L'administration de la paroisse et les sacrements . "L'administration de la paroisse et les sacrements", AAPC, Civaux, 2014

Chapitre

Titre: Les baptêmes
Durée: 00:02:03   [00:00:00 > 00:02:03]
Autrefois, on baptisait l'enfant quelques jours après sa naissance. Il y avait parfois une consécration à la Vierge et une cérémonie qu'on appelait les "relevailles".
Titre: La communion et la confirmation
Durée: 00:06:13   [00:02:03 > 00:08:16]
La communion solennelle était le jour de la Fête-Dieu à Civaux. Les communiants allaient, en procession, apporter leurs couronnes de fleurs à la Vierge.
Titre: Les mariages
Durée: 00:05:46   [00:08:16 > 00:14:03]
Pour les mariages, on allumait un feu de joie à la sortie de l'église. Les habitants du village allumaient ensuite un feu sur le parcours de la mariée pour lui rappeler son rôle au foyer, fondé symboliquement sur l'entretien du feu. Le soir, lors du repas, on chantait, accompagné bien souvent par le "violoneux" qui avait ouvert la procession.
Titre: L'ordre
Durée: 00:01:47   [00:14:03 > 00:15:51]
Clovis Vauzelle se souvient parfaitement de l'ordination de Pierre Geais, le fils du sacristain de Civaux. L'évêque était venu à Civaux et avait fait un grand discours, raconte Clovis Vauzelle.
Titre: Les enterrements
Durée: 00:12:30   [00:15:51 > 00:28:21]
Les enfants de choeur servaient la messe et accompagnaient le curé jusqu'au cimetière. A Civaux, la Nécropole mérovingienne, qui a toujours fait partie du cimetière, provoquait une intuition de continuité pour l'enfant qu'était Jean Boisset. Il évoque le rapport au Sacré des anciens. Des porteurs amenaient le mort jusqu'à l'église, puis au cimetière. Plus tard, on a utilisé un brancard avec des roues, tiré par la mule Vénus, se souvient Michel Geais. Tout cela a ensuite été remplacé par le corbillard.
Titre: L'évolution de l'église et les éventuelles oppositions
Durée: 00:11:53   [00:28:21 > 00:39:35]
"Les migrants vendéens" se souviennent qu'à leur arrivée à Civaux, la messe était en latin et que les bancs de l'église se louaient. M Peignelin, l'ancien instituteur de Civaux témoigne de la bonne entente entre l'école et l'église, notamment avec le curé Abrioux avec lequel il conversait très souvent. Quant aux différents maires, la plupart fréquentait l'église. Il n'y avait donc pas d'oppositions marquées à Civaux. Michel Geais conclut ce témoignage en insistant sur l'évolution très rapide qu'a connu la paroisse de Civaux avant les années 80.

6 chapitres.
  • Autrefois, on baptisait l'enfant quelques jours après sa naissance. Il y avait parfois une consécration à la Vierge et une cérémonie qu'on appelait les "relevailles".
  • Pour les mariages, on allumait un feu de joie à la sortie de l'église. Les habitants du village allumaient ensuite un feu sur le parcours de la mariée pour lui rappeler son rôle au foyer, fondé symboliquement sur l'entretien du feu. Le soir, lors du repas, on chantait, accompagné bien souvent par le "violoneux" qui avait ouvert la procession.
  • Clovis Vauzelle se souvient parfaitement de l'ordination de Pierre Geais, le fils du sacristain de Civaux. L'évêque était venu à Civaux et avait fait un grand discours, raconte Clovis Vauzelle.
  • Les enfants de choeur servaient la messe et accompagnaient le curé jusqu'au cimetière. A Civaux, la Nécropole mérovingienne, qui a toujours fait partie du cimetière, provoquait une intuition de continuité pour l'enfant qu'était Jean Boisset. Il évoque le rapport au Sacré des anciens. Des porteurs amenaient le mort jusqu'à l'église, puis au cimetière. Plus tard, on a utilisé un brancard avec des roues, tiré par la mule Vénus, se souvient Michel Geais. Tout cela a ensuite été remplacé par le corbillard.
  • "Les migrants vendéens" se souviennent qu'à leur arrivée à Civaux, la messe était en latin et que les bancs de l'église se louaient. M Peignelin, l'ancien instituteur de Civaux témoigne de la bonne entente entre l'école et l'église, notamment avec le curé Abrioux avec lequel il conversait très souvent. Quant aux différents maires, la plupart fréquentait l'église. Il n'y avait donc pas d'oppositions marquées à Civaux. Michel Geais conclut ce témoignage en insistant sur l'évolution très rapide qu'a connu la paroisse de Civaux avant les années 80.
Titre: L'administration de la paroisse et les sacrements
Auteur(s): "L'administration de la paroisse et les sacrements", AAPC, Civaux, 2014
Durée: 00:39:35
Date de réalisation: 05/01/2014
Lieu de réalisation: Civaux, Vienne
Genre: Enquête sociologique filmée
Langue(s): Français
Les habitants de Civaux nous parlent de l’administration de la paroisse dans la deuxième partie du XXème siècle et de la façon dont se déroulaient les rites cultuels des sacrements à Civaux : baptêmes, eucharistie et confirmation, mariages, ordination et extrême onction. Ces sacrements marquaient la vie humaine et la communauté, tout comme les cloches rythmaient les journées et les grands événements de la petite et de la grande histoire.
Nom: FAUGEROUX
Prénom: Jean-Marie
Rôle: Enquêteurs
Nom: PERICARD
Prénom: Marie-Hélène
Rôle: Enquêteurs
"L'administration de la paroisse et les sacrements", AAPC, Civaux, 2014.
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
L'auteur de cette ressource audiovisuelle est l'AAPC, Civaux, 2014.
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
"Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/" Veuillez, ensuite, créer 1/ le lien : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr et 2/ l'intitulé "Creative Commons - Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France" (via la boîte "Liens")
Titre: L'administration de la paroisse de Civaux et les sacrements
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: PAPINOT, Manuela. "L'administration de la paroisse de Civaux et les sacrements", Paris, 2014.
Id analyse: c70f6c50-12fb-43eb-8b47-965c8c0cff40
Id vidéo: 14aee78b-241f-426b-a253-a25215d1c3ca