Rencontre avec Ilan BIZBERG, chercheur au Colegio de México. BIZBERG Ilan, CRAVERI Marta

Chapitre

Titre: Présentation d’Ilan BIZBERG par Marta CRAVERI
Durée: 00:01:18   [00:00:00 > 00:01:18]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Ilan BIZBERG est actuellement chercheur et professeur au Colegio de Mexico, en année sabbatique au sein de la FMSH. Ilan BIZBERG est titulaire d’un DEA en philosophie à Paris 1 Sorbonne et d’un doctorat à l’EHESS sous la direction d’Alain Touraine qui dirige sa thèse “Syndicalisme et état au Mexique”. Ses travaux portent sur la démocratie, le développement, les mouvements sociaux, les systèmes politiques et la globalisation. Il a été invité par la FMSH dans le programme des directeurs associés pour développer un projet sur la crise européenne actuelle au miroir des crises latino-américaines des années 80-2000.
"Présentation d’Ilan Bizberg par Marta Craveri", in "Rencontre avec Ilan Bizberg, chercheur au Colegio de México", 2014.
Titre: Retour sur son parcours académique et ses sujets d’étude : le syndicalisme
Durée: 00:05:29   [00:01:18 > 00:06:48]
Genre: Extrait d'entretien filmé
Langue(s): Français
Ilan BIZBERG revient sur son parcours académique et ses premiers sujets d’étude dont le syndicalisme.
Tout d’abord étudiant en chimie, Ilan BIZBERG se désintéresse rapidement de ce milieu quand il se rend compte que rester enfermé dans un laboratoire ne lui conviendrait pas. Il commence alors à étudier la philosophie et la littérature. Après son Bachelor of Arts aux Etats-Unis il part 2 ans en Autriche pour retrouver sa mère, elle-même autrichienne et il y apprend l’allemand. Quand il revient au Mexique il fait une maîtrise et se demande ce qu’il pourrait faire dans un pays qui a beaucoup de problèmes graves et de questions urgentes. Il a alors pensé aux sciences sociales qui sont plus pratiques, plus proches de la réalité que la philosophie. Du moins, pour le cas du Mexique. C’est alors qu’il réalise sa thèse sur le syndicalisme mexicain au sein d’une usine d’acier à l’Est du Mexique, avec un ancien élève d’Alain TOURAINE. Il écrit cette thèse entre 1979 et 1981. Par la suite, il continue sa carrière en France et fait son doctorat de 1984 à 1987. Sa thèse “Syndicalisme et État au Mexique”, dirigée par Alain Touraine, porte encore sur le syndicalisme mais sur un sujet plus large.
Sujet: Sujet
Topique: Sociologie des mouvements sociaux
Mots-clés: Syndicalisme
Mots clés: Liste d'expressions relatives au sujet traité
Localisation spatiale du sujet: Autriche ; France ; Mexique
Localisation temporelle du sujet:
Depuis ses études en chimie jusqu'à sa thèse de doctorat en 1987.
Type de discours consacré au sujet: Bilan personnel
Retour sur son parcours académique et ses premiers sujets de recherche.
Ilan Bizberg parle de son premier sujet, le syndicalisme.
Titre: Du syndicalisme vers la démocratisation et la politique sociale
Durée: 00:09:26   [00:06:48 > 00:16:14]
Genre: Extrait d'entretien filmé
Langue(s): Français
Retour sur ses sujets de recherche après le syndicalisme : la démocratisation et la politique sociale du Mexique. Enfin, le sujet le plus récent qu'est la crise européenne en mirroir de la crise latino américaine des années 80.
Après son doctorat en France, Ilan BIZBERG retourne au Mexique pour travailler au Colegio de México. Il s’éloigne peu à peu du syndicalisme pour changer de sujet. Au milieu des années 80-90 la question syndicale perd de son intérêt avec l’ouverture du marché mexicain, le rapport de plus en plus étroit avec l’économie américaine et la décomposition du système politique mexicain. Les syndicats avaient alors de moins en moins de force socialement et politiquement. De ce fait, il s’intéresse à la conséquence de cela, soit la démocratisation du pays. Il s’intéresse aussi à l’europe centrale et l’europe de l’est qui lui semblent semblables au Mexique. A la différence, le Mexique n’a jamais connu de coup d’état. Il y avait plusieurs partis mais un seul gagnait toujours les élections, un peu comme en Pologne. Plus récemment, c’est plutôt les sujets de politique sociale et de politique économique qui l’intéressent. En partant de ce qu’il connaissait sur les systèmes politiques, les systèmes sociaux ou la démocratisation, mais aussi et surtout de l’influence que le système politique et socio-politique ont sur le mode de développement du pays, il essaye d’expliquer pourquoi certains pays se développent de manière plus cohérente. Il cite les exemples de la Corée,et du Brésil et se demande pourquoi le Mexique ne suit pas cette route. Selon lui, cette différence ne s’explique pas par l’économie mais par le système politique, le système socio-politique et les institutions. Tout cela a un impact déterminant sur la manière dont le pays se développe. C’est pourquoi il travaille aujourd’hui avec un groupe de chercheurs en France et au Mexique en réalisant des études comparatives entre le Mexique, le Brésil, l’Argentine et le Chili. Enfin, Ilan BIZBEG nous confie que lorsqu’il a proposé sa candidature à la FMSH, il ne souhaitait pas étudier l’amérique latine. Selon lui, la France, la FMSH et Paris sont des lieus riches en chercheurs étrangers et il rencontre beaucoup de chercheurs latino américains. Il en apprend donc beaucoup sur l’amérique latine tout en étant à Paris. Or il pense qu’en venant en Europe il serait plus intéressant d’étudier la crise européenne. D’après Ilan BIZBERG, cette crise a des ressemblances avec la crise latino américaine des années 80 ou celle de 2001. Ces ressemblances sont intéressantes et il voudrait savoir ce qu’on peut apprendre de la crise latino américaine pour penser la crise européenne et en sortir.
Sujet: Sujet
Topique: Sociologie
Domaine: Sociologie politique
Mots-clés: Politique sociale
Libellé: Politique sociale en Amérique du Sud
Mots-clés: Politique sociale et économique en Amérique du Sud
Localisation spatiale du sujet: France ; Mexique
Localisation temporelle du sujet: 1987/2014
Depuis son doctorat en France jusqu'à aujourd'hui
Type de discours consacré au sujet: Bilan personnel ; Discussion ; Explication
Ilan Bizberg présente ses sujets au cours de son parcours jusqu'à aujourd'hui.
Ilan Bizberg étudie des sujets de politique sociale et de politique économique .
Sujets de politique sociale et de politique économique.
Titre: Un intérêt pour les questions actuelles et générales
Durée: 00:02:06   [00:16:14 > 00:18:20]
Genre: Extrait d'entretien filmé
Langue(s): Français
Ilan BIZBERG ne s’intéresse pas vraiment aux sujets de niche mais plutôt aux grandes questions actuelles. Malgré cela, il confie qu’au Mexique les intellectuels ne sont pas trop écoutés, contrairement à la France où leur rôle peut être important. On n’organise pas de commissions pour régler ou réfléchir à des grands problèmes, seule la politique compte. C’est pourquoi il nous dit que l’intérêt pour les universitaires réside dans le fait de tenter éventuellement de les coopter pour qu’ils intègrent un gouvernement.
Sujet: Sujet
Topique: Régime autoritaire mexicain
Mots-clés: Régime autoritaire, Politique mexicaine
Libellé: Intérêt du gouvernement mexicain pour les intellectuels
Mots-clés: Gouvernement mexicain, Cooptation des intellectuels
Context social (PESTEL): Contexte politique
Mots-clés: Politique mexicaine, Universitaires mexicains
Libellé: politique autoritaire; régime autoritaire
Mots-clés: politique autoritaire
Localisation spatiale du sujet: Mexique
Localisation temporelle du sujet: Contemporaine
Période contemporaine
Type de discours consacré au sujet: Critique
Bizberg critique le fait que le gouvernement ne s'intéresse pas aux intellectuels sauf pour les coopter.
Ilan Bizberg évoque le régime autoritaire du gouvernement mexicain.
Le gouvernement mexicain ne s'intéresse pas beaucoup aux intellectuels sauf pour les coopter.
Etudes sur le régime autoritaire mexicain.
Titre: Le système politique mexicain et la société civile
Durée: 00:04:35   [00:18:20 > 00:22:56]
Genre: Extrait d'entretien filmé
Langue(s): Français
Retour sur le système politique mexicain et son lien avec la société civile.
Bien que le système politique mexicain soit autoritaire, il s’oppose aux régimes totalitaires exclusifs comme celui du Chili. C’est-à-dire que le système politique mexicain inclue totalement la société civile, qui est donc toujours contrôlée. Ce système est basé sur les organisations sociales. Ilan BIZBERG nous donne un exemple : le gouvernement a mis en place une réforme agraire passant par les organisations sociales qui s’appuient elles mêmes sur la société civile pour servir le régime. C’est un état qui cherche le consensus entre société civile et politique. A chaque crise, lorsque des organisations s’opposent au système, le premier réflexe du gouvernement est de tenter de les coopter. C’est la raison pour laquelle ce système a duré plus de 70 ans et qu’il est revenu en 2012 sous une autre forme. Un peu comme en Russie où le communisme n’existe plus vraiment mais le parti reste le même.
Sujet: Sujet
Topique: Régime politique mexicain
Mots-clés: Régime politique
Libellé: Régime socialiste autoritaire
Mots-clés: politique mexicaine
Context social (PESTEL): Contexte politique
Mots clés: Liste d'expressions relatives au sujet traité
Libellé: système politique
Catégorie linguistique: (N.comp.)
Mots clés: Champ notionnel
Localisation spatiale du sujet: Mexique
Système politique mexicain.
Type de discours consacré au sujet: Exemplification
Avec l'exemple d'une réforme agraire, Ilan BIZBERG explique comment fonctionne le système polituque mexicain visà vis de la société civile.
Le régime mexicain est un régime socialiste de centre gauche mais autoritaire.
Ilan BIZBERG définit le régime mexicain comme un régime socialiste autoritaire.
Le thème de recherche est le système politique mexicain actuel.
Type: Critique(s)
Critique implicite du système politique mexicain.
Titre: Sa position au sein des autres chercheurs et ce qui le différencie
Durée: 00:09:01   [00:22:56 > 00:31:57]
Genre: Extrait d'entretien filmé
Langue(s): Français
Ilan BIZBERG nous parle de sa position au sein des autres chercheurs et l'apport de sa méthodologie à la recherche mexicaine.
Ce qui pourrait distinguer Ilan BIZBERG des autres chercheurs travaillant sur les mêmes sujets serait surtout sur sa méthodologie. Dans un premier temps, ses études comparatives. Il pense que c’est avec ces études qu’il a pu contribuer à la recherche au Mexique. Pour Ilan BIZBERG, étudier le Mexique c’est déjà étudier plusieurs pays, tant les localités, les régions et les communautés peuvent être raidcalement différentes. C’est un pays sans coup d’état, chose rare en Amérique latine. Après la révolution méxicaine, il n’y a pas eu de nouvelles guerres civiles. La plupart des intellectuels se sont concentrés uniquement sur le Mexique, mais pour lui on ne peut pas comprendre un pays sans le comparer à un autre pays ou alors à une idée (le développement, l’unité..). C’est en ça qu’il pense amener un nouvel apport à la recherche mexicaine. Ensuite, bien que d’autres sociologues le fassent aussi, Ilan BIZBERG utilise les études interdisciplinaires. Actuellement, il se rapproche beaucoup des économistes. Les sciences sociales au Mexique sont de plus en plus dominées par l’économie, suivant le modèle américain. Il pense cependant qu’on ne peut pas étudier l’économie sans la politique et inversement. Il dit que l’économie est trop sérieuse pour la laisser aux économistes qui ne s’intéressent qu’à l’économie.
Sujet: Sujet
Topique: Sciences politiques
Mots-clés: Etudes comparatives
Libellé: Politique sociale mexicaine
Mots-clés: politique sociale, Mexique
Localisation spatiale du sujet: Mexique
Type de discours consacré au sujet: Critique ; Exposé de méthode
Dans un premier temps, Ilan BIZBERG explique quelle est sa position au sein des autres chercheurs et en quoi sa méthodologie le différencie. Dans un second temps il critique le fait que les sociologues ou les économistes ne s'intéressent qu'à un seul sujet alors que ces sujets sont porteurs de plusieurs disciplines.
Ilan Bizberg explique en quoi ses études comparatives et son approche interdisciplinaire sont un apport à la recherche mexicaine sur la politique sociale.
Politique sociale du Mexique.
Type: Opinions
Ilan BIZBERG pense que l’économie est trop sérieuse pour la laisser aux économistes qui ne s’intéressent qu’à l’économie.
Titre: Sur les aspects théoriques et méthodologiques de son travail
Durée: 00:07:43   [00:31:57 > 00:39:41]
Genre: Extrait d'entretien filmé
Langue(s): Français
Ilan BIZBERG explique que sa méthodologie se base sur 3 sources fondamentales: la lecture de travaux étrangers, l'utilisation de sources statistiques et la réalisation d'entretiens.
Pour son projet actuel, Ilan BIZBERG effectue un travail de synthèse avec 6 autres chercheurs. Leur travail s’organise autour de 3 sources fondamentales. 1/ La lecture des travaux sur l’économie brésilienne, argentine, chilienne, mexicaine, sur les systèmes politiques, les syndicats… Etant donné qu’il y a beaucoup de production sur ces quatres pays, c’est un long travail de lecture et de synthèse. 2/ L’utilisation des sources statistiques. C’est un travail un peu compliqué que de comparer les statistiques de chaque pays car chacun a un système de sources statistiques différent qu’il faut comprendre et rassembler. Ils utilisent aussi des statistiques comparées d’organisations comme le FMI, l’OCDE... 3/ Réalisation d’interviews avec des chercheurs, des fonctionnaires, des acteurs sociaux, des syndicalistes, des dirigeants, des militants de mouvements sociaux, des étudiants… Dernièrement, ils ont été dans chaque pays seuls ou par groupes et enregistrent les entretiens. De retour au Mexique chacun discute de ce qu’il a vu et les aspects les plus importants, chacun a des idées ou conclusions différentes donc ils partagent tout point de vue. Il pense aussi que ce serait intéressant d’utiliser la méthode de l’intervention sociologique méthode qu’il connait mais qu’il n’a jamais appliquée. Cependant ils tendent à se rapprocher peu à peu de cette méthode.
Sujet: Sujet
Topique: Synthèse de données
Mots-clés: Synthèse, Recoupement de données
Discipline, domaine: Economie
Discipline, domaine: Economie du développement
Discipline, domaine: Economie politique
Discipline, domaine: Sociologie politique
Mots-clés: Politique sociale, Economie
Localisation spatiale du sujet: Argentine ; Brésil ; Chili ; Mexique
Dans son travail d'études comparatives, Ilan BIZBERG utilise des sources provenant du Brésil, d'Argentine, du Chili et du Mexique.
Type de discours consacré au sujet: Exemplification ; Explication ; Exposé de méthode
Ilan BIZBERG explique sa méthodologie de travail en donnant des exemples sur les sources qu'il utilise.
Le travail actuel d'Ilan BIZBERG est un travail de synthèse qui se base sur l'étude de 3 souces fondamentales : la lecture de travaux brésiliens, argentins, chiliens et mexicains sur ses sujets d'étude; l'utilisation de source statistiques et la réalisation d'entretiens.
Ilan BIZBERG est spécialiste de la politique sociale mais son travail demande une étude de l'économie qui, selon lui, ne peut s'étudier sans l'étude de la politique.
Type: Manuels
Auteur: CADIS, EHESS
Url: http://cadis.ehess.fr/index.php?1894
Page web du manuel "L’intervention sociologique. Histoire(s) et actualités d’une méthode", méthode d'Alain Touraine dans le cadre d'un travail scientifique sociologique.
Titre: Le lien entre le travail de recherche et la transmission des connaissances
Durée: 00:08:06   [00:39:41 > 00:47:47]
Genre: Extrait d'entretien filmé
Langue(s): Français
Ilan BIZBERG revient sur le l'importance de la transmission des connaissances et sa mission en tant que professeur aurpsè de ses étudiants du Colegio de México.
Actuellement, Ilan BIZBERG donne des cours au Colegio de México, un centre de recherche qui délivre des diplômes. Tous les deux ans, un concours permet d’y rentrer. Il-y-a très peu d’étudiants à cause de ce système. Il-y-a trois licences et plusieurs programmes de maîtrise et doctorats. Ilan BIZBERG enseigne au sein de deux des licences, celle en Politique et Administration Publique et celle de Relations Internationales. Il discutera plus précisément de ses cours plus loin dans l’entretien. Ilan BIZBERG pense que c’est aussi sa mission que d’enseigner, sur sa démarche, ses idées, sa trajectoire, l’ethique et la manière de s’intéresser à un sujet et aussi de travailler l’esprit critique. Il pense qu’il existe beaucoup de professeurs et d’étudiants critiques mais il trouve qu’ils peuvent parfois l’être moins dans d’autres universités et c’est pour cela qu’il essaye de développer cet esprit critique chez ses étudiants. Selon lui, les politiques essaient de convaincre tout le monde que tout va bien, mais il remarque à travers ses étudiants que les jeunes n’y croient pas. Malgré tout, il affirme qu’il est encore possible d’enseigner et de critiquer, notamment parce qu’il n’y a jamais eu de censure des universitaires. Le Parti Révolutionnaire Institutionnel au pouvoir a toujours été intéressé par les intellectuels, les endroits où il y a des idées. Ils repèrent donc ces endroits, ces universités. En 1968, des manifestations d’étudiants et d’intellectuels ont eu lieu et elles ont été réprimées car incontrôlables. A part cet évènement, on laisse les professeurs et étudiants être critiques. Il indique cependant que c’est aussi une stratégie pour repérer ces personnes critiques et essayer de les coopter pour les inclure dans le régime et s’appuyer sur des idéologies.
Titre: Non inscrit idéologiquement, mais une influence marxiste.
Durée: 00:07:17   [00:47:47 > 00:55:04]
Genre: Extrait d'entretien filmé
Langue(s): Français
S’il a probablement été influencé par quelques idées marxistes, Ilan BIZBERG affirme qu’il n’a jamais été militant ou proche de quelconque parti politique. En faisant ses études auprès d’Alain TOURAINE, il souscrit à ses idées, comme la théorie des mouvements sociaux. Il considère que le cours de la société est défini par des conflits sociaux, que les institutions sont des concrétisations de conflits sociaux, qui sont eux-même temporaires. C’est pourquoi les institutions changent aussi. Sa perspective “tourainienne” est une tradition qui vient selon lui un peu du marxisme. D’après Ilan BIZBERG, la trajectoire économique d’un pays est le résultat de coalitions sociales et politiques. Dans chaque modèle ou trajectoire économique, il y a des gagnants et des perdants et c’est la coalition qui gagne qui gère par la suite le système. C’est une façon de voir plus marxiste que neo-libérale. Selon lui, il ne suffit pas d’appliquer les sciences de l’économie pour qu’une économie marche car toutes les théories économiques ont une explication politique.
Sujet: Théories et notions scientifiques en SHS
Topique: Marxisme
Discipline, domaine: Philosophie politique
Discipline, domaine: Sciences politiques
Discipline, domaine: Sociologie des mouvements sociaux
Discipline, domaine: Sociologie du conflit
Discipline, domaine: Sociologie politique
Discipline, domaine: Théorie politique
Type de discours consacré au sujet: Argumentation ; Critique
Selon lui, il ne suffit pas d’appliquer les sciences de l’économie pour qu’une économie marche car toutes les théories économiques ont une explication politique.
Ilan Bizberg pourrait être influencé par quelques idées marxistes car il a fait ses études auprès d'Alain Touraine dont certaines idées viennent du marxisme.
Titre: Les études comparatives pour étudier la globalisation : des problématiques locales inscrites dans la globalité.
Durée: 00:10:27   [00:55:04 > 01:05:31]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Ilan BIZBERG explique l'utilité de ses études comparatives pour étudier la globalisation et le Mexique en justifiant ce choix par des exemples prouvant que les questions mexicaines s'inscrivent dans des problèmes globaux.
Lorsqu’on demande à Ilan BIZBERG en quoi ses études sur le Mexique et ses études comparatives deviennent d’intérêt global il répond par plusieurs points. La première raison est la méthodologie : si on étudie un pays en le comparant ça devient tout de suite global. Par exemple, on ne peut pas comprendre le Mexique si on ne s’intéresse pas à l’importance de la finance internationale. Ensuite, parce que le Mexique est l’un des pays les plus “global” et des plus “local” à la fois. Cela se démontre en partie par les exemples repris plus tôt lors de l’entretien à propos des différences importantes entre toutes les régions du Mexique. Puis, Ilan BIZBERG prend plusieurs exemples de problèmes mexicains qui se trouvent être des questions globales. - L'émigration : le Mexique est un pays d’émigration : il prend l’exemple des localités indiennes fermées avec leur propre culture qui cependant migrent aux Etats-Unis. L’émigration, notamment Sud/Nord est une réalité et un problème global. - L’économie : le Mexique est l’un des pays les plus intégrés dans les chaines globales de production. Il importe des produits pour les assembler et exporter les produits finis, souvent aux Etats-Unis. - La finance : la ville de Mexico, la bourse, le fond de pension américaine… qui dit finance dit finance internationale. - La drogue : le Mexique est l’un des pays où passe presque toute la drogue qui se destine aux Etats-Unis. C’est un problème très grave pour le Mexique et une problématique internationale qu’est le transit de la drogue des pays moins développés vers les plus développés. car production vient plutôt de bolivie et pérou. La drogue fait naître une problématique de la violence et du crime qui est aussi un problème global. - Le blanchissement d’argent : problmématique liée à la drogue et au crime. En somme, tout problème mexicain est inscrit dans la globalisation. Avant les années 80, c’était un pays fermé avec un système politique fermé. Mais depuis la crise des années 80 le Mexique s’est allié avec les Etats-Unis, a signé des accords de libre échange avec l’Amérique du Nord… Le Mexique est alors entré dans la globalité/globalisation.
Sujet: Sujet
Topique: Etudes comparatives
Discipline, domaine: Economie
Discipline, domaine: Sciences politiques
Discipline, domaine: Sociologie des migrations
Discipline, domaine: Sociologie des mouvements sociaux
Discipline, domaine: Sociologie du conflit
Discipline, domaine: Sociologie du crime
Discipline, domaine: Sociologie du développement
Discipline, domaine: Sociologie politique
Mots-clés: Politique sociale
Localisation spatiale du sujet: Etats-Unis d'Amérique ; Mexique
Parle de la globalisation mais cite surtout les cas mexicain et américain.
Type de discours consacré au sujet: Exemplification
Ilan Bizberg préfère utiliser les études comparatives car il pense qu'on ne peut pas comprendre un pays si on n'étudie pas d'autres pays en comparaison.
Les sujets évoqués dans ce segment sont : l'émigration, l'économie et la finance, et le crime.
Sujet: Sujet
Topique: Problématiques du Mexique liées à la globalisation
Mots-clés: Problématiques de la globalisation
Libellé: Système politique mexicain
Mots-clés: Globalisation
Localisation temporelle du sujet: Contemporain
Type de discours consacré au sujet: Argumentation ; Critique ; Exemplification ; Explication
Bizberg soutient l'idée que tout problème mexicain est inscrit dans la globalisation.
Les problématiques du Mexique sont des problématiques globales.
Bizberg étudie les problématiques de la société et de la politique mexicaine en miroir des problématiques globales.
Titre: Analyser la crise latino américaine des années 80 pour comprendre la crise européenne
Durée: 00:10:34   [01:05:31 > 01:16:05]
Genre: Extrait d'entretien filmé
Langue(s): Français
Ilan BIZBERG explique son choix d'analyser la crise latino américaine des années 80 pour comprendre la crise européenne actuelle. Il essaye de voir comment on peut penser global depuis l’Amérique latine.
Toujours dans l’idée de vouloir comparer les situations, Ilan BIZBERG essaye d’analyser qu’elles étaient les causes et les solutions de la crise latino américaine des années 80. Qu’est ce qui a fait que certains pays s’en sont mieux sortis que d’autres. Avant cette crise tous les pays d’Amérique latine se ressemblaient socialement parlant. On a pensé que le globalisation allait homogénéiser les pays or cette crise prouve que non, les situations divergent de plus en plus. En regardant l’Amérique latine et voir quels sont les effets de la crise économique, politique et sociale il veut voir ce que ça peut nous apprendre de l’Europe. Comment penser global depuis l’Amérique latine. La plupart des pays de l’Amérique latine étaient des régimes autoritaires, déstabilisés par la crise qui a vu des mouvements sociaux naître. Une crise qui a duré 10 ans. En europe la crise a elle aussi déstabilisé les partis au pouvoir. La plupart des pays d’Europe ont changé de gouvernement durant ces années. Malgré tout, il pense que la démocratie va survivre à cette crise. Car selon lui, l’Europe est tout comme un régime politique c’est une construction politique, elle est donc sujette au renversement. Mais la démocratie c’est aussi et surtout des valeurs. Même s’il existe des groupes avec d’autres valeurs que les valeurs républicaines ou démocrates, ce sont des groupes minoritaires qui, il pense, le resteront. Le plus important ici d’après Ilan Bizberg, est de reconnaître que le problème dans cette crise est politique. C’est la raison pour laquelle les économistes ne peuvent pas donner de réponses à la crise européenne. Des personnes comme Joseph Stiglitz disent que l’Europe ne marche pas parce qu’elle a des failles structurelles mais Bizberg ne pense pas que ça l’empêche de se développer. D’un point de vue économique, c’est vrai que ça ne marche pas. Cependant, la Grèce n’a jamais été comme l’Allemagne et elle l’est encore moins aujourd’hui, mais pour lui, le problème est politique. Il faut voir la viabilité de l’Europe en termes politiques. Il croit que c’est la raison pour laquelle l’Europe continue de survivre après 3 ans de crise. Si ce n’était pas politique on aurait, selon lui, déjà réglé le problème. la viabilité de l’europe dans des termes politiques. croit que c’est ça que l’europe continue à survivre après 3 ans de crise sinon on aurait déjà résolu le problème. Il étudie donc actuellement le cas européen depuis la France. Le Collège d’Etudes Mondiales est un endroit idéal pour réfléchir sur ce sujet et beaucoup de productions ont été réalisées. Il fait notamment référence à Michel WIEVIORKA, Ulrich BECKet Wolfgang STREECK.
Sujet: Sujet
Topique: Sociologie des mouvements sociaux
Domaine: Sociologie du développement
Domaine: Sociologie économique
Domaine: Sociologie politique
Mots-clés: Crise politique
Libellé: Crise politique des années 80 en Amérique du Sud
Mots-clés: Crise politique
Localisation spatiale du sujet:
Comparaison des crises sud américaine et européenne.
Type de discours consacré au sujet: Bilan historique ; Evaluation critique' ; Interrogation
En regardant la crise latino américaine des années 1980, il tente d'expliquer la crise européenne en réalisant un bilan de la crise latino américaine, la critiquant et en s'interrogeant sur la crise européenne.
Ilan Bizberg essaye d'analyser les causes et les solutions de la crise latino américaine des années 80 pour comprendre la crise européenne actuelle, soit une crise qu'il pense politique (et de ce fait, identitaire), d'abord, créant donc une crise économique et sociale.
L'état de crise en Europe en miroir de la crise latino américaine des années 80.
Type: Comparaison(s)
Toujours dans l’idée de vouloir comparer les situations, Ilan Bizberg essaye d’analyser qu’elles étaient les causes et les solutions de la crise latino américaine des années 80. Qu’est ce qui a fait que certains pays s’en sont mieux sortis que d’autres.
Titre: A propos des cours au Colegio de México et de la transmission du savoir
Durée: 00:04:15   [01:16:05 > 01:20:21]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Ilan BIZBERG revient sur le système d'éducation supérieure au Mexique et le but de l'enseignement au sei ndu Colegio de México.
Ilan BIZBERG explique qu’au Mexique, après 6 ans, la 7ème année est une année sabbatique. 2014 est donc l’année qu’il passe en France à la FMSH. Particulièrement à propos des cours, Ilan BIZBERG est déjà venu en France, invité par l’EHESS, la FMSH, Sciences Po ou l’Université de Rennes. Au Colegio de México, qui forme notamment des fonctionnaires de haut niveau, il enseigne au sein de deux licences : la licence en Politique et Administration Publique et la licence de Relations Internationales. Il propose deux cours d”Histoire des idées politiques”, sur deux niveaux : la philosophie politique de la Grèce jusqu’à Kant et de Hegel jusqu’à la période contemporaine. Il propose aussi un cours de “Systèmes politiques comparés” en maîtrise. Le cours de philosophie politique lui permet de rejoindre ses intérets premiers pour la philosophie. Il pense que c’est important d’avoir des contacts avec des étudiants, d’une part pour s’entrainer à être plus pédagogue et pour transmettre ses idées et avoir un retour.
Sujet: Sujet
Topique: Histoire politique, Théories politiques
Type d'enseignement: Cours d'enseignement supérieur (sans spécification de niveau)
Libellé: Politique, Administration Publique et Relations Internationales
Mots-clés: Politique, Administration publique, Relations internationales
Discipline, domaine: Philosophie politique
Discipline, domaine: Sciences politiques
Mots-clés: Administration mexicaine
Localisation spatiale du sujet: Mexique ; Mexico
Le Colegio de México se trouve à Mexico au Mexique.
Localisation temporelle du sujet: 1993/2014
Ilan BIZBERG enseigne au sein de deux des licences, celle en Politique et Administration Publique et celle de Relations Internationales, niveaux licence et master.
Enseignement en Politique et Administration Publique et Relations Internationales
Les cours d'Ilan BIZBERG s'orientent autour de la politique et l'administration mexicaine ainsi que des cours de philosophie politique.
Titre: Sur ses postes de direction
Durée: 00:03:20   [01:20:21 > 01:23:41]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Ilan BIZBERG a occupé plusieurs postes de direction. Il a d’abord été directeur de son centre de recherche au Colegio de México de 1993 à 1996. Puis, il a dirigé un programme de recherche interdisciplinaire pour la région du Mexique du nord. C’était un programme de financement de projet : quand le traité de libre échange entre Mexique et l’Amérique du Nord a été signé, le gouvernement mexicain a créé une bourse de financement pour les programmes de recherches. Il y avait cependant peu de ressources mais la recherche portait sur les problèmes trilatéreaux : immigration, rapports économiques, sociaux et politques. Ils étudiaient comment l’accord de libre échange était en train de modifier les rapport entre les 3 pays. Il a dirigé ce programme pendant 3 ans et représentait le Colegio de México alors siège de ce programme.
Sujet: Sujet
Topique: Programa Interinstitucional de Estudios de América del Norte (PIERAN)
Catégorie linguistique: (N.)
Mots-clés: Programme de recherche mexicain
Libellé: Problèmes trilatéraux entre le Canada, les Etats-Unis et le Mexique
Mots-clés: Immigration, Rapports économiques, Rapports sociaux, Rapports politiques
Mots-clés: Interdisciplinarité
Discipline, domaine: Economie
Discipline, domaine: Economie du développement
Discipline, domaine: Economie politique
Discipline, domaine: Sociologie des migrations
Discipline, domaine: Sociologie des mouvements sociaux
Discipline, domaine: Sociologie des rapports sociaux
Discipline, domaine: Sociologie politique
Localisation spatiale du sujet: Canada ; Etats-Unis d'Amérique ; Mexique
Canada, Etats-Unis, Mexique
Localisation temporelle du sujet: 2011
Date de prise en charge de la coordination du projet.
Type de discours consacré au sujet: Bilan personnel ; Explication
Bilan personnel sur ses postes de direction et explication des missions.
Le "Programa Interinstitucional de Estudios de América del Norte" (PIERAN) est un programme de recherche interdisciplinaire pour la région du Mexique du nord.
La recherche portait sur les problèmes trilatéraux : immigration, rapports économiques, sociaux et politiques
Programme de recherche interdisciplinaire entre économie, études politiques et sociologie.
Titre: A propos des financements mexicains pour l’enseignement supérieur
Durée: 00:06:47   [01:23:41 > 01:29:07]
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Le Mexique finance encore beaucoup de programmes scientifiques malgré une économie et des ressources en berne. Aussi, le pays fait face au même problème que l’Europe. En effet, les universités recrutent de moins en moins. Chaque année, beaucoup d’étudiants ne trouvent pas de place pour s’inscrire dans des universités publiques. En réponse à cela, le gouvernement a dit vouloir débloquer des ressources pour proposer des bourses nationales afin d’étudier dans des universités privées. Mais rien n’est moins sûr. Même avec des bourses, les universités ne peuvent accepter tout le monde. C’est pourquoi beaucoup d’étudiants mexicains partent étudier aux Etats-Unis et que les universitaires y restent, intégrand des laboratoires américains.

14 chapitres.
Titre: Rencontre avec Ilan BIZBERG, chercheur au Colegio de México
Sous-titre: Programme Directeurs d’Etude Associés - FMSH
Auteur(s): BIZBERG Ilan, CRAVERI Marta
Durée: 01:29:07
Date de réalisation: 24/01/2014
Lieu de réalisation: Fondation Maison des Sciences de l'Homme, 190 avenue de France, 75013 Paris, France
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Dans cet entretien Ilan BIZBERG a détaillé les problématiques auxquelles il s’intéresse plus particulièrement, la spécificité de son travail par rapport à l’existant, les références théoriques et les aspects méthodologiques de ses recherches actuelles sur les impacts de la globalisation sur les politiques sociales en Amérique latine.
Ilan BIZBERG, chercheur et professeur au Colegio de México au Mexique. Docteur en sciences sociales, ses sujets de recherche ont été le syndicalisme, les tranformations sociales, la globalisation et les trajectoires socio-économiques en Amérique latine. Plus généralement, il s'intéresse aux politiques sociales des pays d'Amérique latine en Europe, ainsi qu'aux questions de la globalisation. Son approche passe par les études comparatives et l'interdisciplinarité. Pour l'année 2014, Ilan BIZBERG bénéficie du Programme Directeurs d'Etudes Associés de la FMSH. Ce programme permet d’inviter des personnalités scientifiques étrangères originaires de tous les continents. Ce programme a pour objectif de contribuer à la formation ou au développement de réseaux de coopération scientifique au sein de la FMSH et à promouvoir la recherche française à l'étranger. Dans cet entretien Ilan BIZBERG détaille les problématiques auxquelles il s’intéresse ou sur lesquels il a travaillé précédemment, soit le syndicalisme, la démocratisation et la politique sociale au Mexique et en Amérique latine, et plus récemment la crise européenne. Outre ses sujets, il explique en détail et en donnant des exmples quelle est sa méthodologie, les études comparatives, et en quoi elles sont un apport et une méthode essentielle pour comprendre à la fois un pays mais aussi des problématiques globales.
Sujet: Sujet
Topique: Les études comparatives pour l'étude de la globalisation
Libellé: Problématiques sociales et politiques sud-américaines
Localisation spatiale du sujet: Argentine ; Brésil ; Etats-Unis d'Amérique ; Mexique
Localisation temporelle du sujet: 1980/2014
Ilan BIZBERG fait référence à des situations sociales, politiques et économiques depuis la crise des années 1980 jusqu'à aujourd'hui.
En proposant des études comparatives entre les pays d'Amérique latine et comparant aussi la crise latino américaine et la crise européenne, Ilan BIZBERG s'intéresse à des problématiques plus larges qui s'inscrivent dans la globalisation.
Ilan BIZBERG s'intéresse aux problématiques sociales et politiques des pays de l'Amérique latine et d'Europe en les liant entre elles.
Sujet: Sujet
Topique: Sociologie des mouvements sociaux
Domaine: Sociologie du développement
Domaine: Sociologie économique
Domaine: Sociologie politique
Mots-clés: politique; société; mouvements sociaux
Catégorie linguistique: (Loc. nom.)
Localisation spatiale du sujet: Paris
Localisation temporelle du sujet: 24/01/2014
Type de discours consacré au sujet: Dialogue ; Discussion
Entretien avec Ilan Bizberg par Marta Craveri.
Ilan Bizberg parle de son travail de recherche et de réflexion sur les sujets du syndicalisme, la démocratisation et la politique sociale au Mexique, ainsi que des crises politiques et économiques latino américaines et européennes.
De manière générale, Bizberg étudie la politique sociale.
Nom: CRAVERI
Prénom: Marta
Rôle: Historiens
Appartenance: EHESS - Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
Fonction: Directrice scientifique adjointe et responsable de programme
Adresse: 190-198 avenue de France 75013 Paris, Paris, France
Directrice scientifique adjointe et responsable du programme Russie et Républiques de la CEI de la Fondation maison des sciences de l'homme (FMSH).
Nom: ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias - Archives Audiovisuelles de la Recherche)
Rôle: Producteurs d'oeuvres audiovisuelles
Adresse: FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme), Paris, France
ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias - Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme), Paris, France
Type: Discussions
Entretien avec Ilan Bizberg par Marta Craveri.
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour spécialistes
Pour un contexte de recherches sur les pays d'Amérique latine, principalement le Mexique et/ou sur des sujets tels que le syndicalisme, la démocratisation, la politique sociale, la globalisation.
BIZBERG Ilan, CRAVERI Marta. “Rencontre avec Ilan Bizberg, chercheur au Colegio de México”, Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°2283, 2014, [en ligne] ; URL (Evènement): http://www.archivesaudiovisuelles.fr/2283
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler la paternité de son(ses) auteur(s): ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias - Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme), Paris, France ; Dimitri Galitzine. Vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/.
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
© GALITZINE, Dimitri, réalisateur indépendant, Paris, France, 2014
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
© BIZBERG, Ilan, professeur-chercheur, Colegio de México, México, Mexique, 2014 © CRAVERI, Marta, directrice scientifique, Fondation Maison des Sciences de l'Homme, Paris, France, 2014
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler la paternité de(s) ayant-droit(s) du contenu du média. Vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/.
Titre: Analyse de base de la vidéo "Rencontre avec Ilan Bizberg, chercheur au Colegio de México"
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: MAREGLIA, Laura. "Analyse de base de la vidéo "Rencontre avec Ilan Bizberg, chercheur au Colegio de México"", 2014.
Id analyse: 600fe996-231f-4601-96ac-5f2ffedb022f
Id vidéo: b5e5a70f-7fbc-4bc7-9af8-23716f98c223
Analyse de base de la vidéo "Rencontre avec Ilan Bizberg, chercheur au Colegio de México"
Analyse de base de la vidéo "Rencontre avec Ilan Bizberg, chercheur au Colegio de México" dans le cadre des entretiens des chercheurs du Collège d'Etudes Mondiales.