Sauvetage archéologique en Seine-Saint-Denis. DESLIS, Jirasri

Chapitre

Titre: Archéologue et médiateur du patrimoine
Durée: 00:03:07   [00:00:00 > 00:03:07]
Genre: Reportages audiovisuels
Langue(s): Français
Yves Le Bechennec présente son double poste d'archéologue et de médiateur du patrimoine en abordant les principes de l'archéologie préventive.
Titre: Contexte des fouilles de Drancy
Durée: 00:03:14   [00:03:07 > 00:06:22]
Genre: Reportages audiovisuels
Langue(s): Français
Yves Le Bechennec place dans le contexte les fouilles de Drancy qui ont débuté en 1991 en partenariat avec l'INRAP sur le territoire des communes de Seine-Saint-Denis, notamment à Aubervilliers, Bobigny, Drancy et à La Courneuve. Il évoque le changement de la logique du travail, de l'étude sur le site lui-même à l'étude microrégion. L'enjeu d'une telle étude est de savoir comment les territoires, St. Denis, vont successivement se structurer (par l'analyse de méthode de la fabrication de l'outillage et l'analyse de la valorisation de terrain des Gaulois).
Titre: Evolution et problèmatique de l'archéologie préventive
Durée: 00:01:59   [00:06:22 > 00:08:21]
Langue(s): Français
Yves Le Bechennec synthèse l'évolution de la pratique de l'archéologie préventive (de l'expérience en terrain en fouille de sauvetage, en fouille d’urgence et en fouille préventive) en accentuant notamment sur les expériences requises en Angleterre. Grâce à elles, plusieurs pratiques ont été expérimentées et débouchées sous la forme de l’archéologie préventive. Néanmoins, aujourd’hui, l’obstacle légal, particulièrement la Loi 2003, freine le développement de cette discipline, qui alors ont été bien élaborée en France dans le but de rattraper le retard par rapport aux autres pays européens dans les années 1990.
Titre: Estimation du temps et en moyens personnels pour le chantier
Durée: 00:02:16   [00:08:21 > 00:10:38]
Langue(s): Français
Yves Le Bechennec évoque différents types de statuts des personnels (stagiaires, étudiants...) et les avantages que ces personnels pourront obtenir pour les fouilles préventives par rapport aux autres types d'intervention.
Titre: Ce que l'archéologie de sauvetage a modifié dans la manière de penser l'archéologie
Durée: 00:04:18   [00:10:38 > 00:14:56]
Langue(s): Français
Yves Le Bechennec démontre la différente approche méthodique entre l’archéologie, dite traditionnelle (restitution des vestiges pour la grandeur) et l’archéologie préventive (lecture des données découvertes sur place, suivie par l’élaboration des problématiques, lecture de la cartographie des opérations successives à la programmation de fouille). Il évoque également la compétence départementale sur le domaine archéologique en France.
Titre: Les interactions possibles avec les habitants du département
Durée: 00:09:39   [00:14:56 > 00:24:36]
Langue(s): Français
Yves LE BECHENNEC démontre l’implication du contexte social pour l’interprétation des mobiliers découverts. Il met en évidence l’importance de la refabrication des outillages pour comprendre le mode et l’évolution des techniques de production. Et en comparaissant les dééférents modes de fabrication à travers l’Europe, les informations concernant le fonctionnement et la mutation de la société gauloise ainsi que la relation sociale entre différents groupes peuvent être révélées. Elles serviraient également comme base pour la compréhension de la société actuelle à St. Denis.
Titre: Sauvetage archéologique en Seine-Saint-Denis
Durée: 00:02:46   [00:24:36 > 00:27:23]
Langue(s): Français
Yves LE BECHENNEC résume le nombre d’interventions du Centre d’archéologie dont une dizaine concerne la période gauloise. Parmi elles, il accentue sur un site phare à Bobigny où se trouve le nécropole de plus de 500 tombes et des habitats, ce qui est exceptionnel pour l’étude archéologique pour la période gauloise. En effet, il y a très peu d’informations sur les habitats (par exemple, leurs fonctions exactes) de cette époque.
Titre: Problématique du traitement de la masse des informations collectées
Durée: 00:04:37   [00:27:23 > 00:32:00]
Langue(s): Français
Yves LE BECHENNEC appuie sur la démarche statistique pour les traitements des mobiliers collectés sur les terrains de fouille pour être le bon référentiel. Par exemple, pour la céramique, il existe 42,000 morceaux de vases, qui nous renseignent sur l’évolution de la consommation. Il sera plus intéressant également de savoir sur l’évolution de la cartographie de cette production : différentes provenances des vases (fabrication à la maison, acquisition dans un marché un peu plus loin ou à longue distance etc.). Yves LE BECHENNEC assiste également à la nouvelle réflexion sur la Gaule, longtemps réduite en simple société peu développée.
Titre: Problématique de la collecte des données dans le cadre d'une zone sensible à l'érosion
Durée: 00:06:17   [00:32:00 > 00:38:18]
Langue(s): Français
Yves LE BECHENNEC présente l’état du site qui ne possède pas de couche de protection volcanique et est très sensible à l’érosion. Les couches sur lesquelles les ancêtres ont vécu se situent au niveau du bord du chantier ou un peu dessous. La grande partie des données (mobiliers…) sur le site disparues a été consommée par les végétaux. Yve LE BECHENNEC insiste sur l’importance des études tant sur des remblais découverts dans le fossé, creusé par les gaulois, que sur les couches d’occupation. Elles apporteront à l’archéologie, particulièrement à la datation et à la compréhension spatiale du site.
Titre: Le besoin des habitants de connaître l'histoire de leur espace
Durée: 00:01:51   [00:38:18 > 00:40:09]
Langue(s): Français
Yves LE BECHENNEC confirme l’importance du besoin des connaissances en histoire sur l’endroit où vivent les habitants en général, malgré les préjugés vis-à-vis à la population actuelle de St. Denis dont la plupart sont les immigrés d’origine africaine.
Titre: La population des Parisii
Durée: 00:01:36   [00:40:10 > 00:41:47]
Langue(s): Français
Yves LE BECHENNEC décrit la population des parisii, appelés par César. Il se réfère notamment aux textes compilés de plusieurs manuscrits d’un général en campagne au XVème siècle qui controverse la description des parisii, donnée par César. Néanmoins, Yves LE BECHENNEC soutient sa thèse que ces deux descriptions ne sont pas fausses. La population des parisii s’autonomise par un marqueur culturel, particulièrement dans les tomes. Elle continue la pratique d’inhumer les morts au lieu de les incinérer.
Type: Lieux
Techniques: Plans généraux
Type: Lieux
Techniques: Travellings
Titre: Hypothèses sur les lieux d'incinération
Durée: 00:01:54   [00:41:47 > 00:43:41]
Langue(s): Français
Yves LE BECHENNEC ouvre les frontières de l’étude archéologique en acceptant l’approche ethnologique pour l’interprétation le reste des ossements humains incinérés découverts. Par exemple, l’étude sur les repas funéraires indique que la nécropole est aussi un lieu de vie et elle nous permet de comprendre la fonction de l’ancêtre dans la société gauloise.
Titre: Description du chantier de Drancy
Durée: 00:04:39   [00:43:41 > 00:48:20]
Langue(s): Français
Yves LE BECHENNEC décrit l’histoire du chantier, où se trouvait un ancien parc d’un château. Il continue de détailler les couches successives, accumulées sur le site gaulois (fosses d’arbres, conduit…) et la situation géographique du site en dessinant le plan pour accompagner son explication. L’enjeu de l’analyse du site est de savoir s’il existe d’autres informations antérieures à la marque par rapport au Moyen Age (le château) car elles permettent de comprendre le premier d’accrochage de l’occupation sur le territoire. La méthodologie adoptée est de fouiller par section et entre chaque section se trouvent les réserves de terre permettant de dessiner la forme des couches déposées dans les fossés. Cette méthode est ainsi utile pour l’étude du rythme de déposition de remplissage et pour le prélèvement des échantillons des restes animaux dans la terre, qui donnera les informations sur le caractère du milieu au moment de comblement des fossés.
Type: Lieux
Techniques: Plans généraux
Ambiance de travail de deux archéologues sur le chantier.
Type: Lieux
Techniques: Plans d’ensemble ; Panoramiques
Type: Lieux
Deux archéologues sont entrain d'enlever une bâche en plastique sur le chantier
Type: Lieux
Techniques: Panoramiques ; Plans d’ensemble
vue sur l'ensemble de chantier.
Type: Lieux
Techniques: Plans d’ensemble ; Panoramiques
Vue l'ensemble de chantier
Titre: Découverte d'os animaux et interprétation à partir des sources d'alimentation carnée
Durée: 00:04:01   [00:48:20 > 00:52:22]
Langue(s): Français
Yves LE BECHENNEC explique que l’état de conservation des os animaux (porc, bœuf, oie, coquille et poule, corbeau…) retrouvés à St. Denis est en très bon état grâce à la spécificité de sol, très peu acide. Ces os d’animaux nous donnent les informations concernant le mode de vie (la domestication des animaux etc.), le régime alimentaire et la technique d’abattage. Néanmoins, au stade actuel, en reliant des interprétations entre ces os avec les autres vestiges découverts, nous n’avons pas de données concernant le mode de préparation de ces animaux.
Titre: Problématique de la recherche sur la céramique
Durée: 00:06:00   [00:52:22 > 00:58:23]
Langue(s): Français
Titre: Des informations encore inconnues
Durée: 00:12:46   [00:58:23 > 01:11:09]
Langue(s): Français
Titre: Les collaborations nécessaires à l'interprétation des données et à la continuité des recherches sur un même site
Durée: 00:05:54   [01:11:09 > 01:17:03]
Langue(s): Français
Titre: Evaluation spatiale du site
Durée: 00:02:05   [01:17:03 > 01:19:09]
Langue(s): Français
Titre: Modes de conservation des céréales et rôle social de l'habitant
Durée: 00:03:06   [01:19:09 > 01:22:15]
Langue(s): Français
Titre: Comment faire apparaître un site archéologique : le "niveau de décapage"
Durée: 00:05:15   [01:22:15 > 01:27:31]
Langue(s): Français
Titre: Un projet pédagogique
Durée: 00:05:20   [01:27:31 > 01:32:51]
Langue(s): Français

21 chapitres.
  • Reportages audiovisuels. Yves Le Bechennec place dans le contexte les fouilles de Drancy qui ont débuté en 1991 en partenariat avec l'INRAP sur le territoire des communes de Seine-Saint-Denis, notamment à Aubervilliers, Bobigny, Drancy et à La Courneuve. Il évoque le changement de la logique du travail, de l'étude sur le site lui-même à l'étude microrégion. L'enjeu d'une telle étude est de savoir comment les territoires, St. Denis, vont successivement se structurer (par l'analyse de méthode de la fabrication de l'outillage et l'analyse de la valorisation de terrain des Gaulois).
  • Yves Le Bechennec synthèse l'évolution de la pratique de l'archéologie préventive (de l'expérience en terrain en fouille de sauvetage, en fouille d’urgence et en fouille préventive) en accentuant notamment sur les expériences requises en Angleterre. Grâce à elles, plusieurs pratiques ont été expérimentées et débouchées sous la forme de l’archéologie préventive. Néanmoins, aujourd’hui, l’obstacle légal, particulièrement la Loi 2003, freine le développement de cette discipline, qui alors ont été bien élaborée en France dans le but de rattraper le retard par rapport aux autres pays européens dans les années 1990.
  • Yves Le Bechennec démontre la différente approche méthodique entre l’archéologie, dite traditionnelle (restitution des vestiges pour la grandeur) et l’archéologie préventive (lecture des données découvertes sur place, suivie par l’élaboration des problématiques, lecture de la cartographie des opérations successives à la programmation de fouille). Il évoque également la compétence départementale sur le domaine archéologique en France.
  • Yves LE BECHENNEC démontre l’implication du contexte social pour l’interprétation des mobiliers découverts. Il met en évidence l’importance de la refabrication des outillages pour comprendre le mode et l’évolution des techniques de production. Et en comparaissant les dééférents modes de fabrication à travers l’Europe, les informations concernant le fonctionnement et la mutation de la société gauloise ainsi que la relation sociale entre différents groupes peuvent être révélées. Elles serviraient également comme base pour la compréhension de la société actuelle à St. Denis.
  • Yves LE BECHENNEC résume le nombre d’interventions du Centre d’archéologie dont une dizaine concerne la période gauloise. Parmi elles, il accentue sur un site phare à Bobigny où se trouve le nécropole de plus de 500 tombes et des habitats, ce qui est exceptionnel pour l’étude archéologique pour la période gauloise. En effet, il y a très peu d’informations sur les habitats (par exemple, leurs fonctions exactes) de cette époque.
  • Yves LE BECHENNEC appuie sur la démarche statistique pour les traitements des mobiliers collectés sur les terrains de fouille pour être le bon référentiel. Par exemple, pour la céramique, il existe 42,000 morceaux de vases, qui nous renseignent sur l’évolution de la consommation. Il sera plus intéressant également de savoir sur l’évolution de la cartographie de cette production : différentes provenances des vases (fabrication à la maison, acquisition dans un marché un peu plus loin ou à longue distance etc.). Yves LE BECHENNEC assiste également à la nouvelle réflexion sur la Gaule, longtemps réduite en simple société peu développée.
  • Yves LE BECHENNEC présente l’état du site qui ne possède pas de couche de protection volcanique et est très sensible à l’érosion. Les couches sur lesquelles les ancêtres ont vécu se situent au niveau du bord du chantier ou un peu dessous. La grande partie des données (mobiliers…) sur le site disparues a été consommée par les végétaux. Yve LE BECHENNEC insiste sur l’importance des études tant sur des remblais découverts dans le fossé, creusé par les gaulois, que sur les couches d’occupation. Elles apporteront à l’archéologie, particulièrement à la datation et à la compréhension spatiale du site.
  • Yves LE BECHENNEC décrit la population des parisii, appelés par César. Il se réfère notamment aux textes compilés de plusieurs manuscrits d’un général en campagne au XVème siècle qui controverse la description des parisii, donnée par César. Néanmoins, Yves LE BECHENNEC soutient sa thèse que ces deux descriptions ne sont pas fausses. La population des parisii s’autonomise par un marqueur culturel, particulièrement dans les tomes. Elle continue la pratique d’inhumer les morts au lieu de les incinérer.
  • Yves LE BECHENNEC ouvre les frontières de l’étude archéologique en acceptant l’approche ethnologique pour l’interprétation le reste des ossements humains incinérés découverts. Par exemple, l’étude sur les repas funéraires indique que la nécropole est aussi un lieu de vie et elle nous permet de comprendre la fonction de l’ancêtre dans la société gauloise.
  • Yves LE BECHENNEC décrit l’histoire du chantier, où se trouvait un ancien parc d’un château. Il continue de détailler les couches successives, accumulées sur le site gaulois (fosses d’arbres, conduit…) et la situation géographique du site en dessinant le plan pour accompagner son explication. L’enjeu de l’analyse du site est de savoir s’il existe d’autres informations antérieures à la marque par rapport au Moyen Age (le château) car elles permettent de comprendre le premier d’accrochage de l’occupation sur le territoire. La méthodologie adoptée est de fouiller par section et entre chaque section se trouvent les réserves de terre permettant de dessiner la forme des couches déposées dans les fossés. Cette méthode est ainsi utile pour l’étude du rythme de déposition de remplissage et pour le prélèvement des échantillons des restes animaux dans la terre, qui donnera les informations sur le caractère du milieu au moment de comblement des fossés.
  • Yves LE BECHENNEC explique que l’état de conservation des os animaux (porc, bœuf, oie, coquille et poule, corbeau…) retrouvés à St. Denis est en très bon état grâce à la spécificité de sol, très peu acide. Ces os d’animaux nous donnent les informations concernant le mode de vie (la domestication des animaux etc.), le régime alimentaire et la technique d’abattage. Néanmoins, au stade actuel, en reliant des interprétations entre ces os avec les autres vestiges découverts, nous n’avons pas de données concernant le mode de préparation de ces animaux.
Titre: Sauvetage archéologique en Seine-Saint-Denis
Sous-titre: Des fouilles de Drancy
Auteur(s): DESLIS, Jirasri
Durée: 01:32:51
Date de réalisation: 15/07/2008
Lieu de réalisation: Site du Parc du Château de Ladoucette, Drancy, France
Genre: Reportages audiovisuels
Langue(s): Français
Yves Le Bechennec fait état ici de son parcours et de l’évolution d’une pratique et d’une pensée de l’archéologie urbaine soumise aux exigences d’un contexte urbain, vers l’archéologie préventive telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui.
Nom: CHEMOUNY
Prénom: Muriel
Fonction: Ingénieur d'études
Adresse: 54, Bd. Raspail, Paris, France
Muriel Chemouny est la responsable du site portail ALIA (Atelier Littéraire d'Ici et d'Ailleurs), réalisé grâce à une subvention de recherche de l'ANR (Agence Nationale de la Recherche).
Nom: Romei
Prénom: Leonardo
Rôle: Assistants de réalisation d'oeuvres audiovisuelles
Fonction: Attaché à la recherche
Adresse: 54, bd Raspail, Paris, France
Leonardo Romei est le responsable du site portail Sémiotique, culture, communication. Il est postdoctorant à l'Université Sapienza à Rome
Type: Documentaires audiovisuels
Auteur: Pierre-André Sauvageot
Url: http://pa.sauvageot.free.fr/-Pages/LeBechennec.htm
Le film présente des fouilles menées par Yves Le Bechennec en Seine-Saint-Denis. Nous découvrons avec l'archéologue comment aborder une fouille de sauvetage et comment l'interpréter. Une importance particulière est accordée à la démarche spécifique de l'archéologue qui exerce sa profession en faisant participer la population locale de Seine-Saint-Denis.
DESLIS, Jirasri."Description pourtant sur le chantier archéologique à Drancy en Seine-Saint-Denis". Analyse de l'ensemble de la vidéo source "Sauvetage archéologique en Seine-Saint-Denis", 2010, Atelier des Arkéonautes (ADA), n° 1668, 2008, [en ligne] ; URL :http://semioweb.msh-paris.fr/corpus/ada/1668
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libre de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons.
Lien: Creative Commons - Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France
Titre: Description portant sur le chantier archéologique à Drancy en Seine-Saint-Denis
Sous-titre: Idée pour les cours en Archéologie et en Muséologie
Langue(s): Français
Comment citer: DESLIS, Jirasri."Description pourtant sur le chantier archéologique à Drancy en Seine-Saint-Denis". Analyse de l'ensemble de la vidéo source "Sauvetage archéologique en Seine-Saint-Denis", 2010, Atelier des Arkéonautes (ADA), n° 1668, 2008, [en ligne] ; URL :http://semioweb.msh-paris.fr/corpus/ada/1668
Id analyse: 9e1d98a3-6604-40b6-90e6-0ef8eaa23db6
Id vidéo: 5e98148b-22e4-47b2-9831-d06deea6fbbb
Yves Le Bechennec intervient sur le chantier archéologique situé dans l'enceinte du parc du Château de Ladoucette, en Seine-Saint-Denis. Il évoque les différentes problématiques auxquelles l’archéologue doit faire face sur le terrain en dressant l’inventaire des objets que l’on extrait de ce site.
Ce reportage est destiné pour les étudiants en Archéologie et en Muséologie à partir de L3 et M1. Il nous montre à la fois l'histoire de l'archéologie en général et l'ensemble des méthodes concrètes d'analyse multidisciplinaires pour interpréter, le lieu et son environnement où se trouvent les chantiers de fouille et les objets retrouvés. Par exemple, l’explication sur les méthodes de fouille, analyse des couches de sol, application des approches ethnologiques pour comprendre le mode de vie des Gaulois (repas funéraire, domestication des animaux, technique d’abatage). De plus, plusieurs problématiques liées particulièrement à l’archéologie préventive ont été soulevées : évolution du concept, obstacles législatifs, division de compétence administrative etc. Et enfin, Yves Le Bechennec démontre comment l’archéologie peut avoir le rôle social et pédagogique avec la population locale.