philosophes du XXème siècle
Stefania TARANTINO s'intéresse particulièrement à l’histoire des femmes philosophes du XXème siècle.
Stefania TARANTINO s'intéresse particulièrement à l’histoire des femmes philosophes du XXème siècle et à la pensée féministe dans la philosophie de l'époque.
Sujet: Sujet
Topique: Mouvements féministes
Mots-clés: Mouvements féministes, Mouvements de femmes en Italie, Femmes philosophes
Context social (PESTEL): Contexte politique
Context social (PESTEL): Contexte socioculturel
Libellé: Femmes philosophes du XXème siècle
Mots-clés: Pensée féministe, Mouvements de femmes en Italie, Femmes philosophes
Localisation spatiale du sujet: Italie
Stefania TARANTINO s'intéresse aux femmes philosophes italiennes et françaises. En ce qui concerne les mouvements de femmes, elle étudie plutôt les mouvements italiens.
Localisation temporelle du sujet: XXe siècle ap. J.-C.
La philosophe étudie plutôt les mouvements féministes du XXème siècle.
Stefania TARANTINO s'intéresse aux mouvements de femmes en Italie, particulièrement les femmes philosophes du XXème siècle.
Stefania TARANTINO mène des recherches sur les mouvements de femmes en Italie et la recherche sur la pensée des femmes philosophes au XXème siècle
Nom: TARANTINO
Prénom: Stefania
Rôle: Philosophes
Appartenance: Università degli Studi di Napoli ''L'Orientale'', Italia
Adresse: Naples, Italie
Stefania TARANTINO est chercheure à l’Université l’Orientale de Naples et collaboratrice à l’Université “Federico II” de Naples (Italie) au sein de la Chaire d’Histoire de la philosophie. Théoricienne du féminisme italien, Stefania TARANTINO mène en parallèle un projet musical en tant que chanteuse et compositrice au sein du groupe Ardesia dont la particularité est la mise en scène des expériences et des paroles de femmes.
Type: Sites web
Auteur: Ardesia
Url: http://www.ardesiaband.it/
Site web du groupe de musique Ardesia dont fait partie Stefania TARANTINO.
Type: Sites web
Auteur: Adateoriafemminista
Url: http://www.adateoriafemminista.it/
Revue en ligne Adateoriafemminista, fondée par Angela Putino et Lucia Mastrodomenico, dont fait partie Stefania TARANTINO.
Type: Discussions
Entretien sur le travail de Stefania TARANTINO concernant les femmes philosophes et la pensée féministe du XXème siècle.
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour spécialistes
Recherche sur les femmes philosophe, l'histoire des femmes dans la philosophie et/ou la pensée féministe dans la philosophie du XXème siècle.
Type: Ressources destinées à la valorisation, promotion
Public cible: Pour spécialistes
Pour valoriser la recherche des femmes philosophes du XXème siècle et les faire reconnaître auprès d'un public de spécialiste de la philosophie et/ou des études féministes.
TARANTINO Stefania. “Entretien avec Stefania Tarantino, philosophe, chercheure à l’Université l'Orientale de Naples, Italie”, Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°2312, 2014, [en ligne] ; URL (Evènement): http://www.archivesaudiovisuelles.fr/2312
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
© ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l’Homme), Paris, France, 2014
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
© DOBREVA Neli, ESCoM-FMSH, Paris, France, 2014 © DE PABLO Elisabeth, ESCoM-FMSH, Paris, France, 2014 ©GOUSSET Etienne, ISA, ESCoM-FMSH, Paris, France, 2014
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
© TARANTINO Stefania, Université Orientale de Naples, Naples, Italie, 2014
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
"Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page "
Titre: Analyse général de la vidéo "Stefania TARANTINO : Entretien avec Stefania Tarantino, philosophe, chercheure à l’Université l'Orientale de Naples, Italie"
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: MAREGLIA, Laura. Analyse générale de la vidéo «Stefania TARANTINO : Entretien avec Stefania Tarantino, philosophe, chercheure à l’Université l'Orientale de Naples, Italie». (Portail AGORA, 2014), http://www.agora.msh-paris.f
Id analyse: 533ddc73-cb9d-4feb-b897-43a9d15103e3
Id vidéo: 2f0be29e-1e2a-41bf-bf1c-de26638278ed
Analyse générale de la vidéo sur l'entretien avec Stefania TARANTINO concernant la philosophie féministe.