Le féminisme critique de Pasolini. NAZE Alain, TARANTINO Stefania, VEAUVY Christiane

Chapitre

Titre: Introduction par Christiane VEAUVY
Durée: 00:10:36   [00:00:00 > 00:10:36]
La responsable du séminaire Christiane VEAUVY présente les intervenants de cette séance. Alain NAZE est docteur en philosophie, professeur de philosophie au Lycée de Cornouaille à Quimper et chargé de cours auprès de l’Université de Quimper en esthétique. Il a publié plusieurs ouvrages, dont « Temps, récit et transmission chez Walter Benjamin et Pier Paolo Pasolini » et « Portrait de Pier Paolo Pasolini en chiffonnier de l’histoire », Paris, L’Harmattan, Collection Esthétiques, 2011. Stefania TARANTINO est pour sa part assistante en philosophie à l’Université “Federico II” de Naples. Elle a obtenu deux titres de docteure en philosophie : à l’Université de Genève (« La libertà in formazione. La comunicazione filosofica in Jeanne Hersch e in María Zambrano », 2007) et auprès de l’Istituto Italiano di Scienze Umane (SUM) à Naples (thèse sur Simone Weil et María Zambrano, 2011). L’originalité des femmes philosophes du XXe siècle face à la tradition métaphysique occidentale est au centre de ses travaux. Ses principaux ouvrages sont « La libertà in formazione. Studio su Jeanne Hersch e María Zambrano », Mimesis, Milano 2007; « Pensiero e giustizia in Simone Weil », Aracne, Roma 2009; « Esercizi di composizione per Angela Putino. Filosofia, differenza sessuale e politica », Liguori, Napoli 2010; « Le filosofe e l’idea di Europa ».
Titre: Intervention d'Alain NAZE
Durée: 00:27:24   [00:10:36 > 00:38:00]
La présentation d'Alain NAZE vise à envisager le rapport critique au féminisme de Pier Paolo PASOLINI et son actualité contemporaine. Le philosophe introduit son propos en expliquant que la position de PASOLINI relative au référendum de 1975 sur l'avortement traduisait un malentendu avec les camps féministe et progressiste. Il adopta en fait une position stratégique (ou critique) qui consistait à ne pas tomber dans l’erreur d’une défense des libertés qui puisse tourner à l’apologie des valeurs de la modernité, ou du consumérisme. La première idée principale est donc que le féminisme critique de Pasolini est intimement lié à son progressisme critique, c'est à dire à sa critique de la modernité. Sa critique de la « libération sexuelle » des années 1960 et 1970 ainsi que sa position sur l'avortement ne peuvent dès lors se comprendre que si l'on envisage sa distinction entre une émancipation normative, accordée par le pouvoir en place servant au consumérisme, et une émancipation réelle qui résulte de droits gagnés lors d'une lutte. Alain NAZE éclaircit ensuite une réponse que fit Pier Paolo PASOLINI à Natalia ASPESI, sujette elle aussi à de nombreuses interprétations pouvant être contradictoires. Il indique en effet que le réalisateur voulait, de manière provocatrice, écarter l'idée que le passage d'une société régie par le code de l'honneur masculin à une consumériste serait enviable pour les femmes. Plus précisément, PASOLINI reconnaissait que les femmes ont été et continuent à être soumises à une domination masculine, et refusait de juger que cette domination masculine aurait reculé, tout simplement parce que ses formes seraient devenues modernes. La position de PASOLINI par rapport au féminisme est donc fondamentalement liée à sa critique de la conception progressiste de l'histoire. C'est cette dernière qui le mena à questionner l'orientation émancipatrice du féminisme. En dernier lieu, Alain NAZE envisage certaines questions contemporaines, telles que le port du voile, à l'aide des distinctions critiques effectuées. En définitive, Alain NAZE conclut cette intervention en indiquant que si la figure de Pier Paolo PASOLINI a pu apparaître comme « réactionnaire » à l'égard des mouvements d'émancipation, le sens de sa position ne peut être compris qu'une fois mis en relation avec sa critique d'une conception progressiste de l'histoire.
Titre: Intervention de Stefania TARANTINO
Durée: 00:14:18   [00:38:00 > 00:52:18]
La position critique de Pier Paolo PASOLINI est mise en relation avec la pensée radicales de femmes philosophes du XXe siècle, telles que Simone WEIL, María ZAMBRANO, Jeanne HERSCH et Hannah ARENDT. Toutes en pour point commun d'avoir mis en évidence la fausse libération liée à l’idée de progrès ont d'avoir dénoncé une certaine conception de l’histoire comme continuité orientée. Stefania TARANTINO discute ensuite la thèse principale d'Alain NAZE selon laquelle le féminisme critique de Pier Paolo PASOLINI est lié à sa conception de la modernité. Elle réfléchit aux conditions d'inclusion des femmes dans un contexte symbolique dont elles ont été exclues, ce qui la mène à s'opposer à la position de PASOLINI sur l'avortement. Elle envisage finalement l'idée de liberté des femmes sous le signe de la différence sexuelle à l'aide de la philosophe Angela PUTINO.
Titre: Discussion
Durée: 00:56:19   [00:52:18 > 01:48:38]
Question 1 : Christiane VEAUVY demande des précisions sur la citation suivante de Pier Paolo PASOLINI faisant référence à la condition des femmes dans le passé : « « Il est vrai que pendant des siècles, la femme a été exclue de la vie civile, des professions, de la politique. Mais en même temps elle a joui de tous les privilèges que l’amour de l’homme lui donnait : elle a vécu l’expérience extraordinaire d’être servante et reine, esclave et ange. L’esclavage n’est pas une situation pire que la liberté, elle peut au contraire être merveilleuse ». Question 2 : La clairvoyance de Pier Paolo PASOLINI sur les effets du consumérisme et sa comparaison par rapport au fascisme est mentionnée. Question 3 : Y-a-t-il aujourd'hui en Italie des commentaires sur la prise de position de PASOLINI sur le féminisme ? Question 4 : Le terme « dépénalisation de l'avortement » est-il proprement pasolinien ? Question 5 : La réception différente des écrits et des films de Pier Paolo PASOLINI en France est mentionnée. Les écrits de Pier Paolo PASOLONI sur les médias et leur actualité avec le pouvoir berlusconien sont mentionnés. La discussion s'achève de manière libre et informelle.

4 chapitres.
  • La responsable du séminaire Christiane VEAUVY présente les intervenants de cette séance. Alain NAZE est docteur en philosophie, professeur de philosophie au Lycée de Cornouaille à Quimper et chargé de cours auprès de l’Université de Quimper en esthétique. Il a publié plusieurs ouvrages, dont « Temps, récit et transmission chez Walter Benjamin et Pier Paolo Pasolini » et « Portrait de Pier Paolo Pasolini en chiffonnier de l’histoire », Paris, L’Harmattan, Collection Esthétiques, 2011. Stefania TARANTINO est pour sa part assistante en philosophie à l’Université “Federico II” de Naples. Elle a obtenu deux titres de docteure en philosophie : à l’Université de Genève (« La libertà in formazione. La comunicazione filosofica in Jeanne Hersch e in María Zambrano », 2007) et auprès de l’Istituto Italiano di Scienze Umane (SUM) à Naples (thèse sur Simone Weil et María Zambrano, 2011). L’originalité des femmes philosophes du XXe siècle face à la tradition métaphysique occidentale est au centre de ses travaux. Ses principaux ouvrages sont « La libertà in formazione. Studio su Jeanne Hersch e María Zambrano », Mimesis, Milano 2007; « Pensiero e giustizia in Simone Weil », Aracne, Roma 2009; « Esercizi di composizione per Angela Putino. Filosofia, differenza sessuale e politica », Liguori, Napoli 2010; « Le filosofe e l’idea di Europa ».
  • La présentation d'Alain NAZE vise à envisager le rapport critique au féminisme de Pier Paolo PASOLINI et son actualité contemporaine. Le philosophe introduit son propos en expliquant que la position de PASOLINI relative au référendum de 1975 sur l'avortement traduisait un malentendu avec les camps féministe et progressiste. Il adopta en fait une position stratégique (ou critique) qui consistait à ne pas tomber dans l’erreur d’une défense des libertés qui puisse tourner à l’apologie des valeurs de la modernité, ou du consumérisme. La première idée principale est donc que le féminisme critique de Pasolini est intimement lié à son progressisme critique, c'est à dire à sa critique de la modernité. Sa critique de la « libération sexuelle » des années 1960 et 1970 ainsi que sa position sur l'avortement ne peuvent dès lors se comprendre que si l'on envisage sa distinction entre une émancipation normative, accordée par le pouvoir en place servant au consumérisme, et une émancipation réelle qui résulte de droits gagnés lors d'une lutte. Alain NAZE éclaircit ensuite une réponse que fit Pier Paolo PASOLINI à Natalia ASPESI, sujette elle aussi à de nombreuses interprétations pouvant être contradictoires. Il indique en effet que le réalisateur voulait, de manière provocatrice, écarter l'idée que le passage d'une société régie par le code de l'honneur masculin à une consumériste serait enviable pour les femmes. Plus précisément, PASOLINI reconnaissait que les femmes ont été et continuent à être soumises à une domination masculine, et refusait de juger que cette domination masculine aurait reculé, tout simplement parce que ses formes seraient devenues modernes. La position de PASOLINI par rapport au féminisme est donc fondamentalement liée à sa critique de la conception progressiste de l'histoire. C'est cette dernière qui le mena à questionner l'orientation émancipatrice du féminisme. En dernier lieu, Alain NAZE envisage certaines questions contemporaines, telles que le port du voile, à l'aide des distinctions critiques effectuées. En définitive, Alain NAZE conclut cette intervention en indiquant que si la figure de Pier Paolo PASOLINI a pu apparaître comme « réactionnaire » à l'égard des mouvements d'émancipation, le sens de sa position ne peut être compris qu'une fois mis en relation avec sa critique d'une conception progressiste de l'histoire.
  • La position critique de Pier Paolo PASOLINI est mise en relation avec la pensée radicales de femmes philosophes du XXe siècle, telles que Simone WEIL, María ZAMBRANO, Jeanne HERSCH et Hannah ARENDT. Toutes en pour point commun d'avoir mis en évidence la fausse libération liée à l’idée de progrès ont d'avoir dénoncé une certaine conception de l’histoire comme continuité orientée. Stefania TARANTINO discute ensuite la thèse principale d'Alain NAZE selon laquelle le féminisme critique de Pier Paolo PASOLINI est lié à sa conception de la modernité. Elle réfléchit aux conditions d'inclusion des femmes dans un contexte symbolique dont elles ont été exclues, ce qui la mène à s'opposer à la position de PASOLINI sur l'avortement. Elle envisage finalement l'idée de liberté des femmes sous le signe de la différence sexuelle à l'aide de la philosophe Angela PUTINO.
  • Question 1 : Christiane VEAUVY demande des précisions sur la citation suivante de Pier Paolo PASOLINI faisant référence à la condition des femmes dans le passé : « « Il est vrai que pendant des siècles, la femme a été exclue de la vie civile, des professions, de la politique. Mais en même temps elle a joui de tous les privilèges que l’amour de l’homme lui donnait : elle a vécu l’expérience extraordinaire d’être servante et reine, esclave et ange. L’esclavage n’est pas une situation pire que la liberté, elle peut au contraire être merveilleuse ». Question 2 : La clairvoyance de Pier Paolo PASOLINI sur les effets du consumérisme et sa comparaison par rapport au fascisme est mentionnée. Question 3 : Y-a-t-il aujourd'hui en Italie des commentaires sur la prise de position de PASOLINI sur le féminisme ? Question 4 : Le terme « dépénalisation de l'avortement » est-il proprement pasolinien ? Question 5 : La réception différente des écrits et des films de Pier Paolo PASOLINI en France est mentionnée. Les écrits de Pier Paolo PASOLONI sur les médias et leur actualité avec le pouvoir berlusconien sont mentionnés. La discussion s'achève de manière libre et informelle.
Titre: Le féminisme critique de Pasolini
Sous-titre: Séminaire « Genre, Politique, Sexualité(s). Orient/Occident »
Auteur(s): NAZE Alain, TARANTINO Stefania, VEAUVY Christiane
Durée: 01:48:38
Date de réalisation: 05/05/2011
Lieu de réalisation: FMSH, 190 avenue France, 75013, Paris, FRANCE
Genre: Séminaire de recherche filmé
Langue(s): Français
Le philosophe Alain NAZE intervient au cours de cette séance du séminaire « Genre, Politique, Sexualité(s). Orient/Occident » sur le féminisme critique de PASOLINI, incompréhensible et sujet à confusion s'il n'est pas mis en relation avec sa critique de la modernité. Stefania TARANTINO discute ensuite cette intervention, en la faisant dialoguer avec la pensée radicales de femmes philosophes du XXe siècle. Cette séance est finalement conclue par une discussion libre entre les intervenants et l'assemblée.
Si PASOLINI se reconnaissait un allié des féministes, il précisait pourtant aussitôt que sa proximité à leur égard était de nature critique. Par là il voulait signifier qu’il considérait avoir à batailler fréquemment contre elles, non pas contre le féminisme en tant que tel, mais contre les choix qu’elles pouvaient effectuer et qui lui paraissaient destructeurs pour l’idée d’une libération réelle (et pas seulement nominale) des femmes. Pour le dire de façon rapide, PASOLINI voulait éviter aux valeurs du féminisme de se résorber dans celles de la modernité entendue comme triomphe du consumérisme. Or, selon lui, c’est bien un tel danger qui menace, si l’on confond l’émancipation féminine avec l’idéologie progressiste de l’histoire. En effet, si notre époque consumériste tend à récupérer les mouvements de libération en leur faisant adopter son idéologie (par exemple à travers l’adoption d’une démarche consistant en une demande de droits supplémentaires, quel qu’en soit le contenu), une résistance effective ne peut que s’originer dans une résistance au présent – au nom, précisément, de « la scandaleuse force révolutionnaire du passé ». Sous ce rapport, ce sont les débats très contemporains relatifs à l’attitude des mouvements féministes à propos du port du voile, ou de la burqa, qui demanderaient à être interrogés.
Sujet: Sujet
Topique: Conception critique de la modernité
Libellé: Conception critique du féminisme et de la modernité chez PASOLINI
Mots-clés: Philosophie; conception; critique; féminisme; modernité; PASOLINI
Localisation spatiale du sujet: Italie
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Argumentation ; Débat ; Dialogue ; Discussion ; Explication ; Hypothèse ; Interprétation ; Interrogation
L'hypothèse soutenue par le philosophe Alain NAZE est que la conception critique du féminisme de PASOLINI n'est compréhensible qu'une fois mise en relation avec sa conception critique de la modernité, qu'il expose et discute.
Sujet: Sujet
Topique: Histoire de la pensée féministe
Domaine: Histoire des mouvements féministes
Libellé: Féminisme critique de PASOLINI
Mots-clés: Histoire; féminisme; critique; PASOLINI
Localisation spatiale du sujet: Italie
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Argumentation ; Exposé scientifique ; Hypothèse ; Interprétation
L'histoire de la pensée féministe est abordée à travers de la position critique que Pier Paolo PASOLINI entretenait avec ces mouvements.
Sujet: Théories et notions scientifiques en SHS
Topique: Théorie du féminisme critique
Discipline, domaine: Histoire des femmes
Discipline, domaine: Philosophie
Mots-clés: Histoire; féminisme; critique; PASOLINI
Localisation spatiale du sujet: Italie
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Critique ; Définition ; Exposé scientifique ; Exposé théorique ; Hypothèse ; Interprétation
Le philosophe Alain NAZE précise différentes théories du féminisme à travers l'étude de la conception critique entretenue par Pier Paolo PASOLINI.
Nom: FERRANDO
Prénom: Stefania
Rôle: Réalisateurs d'oeuvres audiovisuelles
Fonction: Doctorante en philosophie politique
Adresse: Padoue, ITALIE
Stefania FERRANDO est doctorante en philosophie politique, Université de Padoue, ITALIE.
Nom: NAZE
Prénom: Alain
Rôle: Intervenants avec communication
Fonction: Docteur en philosophie
Adresse: Quimper, FRANCE
Alain NAZE est docteur en philosophie et professeur certifié en philosophie à Quimper, FRANCE.
Nom: TARANTINO
Prénom: Stefania
Rôle: Participant-discutant
Fonction: Assistante en philosophie
Adresse: Naples, ITALIE
Stefania TARANTINO est assistante en philosophie, Université de Naples, ITALIE.
Nom: VEAUVY
Prénom: Christiane
Rôle: Responsables
Appartenance: Centre National de la Recherche Scientifique - CNRS
Fonction: Chargée de recherche honoraire
Adresse: Paris, FRANCE
Christiane VEAUVY est docteur d'Etat es Lettres et Sciences humaines et chargée de recherche honoraire, Centre National de la Recherche Scientifique, Paris, FRANCE.
Type: Sites web
Url: www.fmsh.fr/
Site de la Fondation Maison des Sciences de l'Homme.
Type: Exposé(s) scientifique(s)
Esposé du philosophe Alain NAZE sur les conceptions du féminisme et de la modernité de Pier Paolo PASOLINI.
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour tout public
Exposé du philosophe Alain NAZE destiné à toute personne intéressée par les conceptions du féminisme et de la modernité, et par Pier Paolo PASOLINI.
NAZE Alain, TARANTINO Stefania, VEAUVY Christiane. « Le féminisme critique de Pasolini », Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°2233, 2011, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/2233
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
© ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l’Homme), Paris, FRANCE, 2011
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
© DE PABLO Elisabeth, responsable éditorial, ESCoM-AAR/FMSH, Paris, FRANCE, 2011 © MAREGLIA Laura, monteuse, ESCoM-AAR/FMSH, Paris, FRANCE, 2011 © FERRANDO Stefania, doctorante en philosophie politique, Université de Padoue, ITALIE, 2011
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
© NAZE Alain, docteur en philosophie, professeur certifié en philosophie, Quimper, FRANCE, 2011 © TARANTINO Stefania, assistante en philosophie, Université de Naples, ITALIE, 2011 © VEAUVY Christiane, docteur d'Etat es Lettres et Sciences humaines, chargée de recherche honoraire, Centre National de la Recherche Scientifique, Paris, FRANCE, 2011
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/
Titre: Analyse de la vidéo « Le féminisme critique de Pasolini »
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: FRINGANT, Matthias. Analyse de la vidéo « Le féminisme critique de Pasolini » (Portail AGORA, 2015): http://www.agora.msh-paris.fr/
Id analyse: 77b8023f-84d8-4c94-b0ad-20054c2dd70c
Id vidéo: 59d3dda2-5bb8-428d-b32c-475d1077f5bc