MICHEL BLOT, ANCIEN TOURNEUR SUR MÉTAUX CHEZ CASE (ENTRETIEN 2, PARTIE 1).

Chapitre

Titre: La création de l'association sportive chez Case
Durée: 00:07:42   [00:00:00 > 00:07:42]
L'association sportive chez Case a été créée en 1971 à l'initiative de salariés joueurs de football. La football é donc été le premier sport pratiqué, rapidement avec des rencontres avec d'autres entreprises du département puis des compétitions. L'association a ensuite développé d'autres activités : pétanque, vélo, tennis de table, marche, camping... et a compté jusqu'à 500 adhérents. Le budget qu'y consacré l'entreprise était dérisoire mais deux mécènes ont permis de financer des objets publicitaires, les maillots, filets, ballons, etc. Michel Blot se souvient que les maillots avaient le logo de Case. Le développement du club correspondait à celui du comité d'entreprise à l'époque. Il existait une forme de concurrence entre les comités d'entreprises, soutenus par des syndicats, des diverses entreprises.
Titre: Le développement et la fin du club sportif de la Case
Durée: 00:11:33   [00:07:42 > 00:19:16]
Michel Blot se souvient qu'il y a eu rapidement deux équipes de football au sein du club. Il a même filmé un match. Le sport était facteur d'intégration et permettait de supporter la pression au travail. La pétanque s'est également développée avec des compétitions ainsi que le vélo avec des courses à Vierzon. Michel Blot a gardé les drapeaux de la Case qui servaient de banderoles lors des compétitions et les montre. L'entreprise n'a jamais augmenté sa contribution et le comité d'entreprise aidait davantage lorsque des manifestations importantes étaient organisées. Pour la pétanque, il y avait donc une forme d'autofinancement avec l'encaissement des engagements, les paniers garnis etc. La fin du club et des compétitions a correspondu aux différentes vagues de licenciements chez Case, comme dans les autres entreprises aussi. Le championnat s'est arrêté vers 1995 avant la fermeture de l'entreprise.
Titre: Les comités d'entreprise et leurs actions
Durée: 00:06:59   [00:19:16 > 00:26:15]
Dans les années 1970 et 1980, les comités d'entreprise étaient puissants et finançaient divers événements et activités : en plus des clubs sportifs, des voyages et des sorties étaient organisés, en collaboration avec la fédération "tourisme et travail" qui permettait d'offrir des prix intéressants aux salariés. Michel Blot évoque également les fêtes du CE qui permettaient aux salariés de se retrouver autour de buvette et de stands (concours de pêche, pétanque...). Il se souvient avec amusement que le stand de chamboule-tout avait fixé des dessins des dirigeants sur les cibles.
Titre: Les dirigeants des années 1970 et 1980
Durée: 00:07:33   [00:26:15 > 00:33:49]
Michel Blot livre des portraits et des anecdotes autour des divers dirigeants qui se sont succédé à la tête de l'usine Case surtout dans les années 1980.
Titre: Les événements qui rythmaient l'année de travail chez Case : les inventaires, les fêtes, le grand nettoyage
Durée: 00:18:57   [00:33:49 > 00:52:46]
A l'arrivée de Michel Blot chez Case, les inventaires avaient lieu tous les ans pendant une semaine. Chaque objet était compté. Ces inventaires étaient aussi l'occasion de découvrir les autre ateliers et bureaux de l'entreprise et permettaient de partager des moments conviviaux. Grâce à un plan, Michel Blot localise le local où avait lieu l'inventaire et raconte les phases de ces journées particulières. Il évoque ensuite les casse-croûtes rituels et toutes les fêtes rituelles qui rythmaient l'année de travail, de la saint-Eloi au 1er Mai. Il se souvient également du grand nettoyage, journée avant le départ en vacances consacré au grand ménage de l'usine et au grand nettoyage et graissage des machines. Il livre de nombreuses anecdotes amusantes au sein de l'atelier 110 et souligne la solidarité qui régnait entre les ouvriers.
Titre: Les photos des équipes de sport de Case
Durée: 00:02:10   [00:52:46 > 00:54:56]
Michel Blot montre des photos de l'équipe de rugby, des équipes de football, des joueurs de pétanque du club de Case.
Titre: Commentaires de photos à l'atelier : les tours et machines
Durée: 00:15:10   [00:54:56 > 01:10:07]
Michel Blot montre une photo des candidats aux élections DP et CE chez Case. Puis il détaille un cliché de lui sur un tour revolver, ce qui lui permet d'expliquer son fonctionnement et de parler de l'évolution des tours et des protections (gants, lunettes, tabliers...) prises en charge progressivement par l'entreprise. Il évoque ensuite les tours parallèles, les tours automatiques et les tours à commande numérique. Il commente enfin une photo d'une machine Kolb et se souvient des accidents de travail qu'elle a générés.
Titre: Description de l'atelier 110 à l'aide d'un plan
Durée: 00:11:00   [01:10:07 > 01:21:08]
Un plan permet à Michel Blot de décrire l'atelier 110 dans le détail avec les différents postes de travail ainsi que les circulations avec les autres ateliers. Il livre des anecdotes sur certaines tâches (affûtage...) et certains de ses collègues, rendant son récit riche et vivant.
Titre: Suite de la description de Case à l'aide du plan
Durée: 00:12:27   [01:21:08 > 01:33:35]
Toujours en commentant le plan de Case, Michel Blot explique les changements correspondant à l'arrivée des ordinateurs et la mise en place du "système américain" marquant le début du travail à flux tendu. Il explique le trajet que faisaient les pièces dans les bâtiments à l'aide du plan et détaille les évolutions qui ont eu lieu au fil du temps dans l'organisation du travail. Il livre également des anecdotes sur les relations entre femmes et hommes.
Titre: Explications des évolutions des machines et aménagements des ateliers sur photos, dessins et plans
Durée: 00:12:49   [01:33:35 > 01:46:25]
Michel Blot commente une photo de tour et évoque les "perruques". Il compare deux modèles de tours, un ancien et un plus récent. A l'aide de dessins, il explique ce qu'est une "poupée" qui servait à sécuriser la pièce travaillée ou un mandrin. Il commente également un plan de 1980 de réaménagement de l'atelier soudure visant un rendement de fabrication de 15 bakoes 580G par jour, projet réutilisé en 1990 pour un autre aménagement visant la production de 25 580K par jour et indiquant les rayons d'action des robots installés entretemps, ce qui a constitué un changement radical.

10 chapitres.
  • L'association sportive chez Case a été créée en 1971 à l'initiative de salariés joueurs de football. La football é donc été le premier sport pratiqué, rapidement avec des rencontres avec d'autres entreprises du département puis des compétitions. L'association a ensuite développé d'autres activités : pétanque, vélo, tennis de table, marche, camping... et a compté jusqu'à 500 adhérents. Le budget qu'y consacré l'entreprise était dérisoire mais deux mécènes ont permis de financer des objets publicitaires, les maillots, filets, ballons, etc. Michel Blot se souvient que les maillots avaient le logo de Case. Le développement du club correspondait à celui du comité d'entreprise à l'époque. Il existait une forme de concurrence entre les comités d'entreprises, soutenus par des syndicats, des diverses entreprises.
  • Michel Blot se souvient qu'il y a eu rapidement deux équipes de football au sein du club. Il a même filmé un match. Le sport était facteur d'intégration et permettait de supporter la pression au travail. La pétanque s'est également développée avec des compétitions ainsi que le vélo avec des courses à Vierzon. Michel Blot a gardé les drapeaux de la Case qui servaient de banderoles lors des compétitions et les montre. L'entreprise n'a jamais augmenté sa contribution et le comité d'entreprise aidait davantage lorsque des manifestations importantes étaient organisées. Pour la pétanque, il y avait donc une forme d'autofinancement avec l'encaissement des engagements, les paniers garnis etc. La fin du club et des compétitions a correspondu aux différentes vagues de licenciements chez Case, comme dans les autres entreprises aussi. Le championnat s'est arrêté vers 1995 avant la fermeture de l'entreprise.
  • Dans les années 1970 et 1980, les comités d'entreprise étaient puissants et finançaient divers événements et activités : en plus des clubs sportifs, des voyages et des sorties étaient organisés, en collaboration avec la fédération "tourisme et travail" qui permettait d'offrir des prix intéressants aux salariés. Michel Blot évoque également les fêtes du CE qui permettaient aux salariés de se retrouver autour de buvette et de stands (concours de pêche, pétanque...). Il se souvient avec amusement que le stand de chamboule-tout avait fixé des dessins des dirigeants sur les cibles.
  • A l'arrivée de Michel Blot chez Case, les inventaires avaient lieu tous les ans pendant une semaine. Chaque objet était compté. Ces inventaires étaient aussi l'occasion de découvrir les autre ateliers et bureaux de l'entreprise et permettaient de partager des moments conviviaux. Grâce à un plan, Michel Blot localise le local où avait lieu l'inventaire et raconte les phases de ces journées particulières. Il évoque ensuite les casse-croûtes rituels et toutes les fêtes rituelles qui rythmaient l'année de travail, de la saint-Eloi au 1er Mai. Il se souvient également du grand nettoyage, journée avant le départ en vacances consacré au grand ménage de l'usine et au grand nettoyage et graissage des machines. Il livre de nombreuses anecdotes amusantes au sein de l'atelier 110 et souligne la solidarité qui régnait entre les ouvriers.
  • Michel Blot montre une photo des candidats aux élections DP et CE chez Case. Puis il détaille un cliché de lui sur un tour revolver, ce qui lui permet d'expliquer son fonctionnement et de parler de l'évolution des tours et des protections (gants, lunettes, tabliers...) prises en charge progressivement par l'entreprise. Il évoque ensuite les tours parallèles, les tours automatiques et les tours à commande numérique. Il commente enfin une photo d'une machine Kolb et se souvient des accidents de travail qu'elle a générés.
  • Toujours en commentant le plan de Case, Michel Blot explique les changements correspondant à l'arrivée des ordinateurs et la mise en place du "système américain" marquant le début du travail à flux tendu. Il explique le trajet que faisaient les pièces dans les bâtiments à l'aide du plan et détaille les évolutions qui ont eu lieu au fil du temps dans l'organisation du travail. Il livre également des anecdotes sur les relations entre femmes et hommes.
  • Michel Blot commente une photo de tour et évoque les "perruques". Il compare deux modèles de tours, un ancien et un plus récent. A l'aide de dessins, il explique ce qu'est une "poupée" qui servait à sécuriser la pièce travaillée ou un mandrin. Il commente également un plan de 1980 de réaménagement de l'atelier soudure visant un rendement de fabrication de 15 bakoes 580G par jour, projet réutilisé en 1990 pour un autre aménagement visant la production de 25 580K par jour et indiquant les rayons d'action des robots installés entretemps, ce qui a constitué un changement radical.
Titre: MICHEL BLOT, ANCIEN TOURNEUR SUR MÉTAUX CHEZ CASE (ENTRETIEN 2, PARTIE 1)
Date de réalisation: 27/11/2019
Lieu de réalisation: Vierzon
Genre: Entretien filmé
Dans la première partie de ce deuxième entretien, Michel Blot, ancien tourneur sur métaux chez CASE, raconte la création d'une association sportive (foot, pétanque, vélo...) en 1971 au sein de l'entreprise, dont il fut président. Il évoque le rôle du comité d'entreprise dans l'organisation de voyages et de fêtes. Il insiste sur la convivialité qui régnait dans les ateliers, notamment à l'occasion des périodes d'inventaire. Il nous livre également de précieux commentaires de photographies et de plans.
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler la paternité de(s) ayant-droit(s) du contenu du média. Vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/.
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler la paternité de son(ses) auteur(s). Vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/.
Titre: MICHEL BLOT, ANCIEN TOURNEUR SUR MÉTAUX CHEZ CASE (ENTRETIEN 2, PARTIE 1)
Langue(s): Français
Id analyse: d1b6a63e-fa4a-4cdd-9d79-a91a9d02e8db
Id vidéo: c0911a5e-51e2-481e-bb49-8ef4e3cc9203
Dans la première partie de ce deuxième entretien, Michel Blot, ancien tourneur sur métaux chez CASE, raconte la création d'une association sportive (football, pétanque, vélo...) en 1971 au sein de l'entreprise, dont il fut président. Il évoque le rôle du comité d'entreprise dans l'organisation de voyages et de fêtes. Il insiste sur la convivialité qui régnait dans les ateliers, notamment à l'occasion des périodes d'inventaire. Il nous livre également de précieux commentaires de photographies et de plans.