La place des femmes dans l’Islam. AZAB Mahmoud

Chapitre

Titre: Redéfinition du sujet
Durée: 00:11:49   [00:00:00 > 00:11:49]
Langue(s): Français
Dans ce segment, Mahmoud AZAB redéfinit le titre de son intervention. D’après lui il n’y pas un mais plusieurs islams, sans compter les grandes différences entre l’islam à ses débuts et aujourd’hui. Il a en effet traversé plusieurs siècles et évolué au sein de cultures très variées. Il est donc important de définir la question : l’islam où et quand ? Mahmoud AZAB compare ensuite la situation de l’islam vis-à-vis des textes fondateurs avec celle du judaïsme.
Titre: Le Coran
Durée: 00:09:53   [00:11:49 > 00:21:42]
Langue(s): Français
Mahmoud AZAB présente ici brièvement le Coran. Ce dernier est la trace écrite des révélations divines de l’archange Gabriel à Mahomet pendant 23 ans, jusqu’au décès du prophète. Un texte sacré, explique-t-il, n’est pas limité à un sens, c’est cela qui lui apporte son côté éternel. Tout au long du Coran, on note une évolution à différents niveaux : de contenu, mais également linguistique et stylistique, dans la musicalité, etc.
Sujet: Oeuvres littéraires
Topique: Coran
Langue d'origine: Arabic ( العربية )
Titre: القرآن ; al Qur'ān
Mots-clés: coran ; livre sacré ; texte fondateur ; islam
Localisation temporelle du sujet: VIIe siècle ap. J.-C.
Aspects rhétoriques et discursifs: Exemplification ; Explication
Le Coran est le livre sacré de l’islam, il contient les révélations de Dieu transmises par l’archange Gabriel (جبريل, Jibrîl) au prophète Mahomet (محمد, Muḥammad) pendant les 23 dernières années de sa vie. Il se compose de 114 chapitres, divisés en surates, elles-mêmes subdivisées en versets. Il est souvent complété de la sunna du prophète et des hadiths.
Titre: L’islam et l’adultère
Durée: 00:06:19   [00:21:42 > 00:28:01]
Langue(s): Français
Dans ce segment, Mahmoud AZAB aborde le thème de l’adultère dans l’islam. Dans le Coran lui-même, ce thème est abordé à plusieurs reprises. Tout d’abord, il est dit qu’il faut produire quatre témoins pouvant affirmer l’adultère. Si ce dernier est confirmé, la femme coupable peut être faite prisonnière jusqu’à la fin de sa vie. Plus tard, dans un autre verset, la punition proposée pour les hommes et les femmes adultères est l’administration de cent coups de fouets. Plus loin encore, il est précisé que les quatre témoins doivent prêter serments et si l’adultère ne peut être prouvé, l’accusateur sera également puni. Ces différentes mentions du même sujet montrent un certaines prudence au regard des accusations ainsi qu’une évolution du texte. Mahmoud AZAB le qualifie de « texte d’actualité ».
Titre: Les Hadiths
Durée: 00:17:44   [00:28:01 > 00:45:45]
Langue(s): Français
Dans ce segment, Mahmoud AZAB aborde la sunna du prophète. D’après lui cette dernière est problématique, les premiers musulmans eux-mêmes ont mis en garde contre la sunna qui reste secondaire et interprétative. La sunna, loi du prophète, apporte des détails que le Coran ne donne pas, comme la façon de faire la prière, cependant cette dernière était avant tout orale. Après la mort du prophète, certains estimèrent qu’elle ne devait pas écrite, s'opposant à d'autres opinions. Il y eu donc plusieurs écoles et plusieurs rédactions, les premières ayant été réalisées un siècle après la mort de Mahomet. La sunna pose également un problème d’authenticité. La situation politique tendue qui a suivi l’assassinat du calife Othman au VIIe siècle a probablement donné lieu à plusieurs falsifications de la sunna. Le premier hadith, parole rapportée du prophète, défavorable aux femmes a été rapporté pendant les conflits qui ont opposé le calife Ali à Aïcha, veuve du prophète, par le chef des armées du calife. Dans ces conditions il est raisonnable de se questionner sur l’authenticité d’un tel hadith. Plus généralement, les problèmes autour des femmes dans l’islam sont souvent issus de hadiths.
Sujet: Matériaux littéraires
Topique: Hadith
Langue d'origine: Arabic ( العربية )
Expression en langue originale: حديث ḥadīt
Mots-clés: hadith ; sunna ; islam ; prophète ; coran
Aspects rhétoriques et discursifs: Critique ; Exemplification ; Explication ; Le sujet est traité exclusivement du point de vue de l'auteur
Les hadiths sont des textes rapportant la parole du prophète (sunna سنة), son enseignement. Ils comprennent l’ensemble des traditions qui viennent complémenter ou préciser le Coran. Beaucoup de hadiths ayant été rapportés après la mort du prophète et par plusieurs personnes, la question de leur authenticité se pose.
Titre: Interprétations du coran
Durée: 00:30:23   [00:45:45 > 01:16:08]
Langue(s): Français
Mahmoud AZAB explique dans ce segment le rôle des interprétations du Coran. Depuis le début, il existe deux courants majeurs, le premier est celui d’Ibn ABBAS, cousin du prophète, et le second celui de Tabari, originaire de Bagdad. Ibn ABBAS était un homme libre et avancé par rapport à son époque, il semble avoir compris que la sunna du prophète n’était pas anti-femmes. Tabari quant à lui a axé son interprétation en comparant le Coran aux textes judaïques. Or, s'ils semblent avoir plusieurs points communs, ils ne sont pas pour autant identiques et le but visé par chacun des textes est parfois très différent. Mahmoud AZAB illustre son point de vue en citant l’exemple du départ d’Adam et Eve du paradis. Dans le Coran, il est simplement dit qu’Adam et Eve ont été punis ensemble. Cependant dans son interprétation, Tabari, qui s’inspire de l’ancien testament, ajoute qu’Eve aurait séduit Adam afin de le pousser à manger de l’arbre. Eve apparait donc comme une manipulatrice coupable, tandis qu’Adam apparait en homme pur, trompé. Mahmoud AZAB conclu en expliquant qu’aujourd’hui, une nouvelle interprétation des textes fondateurs est essentielle, ainsi qu’une interprétation féminine.
Sujet: Mythologies et mythes
Topique: Adam et Eve
Détail particulier: Différence entre l'Ancien Testament et le Coran
Mots-clés: Adam & Eve ; eden ; mythe ; bible ; coran
Aspects rhétoriques et discursifs: Argumentation ; Explication
Bien que le mythe de la chute du jardin d’Eden des premiers hommes -Adam et Ève- soit présent à la fois dans l’Ancien Testament et dans le Coran, le récit est différent. En effet, le but, et donc l’aboutissement du mythe, ne sont pas exactement les mêmes. Alors que dans l’ancien testament, Ève est créée à partir de la côte d’Adam, donc après lui, et pousse Adam à la faute, dans le Coran, l’homme et la femme sont créés en même temps, d’une même âme. La faute originelle est commise par Adam et Eve et tous deux sont punis de façon égale par Dieu.
Type: Livre
Auteur: Christian MAKARIAN
MAKARIAN Christian, "Le choc Jésus-Mahomet". Paris : Lattés, 2005, 220p.
Titre: Les femmes du coran
Durée: 00:10:33   [01:16:08 > 01:26:41]
Genre: Extrait d'un séminaire de recherche filmé
Langue(s): Français
Dans ce chapitre, Mahmoud AZAD présente brièvement les figures féminines présentes dans le Coran. La première, et la plus importante, est Mariam (vierge Marie). Elle est la mère du prophète Jésus, qui dans le Coran est le messager de Dieu, et non pas son fils. La deuxième femme est l’épouse de Putiphar (Al-Aziz), qui tombe amoureuse de Joseph (Youssef). Vient ensuite Yakobéd, mère du prophète Moïse, qui reçoit la révélation avant de déposer son fils dans le fleuve. La femme du pharaon et la sœur de Moïse sont également mentionnées. Proches de Moïse, les deux filles de Jethro sont également mentionnées lorsqu’elles intercèdent auprès de leur père en faveur de Moïse. Le Coran mentionne également plusieurs mauvaises femmes, l’épouse de Noé, l’épouse de Loth et la femme d’Abu LAHAB, contemporain de Mahomet.
Titre: « Hijab »
Durée: 00:10:42   [01:26:41 > 01:37:23]
Genre: Extrait d'un séminaire de recherche filmé
Langue(s): Français
Mahmoud AZAB aborde dans ce chapitre la question de l’habillement des femmes. Dans le Coran, les femmes sont encouragées à ne pas mettre trop en avant leur féminité, le corps étant précieux. Cependant, le terme « hijab » dans le Coran ne veut pas dire le voile: il signifie simplement une séparation. Les mots évoluent et changent de sens à travers le temps, il y a donc une grande diversité sémantique. Selon Mahmoud AZAB, l’un des problèmes majeurs de l’islam depuis un demi-siècle, c’est la recherche d’un islam unique au travers de la diffusion du wahhabisme. Le wahhabisme est une forme de l’islam spécifique à une région, ce dernier s’est développé afin de répondre à des problématiques spécifiques aux cultures d’où il est originaire.
Titre: La polygamie
Durée: 00:21:13   [01:37:23 > 01:58:36]
Langue(s): Français
Dans ce chapitre, Mahmoud AZAB aborde la question de la polygamie. D’après lui, la polygamie est un héritage, l’islam limite cet aspect mais il ne s’agit pas d’un commandement absolu. L’islam aurait été trop « arabisé » et certaines interprétations des textes sont rejetées. Lorsque les hommes entrent dans le texte, ils le font avec leurs préjugés, aucune interprétation n’est complètement neutre. Au début du XXe siècle le grand maître Mohamed Abduh AL-AZHAR, premier conformiste de l’Islam moderne aborde certaines des passages problématiques du Coran, dont la polygamie, les intérêts bancaires et la femme comme objet de d’héritage. Il explique que les textes fondateurs ont été rédigés il y a plusieurs siècles, pour d’autres sociétés. Les sociétés modernes et les conditions de vie actuelles n’ont plus rien à voir avec celles de ces époques, il est donc important de faire évoluer les interprétations.
Titre: Discussion avec le public
Durée: 00:43:17   [01:58:36 > 02:41:53]
Langue(s): Français
Dans cette dernière partie, Mahmoud AZAB répond aux questions du public. La première concerne la différence entre la Genèse et le Coran sur la création de l’homme et de la femme. Dans le Coran, ils viennent en effet d’une même âme. Eve n’est pas, comme dans la bible, créée de la côte d’Adam. Mahmoud AZAB insiste sur l’importance de prendre un distance avec les traductions du Coran qui peuvent être encore plus préjudiciables que les interprétations. La deuxième question porte sur l’utilisation du terme « frère » pour mentionner les trois grandes religions monothéistes. Enfin, la troisième question interroge la différence entre le soufisme et le kalam.
Type: Persee- Le portail des revues scientifiques
Auteur: Alfred-Louis DE PREMARE
Url: http://www.persee.fr/doc/remmm_0997-1327_1990_num_58_1_2372?h=coran&h=femmes
de Prémare Alfred-Louis. Réflexions impromptues sur la nouvelle traduction du Coran de Jacques Berque. In: Revue du monde musulman et de la Méditerranée, n°58, 1990. Les premières écritures islamiques. pp. 40-46.

9 chapitres.
  • Dans ce segment, Mahmoud AZAB redéfinit le titre de son intervention. D’après lui il n’y pas un mais plusieurs islams, sans compter les grandes différences entre l’islam à ses débuts et aujourd’hui. Il a en effet traversé plusieurs siècles et évolué au sein de cultures très variées. Il est donc important de définir la question : l’islam où et quand ? Mahmoud AZAB compare ensuite la situation de l’islam vis-à-vis des textes fondateurs avec celle du judaïsme.
  • Mahmoud AZAB présente ici brièvement le Coran. Ce dernier est la trace écrite des révélations divines de l’archange Gabriel à Mahomet pendant 23 ans, jusqu’au décès du prophète. Un texte sacré, explique-t-il, n’est pas limité à un sens, c’est cela qui lui apporte son côté éternel. Tout au long du Coran, on note une évolution à différents niveaux : de contenu, mais également linguistique et stylistique, dans la musicalité, etc.
  • Dans ce segment, Mahmoud AZAB aborde le thème de l’adultère dans l’islam. Dans le Coran lui-même, ce thème est abordé à plusieurs reprises. Tout d’abord, il est dit qu’il faut produire quatre témoins pouvant affirmer l’adultère. Si ce dernier est confirmé, la femme coupable peut être faite prisonnière jusqu’à la fin de sa vie. Plus tard, dans un autre verset, la punition proposée pour les hommes et les femmes adultères est l’administration de cent coups de fouets. Plus loin encore, il est précisé que les quatre témoins doivent prêter serments et si l’adultère ne peut être prouvé, l’accusateur sera également puni. Ces différentes mentions du même sujet montrent un certaines prudence au regard des accusations ainsi qu’une évolution du texte. Mahmoud AZAB le qualifie de « texte d’actualité ».
  • Dans ce segment, Mahmoud AZAB aborde la sunna du prophète. D’après lui cette dernière est problématique, les premiers musulmans eux-mêmes ont mis en garde contre la sunna qui reste secondaire et interprétative. La sunna, loi du prophète, apporte des détails que le Coran ne donne pas, comme la façon de faire la prière, cependant cette dernière était avant tout orale. Après la mort du prophète, certains estimèrent qu’elle ne devait pas écrite, s'opposant à d'autres opinions. Il y eu donc plusieurs écoles et plusieurs rédactions, les premières ayant été réalisées un siècle après la mort de Mahomet. La sunna pose également un problème d’authenticité. La situation politique tendue qui a suivi l’assassinat du calife Othman au VIIe siècle a probablement donné lieu à plusieurs falsifications de la sunna. Le premier hadith, parole rapportée du prophète, défavorable aux femmes a été rapporté pendant les conflits qui ont opposé le calife Ali à Aïcha, veuve du prophète, par le chef des armées du calife. Dans ces conditions il est raisonnable de se questionner sur l’authenticité d’un tel hadith. Plus généralement, les problèmes autour des femmes dans l’islam sont souvent issus de hadiths.
  • Mahmoud AZAB explique dans ce segment le rôle des interprétations du Coran. Depuis le début, il existe deux courants majeurs, le premier est celui d’Ibn ABBAS, cousin du prophète, et le second celui de Tabari, originaire de Bagdad. Ibn ABBAS était un homme libre et avancé par rapport à son époque, il semble avoir compris que la sunna du prophète n’était pas anti-femmes. Tabari quant à lui a axé son interprétation en comparant le Coran aux textes judaïques. Or, s'ils semblent avoir plusieurs points communs, ils ne sont pas pour autant identiques et le but visé par chacun des textes est parfois très différent. Mahmoud AZAB illustre son point de vue en citant l’exemple du départ d’Adam et Eve du paradis. Dans le Coran, il est simplement dit qu’Adam et Eve ont été punis ensemble. Cependant dans son interprétation, Tabari, qui s’inspire de l’ancien testament, ajoute qu’Eve aurait séduit Adam afin de le pousser à manger de l’arbre. Eve apparait donc comme une manipulatrice coupable, tandis qu’Adam apparait en homme pur, trompé. Mahmoud AZAB conclu en expliquant qu’aujourd’hui, une nouvelle interprétation des textes fondateurs est essentielle, ainsi qu’une interprétation féminine.
  • Extrait d'un séminaire de recherche filmé. Dans ce chapitre, Mahmoud AZAD présente brièvement les figures féminines présentes dans le Coran. La première, et la plus importante, est Mariam (vierge Marie). Elle est la mère du prophète Jésus, qui dans le Coran est le messager de Dieu, et non pas son fils. La deuxième femme est l’épouse de Putiphar (Al-Aziz), qui tombe amoureuse de Joseph (Youssef). Vient ensuite Yakobéd, mère du prophète Moïse, qui reçoit la révélation avant de déposer son fils dans le fleuve. La femme du pharaon et la sœur de Moïse sont également mentionnées. Proches de Moïse, les deux filles de Jethro sont également mentionnées lorsqu’elles intercèdent auprès de leur père en faveur de Moïse. Le Coran mentionne également plusieurs mauvaises femmes, l’épouse de Noé, l’épouse de Loth et la femme d’Abu LAHAB, contemporain de Mahomet.
  • Extrait d'un séminaire de recherche filmé. Mahmoud AZAB aborde dans ce chapitre la question de l’habillement des femmes. Dans le Coran, les femmes sont encouragées à ne pas mettre trop en avant leur féminité, le corps étant précieux. Cependant, le terme « hijab » dans le Coran ne veut pas dire le voile: il signifie simplement une séparation. Les mots évoluent et changent de sens à travers le temps, il y a donc une grande diversité sémantique. Selon Mahmoud AZAB, l’un des problèmes majeurs de l’islam depuis un demi-siècle, c’est la recherche d’un islam unique au travers de la diffusion du wahhabisme. Le wahhabisme est une forme de l’islam spécifique à une région, ce dernier s’est développé afin de répondre à des problématiques spécifiques aux cultures d’où il est originaire.
  • Dans ce chapitre, Mahmoud AZAB aborde la question de la polygamie. D’après lui, la polygamie est un héritage, l’islam limite cet aspect mais il ne s’agit pas d’un commandement absolu. L’islam aurait été trop « arabisé » et certaines interprétations des textes sont rejetées. Lorsque les hommes entrent dans le texte, ils le font avec leurs préjugés, aucune interprétation n’est complètement neutre. Au début du XXe siècle le grand maître Mohamed Abduh AL-AZHAR, premier conformiste de l’Islam moderne aborde certaines des passages problématiques du Coran, dont la polygamie, les intérêts bancaires et la femme comme objet de d’héritage. Il explique que les textes fondateurs ont été rédigés il y a plusieurs siècles, pour d’autres sociétés. Les sociétés modernes et les conditions de vie actuelles n’ont plus rien à voir avec celles de ces époques, il est donc important de faire évoluer les interprétations.
  • Dans cette dernière partie, Mahmoud AZAB répond aux questions du public. La première concerne la différence entre la Genèse et le Coran sur la création de l’homme et de la femme. Dans le Coran, ils viennent en effet d’une même âme. Eve n’est pas, comme dans la bible, créée de la côte d’Adam. Mahmoud AZAB insiste sur l’importance de prendre un distance avec les traductions du Coran qui peuvent être encore plus préjudiciables que les interprétations. La deuxième question porte sur l’utilisation du terme « frère » pour mentionner les trois grandes religions monothéistes. Enfin, la troisième question interroge la différence entre le soufisme et le kalam.
Titre: La place des femmes dans l’Islam
Sous-titre: Femmes et religions - Séance du
Auteur(s): AZAB Mahmoud
Date de réalisation: 19/03/2008
Lieu de réalisation: Mairie de Montreuil Place Jean Jaures 93105 Montreuil
Genre: Séminaire de recherche filmé
Langue(s): Français
Cette vidéo présente l’intervention de Mahmoud AZAB, professeur titulaire d’arabe classique et professeur titulaire d’islamologie, au sujet de la place de la femme dans l’Islam. Sa présentation a lieu dans le cadre du séminaire « Femmes et religions », qui s’est tenu à Montreuil.
Mahmoud AZAB, spécialiste de l’arabe classique et de l’islam à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales, commente la place de la femme dans l’Islam. Pour cela, il commence par redéfinir les termes exacts du sujet, avant de reprendre plusieurs passages du coran relatifs aux femmes. Il met en garde face aux dérives de l’interprétation radicale des textes et aux nombreux hadiths qu’il conseille de lire avec précautions. L’intervention se conclut par une séance de questions du public.
Sujet: Oeuvres littéraires
Topique: Coran
Langue d'origine: Arabic ( العربية )
Titre: القرآن ; al Qur'ān
Mots-clés: coran ; livre sacré ; texte fondateur ; islam
Localisation temporelle du sujet: VIIe siècle ap. J.-C.
Aspects rhétoriques et discursifs: Exemplification ; Explication ; Hypothèse ; Interprétation
Le Coran est le livre sacré de l’islam, il contient les révélations de Dieu transmises par l’archange Gabriel (جبريل, Jibrîl) au prophète Mahomet (محمد, Muḥammad) pendant les 23 dernières années de sa vie. Il se compose de 114 chapitres, divisés en surates, elles-mêmes subdivisées en versets. Il est souvent complété de la sunna du prophète et des hadiths.
Sujet: Culture religieuse
Topique: Islam
Langue d'origine: Arabic ( العربية )
Expression en langue originale: الإسلام
Mots-clés: islam ; religion ; musulman ; monde arabe ;
Localisation temporelle du sujet: 622
Aspects rhétoriques et discursifs: Exemplification ; Explication ; Exposé spécialisé
L’Islam est l’une des trois grandes religions abrahamiques, avec le christianisme et le judaïsme. Monothéiste, elle s’articule autour du livre du Coran. Ce dernier contient, pour les musulmans, la parole de Dieu, recueillie par le prophète Mahomet.
Nom: AZAB
Prénom: Mahmoud
Rôle: Intervenants aux séminaires
Appartenance: INaLCO - Institut national des Langues et Civilisations Orientales, France
Fonction: Professeur titulaire
Adresse: Paris, France
Mahmoud AZAB, islamologue égyptien, a été professeur de langues sémitiques (hébreu et arabe) à l'université islamique d'Al Azhar, Caire, Egypte. En 2008, date du séminaire, il était professeur titulaire d'islamologie et d'arabe classique à l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales, Paris. Il également été conseiller auprès du grand imam d'Al-Azhar, avant de décéder en 2014 au Caire.
Type: Livre
Auteur: Walther WIEBKE
WIEBKE Walther. "Femmes en Islam (traduit de l'allemand par Madeleine MALEFIANT), Paris, Sindbad, 1981, 208p.
Type: Persee- Le portail des revues scientifiques
Auteur: Johansen BABER
Url: http://www.persee.fr/doc/remmm_0997-1327_1997_num_83_1_1781?h=coran
Johansen Baber. La traduction du Coran et les mantes des musulmanes. In: Revue du monde musulman et de la Méditerranée, n°83-84, 1997. Enquêtes dans le bibliographie de Jacques Berque - Parcours d'histoire sociale. pp. 195-201.
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour spécialistes
Exposé de Mahmoud AZAB sur ses recherches autour de la femme dans le Coran.
Type: Education religieuse
Public cible: Pour tout public
Exposé sur les femmes dans le coran et dans l'islam.
AZAB Mahmoud. « La place des femmes dans l’Islam », Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°1405, 2008, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/1405/
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
© ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l’Homme), Paris, France, 2008
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
© DE PABLO Elisabeth, ESCoM-FMSH, Paris, France, 2008 © FILLON Richard, ESCoM-FMSH, Paris, France, 2008
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
© AZAB Mahmoud, Professeur titulaire, INaLCO, Paris, France, 2008
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
"Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/"
Lien: Creative Commons - Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France
Titre: Analyse générale de la vidéo « La place des femmes dans l’Islam »
Sous-titre: Séance du séminaire « Femmes et religions »
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: FRISA, Oriane. Analyse générale de la vidéo « La place des femmes dans l’Islam ». (Portail ARC, 2016), http://www.arc.msh-paris.fr/
Id analyse: cce50ac4-afe8-4675-a62f-b793febe9e46
Id vidéo: a0204199-aed8-4ba6-b5d5-060d9defb7cf
Analyse générale de l'intervention de Mahmoud AZAB autour de la femme dans l'Islam à l’occasion d’un séminaire sur les femmes et la religion.