Présentation d’un extrait du film La Logique dans l’Histoire . FERRO Marc
Titre: Présentation d’un extrait du film La Logique dans l’Histoire
Sous-titre: Conférence de Marc FERRO
Auteur(s): FERRO Marc
Durée: 00:16:16
Date de réalisation: 20/01/2005
Lieu de réalisation: Maison des Sciences de l'Homme 54, Boulevard Raspail, 75006 Paris, France
Langue(s): Français
Extrait du film « La logique dans l’histoire » dans la collection « Savoir et mémoire - Entretiens conférences, grandes leçons ». Entretien avec Charles Morazé qui est interviewé par Marc Ferro, Nathalie Bassaler, Serge Moscovici, Dominique Flament, Peter Stockinger (à Paris, le 3 Mai 1993).
Au cours de cette table ronde filmée, Charles Morazé va expliquer les liens entre l’ascension bourgeoise et la montée du capitalisme. A travers son livre «La France bourgeoise », Charles Morazé il passe de l’histoire des évènements à l’histoire des faits de masse. Cette forme d’analyse nouvelle est un prélude à l’anthropologie historique. Puis, dans « Les bourgeois conquérants » , qui est une histoire comparée entre les classes bourgeoises européennes, à travers l’observation du système colonial. Charles Morazé explique que les Français sont restés dans les colonies « pour la gloire », et non pour le profit - « comme les Anglais, plus avisés ». Selon l’historien, ce qui aurait rendu la bourgeoisie « conquérante », c’est le commerce Atlantique. Charles Morazé établit un lien entre la chronologie des révolutions bourgeoises (à partir de l’Angleterre au XVIIe) jusqu’à la révolution russe, et le déplacement géographique des ces révolutions. Il compare également les industries bancaires européennes et l’industrie du charbon entre la France, l’Allemagne et l’Angleterre du XIXe.
Sujet: Sujet
Topique: Morazé, Charles
Type de discours consacré au sujet: Portrait ; Présentation par la FMSH du couple Charles et Monique Morazé
A l'occasion de la sortie du livre posthume de Charles Morazé, Charles Morazé. Un historien engagé, la Fondation Maison des Sciences de l’Homme et l’Association France-Union Indienne (AFUI) ont souhaité réunir dans un même hommage ce couple indissociable que fut Monique et Charles Morazé.
Fils d'un officier de l'armée française, Morazé a commencé ses études au lendemain de la Première Guerre mondiale au lycée français de Mayence, ville alors occupée. Il fait ses études supérieures à l'université de Paris. Reçu premier à l'agrégation masculine d'histoire et géographie en 1936, il enseigne l'histoire économique et sociale à l'Ecole libre des Sciences Politiques (Paris) à partir de 1941. A la Libération, il entre à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes (4e section). C'est lui qui met en relation Lucien Febvre et la Fondation Rockfeller, contact qui permet d'aider au financement initial de la nouvelle 6e section de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes, institutée par décret du 3 novembre 1947. Dès 1948, Morazé est nommé à la 6e section, où sa direction d'études est consacrée à la psychologie historique. Le Centre Charles Morazé, accueilli par la Maison des Sciences de l'Homme à Paris, a pour mission d'organiser et de rendre disponible les archives de l'historien, notamment grâce à leur numérisation (http://moraze.unitar.org). Wikipédia.
Sujet: Théories et notions scientifiques en SHS
Topique: Paradigme structuraliste, et analogie historique entre la sociologie et les sciences dures
Titre: Nathalie Bassaler sur Charles Morazé
Localisation temporelle du sujet: XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Exposé théorique
Dans la table ronde qui accompagne l’extrait de film, Nathalie Bassaler établit le lien entre les « bourgeois » et le livre « La science et les facteurs de l’inégalité ». Charles Morazé, dans un cadre que l’on peut qualifier de « structuraliste, avance que la science bourgeoise, avec ses codes déterminés, met en coupe réglée la pensée scientifique du « Tiers Monde ». Son analyse historique démontre les apports des facteurs sociologiques et anthropologiques aux sciences dites exactes.
Nom: FERRO
Prénom: Marc
Rôle: Conférenciers
Appartenance: EHESS - Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
Fonction: Directeur d'études et co-directeur des Annales
Adresse: Paris, France
Après avoir quitté Paris en 1941, Marc Ferro prépare le certificat d'histoire-géographie à la faculté de Grenoble. Âgé de 20 ans en 1944, il est sous la menace d'une réquisition par le Service du travail obligatoire (STO). Après l'arrestation de plusieurs membres de son réseau, il participe à la Résistance dans le maquis du Vercors. Sa capacité à lire les cartes d'état-major décide de son affectation. Il reçoit pour mission de pointer avec précision sur les cartes les mouvements des forces en présence. Après la guerre, il enseigne en Algérie à Oran entre 1948 et 1956. Bien que très attaché à cette terre, il la quitte pour devenir professeur à Paris et se spécialiser au début des années 1960 dans l'histoire soviétique (sa thèse de doctorat porte sur la Révolution russe de 1917), domaine dans lequel il a tenté de porter un discours non idéologique et montrer par les archives audio-visuelles et écrites que la révolution prolétarienne est faite non par la classe ouvrière mais par des femmes, des soldats et des paysans. Ses études dans le domaine de l'histoire sociale tranchent avec les analyses alors dominantes de l'« école » du totalitarisme. Selon lui, l'insurrection d'Octobre ne se réduit pas au coup d'État bolchevique, car elle est indissociable du mouvement révolutionnaire et populaire en cours1. Il analyse également le processus de bureaucratisation-absolutisation du pouvoir à partir du sommet, mais aussi de la base2. Après avoir enseigné à l’École polytechnique, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) (groupe de recherches Cinéma et Histoire), président de l'Association pour la recherche à l'EHESS et codirecteur des Annales, où il est nommé par Fernand Braudel en 1970. Il est un utilisateur régulier de la bibliothèque de la Fondation Maison des sciences de l'homme créée par ce dernier. Ancien directeur de l'Institut du monde soviétique et de l'Europe centrale, il est docteur honoris causa de l’université de Moscou depuis 1999. Marc Ferro a lancé la réflexion sur le cinéma et l'histoire. Il utilise le cinéma comme instrument de connaissance de l'histoire des sociétés, considérant que le cinéma livre un témoignage au même titre que des sources traditionnelles. Il a présenté à la télévision, d'abord sur la Sept à partir de 1989, puis sur Arte à partir de 1992, une émission historique de visionnage d'archives avec un décalage de 50 ans, nommée « Histoire parallèle » : son démarrage correspond à la veille de la Seconde Guerre mondiale, avec l'analyse d'actualités cinématographiques des différents camps, puis d'archives moins anciennes pour pouvoir comparer les époques. En 1993, il est co-scénariste du film Pétain de Jean Marbœuf. Il s'affirme de gauche, mais non communiste3. En mars 2007, lors de la campagne présidentielle française, il signe avec 150 intellectuels un appel à voter pour la candidate socialiste Ségolène Royal, « contre une droite d’arrogance », pour « une gauche d’espérance » après avoir soutenu en 2002 la candidature du socialiste Jean-Pierre Chevènement4. Il est l'un des auteurs de la pétition Liberté pour l'histoire. (Wikipédia).
Lien: http://fr.wikipedia.org/wiki/Marc_Ferro
Type: Archives numériques
Auteur: Archives Audiovisuelles de la Recherche
Url: http://www.archivesaudiovisuelles.fr/1383/
A l'occasion de la sortie du livre posthume de Charles Morazé, Charles Morazé. Un historien engagé, la Fondation Maison des Sciences de l’Homme et l’Association France-Union Indienne (AFUI) ont souhaité réunir dans un même hommage ce couple indissociable que fut Monique et Charles Morazé. Ce livre éclaire la vie et l’action de ce grand historien, célèbre auteur des Bourgeois conquérants et des Origines sacrées des sciences modernes, qui fut aussi activement lié à la création, aux lendemains de la Libération, des principales institutions qui ont exprimé, dans le champ des sciences sociales et humaines et de la coopération culturelle, la profonde volonté de renouveau partagée par toute une génération. Son épouse, Monique Morazé, après avoir pendant trente ans animé avec une énergie infatigable l’Association France-Union Indienne (AFUI), avait consacré tous ses soins à la mise au point et à la préparation de la publication de ce manuscrit. Elle avait su faire partager à Charles Morazé sa passion de l’Inde, dans laquelle ils avaient vu l’un et l’autre, dès le début des années 1970, l’un des grands acteurs à venir sur la scène internationale.
Type: Essais de recherche
Auteur: MORAZE, Charles
Type: Essais de recherche
Auteur: MORAZE, Charles
Type: Essais de recherche
Auteur: MORAZE, Charles
Rééditions : tome 1 : "La Montée en puissance 1780-1848", Editions Complexe, 1999, ISBN 2-87027-150-6; tome 2 : "À la conquête du monde 1848-1890", Editions Complexe, 2000, ISBN 2-87027-151-4* Un historien engagé: Mémoires, Ed.: Fayard, 2007, ISBN 2-213-63257-X
FERRO Marc. «Parcours «Présentation d’un extrait du film "La Logique dans l’Histoire"» , in «Colloque en hommage à Charles Morazé», Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°370, 2005, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/FR/_video.asp?id=370&ress=1271&video=3443&format=23
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
Le réalisateur de cette ressource audiovisuelle (documentaire audiovisuel, enregistrement audiovisuel, ...) est l'ESCoM (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias) à la FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme) , Jeudi 20 janvier 2005 - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, 54 bld Raspail, 75006 Paris, France.
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
"Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/"
Lien: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/"
Titre: Analyse de la conférence portant sur la "Présentation d’un extrait du film "La Logique dans l’Histoire"
Sous-titre: Analyse pour portail FMSH-AAR
Langue(s): Français
Type: Analyses de base de l'objet média
Comment citer: SYLVESTRE, Isabelle. Analyse de la vidéo source non découpée de la conférence présentant le film «La Logique dans l’Histoire» par Marc FERRO, 2012, Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°370, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/FR/_video.asp?id=370&ress=1273&video=3494&format=23
Id analyse: 9941c965-d75a-46b5-81b6-1e7c4ff2805f
Id vidéo: 984a6ace-6de8-4dcd-a28e-ceea4ae3e6ed
Cette conférence présente un extrait de "La Logique dans l’Histoire" , une série de films scientifiques réalisée par Marc FERRO.
Agrégé d'histoire, spécialiste de l'économie du XIXe siècle et de la bourgeoisie conquérante, fondateur en 1947 de la VIe section de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes, qui deviendra l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, fondateur et organisateur de la Fondation Maison des Sciences de l'Homme, sans oublier auteur de plusieurs essais historiques et politiques marquants, Charles MORAZE s’est éteint le 5 janvier 2003. Ce colloque, organisé par L’Association pour la Recherche à l’EHESS en collaboration avec la Fondation Maison des Sciences de l’Homme, l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et le Centre Charles Morazé, rend hommage à ce grand universitaire engagé, aux talents et aux responsabilités multiples.