La mémoire tchèque du ghetto de Terezin au fil de la presse communiste, 1945-1973. HEJDA, Thomas
Titre: La mémoire tchèque du ghetto de Terezin au fil de la presse communiste, 1945-1973
Sous-titre: Mémoires du communisme
Auteur(s): HEJDA, Thomas
Durée: 00:11:16
Date de réalisation: 30/11/2007
Lieu de réalisation: Musée du quai Branly, 37 Quai Branly, 75007 Paris, France
Genre: Colloque filmé
Langue(s): Français
L’évocation du passé nazi dans la presse tchèque après la guerre occulte évidemment Terezin en tant que camp de concentration, pour se focaliser sur l’unité dans la lutte antifasciste. Deux mémoires en contradiction.
En 1941 : incarcération de la totalité de la population juive dans la forteresse de Terezin, un camp de passage. A cet endroit, un cimetière national, le Memorial. 85% de la population juive tchèque est décimée. Les communautés diverses doivent s’unir. La Shoah est liée au site de Terezin, qui est aussi, symboliquement, un lieu de la résistance communiste. Dans la mémoire collective des Tchèques après 1945, il y a occultation du « camp », au bénéfice d'une focalisation sur la lutte antifasciste, et une remontée de l’antisémitisme dans les années ’50 dans une certaine presse. Ailleurs, dans une autre presse qui prend la forme d’un « bulletin » juif, la ligne officielle pour la mémoire de cette période reste « l’antifascisme », mais les faits, les convois, l’extermination des familles juives tchèques, le camp de Terezin, tout est mentionné dans le bulletin. Les difficultés d’évocation du passé nazi autour de Terezin démontrent une forme de dualité entre deux mémoires. La presse écrite doit néanmoins être confrontée à d’autres sources (cinéma, documents officiels de l’époque, etc.), qui apportent des éclaircissements sur la réalité du silence des autorités de l’époque, et le contrôle sur la mémoire juive de ce ghetto. Une autre mémoire post-communiste est donc possible.
Sujet: Sujet
Topique: Confrontation mémorielle
Localisation spatiale du sujet: République tchèque
Localisation temporelle du sujet: 2e guerre mondiale et après-guerre
Sujet: Pays
Topique: République tchèque
Localisation temporelle du sujet: Après la seconde guerre mondiale
Type de discours consacré au sujet: Exposé théorique
Nom: RACINE
Prénom: Jean-Luc
Rôle: Organisateurs
Fonction: Directeur de recherche
Adresse: École des Hautes Études en Sciences Sociales 190-198 avenue de France - 75 244 Paris cedex 13
Directeur de recherche au CNRS, Jean-Luc Racine est aussi directeur du programme international d’études avancées (www.piea-ipas.msh-paris.fr) conduit par la Fondation Maison des Sciences de l’Homme en coopération avec l'Université Columbia. A la même Fondation, il a dirigé de 1992 à 2001 le programme franco-indien de coopération en sciences sociales. De 2004 à 2008 il a mis sur pied et dirigé la cellule de valorisation du réseau des instituts français de recherche à l'étranger (www.ifre.fr). Depuis 2008, il est l’un des trois membres du comité de pilotage scientifique de l’Institut d’Etudes Avancées de Paris (www.paris-iea.fr).
Type: Niveau Doctorat
Public cible: Vidéos pour un public de plus de 18 ans
Type: Niveau Master
Public cible: Vidéos pour un public de plus de 18 ans
HEJDA, Thomas. " La mémoire tchèque du ghetto de Terezin au fil de la presse communiste, 1945-1973", in " Présences du passé. Mémoires et sociétés du monde contemporain", Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n° 1168, 2007, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/EN/_video.asp?id=1168&ress=3624&video=95388&format=68#15231
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
Le réalisateur de cette ressource audiovisuelle (documentaire audiovisuel, enregistrement audiovisuel, ...) est ESCoM (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias) à la FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme) , du vendredi 30 novembre 2007 au samedi 1er décembre 2007 - Musée du Quai Branly, Paris, France.
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
"Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/"
Lien: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/"
Titre: Analyse de la conférence " La mémoire tchèque du ghetto de Terezin au fil de la presse communiste, 1945-1973" dans le colloque "Présences du passé. Mémoires et sociétés du monde contemporain"
Sous-titre: Analyse pour portail FMSH-AAR
Langue(s): Français
Type: Analyses de base de l'objet média
Comment citer: SYLVESTRE, Isabelle. Analyse du colloque « Présences du passé. Mémoires et sociétés du monde contemporain ». Analyse de la vidéo source non découpée «La mémoire tchèque du ghetto de Terezin au fil de la presse communiste, 1945-1973», 2011, Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°1168, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/EN/_video.asp?id=1168&ress=3624&video=95388&format=68#15231
Id analyse: c325c879-7024-4993-b23f-e8ab75da4e34
Id vidéo: 38f2cb55-8a97-4317-98c2-b273e670ad7b
Dans cette conférence, Thomas HEJDA explique comment, dans le cas du camp de concentration de Terezin, deux "mémoires" entre en contradiction : la mémoire communiste salvatrice, et la mémoire juive, victime des nazis. Conférence sur la confrontation des paradigmes mémoriels.