Les langues ouest-sémitiques. LEMAIRE, André

Chapitre

Titre: Le domaine ouest-sémitique
Durée: 00:04:17   [00:00:00 > 00:04:17]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
André Lemaire nous présente les groupes de langues du Proche-Orient ancien : l'est-sémitique (l'acadien, le babylonien et l'assyrien), l’ouest-sémitique (la Syrie, le Liban, la Jordanie et la Palestine) et le sud-sémitique (au sud de la péninsule arabique et en Ethiopie). Le domaine de spécialité d’André Lemaire est l’ouest-sémitique, avec notamment l’hébreux, l’araméen et le territoire phénicien.
Titre: L’hébreu, l’araméen et le phénicien
Durée: 00:02:49   [00:04:17 > 00:07:06]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
André Lemaire nous décrit les trois principales langues ouest-sémitiques : l'hébreu, l’araméen et le phénicien. Ces trois langues ont en commun une structure tri-consonantique des racines. On suppose que ces langues apparentées devaient être des dialectes.
Titre: Deux branches linguistiques dans l’ouest-sémitique
Durée: 00:01:17   [00:07:06 > 00:08:23]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
André Lemaire distingue les deux branches linguistiques ouest-sémitiques : la branche cananéenne et la branche araméenne. Entre ces langues de la même famille, on remarque des différences d’ordre phonologiques et grammaticales.
Titre: Est-sémitique et sud-sémitique
Durée: 00:01:00   [00:08:23 > 00:09:23]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
André Lemaire nous explique que, s'il existe beaucoup de racines communes entre l'est-sémitique et l'ouest-sémitique, les conjugaisons, elles, diffèrent.
Titre: Le proto-sémitique
Durée: 00:01:03   [00:09:23 > 00:10:26]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
L’existence du protosémitique est purement théorique.
Titre: Langues parlées dans l’ouest-sémitique
Durée: 00:01:58   [00:10:26 > 00:12:24]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
André Lemaire nous explique que, grâce à quelques données sur la langue écrite, il est possible d'émettre des hypothèses concernant la langue parlée dans l'ouest-sémitique. Mais les traces écrites ne sont que des indices indirects puisqu’il existe toujours une différence entre les langues écrites et orales.
Titre: La famille des langues chamito-sémitiques
Durée: 00:02:08   [00:12:24 > 00:14:32]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
La théorie sur la famille de langues chamito-sémitique est une volonté de rapprocher la langue parlée en Egypte et les langues sémitiques. Cependant, l’hypothèse est affaiblit par les différences grammaticales qui existent.
Titre: La structure tri-consonantique
Durée: 00:03:02   [00:14:32 > 00:17:34]
La structure tri-consonantique est générale au domaine sémitique, quant aux voyelles, elles n’ont qu’un rôle secondaire.
Titre: Propriétés grammaticales communes aux langues sémitiques
Durée: 00:10:50   [00:17:34 > 00:28:24]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
André Lemaire explique que les langues ouest-sémitiques sont facilement comparables, même si elles ont évolué différemment. Il s'arrête en particulier sur les formes de conjugaison (simple, intensive, réflexive), notamment sur l'utilisation fréquente du participe présent (dans des structures périphrastiques proches du gérondif) et sur la notion d'accompli et d'inaccompli dans l'expression du passé. Il finit par aborder l'évolution du pronom personnel, dont le rôle est principalement emphatique.
Titre: Lexique et structure lexicale des langues ouest-sémitiques
Durée: 00:02:59   [00:28:24 > 00:31:23]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
André Lemaire nous explique qu'il existe de très bons dictionnaires d’hébreux et d’araméen, cela grâce à une connaissance ininterrompue de ces langues. De par les nombreuses inscriptions, les langues ouest-sémitiques en générale sont bien connues. Ces langues ont des structures lexicales très proches, même si elles ont connu des évolutions différentes.
Titre: Au sujet de la vocalisation
Durée: 00:04:25   [00:31:23 > 00:35:48]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
La reconstruction de la vocalisation comprend une part d’arbitraire et est très discutée. Le fait que les écritures ne soient pas stables et que les voyelles ne soient pas toujours marquées pose problème.
Titre: La compréhension actuelle des langues ouest-sémitiques
Durée: 00:03:21   [00:35:48 > 00:39:09]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Bien que l’on ait une bonne compréhension de l’hébreux biblique, environ 99% des textes, l’analyse des textes anciens reste limitée. Pour les autres langues, tout dépend de l’état des textes, souvent fragmentaires.
Titre: Le déchiffrement de l’écriture
Durée: 00:02:59   [00:39:09 > 00:42:08]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
André Lemaire nous explique que le déchiffrement des écritures du domaine ouest-sémitique a commencé dès le XVIIème siècle pour l'araméen (écriture dite palmyrénienne, déchiffrée par Jean-Jacques Barthélemy de l'Académie royale des inscriptions et belles-lettres) et seulement au XIXème siècle pour les autres. La vraie difficulté de ce travail réside dans la datation des textes.
Titre: Etudes et recherches dans le domaine ouest-sémitique
Durée: 00:04:08   [00:42:08 > 00:46:16]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
André Lemaire revient sur l'histoire des études et des recherches dans le domaine ouest-sémitique, en situant celles-ci en France d'abord (Jean-Jacques Barthélemy, Ernest Renan), mais aussi en Europe par domaine de spécialités (Italie, Allemagne...) et dans les pays d'origine (Liban, Syrie, Israël, Jordanie, Palestine).
Titre: Diachronie du domaine ouest-sémitique – le 2ème millénaire avant J.C.
Durée: 00:03:42   [00:46:16 > 00:49:58]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
L'hébreu, l'araméen et le phénicien sont attestés par des inscriptions principalement politiques. On dispose de peu d'inscriptions du deuxième millénaire dans le Levant, sinon celle linéaire alphabétique de Sinaï, en Sud Palestine, qui témoigne de la naissance d’un alphabet. Ce dernier s’est certainement développé grâce au contact avec l’écriture égyptienne. L’écriture s'est ensuite adaptée à l'écriture cunéiforme/ougaritique et à l'écriture sur tablettes en argile.
Titre: Diachronie du domaine ouest-sémitique – Le 1er millénaire avant J.C.
Durée: 00:05:51   [00:49:58 > 00:55:49]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
André Lemaire décrit l’évolution des royaumes ouest-sémitiques. Il décrit la disparition d’un certain nombre d’entre eux ainsi que la naissance de nouveaux royaumes (Jérusalem ; Jordanie : ammonite et moabite ; Tyr, Sidon, Biblos ; royaumes philistins et phéniciens), suite à l'invasion du peuple de la mer. Par la suite, la plupart des royaumes ont développé leurs propres dialectes.
Titre: Diachronie du domaine ouest-sémitique – les époques néo-assyrienne et perse
Durée: 00:05:42   [00:55:49 > 01:01:31]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Du VIIIe au VIe siècle, les Assyriens ont pris le contrôle du Levant, en particulier des royaumes Araméens et d'Israël, tandis que les royaumes du sud se sont maintenus encore 150 ans. Entre 539 et 330, les Perses ont pris le relais. Ces dominations néo-assyrienne puis perse ont annexé la langue araméenne, tout en la conservant comme langue administrative. Certaines langues, comme l'iranien, portent sa marque.
Titre: Diachronie du domaine ouest-sémitique – l’époque hellénistique
Durée: 00:02:08   [01:01:31 > 01:03:39]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
La large expansion de l’araméen a commencé doucement à s’écrouler à partir de l’arrivée d’Alexandre le grand, le phénomène a été plus rapide dans les régions où l’araméen n’était pas la langue parlée.
Titre: Diachronie du domaine ouest-sémitique – l’époque romaine
Durée: 00:00:54   [01:03:39 > 01:04:33]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
L’arrivée des Romains n’a pas fondamentalement changé la situation linguistique. Le latin n’était utilisé que dans les hautes sphères administratives et politiques, et dans l’armée.
Titre: Le grec et l’araméen au temps de Jésus Christ
Durée: 00:02:57   [01:04:33 > 01:07:30]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
S’il est communément admis que la langue de Jésus Christ ait été l’araméen, cela n’exclue pas qu’il ait connu un peu le grec, ou une autre langue, le grec en particulier était très employé à cette époque. L’araméen était en encore utilisé dans le domaine littéraire et était même parlé en Palestine, c’était également la langue officielle du royaume nabatéen.
Titre: L’araméen depuis les temps de Jésus Christ
Durée: 00:02:32   [01:07:30 > 01:10:02]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Avec la disparition des royaumes palmyrénien et nabatéen, Edesse prend de l’importance. On peut y voir une évolution de la langue araméenne sur la durée. C’est sous la forme du syriaque que l’araméen s’est transmis, et aujourd’hui certains villages d’Irak ou à la frontières entre le Liban et la Syrie, parlent encore des dialectes issus de cette forme.
Titre: Les royaumes d’Israël au 1er millénaire avant J.C et la question des langues et dialectes
Durée: 00:09:25   [01:10:02 > 01:19:27]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
L'identification des dialectes hébreux et araméens est difficile dans la mesure où on note peu de différences entre les écritures, en effet, comparé à la langue orale, leur évolution a été relativement homogène. On a établi que la diversification des dialectes est liée au développement des administrations particulières à chaque royaume.
Titre: La situation linguistique au temps de Jésus Christ
Durée: 00:08:11   [01:19:27 > 01:27:38]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
André Lemaire décrit la situation linguistique en Palestine au temps de Jésus Christ. On ne sait pas si l’hébreu était encore une langue parlée, mais elle était au moins écrite et utilisée pour l’enseignement. Le grec restait la langue de la haute administration romaine, tandis que l'araméen était, en général, la langue parlée, la langue du peuple.
Titre: Jésus Christ et Flavius Josephus
Durée: 00:08:51   [01:27:38 > 01:36:29]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Bien que la langue de Jésus Christ ait été l’araméen, les évangiles ont été rédigés en grec (même si on évoque traditionnellement l’existence d’un premier évangile primitif en araméen). Flavius Josephus expliquait lui-même que dans la tradition éducative juive, il fallait être capable de lire la bible et de la comprendre en hébreu, ce qui laisse supposer que Jésus Christ ait eu une connaissance relative de l’hébreu. Mais à la différence de Flavius Josephus, ce-dernier n’a pas poursuivi son enseignement à l’échelon supérieur.
Titre: L’hébreu en tant que langue parlée
Durée: 00:05:39   [01:36:29 > 01:42:08]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
L'hébreu aurait encore été une langue au IIe siècle de notre ère, comme l’atteste le Michna. Au cours du 1er millénaire de notre ère, l'hébreu était à la foi une langue administrative et parlée. L'hébreu a également été parlé dans le royaume unifié de David et de Salomon, le royaume d'Israël et dans le royaume de Jérusalem. Sous la domination néo-assyrienne, il semble que l'hébreu ait continué à être employé, et ce jusqu'aux périodes persanes et hellénistiques.
Titre: Ecriture samaritaine et écriture paléo-hébraïque
Durée: 00:01:47   [01:42:08 > 01:43:55]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
L’écriture samaritaine est la descendante directe de l’écriture paléohébraïque. Elle se distingue de l’hébreu d’aujourd’hui qui a été influencé par l'araméen.
Titre: Parcours intellectuel d’André Lemaire
Durée: 00:09:23   [01:43:55 > 01:53:18]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
André Lemaire a grandi dans une famille catholique où il a très tôt acquis une connaissance du latin. Il a commencé par suivre une formation de philosophie et de théologie, à Orléans. Ce n’est que lors d’un voyage à Jérusalem en 1965, qu’il a découvert le Proche-Orient pour la première fois. De retour à Paris, il a donc décidé de suivre les cours de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes. Pour André Lemaire, l’étude des textes seule n’a pas de sens, elle doit déboucher sur l’histoire.
Titre: Comment écrit-on l’histoire ancienne ?
Durée: 00:09:47   [01:53:18 > 02:03:05]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Pour étudier et reconstruire l’histoire ancienne, il est utile de prendre en compte trois sources d’informations. La première est la tradition biblique, la deuxième est celle des inscriptions contemporaine d’une époque donnée, et la troisième correspond à l’archéologie matérielle. Il est important d’avoir une expérience directe avec ces trois sources, parce que chacune a des lacunes qui peuvent être en partie comblées par les deux autres. On remarque souvent des tendances historiques différentes lorsque les historiens ne se focalisent que sur une ou deux de ces sources.
Titre: L’exemple de la reconstitution de l’histoire du roi Salomon
Durée: 00:07:19   [02:03:05 > 02:10:24]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Concernant l’histoire de Salomon, il y a deux écoles israéliennes. L’une affirme, en se basant sur un site de fouille archéologique, qu’il existe bien un niveau correspondant à l’époque qu’on lui attribue. L’autre école, toujours en se basant sur des fouilles archéologique, mais provenant d’un site différent, affirme que le personnage de Salomon n’était que légendaire. Dans ce cas l’archéologie matérielle soulève plusieurs problèmes. Par exemple, le deuxième site a déjà était fouillé plusieurs fois et depuis longtemps, les vestiges sont donc moins bien préservés et parfois absent. Ensuite, la poterie, souvent utilisée comme base pour la datation, n’évoluait que peu à cette époque, il est donc difficile d’évaluer précisément une période en ne se basant que sur cette preuve matérielle. Dans ce cas précis, si on ne fait pas appel aux autres sources historiques disponibles, les déductions des historiens ne peuvent rester que théoriques.
Titre: Comprendre la tradition biblique
Durée: 00:04:22   [02:10:24 > 02:14:02]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
La tradition biblique doit être abordée de façon critique. Il faut commencer par dégager des niveaux, comme par exemple la chronologie des textes.

30 chapitres.
  • Entretien filmé. André Lemaire nous présente les groupes de langues du Proche-Orient ancien : l'est-sémitique (l'acadien, le babylonien et l'assyrien), l’ouest-sémitique (la Syrie, le Liban, la Jordanie et la Palestine) et le sud-sémitique (au sud de la péninsule arabique et en Ethiopie). Le domaine de spécialité d’André Lemaire est l’ouest-sémitique, avec notamment l’hébreux, l’araméen et le territoire phénicien.
  • Entretien filmé. André Lemaire explique que les langues ouest-sémitiques sont facilement comparables, même si elles ont évolué différemment. Il s'arrête en particulier sur les formes de conjugaison (simple, intensive, réflexive), notamment sur l'utilisation fréquente du participe présent (dans des structures périphrastiques proches du gérondif) et sur la notion d'accompli et d'inaccompli dans l'expression du passé. Il finit par aborder l'évolution du pronom personnel, dont le rôle est principalement emphatique.
  • Entretien filmé. André Lemaire nous explique qu'il existe de très bons dictionnaires d’hébreux et d’araméen, cela grâce à une connaissance ininterrompue de ces langues. De par les nombreuses inscriptions, les langues ouest-sémitiques en générale sont bien connues. Ces langues ont des structures lexicales très proches, même si elles ont connu des évolutions différentes.
  • Entretien filmé. André Lemaire nous explique que le déchiffrement des écritures du domaine ouest-sémitique a commencé dès le XVIIème siècle pour l'araméen (écriture dite palmyrénienne, déchiffrée par Jean-Jacques Barthélemy de l'Académie royale des inscriptions et belles-lettres) et seulement au XIXème siècle pour les autres. La vraie difficulté de ce travail réside dans la datation des textes.
  • Entretien filmé. L'hébreu, l'araméen et le phénicien sont attestés par des inscriptions principalement politiques. On dispose de peu d'inscriptions du deuxième millénaire dans le Levant, sinon celle linéaire alphabétique de Sinaï, en Sud Palestine, qui témoigne de la naissance d’un alphabet. Ce dernier s’est certainement développé grâce au contact avec l’écriture égyptienne. L’écriture s'est ensuite adaptée à l'écriture cunéiforme/ougaritique et à l'écriture sur tablettes en argile.
  • Entretien filmé. André Lemaire décrit l’évolution des royaumes ouest-sémitiques. Il décrit la disparition d’un certain nombre d’entre eux ainsi que la naissance de nouveaux royaumes (Jérusalem ; Jordanie : ammonite et moabite ; Tyr, Sidon, Biblos ; royaumes philistins et phéniciens), suite à l'invasion du peuple de la mer. Par la suite, la plupart des royaumes ont développé leurs propres dialectes.
  • Entretien filmé. Du VIIIe au VIe siècle, les Assyriens ont pris le contrôle du Levant, en particulier des royaumes Araméens et d'Israël, tandis que les royaumes du sud se sont maintenus encore 150 ans. Entre 539 et 330, les Perses ont pris le relais. Ces dominations néo-assyrienne puis perse ont annexé la langue araméenne, tout en la conservant comme langue administrative. Certaines langues, comme l'iranien, portent sa marque.
  • Entretien filmé. S’il est communément admis que la langue de Jésus Christ ait été l’araméen, cela n’exclue pas qu’il ait connu un peu le grec, ou une autre langue, le grec en particulier était très employé à cette époque. L’araméen était en encore utilisé dans le domaine littéraire et était même parlé en Palestine, c’était également la langue officielle du royaume nabatéen.
  • Entretien filmé. Avec la disparition des royaumes palmyrénien et nabatéen, Edesse prend de l’importance. On peut y voir une évolution de la langue araméenne sur la durée. C’est sous la forme du syriaque que l’araméen s’est transmis, et aujourd’hui certains villages d’Irak ou à la frontières entre le Liban et la Syrie, parlent encore des dialectes issus de cette forme.
  • Entretien filmé. L'identification des dialectes hébreux et araméens est difficile dans la mesure où on note peu de différences entre les écritures, en effet, comparé à la langue orale, leur évolution a été relativement homogène. On a établi que la diversification des dialectes est liée au développement des administrations particulières à chaque royaume.
  • Entretien filmé. André Lemaire décrit la situation linguistique en Palestine au temps de Jésus Christ. On ne sait pas si l’hébreu était encore une langue parlée, mais elle était au moins écrite et utilisée pour l’enseignement. Le grec restait la langue de la haute administration romaine, tandis que l'araméen était, en général, la langue parlée, la langue du peuple.
  • Entretien filmé. Bien que la langue de Jésus Christ ait été l’araméen, les évangiles ont été rédigés en grec (même si on évoque traditionnellement l’existence d’un premier évangile primitif en araméen). Flavius Josephus expliquait lui-même que dans la tradition éducative juive, il fallait être capable de lire la bible et de la comprendre en hébreu, ce qui laisse supposer que Jésus Christ ait eu une connaissance relative de l’hébreu. Mais à la différence de Flavius Josephus, ce-dernier n’a pas poursuivi son enseignement à l’échelon supérieur.
  • Entretien filmé. L'hébreu aurait encore été une langue au IIe siècle de notre ère, comme l’atteste le Michna. Au cours du 1er millénaire de notre ère, l'hébreu était à la foi une langue administrative et parlée. L'hébreu a également été parlé dans le royaume unifié de David et de Salomon, le royaume d'Israël et dans le royaume de Jérusalem. Sous la domination néo-assyrienne, il semble que l'hébreu ait continué à être employé, et ce jusqu'aux périodes persanes et hellénistiques.
  • Entretien filmé. André Lemaire a grandi dans une famille catholique où il a très tôt acquis une connaissance du latin. Il a commencé par suivre une formation de philosophie et de théologie, à Orléans. Ce n’est que lors d’un voyage à Jérusalem en 1965, qu’il a découvert le Proche-Orient pour la première fois. De retour à Paris, il a donc décidé de suivre les cours de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes. Pour André Lemaire, l’étude des textes seule n’a pas de sens, elle doit déboucher sur l’histoire.
  • Entretien filmé. Pour étudier et reconstruire l’histoire ancienne, il est utile de prendre en compte trois sources d’informations. La première est la tradition biblique, la deuxième est celle des inscriptions contemporaine d’une époque donnée, et la troisième correspond à l’archéologie matérielle. Il est important d’avoir une expérience directe avec ces trois sources, parce que chacune a des lacunes qui peuvent être en partie comblées par les deux autres. On remarque souvent des tendances historiques différentes lorsque les historiens ne se focalisent que sur une ou deux de ces sources.
  • Entretien filmé. Concernant l’histoire de Salomon, il y a deux écoles israéliennes. L’une affirme, en se basant sur un site de fouille archéologique, qu’il existe bien un niveau correspondant à l’époque qu’on lui attribue. L’autre école, toujours en se basant sur des fouilles archéologique, mais provenant d’un site différent, affirme que le personnage de Salomon n’était que légendaire. Dans ce cas l’archéologie matérielle soulève plusieurs problèmes. Par exemple, le deuxième site a déjà était fouillé plusieurs fois et depuis longtemps, les vestiges sont donc moins bien préservés et parfois absent. Ensuite, la poterie, souvent utilisée comme base pour la datation, n’évoluait que peu à cette époque, il est donc difficile d’évaluer précisément une période en ne se basant que sur cette preuve matérielle. Dans ce cas précis, si on ne fait pas appel aux autres sources historiques disponibles, les déductions des historiens ne peuvent rester que théoriques.
Titre: Les langues ouest-sémitiques
Auteur(s): LEMAIRE, André
Durée: 02:14:02
Date de réalisation: 16/03/2005
Lieu de réalisation: 54, boulevard Raspail, Paris, France
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Dans cet entretien, André Lemaire, Directeur de Recherche à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes - EPHE, nous décrit le domaine linguistique ouest-sémitique ancien, et en esquisse les perspectives depuis Jésus-Christ.
Dans cet entretien, André Lemaire, Directeur de Recherche à l’EPHE, nous décrit le domaine linguistique ouest-sémitique ancien, et en esquisse les perspectives depuis Jésus-Christ. Il commence par distinguer les différentes langues (orales, écrites ; de tradition biblique, de tradition politique, etc.) et dialectes, de l'hébreu à l'araméen en passant par le moabite. Ensuite, il met en évidence certaines de leurs caractéristiques linguistiques (systèmes consonantiques, lexiques, expression du temps). Puis, il retrace, époque par époque, l’évolution historique de ces langues, avant de mentionner les difficultés rencontrées par les chercheurs dans le domaine de la reconstruction historique.
Sujet: Les langues du monde
Topique: Araméen
Langue: Grec Classique
Langue: Hébreu
Mots-clés: langue sémitique ; langue officielle ; langue véhiculaire ; langue du peuple ;
Localisation temporelle du sujet:
Du IVe millénaire av. J.-C. au Ier siècle ap. J.-C.
Aspects rhétoriques et discursifs: Exposé spécialisé
Recherche sur la coexistence de langues sur un même territoire (échanges, contacts, emprunts, etc.), et sur les similitudes et différences entre des langues d’une même famille.
Sujet: Les familles, groupes, ... des langues du monde
Topique: Groupe des langues sémitiques
Mots-clés: famille de langue ; langue sémitique ; chamito-sémitique ; linguistique ;
Localisation temporelle du sujet:
Du IVe millénaire av. J.-C. au Ier siècle ap. J.-C.
Aspects rhétoriques et discursifs: Exposé spécialisé
Les langues de la famille sémitique sont parlées (ou étaient parlées) au Moyen-Orient, au Proche-Orient, en Afrique du Nord, ainsi que dans la Corne de l’Afrique. Pour certaines de ces langues, nous disposons de témoignages écrits datant du IIIe millénaire av. J.-C. La branche sémitique est issus d’un ensemble plus grand ; la famille des langues chamito-sémitiques.
Sujet: Recherche philologique
Topique: Paléographie
Domaine: Philologie comparée
Domaine: Philologie textuelle
Mots-clés: linguistique comparative ; linguistique historique ; philologie ;
Localisation temporelle du sujet: Du IVe millénaire av. J.-C. au Ier siècle ap. J.-C.
Aspects rhétoriques et discursifs: Exposé spécialisé
Nom: ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias - Archives Audiovisuelles de la Recherche)
Rôle: Producteurs d'oeuvres audiovisuelles
Adresse: FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme), Paris, France
ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias - Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme), Paris, France
Nom: Lemaire
Prénom: André
Rôle: Historiens
Appartenance: EPHE - Ecole Pratique des Hautes Etudes, France
Fonction: Directeur de recherche
Adresse: EPHE, Paris France
André Lemaire est directeur d'études en hébreu et araméen ancien à l'École Pratique des Hautes Études, section des Sciences historiques et philologiques (Paris-Sorbonne). Il est Officier des Palmes Académiques, membre du comité de lecture des revues Semitica, Syria, Journal asiatique, Transeuphratène, ainsi que de l'Editorial Board de Vetus Testamentum, revue trimestrielle de l'International Organization for the Study of the Old Testament (I.O.S.O.T.) et responsable de l'édition scientifique de la série des Supplements to Vetus Testamentum.
Nom: Stockinger
Prénom: Peter
Rôle: Intervieweurs
Appartenance: FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France
Fonction: Professeur des Universités
Adresse: ESCoM-AAR, Paris, France
Peter Stockinger, Professeur des universités à l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (I.Na.L.C.O.), Directeur adjoint de la filière "Communication Interculturelle" (F.C.I.) à l'INALCO, Directeur de l’Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM) à la Maison des Sciences de l’Homme, Paris, France.
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour spécialistes
Entretien pouvant intéresser les chercheurs dans les domaines linguistique ou philologique.
Type: Enseignement supérieur
Public cible: Pour spécialistes
Entretien susceptible d'intéresser les étudiants en langues sémitiques.
LEMAIRE, André. " Les langues ouest-sémitiques ", Archives Audiovisuelles de la Recherce (AAR), n°390, 2005, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/390/
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
© ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias - Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme), Paris, France
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
© BONNEMAZOU, Camille, ESCoM-FMSH, Paris, 2005
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
© LEMAIRE, André, Directeur de recherches, EPHE, Paris, 2005 © STOCKINGER, Peter, Directeur de l'ESCoM, FMSH, Paris, 2005
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
"Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page "
Titre: Analyse générale d’un entretien avec André LEMAIRE
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: FRISA, Oriane. " Analyse générale d’un entretien avec André LEMAIRE " (Portail ARC, 2014) : http://www.arc.msh-paris.fr/
Id analyse: 5a86d8a7-3500-42e4-9e9a-3b2ee506bab2
Id vidéo: 17615325-d9da-4f8e-95fd-ed849c254d0d
Description d’un entretien avec André Lemaire sur les langues ouest-sémitiques anciennes.