Maurice Agogué, ancien tourneur à la Société Française puis enseignant à l'Ecole Nationale Professionnelle .

Chapitre

Titre: Formation et débuts de la vie professionnelle
Durée: 00:06:08   [00:00:00 > 00:06:08]
Monsieur Agogué commence son entretien par un retour concis sur les tout débuts de sa carrière professionnelle : né à Vierzon d'un père menuisier, il commence après l'école primaire un apprentissage de tourneur sur métaux à l'Ecole Professionnelle, avant d'être embauché à la Précision Moderne en 1944. A l'époque, le travail technique lié exclusivement à la fabrication de matériel de guerre ne l'intéresse guère, et il raconte avoir imité les gestes de ses aînés au plus vite afin de pouvoir monter les échelons et arriver à des postes qu'il jugeait plus intéressants. En 1946, il passe un essai à la Société Française et commence à travailler sur le matériel agricole (travail de fabrication des batteuses), avant de partir pour le Service Militaire. A son retour, il est directement réembauché en tant que chronométreur.
Titre: Le chronométrage
Durée: 00:01:59   [00:06:08 > 00:08:08]
En quelques années, Maurice Agogué passe du tour au chronométrage des ouvriers. Il raconte comment l'ouvrier qu'il était a vécu d'encadrer ses pairs, et évoque la pression liée au temps dans les usines. "Le temps, c'était le temps." Il évoque aussi l'importance des grèves, qu'il suivait toujours, et qui lui permettaient de manifester sa proximité avec les ouvriers. "Je me rappelais que j'avais été tourneur".
Titre: Grèves et rachat de la Société de la Française
Durée: 00:02:42   [00:08:08 > 00:10:51]
Quelques jours après sa prise de nouveau poste au planning central de la Société Française, une nouvèle grève éclate. Maurice Agogué raconte ici comment les ouvriers "tapaient le carton", et étaient amenés à dîner à la Soupe Populaire pendant parfois plus d'un mois. On comprend dans ce passage que son engagement syndical l'emmène à être changé de poste régulièrement. Il raconte aussi les premières conséquences du plan de rachat de la Société Française par la CASE, avant d'évoquer son licenciement.
Titre: Chômage, petits boulots et opportunité à l'Ecole Nationale professionnelle
Durée: 00:04:02   [00:10:51 > 00:14:54]
L'ancien tourneur fait ici le récit d'une période difficile après son licenciement de la Société Française. Avec l'arrivée d'une grosse vague de personnes sur le marché du travail à l'époque, il raconte comment il est passé de petits boulots en petits boulots, acceptant toute opportunité qui se présentait à lui, et le ramenant aussi au métier de tourneur : "ça faisait 13 ans que j'avais pas touché un tour".
Titre: Se former pour enseigner
Durée: 00:03:25   [00:14:54 > 00:18:19]
Il revient ici sur son embaûche à l'Ecole Nationale Professionnelle en 1968, véritable bifurcation professionnelle au cours de sa carrière qui l'amène à se former à devenir enseignant au sein de la formation CAP d'ajustage.
Titre: Etre enseignant dans les années 1970
Durée: 00:07:14   [00:18:19 > 00:25:33]
Ici, Monsieur Agogué évoque les conséquences des changements sociétaux sur le rapport enseigné/enseignant. Il valorise une "veille tradition" et explique comment il structurait ses cours autour de l'autorité et la discipline.
Titre: Départ de l'ENP et changements sociétaux
Durée: 00:03:44   [00:25:33 > 00:29:18]
Titre: La déliquescence des usines vierzonnaises
Durée: 00:06:14   [00:29:18 > 00:35:32]
En évoquant la période des fermetures des usines vierzonnaises, Maurice Agogué revient sur les conséquences émotionnelles et sociales qu'il rattache à cette fin d'un "âge d'or".
Titre: Le plein emploi et le savoir-faire de qualité à Vierzon
Durée: 00:03:18   [00:35:32 > 00:38:51]
Dans cet extrait, Monsieur Agogué insiste sur l'importance de l'excellente réputation de l'ENP et son enseignement de qualité sur la période de plein emploi à Vierzon.
Titre: Le métier de tourneur
Durée: 00:03:20   [00:38:51 > 00:42:12]
Maurice Agogué tente ici de définir le poste de tourneur : pour cela, il utilise des termes comme "faire des pièces", "gagner du temps", "rendement". Il revient aussi sur les ambiances de travail et les soirées de la Saint Eloi.
Titre: La fin du paternalisme
Durée: 00:05:43   [00:42:12 > 00:47:55]
L'ancien ouvrier parle ici du changement qu'il a vécu au sein de l'entreprise en voyant la "figure du patron" évoluer du bleu de travail au costard cravate.
Titre: Histoire familiale
Durée: 00:04:26   [00:47:55 > 00:52:21]
Monsieur Agogué revient ici la trajectoire de vie de son père, et sur ses souvenirs de guerre à Vierzon.
Titre: Changements de poste et responsabilités
Durée: 00:09:59   [00:52:21 > 01:02:21]
Maurice Agogué s'exprime ici sur ses changements de poste réguliers, et sur le mimétisme et l'apprentissage nécessaire à ces changements. Il est intéressant de relever qu'il parle souvent de sa carrière au regard de son statut d'enseignant, qu'il semble valoriser.
Titre: Grèves et licenciement
Durée: 00:11:36   [01:02:21 > 01:13:57]
Monsieur Agogué explique ici qu'à la Société Française, "courber l'échine" était de rigueur. Maurice Agogué se positionne ici comme un ouvrier qui ne laissait pas faire, qui ne "courbait pas l'échine".
Titre: Tourneur et autodidacte
Durée: 00:10:08   [01:13:57 > 01:24:05]

15 chapitres.
  • Monsieur Agogué commence son entretien par un retour concis sur les tout débuts de sa carrière professionnelle : né à Vierzon d'un père menuisier, il commence après l'école primaire un apprentissage de tourneur sur métaux à l'Ecole Professionnelle, avant d'être embauché à la Précision Moderne en 1944. A l'époque, le travail technique lié exclusivement à la fabrication de matériel de guerre ne l'intéresse guère, et il raconte avoir imité les gestes de ses aînés au plus vite afin de pouvoir monter les échelons et arriver à des postes qu'il jugeait plus intéressants. En 1946, il passe un essai à la Société Française et commence à travailler sur le matériel agricole (travail de fabrication des batteuses), avant de partir pour le Service Militaire. A son retour, il est directement réembauché en tant que chronométreur.
  • En quelques années, Maurice Agogué passe du tour au chronométrage des ouvriers. Il raconte comment l'ouvrier qu'il était a vécu d'encadrer ses pairs, et évoque la pression liée au temps dans les usines. "Le temps, c'était le temps." Il évoque aussi l'importance des grèves, qu'il suivait toujours, et qui lui permettaient de manifester sa proximité avec les ouvriers. "Je me rappelais que j'avais été tourneur".
  • Quelques jours après sa prise de nouveau poste au planning central de la Société Française, une nouvèle grève éclate. Maurice Agogué raconte ici comment les ouvriers "tapaient le carton", et étaient amenés à dîner à la Soupe Populaire pendant parfois plus d'un mois. On comprend dans ce passage que son engagement syndical l'emmène à être changé de poste régulièrement. Il raconte aussi les premières conséquences du plan de rachat de la Société Française par la CASE, avant d'évoquer son licenciement.
  • L'ancien tourneur fait ici le récit d'une période difficile après son licenciement de la Société Française. Avec l'arrivée d'une grosse vague de personnes sur le marché du travail à l'époque, il raconte comment il est passé de petits boulots en petits boulots, acceptant toute opportunité qui se présentait à lui, et le ramenant aussi au métier de tourneur : "ça faisait 13 ans que j'avais pas touché un tour".
  • Il revient ici sur son embaûche à l'Ecole Nationale Professionnelle en 1968, véritable bifurcation professionnelle au cours de sa carrière qui l'amène à se former à devenir enseignant au sein de la formation CAP d'ajustage.
  • Maurice Agogué tente ici de définir le poste de tourneur : pour cela, il utilise des termes comme "faire des pièces", "gagner du temps", "rendement". Il revient aussi sur les ambiances de travail et les soirées de la Saint Eloi.
  • Monsieur Agogué explique ici qu'à la Société Française, "courber l'échine" était de rigueur. Maurice Agogué se positionne ici comme un ouvrier qui ne laissait pas faire, qui ne "courbait pas l'échine".
Titre: Maurice Agogué, ancien tourneur à la Société Française puis enseignant à l'Ecole Nationale Professionnelle
Date de réalisation: 01/09/2015
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Lors de cette rencontre, Monsieur Agogué revient d'abord sur l'ensemble de sa carrière et ses changements de postes, avant de revenir en détails sur les différentes étapes de ses formations et des rencontres qui l'ont amené vers des milieux professionnels divers. Il évoque aussi sa carrière d'ouvrier et la modernisation des usines ainsi que ses conséquences en terme d'économie et sur le mode de vie des habitants de Vierzon, avant de décrire la manière dont il est devenu enseignant un peu par hasard.
Nom: AGOGUE
Prénom: Maurice
Rôle: Témoins de l'époque
Adresse: France
© AGOGUE Maurice, Vierzon, France, 2015
Nom: Université François Rabelais de Tours /CITERES/ CETU ETIcS
Rôle: Producteurs d'oeuvres audiovisuelles
© Université François Rabelais de Tours /CITERES/ CETU ETIcS, 2015
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler la paternité de(s) ayant-droit(s) du contenu du média: © AGOGUE Maurice, Vierzon, France, 2015 © CARNEIRO Valentine, Université François Rabelais de Tours, 2015. Vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/.
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler la paternité de son(ses) auteur(s): © Université François Rabelais de Tours /CITERES/ CETU ETIcS, 2015 ; © CARNEIRO Valentine, Université François-Rabelais de Tours, France, 2015. Vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/.
Titre: Analyse de l'entretien filmé de Maurice Agogué, ancien tourneur puis enseignant à l'ENP
Langue(s): Français
Type: Analyses thématiques
Id analyse: 628594d2-4629-4c48-be0b-0bbb71be60fc
Id vidéo: 0207dbdd-2a41-49fd-b72a-5d1065e6e3c4