Henri Jaroki, ancien ouvrier verrier chez Thouvenin.

Chapitre

Titre: Arrivée et expériences professionnelles à Vierzon
Durée: 00:06:54   [00:00:00 > 00:06:54]
Monsieur Jaroki commence par nous parler de son arrivée à Vierzon - puisqu'il est né à Saint-Etienne. Son père, minier, ne voulait pas qu'il suive ses pas ; sa famille déménage donc à Vierzon. Son père lui suggère de travailler à la verrerie alors que sa mère voulait qu'il continue ses études. Il nous évoque ensuite ses différentes expériences professionnelles dès l'âge de 14 ans.
Titre: L'apprentissage du cueilleur de verre
Durée: 00:10:08   [00:06:54 > 00:17:03]
Dans cet extrait, il nous raconte son apprentissage en tant que cueilleur de verre mais insiste surtout sur la dureté du métier et les difficiles conditions de travail des apprentis : brûlures, pression des anciens, etc. Pour lui, les apprentis étaient mal-menés à l'époque par les anciens, mais ces premiers pouvaient compter sur le soutien d'un patron bienveillant.
Titre: Description de l'organisation interne de l'usine
Durée: 00:11:05   [00:17:03 > 00:28:08]
Ici, il nous décrit l'organisation interne : la chaîne opératoire, les pièces réalisées, la solidarité ouvrière et le patron paternaliste, les formations, etc. Il nous détaille aussi le poste de chef de place, le rôle des contremaîtres, ce qui nous permet de relever les hiérarchies professionnelles qui se profilent dans l'usine à cette époque et dans ce secteur.
Titre: Petit historique familial
Durée: 00:04:21   [00:28:08 > 00:32:30]
Dans ce passage, Monsieur Jaroki revient sur ses origines polonaises, sur sa femme rencontrée en Pologne lors de vacances, sur ses enfants et petits-enfants.
Titre: Travailler chez Thouvenin
Durée: 00:13:02   [00:32:30 > 00:45:32]
Dans cet extrait, il nous raconte le travail à l'usine et ses aléas : la journée-type de 6h à 13h, les grèves mais aussi les solidarités ouvrières. Monsieur Jaroki insiste aussi ici sur un travail du verre pénible, mais qui restait l'un des mieux payés lors de ces années de plein emploi à Vierzon.
Titre: Une bonne ambiance de travail
Durée: 00:13:29   [00:45:32 > 00:59:02]
Monsieur Jaroki raconte en grande partie la bonne ambiance qui régnait à l'usine Thouvenin : les bonnes relations entre hommes et femmes, les fêtes telles que les anniversaires qui rythmaient la vie de cette usine à l'esprit familial, etc. Il se remémore également l'importance de la Grenouille : l'un des bistrots vierzonnais, lieu de rendez-vous par excellence des ouvriers.
Titre: Activités de fin de semaine
Durée: 00:03:49   [00:59:02 > 01:02:51]
Dans ce passage, Monsieur Jaroki revient sur les activités du weekend pratiquées par les ouvriers de la verrerie dès le samedi midi : les fêtes foraines, bals, entraînements de foot, matchs, etc. faisaient vivre le tout Vierzon après la semaine de travail.
Titre: Petit résumé de carrière
Durée: 00:04:31   [01:02:51 > 01:07:23]
Ici, il revient sur sa trajectoire professionnelle après son expérience de verrier, notamment à l'Entrepose où il était pontonnier, puis sur son embauche chez Paulstra, et enfin sur sa fin de carrière chez Nadella . Il explique notamment la progression en termes de conditions de travail et pénibilité que ces derniers postes lui ont fait connaître après la verrerie.
Titre: Mode de vie en 1945
Durée: 00:10:42   [01:07:23 > 01:18:06]
Pour terminer, il nous raconte son mode de vie d'apprenti en 1945 : son premier achat fut une mobylette. Il revient aussi sur la vie vierzonnaise à cette époque en général : les bonnes relations de voisinnage, d'entraide, les nombreuses boutiques, etc. Il dessine alors un parallèle par rapport à sa vision de la vie contemporaine : pour lui, tout ceci semble disparaître (il évoque notamment ses enfants et leur mode de vie actuel différent de ce qu'il a connu).

9 chapitres.
  • Monsieur Jaroki commence par nous parler de son arrivée à Vierzon - puisqu'il est né à Saint-Etienne. Son père, minier, ne voulait pas qu'il suive ses pas ; sa famille déménage donc à Vierzon. Son père lui suggère de travailler à la verrerie alors que sa mère voulait qu'il continue ses études. Il nous évoque ensuite ses différentes expériences professionnelles dès l'âge de 14 ans.
  • Dans cet extrait, il nous raconte son apprentissage en tant que cueilleur de verre mais insiste surtout sur la dureté du métier et les difficiles conditions de travail des apprentis : brûlures, pression des anciens, etc. Pour lui, les apprentis étaient mal-menés à l'époque par les anciens, mais ces premiers pouvaient compter sur le soutien d'un patron bienveillant.
  • Dans cet extrait, il nous raconte le travail à l'usine et ses aléas : la journée-type de 6h à 13h, les grèves mais aussi les solidarités ouvrières. Monsieur Jaroki insiste aussi ici sur un travail du verre pénible, mais qui restait l'un des mieux payés lors de ces années de plein emploi à Vierzon.
  • Monsieur Jaroki raconte en grande partie la bonne ambiance qui régnait à l'usine Thouvenin : les bonnes relations entre hommes et femmes, les fêtes telles que les anniversaires qui rythmaient la vie de cette usine à l'esprit familial, etc. Il se remémore également l'importance de la Grenouille : l'un des bistrots vierzonnais, lieu de rendez-vous par excellence des ouvriers.
  • Dans ce passage, Monsieur Jaroki revient sur les activités du weekend pratiquées par les ouvriers de la verrerie dès le samedi midi : les fêtes foraines, bals, entraînements de foot, matchs, etc. faisaient vivre le tout Vierzon après la semaine de travail.
  • Ici, il revient sur sa trajectoire professionnelle après son expérience de verrier, notamment à l'Entrepose où il était pontonnier, puis sur son embauche chez Paulstra, et enfin sur sa fin de carrière chez Nadella . Il explique notamment la progression en termes de conditions de travail et pénibilité que ces derniers postes lui ont fait connaître après la verrerie.
  • Pour terminer, il nous raconte son mode de vie d'apprenti en 1945 : son premier achat fut une mobylette. Il revient aussi sur la vie vierzonnaise à cette époque en général : les bonnes relations de voisinnage, d'entraide, les nombreuses boutiques, etc. Il dessine alors un parallèle par rapport à sa vision de la vie contemporaine : pour lui, tout ceci semble disparaître (il évoque notamment ses enfants et leur mode de vie actuel différent de ce qu'il a connu).
Titre: Henri Jaroki, ancien ouvrier verrier chez Thouvenin
Date de réalisation: 01/01/2013
Lieu de réalisation: Vierzon
Genre: Entretien filmé
A l'occasion de cette rencontre filmée, Monsieur Jaroki raconte son arrivée à Vierzon et son embauche dans le secteur de la verrerie. Il revient sur les conditions de travail, les rythmes difficiles et les conflits entre salariés. Le verrier se souvient aussi de l'ambiance à l'usine à l'époque, et du quotidien des jeunes en son temps, en passant par la description des différents postes qu'il a occupés dans les usines vierzonnaises.
Nom: JAROKI
Prénom: Henri
Rôle: Témoins de l'époque
Fonction: Vierzon
Adresse: France
© JAROKI Henri, Vierzon, France, 2013
Nom: MICHAU
Prénom: Nadine
Rôle: Réalisateurs d'oeuvres audiovisuelles
Adresse: Université François-Rabelais de Tours
© MICHAU Nadine, Université François-Rabelais de Tours, France, 2013
Nom: Université François Rabelais de Tours /CITERES/ CETU ETIcS
Rôle: Producteurs d'oeuvres audiovisuelles
© Université François Rabelais de Tours /CITERES/ CETU ETIcS, 2013
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler la paternité de(s) ayant-droit(s) du contenu du média: © JAROKI Henri, Vierzon, France, 2011 © MICHAU Nadine, Université François Rabelais de Tours, 2011. Vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/.
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler la paternité de son(ses) auteur(s): © Université François Rabelais de Tours /CITERES/ CETU ETIcS, 2011 ; © MICHAU Nadine, Université François-Rabelais de Tours, France, 2011. Vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/.
Titre: Analyse de l'entretien d'Henri Jaroki, ancien ouvrier verrier chez Thouvenin
Type: Analyses thématiques
Id analyse: 6c6b97ec-182a-4c9f-b672-f818038ca899
Id vidéo: 6e6f22fb-81e0-4cc0-8d9b-65b482aad9ca