MICHEL BLOT, ANCIEN TOURNEUR SUR MÉTAUX CHEZ CASE (ENTRETIEN 2, PARTIE 2) .

Chapitre

Titre: Le journal "La Voix des bacous"
Durée: 00:14:30   [00:00:00 > 00:14:30]
"La voix des bacous" est un journal "d'information et de lutte", créé par la CGT au sein de l'entreprise Case en 1978, qui paraît d'abord de manière aléatoire, tous les 6 mois environ puis de manière mensuelle à partir des années 1980. Michel Blot nous montre différentes couvertures, notamment celle du premier numéro. "La Voix des bacous" contenait un éditorial et des articles écrits par des syndicalistes ou des salariés, les résultats sportifs des clubs de Case. Certains dessins provenaient de la cellule propagande de la CGT et incitaient les salariés à prendre la parole. Le contenu des articles reflétait les débats au sein de l'entreprise, notamment au moment des grèves et des vagues de licenciements. Des tee shirts "Voix des bacous" ont même été créés. Michel Blot évoque les réactions suscitées par les articles polémiques. Le journal n'était pas vendu mais distribué et des tombolas permettaient d'acheter le matériel nécessaire à la fabrication. Une lettre à destination des cadres était également distribuée.
Titre: La fabrication de "La Voix des bacous"
Durée: 00:05:56   [00:14:30 > 00:20:26]
Michel Blot explique la fabrication du journal "La Voix des bacous" à base de calques, de photocopies et d'une imprimante offset. La fabrication en 4 couleurs se faisait par exemple de 4 à 7 heures du matin. La dernière étape était l'agrafage. Il était tiré à 500 exemplaires et occupait une dizaine de personnes, entre l'écriture et la distribution. L'éditorial et les articles étaient toujours discutés de manière collégiale.
Titre: Le document-bilan de Case de 1986
Durée: 00:11:47   [00:20:26 > 00:32:14]
Michel Blot commente un document de 1986 détaillant les différents services de l'entreprise et les améliorations réalisées par l'entreprise depuis 1982 en lien avec les revendications de la CGT. Le développement de la qualité en lien avec celui de l'informatique - DPI (gestion du personnel), CMS (gestion des stocks), MOST (étude très précise des process de travail) - a amené des négociations qui ont permis aux salariés de développer les bonis, qui sont passés de10 à 50, voire 100 %. Il évoque l'exportation et les fabrications à l'étranger. Ce document complet incluant une partie historique remontant à la Société française liste également les différentes machines et modèles produits par la Case et les fournisseurs et sous-traitants. Michel Blot se souvient de la diminution du temps de travail.
Titre: L'évolution de la masse salariale et le poids des syndicats
Durée: 00:10:07   [00:32:14 > 00:42:21]
Le document-bilan de 1986 de Case permet à Michel Blot de détailler la baisse des effectifs à partir du début des années 1980, de 1075 personnes en 1981 à 560 en 1986, selon les différents services et catégories. Il évoque également les travailleurs d'origine immigrée dont le nombre a également baissé. Le taux de syndiqués CGT a également baissé, passant de 14 % à 10 % des salariés, il en évoque les raisons et rappelle que la représentativité des différents syndicats a, quant à elle, peu évolué : il montre les courbes des résultats des différentes élections.
Titre: Le comité d'entreprise de Case
Durée: 00:05:29   [00:42:21 > 00:47:50]
Toujours en lien avec ce document-bilan de Case de 1986, Michel Blot évoque le budget du comité d'entreprise - qui représentait 0,8 % de la masse salariale - et les différentes commissions : sportive, sociale avec ses différentes actions, congé éducation ouvrière, les différentes fêtes (jouets, fête...), culture (cinéma, spectacles...). Il se souvient des différents membres du comité d'entreprise, secrétaire, trésorier... et des délégués du personnel. Il détaille la grille des salaires et des primes. Ce document était à usage syndical.
Titre: La solidarité et le dernier contrat de travail
Durée: 00:05:23   [00:47:50 > 00:53:14]
Michel Blot se souvient qu'un pécule avait été rassemblé lors de la grève, qui avait permis d'aider les personnes en difficulté. La commission sociale décidait des bénéficiaires. Certains ouvriers étaient, même avant la grève, dans des situations difficiles. Il relit et explique le contenu et les subtilités de son dernier contrat de travail, en 1994.

6 chapitres.
  • "La voix des bacous" est un journal "d'information et de lutte", créé par la CGT au sein de l'entreprise Case en 1978, qui paraît d'abord de manière aléatoire, tous les 6 mois environ puis de manière mensuelle à partir des années 1980. Michel Blot nous montre différentes couvertures, notamment celle du premier numéro. "La Voix des bacous" contenait un éditorial et des articles écrits par des syndicalistes ou des salariés, les résultats sportifs des clubs de Case. Certains dessins provenaient de la cellule propagande de la CGT et incitaient les salariés à prendre la parole. Le contenu des articles reflétait les débats au sein de l'entreprise, notamment au moment des grèves et des vagues de licenciements. Des tee shirts "Voix des bacous" ont même été créés. Michel Blot évoque les réactions suscitées par les articles polémiques. Le journal n'était pas vendu mais distribué et des tombolas permettaient d'acheter le matériel nécessaire à la fabrication. Une lettre à destination des cadres était également distribuée.
  • Michel Blot explique la fabrication du journal "La Voix des bacous" à base de calques, de photocopies et d'une imprimante offset. La fabrication en 4 couleurs se faisait par exemple de 4 à 7 heures du matin. La dernière étape était l'agrafage. Il était tiré à 500 exemplaires et occupait une dizaine de personnes, entre l'écriture et la distribution. L'éditorial et les articles étaient toujours discutés de manière collégiale.
  • Michel Blot commente un document de 1986 détaillant les différents services de l'entreprise et les améliorations réalisées par l'entreprise depuis 1982 en lien avec les revendications de la CGT. Le développement de la qualité en lien avec celui de l'informatique - DPI (gestion du personnel), CMS (gestion des stocks), MOST (étude très précise des process de travail) - a amené des négociations qui ont permis aux salariés de développer les bonis, qui sont passés de10 à 50, voire 100 %. Il évoque l'exportation et les fabrications à l'étranger. Ce document complet incluant une partie historique remontant à la Société française liste également les différentes machines et modèles produits par la Case et les fournisseurs et sous-traitants. Michel Blot se souvient de la diminution du temps de travail.
  • Le document-bilan de 1986 de Case permet à Michel Blot de détailler la baisse des effectifs à partir du début des années 1980, de 1075 personnes en 1981 à 560 en 1986, selon les différents services et catégories. Il évoque également les travailleurs d'origine immigrée dont le nombre a également baissé. Le taux de syndiqués CGT a également baissé, passant de 14 % à 10 % des salariés, il en évoque les raisons et rappelle que la représentativité des différents syndicats a, quant à elle, peu évolué : il montre les courbes des résultats des différentes élections.
  • Toujours en lien avec ce document-bilan de Case de 1986, Michel Blot évoque le budget du comité d'entreprise - qui représentait 0,8 % de la masse salariale - et les différentes commissions : sportive, sociale avec ses différentes actions, congé éducation ouvrière, les différentes fêtes (jouets, fête...), culture (cinéma, spectacles...). Il se souvient des différents membres du comité d'entreprise, secrétaire, trésorier... et des délégués du personnel. Il détaille la grille des salaires et des primes. Ce document était à usage syndical.
Titre: MICHEL BLOT, ANCIEN TOURNEUR SUR MÉTAUX CHEZ CASE (ENTRETIEN 2, PARTIE 2)
Date de réalisation: 24/04/2020
Lieu de réalisation: Vierzon
Genre: Entretien filmé
Après l’obtention de son certificat d’étude, Michel Blot intègre le collège d’enseignement technique Henri Brisson pour apprendre le métier de tourneur sur métaux. Son CAP en poche, il est recruté le 3 juillet 1966 par la société Case à Vierzon qui l’avait parrainé pendant son apprentissage. Exerçant au départ comme tourneur sur métaux, il travaille sur de nombreuses pièces détachées et de rechange pour les tracteurs et les presses à paille datant de l’époque de la Société Française de Machinisme Agricole. Il s'impliquera à plus d'un titre dans l'entreprise. La seconde partie de ce deuxième entretien est l’occasion de revenir sur son engagement syndical à la CGT et la camaraderie. Il nous relate la conception et la fabrication du journal la Voix des bacous créé en 1978.
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler la paternité de(s) ayant-droit(s) du contenu du média. Vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/.
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler la paternité de son(ses) auteur(s). Vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/.
Titre: MICHEL BLOT, ANCIEN TOURNEUR SUR MÉTAUX CHEZ CASE (ENTRETIEN 2, PARTIE 2)
Id analyse: 9e71d496-3b32-4995-a623-66c3db64d9ce
Id vidéo: 01719f3b-93cd-46a1-9136-216da4197991
La seconde partie de ce deuxième entretien de Michel Blot est l’occasion pour lui de revenir sur son engagement syndical à la CGT et sur l'importance de la camaraderie au sein de l'entreprise Case. Il nous relate la conception et la fabrication du journal "la Voix des bacous" créé en 1978.