MONDORAL - Pourquoi faut-il raconter des histoires ? Deuxième partie. BLOCH, Muriel, MUHIDINE, Timour, PEJU, Pierre, REVEL, Nicole, REY, Alain, RIMASSON, Natacha, BOUZZINE, Hamed, BAUMEGARTEN, Jean

Chapitre

Titre: Paroles de Hamed BOUZZINE
Durée: 00:07:47   [00:00:00 > 00:07:47]
Genre: Table ronde filmée
Hamed Bouzzine, conteur, nous relate le récit de Sindbad, un jeune Marocain qui a trouvé la mort en essayant de rejoindre la France sur un bateau de fortune. Il met le texte en parole, accompagné de musique, et parfois en chantant.
Nom: BOUZZINE
Prénom: Hamed
Rôle: Participant-discutant
Fonction: Conteur
Adresse: France/Maroc
Hamed Bouzzine est un conteur d'origine Marocain. Pour lui, la musique instrumentale et le chant font partie intégrante du conte, c'est pourquoi il est également musicien.
Titre: Paroles de Muriel BLOCH
Durée: 00:17:04   [00:07:47 > 00:24:51]
Genre: Table ronde filmée
Langue(s): Français
Muriel Bloch considère qu’elle fait partie d’une nouvelle génération de conteur. Pour elle, raconter des histoires c’est à la fois être du côté de la vie et entrer dans la famille des histoires. Elle cite quatre petites histoires qui permettent d’illustrer l’importance de la vie dans ces récits. La première est celle d’un homme qu’elle a elle-même rencontré. La deuxième est celle d’un jeun juif se rendant à la synagogue pour le nouvel an. La troisième est issue d’une tradition brésilienne et se centre autour d’un bœuf et d’un couple d’esclave. La dernière quant à elle, provient d’Haïti et relate l’histoire d’un peuple attendant un messie.
Sujet: Contes en scène
Topique: Contes
Détail particulier: Muriel Bloch rapporte plusieurs contes juifs. Les contes et légendes juives sont peu nombreux si l’on compare à d’autres cultures, au moyen-âge, on ne compte que quelques récits pouvant clamer ce titre. Ce n’est qu’au XIXe siècle que des Juifs ont entrepris de rassembler des contes folkloriques, ils en ont récolté à peu près 70. Il n’est pas rare que les histoires rapportées soient similaires, voir identiques, à certaines histoires issues des peuples environnant.
Mots-clés: conte ; récit ; histoire ; juif ; hébreu ;
Nom: BLOCH
Prénom: Muriel
Rôle: Participant-discutant
Fonction: Conteuse
Adresse: Paris, France
Après des études de lettres modernes et un DEA sur le flou au cinéma et tandis qu’elle travaille à l’atelier des enfants dès l’ouverture du Centre Georges Pompidou, Muriel Bloch rencontre le conte en 1979. Happée, elle se met à raconter en France et à l’étranger, seule ou en musiques. Elle publie dès 1990 chez Gallimard les fameuses Anthologies des 365 contes, pour tous les âges, des pourquoi et des comment, de la tête aux pieds, en ville. La conteuse se passionne pour les livres-cd. Elle participe à la collection Paroles de conteurs chez Syros, publie également chez Thierry Magnier, Didier Jeunesse, Albin Michel, Le Seuil Jeunesse, Circonflexe, naïve… Plus d’une vingtaine de titres. Le répertoire de cette conteuse tout terrain est important et éclectique : des contes traditionnels qu’elle recycle à sa façon, des nouvelles et des récits de son invention, toujours in situ. Muriel Bloch aime raconter avec des musiciens. Toujours à la recherche de conteurs, elle est partie à leur rencontre au Quebec, Louisiane, Senegal, Maroc, en Pologne, en Inde, en Iran, à Madagascar, en Palestine, en Corée, au Brésil…
Type: Sites web
Url: http://murielbloch.com/
Site Internet personnel de Muriel Bloch où il est possible d'accèder aux documents audios et/ou vidéos des contes qu'elle transmet.
Titre: Paroles de Timour MIHUDINE
Durée: 00:10:36   [00:24:51 > 00:35:27]
Genre: Table ronde filmée
Langue(s): Français
Timour Mihudine nous relate ici « Une vraie épopée », il s’agit de l’histoire d’un barde, grand admirateur d’un poète locale. Pour Timour Mihudine, l’oral et l’écrit sont en concurrence.
Sujet: Contes en scène
Topique: Contes turcs
Détail particulier: Les contes turcs, épopées orales, étaient traditionnellement transmis par des bardes.
Mots-clés: conte ; turquie ; barde ; tradition orale ;
Localisation spatiale du sujet: Turquie
Type: Revue.org - Le portail des revues en ligne
Auteur: Karl Reichl
Url: http://emscat.revues.org/1263
Premier chapitre de l'artcile "L’épopée orale turque d'Asie centrale. Contes épiques nanaïs".
Titre: Paroles de Pierre PEJU
Durée: 00:15:49   [00:35:27 > 00:51:16]
Genre: Table ronde filmée
Langue(s): Français
Pour Pierre Peju, ce ne sont pas les hommes qui viennent raconter des histoires, mais les histoires qui viennent se raconter au travers des hommes, le conteur n’est alors que le vecteur d’un récit venu l’habiter. Il cite alors trois petites histoires. La première est celle de Peter Schlemihl, un jeun homme désargenté qui décide de vendre son ombre au diable en échange de la fortune éternelle. La deuxième est celle d’un jeune homme en quête de sagesse qui suit un vieil homme à travers la montagne. La troisième enfin, est issue du roman Austerlitz, de Winfried Georg Sebald, dans lequel un homme adopté étant enfant prend conscience de sa double identité.
Sujet: Oeuvres littéraires
Topique: Austerlitz
Nom de famille: Sebald
Prénom: Winfried Georg
Mots-clés: austerlitz ; roman ; conte ; identité ;
Localisation spatiale du sujet: Royaume Uni
Localisation temporelle du sujet: 2001
Jacques Austerlitz, enfant juif sauvé d'un camps de concentration et adopté par une famille anglaise, (re)découvre son origine et prend conscience de sa double identité.
Sujet: Contes en scène
Topique: Peter Schlemihl
Détail particulier: Peter Schlemihl, est un conte de Adelbert Von Chamisson, dans lequel un jeune homme désargenté, décide de vendre son ombre au diable en échange d'une bourse d'argent qui ne se tarie jamais. Mais Peter Schlemihl ressent le manque de son ombre au quotidien, il trouve une parade à cette absence en voyageant sans cesse.
Mots-clés: conte ; allemand ; manque ; absence ;
Localisation spatiale du sujet: Allemagne
Localisation temporelle du sujet: 1813
Nom: PEJU
Prénom: Pierre
Rôle: Participant-discutant
Appartenance: Ergonyme (nom propre)
Fonction: Directeur de programme
Adresse: Paris, France
Après des études de philosophie à la Sorbone, Pierre Peju est devenu professeur de lycée, avant de devenir directeur de programme au Collège International de Philosophie. Il collabore aussi depuis 1971 avec plusieurs journaux, est auteur, essayiste et spécialiste du romantisme allemand.
Type: Article
Auteur: Vannina Lari
Url: http://revel.unice.fr/loxias/?id=2523
Essai sur les contes, plus particulièrement l'histoire de Peter Schlemihl, publié dans la revue en ligne Loxias.
Titre: Paroles de Nicole REVEL
Durée: 00:18:10   [00:51:16 > 01:09:26]
Genre: Table ronde filmée
Langue(s): Français
Nicole Revel a récolté plusieurs récits en Asie du sud-est, elle en cite ici deux, originaires de Palawan et centrée autour de bardes.
Nom: REVEL
Prénom: Nicole
Rôle: Participant-discutant
Appartenance: Centre National de la Recherche Scientifique - CNRS
Fonction: Anthropologue
Adresse: Paris, France
Nicole Revel est linguiste et ethnologue. Hispanisante et littéraire de formation, elle a bifurqué vers l’ethnologie au cours d’une maîtrise sur l’œuvre de Miguel Angel Asturias. C’est à Palawan, près du complexe préhistorique de Tabon Cave aux Philippines que, dès 1970, les recherches linguistiques et ethnographiques ont commencé en collaboration avec les Palawan. Dans le monde insulindien, ses recherches lexicographiques et sémantiques portent sur le Palawan mais aussi sur diverses langues et cultures des minorités des Philippines, sur le monde naturel, sur les littératures de la voix , les arts de la parole et de la performance, sur la sauvegarde de ces savoirs et des patrimoines immatériels de ces langues en danger. Entrée au CNRS en 1972, elle est devenue Directeur de recherche en 1988. Médaille de bronze en Linguistique générale (1975). Docteur ès Lettres et Sciences humaines (1985). Médaille du CNRS et Éméritat (2007). Docteur Honoris Causa (Humanities) Ateneo de Manila University (2009).
Titre: Paroles de Alain REY
Durée: 00:18:15   [01:09:26 > 01:27:41]
Genre: Table ronde filmée
Langue(s): Français
Alain Rey se pose la question de la légitimité. Comment peut-on parler des contes ? Il cite alors trois songes qu’auraient eut René Descartes, et qui son rapportés dans sa biographie. Pour Alain Rey, le tissu du conte est le rapport entre le visible et l’invisible, la vie et la mort, l’homme et la nature, etc. Dans notre société moderne où les ordinateurs remplacent les cahiers, qu’elle est l’avenir de l’écriture ? Il conclut son intervention en citant une théorie d’Auguste Comte selon laquelle l’écriture serait née de la danse, comme la parole du chant ; le conte est en effet une parole chantée.
Sujet: Personnalités de référence
Topique: Descartes
Prénom: René
Localisation spatiale du sujet: France
Localisation temporelle du sujet: 1596/1650
René Descartes (1596-1650) était un philosophe et mathématicien français. Il est considéré comme l’un des fondateurs de la philosophie moderne. Selon son biographe, contemporain de René Descartes, il aurait fait trois rêves dans lesquels il ressentait une contrainte éprouvante. A la fin du troisième rêve, il aurait trouvé sa salvation à l’aide d’un recueil de poème et d’un dictionnaire.
Nom: REY
Prénom: Alain
Rôle: Participant-discutant
Appartenance: Ergonyme (nom propre)
Fonction: Linguiste
Adresse: France
Alain Rey a commencé par faire des études de sciences politiques, de lettres et d’histoire de l’art à la Sorbonne. En 1952, il entre en contact avec Paul Robert dans le cadre de la rédaction d’un dictionnaire alphabétique et analogique. Il en a publié plusieurs autres par la suite. Il collabore avec le milieu du multimédia comme France Inter ou France 2, Europe 1, etc. En 2005, il reçoit le titre de commandeur dans l’ordre des Arts et des Lettres. Il collabore également avec plusieurs journaux et revues.
Titre: Paroles de Natacha RIMASSON
Durée: 00:13:09   [01:27:41 > 01:40:50]
Genre: Table ronde filmée
Langue(s): Français
Natacha Rimasson, afin d’illustrer l’idée de la transmission, cite un compte collecté par les frères Grimm, « La gardeuse d’oie ». A la fin de ce comte, dans le dernier paragraphe de la main même de Wilhelm Grimm, le narrateur fait une digression en citant sa source et en imaginant ouvertement la fin. La transmission est ainsi elle-même mise en scène par le conte. Elle conclut son intervention en expliquant que le conte à plusieurs fonctions, entre autres celles du divertissement et d’échapper à la réalité.
Sujet: Personnalités de référence
Topique: Grimm
Autre formulation du sujet: Les frères Grimm
Prénom: Jacob et Wilhelm
Localisation spatiale du sujet: Allemagne
Localisation temporelle du sujet: 1785/1863
Les frères Grimm étaient des linguistes collecteurs de contes de langue allamande. Principalement connus pour leurs receuils de contes, ils ont également compilé un important dictionnaire d'allemand.
Sujet: Contes en scène
Topique: La gardeuse d'oies à la fontaine
Détail particulier: Compilé et mis par écrit pas les frères Grimm.
Langue d'origine: -
Localisation spatiale du sujet: Allemagne
Localisation temporelle du sujet: XVIIe siècle av. J.-C.
Nom: RIMASSON
Prénom: Natacha
Rôle: Participant-discutant
Appartenance: Université Stendhal-Grenoble 3, France
Fonction: Maître de conférence
Adresse: Grenoble, France
Après une thèse sur les contes et les frères Grimm, Natacha Rimasson est devenue maître de conférence dans la filière Langue et Civilisation Germaniste de Grenoble III.
Titre: Echanges
Durée: 00:09:52   [01:40:50 > 01:49:26]
Genre: Table ronde filmée
Langue(s): Français
Les sept intervenants reviennent chacun, en une phrase, sur la question « pourquoi raconter les histoires ? ».

8 chapitres.
  • Table ronde filmée. Hamed Bouzzine, conteur, nous relate le récit de Sindbad, un jeune Marocain qui a trouvé la mort en essayant de rejoindre la France sur un bateau de fortune. Il met le texte en parole, accompagné de musique, et parfois en chantant.
  • Table ronde filmée. Muriel Bloch considère qu’elle fait partie d’une nouvelle génération de conteur. Pour elle, raconter des histoires c’est à la fois être du côté de la vie et entrer dans la famille des histoires. Elle cite quatre petites histoires qui permettent d’illustrer l’importance de la vie dans ces récits. La première est celle d’un homme qu’elle a elle-même rencontré. La deuxième est celle d’un jeun juif se rendant à la synagogue pour le nouvel an. La troisième est issue d’une tradition brésilienne et se centre autour d’un bœuf et d’un couple d’esclave. La dernière quant à elle, provient d’Haïti et relate l’histoire d’un peuple attendant un messie.
  • Table ronde filmée. Timour Mihudine nous relate ici « Une vraie épopée », il s’agit de l’histoire d’un barde, grand admirateur d’un poète locale. Pour Timour Mihudine, l’oral et l’écrit sont en concurrence.
  • Table ronde filmée. Pour Pierre Peju, ce ne sont pas les hommes qui viennent raconter des histoires, mais les histoires qui viennent se raconter au travers des hommes, le conteur n’est alors que le vecteur d’un récit venu l’habiter. Il cite alors trois petites histoires. La première est celle de Peter Schlemihl, un jeun homme désargenté qui décide de vendre son ombre au diable en échange de la fortune éternelle. La deuxième est celle d’un jeune homme en quête de sagesse qui suit un vieil homme à travers la montagne. La troisième enfin, est issue du roman Austerlitz, de Winfried Georg Sebald, dans lequel un homme adopté étant enfant prend conscience de sa double identité.
  • Table ronde filmée. Alain Rey se pose la question de la légitimité. Comment peut-on parler des contes ? Il cite alors trois songes qu’auraient eut René Descartes, et qui son rapportés dans sa biographie. Pour Alain Rey, le tissu du conte est le rapport entre le visible et l’invisible, la vie et la mort, l’homme et la nature, etc. Dans notre société moderne où les ordinateurs remplacent les cahiers, qu’elle est l’avenir de l’écriture ? Il conclut son intervention en citant une théorie d’Auguste Comte selon laquelle l’écriture serait née de la danse, comme la parole du chant ; le conte est en effet une parole chantée.
  • Table ronde filmée. Natacha Rimasson, afin d’illustrer l’idée de la transmission, cite un compte collecté par les frères Grimm, « La gardeuse d’oie ». A la fin de ce comte, dans le dernier paragraphe de la main même de Wilhelm Grimm, le narrateur fait une digression en citant sa source et en imaginant ouvertement la fin. La transmission est ainsi elle-même mise en scène par le conte. Elle conclut son intervention en expliquant que le conte à plusieurs fonctions, entre autres celles du divertissement et d’échapper à la réalité.
  • Table ronde filmée. Les sept intervenants reviennent chacun, en une phrase, sur la question « pourquoi raconter les histoires ? ».
Titre: MONDORAL - Pourquoi faut-il raconter des histoires ? Deuxième partie
Sous-titre: OPUS 2 - Table ronde 14h30 - 16h30
Auteur(s): BLOCH, Muriel, MUHIDINE, Timour, PEJU, Pierre, REVEL, Nicole, REY, Alain, RIMASSON, Natacha, BOUZZINE, Hamed, BAUMEGARTEN, Jean
Durée: 01:49:26
Date de réalisation: 06/12/2010
Lieu de réalisation: Odéon - Théâtre de l'Europe - Place de l'Odéon, 75006 Paris, France
MONDORAL et l'ODEON - Théâtre de l'Europe vous invitent au grand jeu des questions-réponses par le moyen d'histoires. Le sujet est : pourquoi faut-il raconter des histoires ? il s'agit d'interroger la notion de transmission, sa nécessité, la métamorphose de ses formes, son adaptation au monde de demain. Il s’agit ici de la deuxième première des quatre parties qui composent la journée, elle accueil sous l’œil attentif de Jean BAUMGERTEN qui tient le rôle de médiateur, sept participants venus exposer leur point de vue. A la fin des interventions, les propositions sont ensuite mises en débats et revisitée à la lumière de tout ce qui a été partagé.
Sujet: Contes en scène
Topique: Contes du mondes
Détail particulier: Les contes sont universels, ils sont présents dans toutes les cultures. Se sont même parfois les mêmes histoires n’ayant pour différences que quelques particularités culturelles. De longueurs variables, ils sont toujours porteurs d’une morale forte. Les contes se transmettent traditionnellement oralement, mais avec les progrès techniques et l’évolution de l’éducation, aujourd’hui les contes sont également aussi souvent écrits.
Mots-clés: conte ; récit ; histoire ;
Aspects rhétoriques et discursifs: Débat ; Interprétation ; Interrogation
Sujet: La transmission culturelle
Topique: Transmission des contes
Détail particulier: La question est de savoir, pourquoi raconter les histoires, donc, pourquoi transmettre. Raconter une histoire, c’est la transmettre à l’auditeur, qui devient alors lui-même sont porteur. Bien que les contes évoluent avec le temps, en se chargeant de leurs conteurs, de leurs expériences, de leurs voyages, le cycle de transmission perdure depuis des milliers d’années.
Mots-clés: transmission ; conte ; moral ; culture ; conteur ;
Aspects rhétoriques et discursifs: Interrogation
Nom: BAUMEGARTEN
Prénom: Jean
Rôle: Modérateurs de séance
Appartenance: Centre National de la Recherche Scientifique - CNRS
Fonction: Directeur de recherche
Adresse: Paris, France
Jean Baumegarten, Directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), rattaché au Centre de recherches historiques (CRH) de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS, Paris). Il a publié de nombreux articles et ouvrages sur l'histoire culturelle du judaïsme ashkénaze, la littérature yiddish ancienne (Moyen Âge - XVIIIe siècle) et le hassidisme. Ces ouvrages, soit comprennent de longs chapitres sur les légendes et les contes juifs, soit sont consacrés aux récits dans la littérature juive en hébreu et en yiddish. On peut citer, entre autres publications : Récits hagiographiques juifs, Paris, Cerf, 2000 ; Introduction to Old Yiddish Literature, Oxford, Oxford University Press, 2005 ; Naissance du hassidisme, Paris, Albin Michel, 2006 ; Le peuple des livres, Paris, Albin Michel, 2010.
Nom: BLOCH
Prénom: Muriel
Rôle: Participant-discutant
Fonction: Conteuse
Adresse: Paris, France
Après des études de lettres modernes et un DEA sur le flou au cinéma et tandis qu’elle travaille à l’atelier des enfants dès l’ouverture du Centre Georges Pompidou, Muriel Bloch rencontre le conte en 1979. Happée, elle se met à raconter en France et à l’étranger, seule ou en musiques. Elle publie dès 1990 chez Gallimard les fameuses Anthologies des 365 contes, pour tous les âges, des pourquoi et des comment, de la tête aux pieds, en ville. La conteuse se passionne pour les livres-cd. Elle participe à la collection Paroles de conteurs chez Syros, publie également chez Thierry Magnier, Didier Jeunesse, Albin Michel, Le Seuil Jeunesse, Circonflexe, naïve… Plus d’une vingtaine de titres. Le répertoire de cette conteuse tout terrain est important et éclectique : des contes traditionnels qu’elle recycle à sa façon, des nouvelles et des récits de son invention, toujours in situ. Muriel Bloch aime raconter avec des musiciens. Toujours à la recherche de conteurs, elle est partie à leur rencontre au Quebec, Louisiane, Senegal, Maroc, en Pologne, en Inde, en Iran, à Madagascar, en Palestine, en Corée, au Brésil…
Nom: BOUZZINE
Prénom: Hamed
Rôle: Participant-discutant
Fonction: Conteur
Adresse: France/Maroc
Hamed Bouzzine est un conteur d'origine Marocain. Pour lui, la musique instrumentale et le chant font partie intégrante du conte, c'est pourquoi il est également musicien.
Nom: ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias - Archives Audiovisuelles de la Recherche)
Rôle: Producteurs d'oeuvres audiovisuelles
Adresse: FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme), Paris, France
ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias - Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme), Paris, France
Nom: PARADISO
Prénom: Frédéric
Rôle: Réalisateurs d'oeuvres audiovisuelles
Appartenance: Ergonyme (nom propre)
Fonction: Editeur audiovisuel
Adresse: Paris, France
Frédéric Paradiso, LT Production, France.
Nom: PEJU
Prénom: Pierre
Rôle: Participant-discutant
Fonction: Directeur de programme
Adresse: France
Après des études de philosophie à la Sorbone, il est devenu professeur de lycée, avant de devenir directeur de programme au Collège International de Philosophie. Il collabore aussi depuis 1971 avec plusieurs journaux, est auteur, essayiste et spécialiste du romantisme allemand.
Nom: REVEL
Prénom: Nicole
Rôle: Participant-discutant
Appartenance: Centre National de la Recherche Scientifique - CNRS
Fonction: Anthropologue
Adresse: Paris, France
Nicole Revel est linguiste et ethnologue. Hispanisante et littéraire de formation, elle a bifurqué vers l’ethnologie au cours d’une maîtrise sur l’œuvre de Miguel Angel Asturias. C’est à Palawan, près du complexe préhistorique de Tabon Cave aux Philippines que, dès 1970, les recherches linguistiques et ethnographiques ont commencé en collaboration avec les Palawan. Dans le monde insulindien, ses recherches lexicographiques et sémantiques portent sur le Palawan mais aussi sur diverses langues et cultures des minorités des Philippines, sur le monde naturel, sur les littératures de la voix , les arts de la parole et de la performance, sur la sauvegarde de ces savoirs et des patrimoines immatériels de ces langues en danger. Entrée au CNRS en 1972, elle est devenue Directeur de recherche en 1988. Médaille de bronze en Linguistique générale (1975). Docteur ès Lettres et Sciences humaines (1985). Médaille du CNRS et Éméritat (2007). Docteur Honoris Causa (Humanities) Ateneo de Manila University (2009).
Nom: REY
Prénom: Alain
Rôle: Participant-discutant
Fonction: Linguiste
Adresse: France
Alain Rey a commencé par faire des études de sciences politiques, de lettres et d’histoire de l’art à la Sorbonne. En 1952, il entre en contact avec Paul Robert dans le cadre de la rédaction d’un dictionnaire alphabétique et analogique. Il en a publié plusieurs autres par la suite. Il collabore avec le milieu du multimédia comme France Inter ou France 2, Europe 1, etc. En 2005, il reçoit le titre de commandeur dans l’ordre des Arts et des Lettres. Il collabore également avec plusieurs journaux et revues.
Nom: RIMASSON
Prénom: Natacha
Rôle: Participants-discutants
Appartenance: Université Stendhal-Grenoble 3, France
Fonction: Maître de conférence
Adresse: Grenoble, France
Après une thèse sur les contes et les frères Grimm, Natacha Rimasson est devenue maître de conférence dans la filière Langue et Civilisation Germaniste de Grenoble III.
Type: Exposé(s) spécialisé(s)
Les intervenants partagent leurs points de vues sur la question "Pourquoi raconter les histoires ?".
Type: Récit(s)
Les intervenants relatent et citent plusieurs contes du monde afin d'illustrer leurs propos.
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour tout public
Les différents intervenants se sont rassemblés autour de la question : Pourquoi raconter des histoires ?
BLOCH, Muriel, MUHIDINE, Timour, PEJU, Pierre, REVEL, Nicole, REY, Alain, RIMASSON, Natacha, BOUZZINE, Hamed, BAUMEGARTEN, Jean. « MONDORAL - Pourquoi faut-il raconter des histoires ? Deuxième partie », Archives Rencontre des Cultures (ARC), 2130, 2010, [en ligne] ; URL :
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
© ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias - Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme), Paris, France
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
©DE PABLO, Elisabeth, Ingénieur de Recherche, ESCoM-AAR, FMSH, Paris, France, 2010 © CHEMOUNY, Muriel, ESCoM-AAR, FMSH, Paris, France, 2010 © PARADISO, Frédéric, LT Production, Paris, France, 2010
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
© BLOCH, Muriel, Conteuse, France, 2010 © MUHIDINE, Timour, Chargé de cours, INaLCO, Paris, France, 2010 © PEJU, Pierre, Directeur de programme, Collège International de Philosophie, Paris, France, 2010 © REVEL, Nicole, Directrice de recherche émerite, CNRS, Paris, France, 2010 © REY, Alain, Rédacteur en chef/linguiste, Edition Le Robert, France, 2010 © RIMASSON, Natacha, Maître de conférences, Grenoble III, Grenoble, France, 2010 © BOUZZINE, Hamed, Conteur, France, 2010 © BAUMEGARTEN, Jean, Directeur de recherche, CNRS, Paris, France, 2010
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
"Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page "
Titre: Analyse d’une table ronde autour du sujet : Pourquoi raconter des histoires ? Deuxième partie
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: FRISA, Oriane. «Analyse d’une table ronde autour du sujet : Pourquoi raconter des histoires ? Deuxième partie » (Portail ARC, 2014) :
Id analyse: 6d2a1c4e-78ab-449a-a23b-3b18505518c5
Id vidéo: 65055cea-9b07-4b87-b553-4b9f555ac7df
Analyse de la deuxième première partie de la table ronde « Pourquoi raconter des histoires ? », issue du programme MONDORAL.