Multilinguisme et interpénétration des langues en Limousin aux XIVe et XVe siècles. CARON Bertrand

Chapitre

Titre: Intervention
Durée: 00:22:35   [00:00:00 > 00:22:35]
Genre: Extrait d'un colloque filmé
Langue(s): Français
Lors de cette intervention, Bertrand CARON, présente les transformations linguistiques et les rapports de force entre les trois langues en présence : l’occitan, le français et le latin, en limousin au XIVe et XVe siècle. Il s’appuie pour cela sur plusieurs documents textuels d’archives. Le but final étant d’expliquer les évolutions différentielles entre la ville de Limoge et sa province. Il commence par expliquer la situation linguistique historique de la région, d’abord l’occitan qui connait un âge d’or au XIIIe siècle, puis le latin employé principalement dans le cadre de la production écrite officielle, et enfin le français qui, encouragé par le roi de France, vient progressivement remplacer les deux autres. Les différents textes choisis par Bertrand CARON sont des écrits officiels de différentes époques, ils permettent ainsi une étude diachronique et une observation de l’évolution de l’emploi des trois langues.
Type: Persee- Le portail des revues scientifiques
Auteur: Jean-François COUROUAU
Url: http://www.persee.fr/doc/anami_0003-4398_2009_num_121_267_7276?h=fran%C3%A7ais&h=occitan
Courouau Jean-François. L’introduction du français en domaine occitan (XVe-XVIIe siècle) : bilan provisoire et perspective de recherche. In: Annales du Midi : revue archéologique, historique et philologique de la France méridionale, Tome 121, N°267, 2009. Les députés de Montpellier aux États de Languedoc. pp. 317-344.
Type: Mémoires d'étude
Auteur: Bertrand CARON
Url: http://theses.enc.sorbonne.fr/2010/caron
"Les textes de coutume constituent pour la ville du château de Limoges un des rares témoignages écrits du fonctionnement de l’institution municipale, surtout pour le xiiie siècle. La conservation de ces sources, alors que l’essentiel de la production écrite du consulat a été perdu, souligne assez le sentiment de leur valeur et de leur pérennité à travers les siècles ; ainsi l’avocat limougeaud Étienne Guibert considérait encore les coutumes rédigées au xiiie siècle comme d’actualité au xviie siècle. L’étendue des pouvoirs que ces coutumes attribuaient à l’organisation municipale explique cette pérennité, alors même qu’ils faisaient l’objet d’attaques de la part des pouvoirs en présence dans la ville : le vicomte de Limoges, l’évêque, l’abbé de Saint-Martial. L’étude des coutumes, ainsi que celle d’un certain nombre de textes produits par le consulat et susceptibles de les éclairer, permettra de nuancer l’idée, commune à plusieurs érudits du xixe siècle qui travaillèrent sur l’histoire de Limoges, que la ville fut au xiiie siècle une « quasi république ». Le corpus, bien que lacunaire, donne à voir l’élaboration d’un droit urbain dans toute sa complexité : la constitution d’un premier ensemble de coutumes au début du xiiie siècle, l’application de ces règles dans les décisions de la justice consulaire, celles-ci constituant également une source de droit jurisprudentiel pour les rédactions postérieures. Cette perspective diachronique permet de mettre en lumière la progression du droit romain, dont l’influence, encore discrète dans la rédaction originelle, se renforce tout au long du xiiie siècle. Un examen de la langue montrera de même l’évolution de l’occitan documentaire des scribes du consulat sur trois siècles, et les facteurs historiques qui pourraient en être la cause."
Type: HAL SHS - L'archive ouverte des SHS
Auteur: Bertrand CARON
Url: https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00863929
"L'article étudie des textes produits par le consulat du Château de Limoges entre le XIVe et le XVIe siècle pour montrer que la francisation à Limoges a connu une période de résistance de l'occitan documentaire au cours de laquelle les vernaculaires se sont trouvés en position d'équilibre, s'influençant mutuellement, avant qu'entre 1480 et 1520 la situation ne bascule définitivement en faveur du français. S'appuyant sur des exemples d'interlecte occitan-français, il interroge également la notion de conscience linguistique des scripteurs, notamment dans le processus de traduction."
Titre: Questions du public
Durée: 00:07:43   [00:22:35 > 00:30:18]
Langue(s): Français
Dans ce chapitre trois personnes du public interviennent. La première évoque le phénomène du français truffé dans le Tarn au XVIe siècle et demande si la situation est comparable à celle du Limousin. La deuxième personne, en reprenant l’intervention précédente, explique que le corpus présenté par Betrand CARON est représentatif de ce qui ce qui s’est passé dans d’autres régions, et que le français est resté truffé jusqu’au XVII-XVIIIe siècle. La troisième personne demande s’il est possible de parler de langue véhiculaire et de considérer que le mélange des trois langues dans certains textes pourrait être une volonté de rendre le contenu compréhensible pour la population local.

2 chapitres.
  • Extrait d'un colloque filmé. Lors de cette intervention, Bertrand CARON, présente les transformations linguistiques et les rapports de force entre les trois langues en présence : l’occitan, le français et le latin, en limousin au XIVe et XVe siècle. Il s’appuie pour cela sur plusieurs documents textuels d’archives. Le but final étant d’expliquer les évolutions différentielles entre la ville de Limoge et sa province. Il commence par expliquer la situation linguistique historique de la région, d’abord l’occitan qui connait un âge d’or au XIIIe siècle, puis le latin employé principalement dans le cadre de la production écrite officielle, et enfin le français qui, encouragé par le roi de France, vient progressivement remplacer les deux autres. Les différents textes choisis par Bertrand CARON sont des écrits officiels de différentes époques, ils permettent ainsi une étude diachronique et une observation de l’évolution de l’emploi des trois langues.
  • Dans ce chapitre trois personnes du public interviennent. La première évoque le phénomène du français truffé dans le Tarn au XVIe siècle et demande si la situation est comparable à celle du Limousin. La deuxième personne, en reprenant l’intervention précédente, explique que le corpus présenté par Betrand CARON est représentatif de ce qui ce qui s’est passé dans d’autres régions, et que le français est resté truffé jusqu’au XVII-XVIIIe siècle. La troisième personne demande s’il est possible de parler de langue véhiculaire et de considérer que le mélange des trois langues dans certains textes pourrait être une volonté de rendre le contenu compréhensible pour la population local.
Titre: Multilinguisme et interpénétration des langues en Limousin aux XIVe et XVe siècles
Sous-titre: Nouvelle recherche en domaine occitan : approches interdisciplinaires
Auteur(s): CARON Bertrand
Date de réalisation: 28/01/2014
Lieu de réalisation: Centre universitaire Jean-François Champollion, Place de Verdun, 81012 Albi, France
Genre: Extrait d'un colloque filmé
Langue(s): Français
Cette vidéo présente l’intervention de Bertrand CARON, ayant suivi une formation d’archiviste paléographe à l’Ecole Nationale des Chartes. Il s'exprime au sujet de la coexistence et de l’interpénétration des langues en Limousin aux XIVe et XVe siècles. Cette intervention à lieu dans le cadre du colloque « Nouvelle recherche en domaine occitan : approches interdisciplinaires », qui s’est tenu à l’Institut des Etudes Occitanes, Albi, France, les 11 et 12 juin 2009. Sa communication, comme il le dit lui-même, porte sur le multilinguisme (occitan, latin, français, dans les relations entre pouvoir local, à savoir le consulat du château de Limoges, et pouvoirs centraux ici le roi de France et le roi d’Angleterre en tant que duc d’Aquitaine. Il tente de montrer, à travers les documents subsistants et notamment les multiples rédactions des coutumes, comment s’emploie chaque langue, dans quel but elle est utilisée et quels problèmes les indispensables traductions suscitent. Il s’intéresse également à l’autorité dont chaque langue est investie dans le cadre de la lutte juridique opposant le vicomte de Limoges au Consulat, et aborde donc plus généralement la place de l’écrit dans ce conflit.
Sujet: Les langues du monde
Topique: Français
Mots-clés: Français ; france ; latin ; grec
Localisation spatiale du sujet: France
Aspects rhétoriques et discursifs: Exposé scientifique
Le français est la langue officielle de la France. De la famille des langues indo-européennes, elle est également employée officiellement ou administrativement dans certains pays comme en Belgique, au Canada, au Luxembourg, à Monaco et dans plusieurs pays d’Afrique. Le français s’est formé principalement sur des racines gréco-latines ainsi que sur une multitude de langues gauloises, germaniques, celtiques, etc. Son évolution a été telle qu’il est devenu incompréhensible pour les locuteurs de ces langues respectives. Il a par la suite remplacé progressivement les langues régionales dans toute la France.
Sujet: Langue et communication
Topique: Langage textuel officiel
Sujet: Les langues du monde
Topique: Latin
Mots-clés: Latin ; romain ; france ; langue romane
Localisation spatiale du sujet: Europe latine
Aspects rhétoriques et discursifs: Exposé scientifique
Le latin était la langue officielle des romains pendant l’antiquité et est à l’origine des langues romanes modernes (italien, espagnol, français, etc.). La langue s’est largement répandue en Europe et dans le bassin méditerranéen au travers des conquêtes romaines. Il s’est peu à peu fondu dans les langues locales jusqu’à donner naissance à des langues complètement différentes. A l’occasion du concile de Tours en 813, les prêtres ont reçu la consigne de traduire leurs sermons dans une langue intelligible pour les paroissiens, ce qui sous-entendait qu’à cette époque déjà, ces derniers ne comprenaient plus le latin.
Sujet: Villes, villages et autres localités habitées
Topique: Limousin, France
Sujet: Les langues du monde
Topique: Occitan
Mots-clés: Occitan : langue d'oc ; langue
Localisation spatiale du sujet: Espagne ; France ; Italie
Aspects rhétoriques et discursifs: Argumentation ; Exposé scientifique
L’occitan, aussi appelé langue d’oc est une langue romane parlée dans le sud de la France, le nord-est de l’Espagne et le nord-ouest de l’Italie. L’occitan serait le produit de l’évolution naturelle du latin dans ces régions, mêlé aux langues locales qui ont alors été absorbées. On considère généralement que l’occitan a connu un âge d’or entre le Xe et le XIIe siècles grâce aux troubadours qui ont diffusé les récits en langue d’oc. En France, il fût entre autre employé dans l’administration, faisant concurrence au latin, jusqu’à son remplacement progressif par le français.
Sujet: Contact de langues
Topique: Occitan, latin, français
Nom: CARON
Prénom: Bertrand
Rôle: Participant-discutant
Appartenance: Ecole Nationale des Chartes, France
Fonction: Archiviste paléographe
Adresse: Paris, France
En 2009, Bertrand CARON suivait des études d'archiviste paléographe à l'Ecole des Chartes, il est aujourd'hui expert en métadonnées de préservation à la Bibliothèque Nationale de France.
Type: Exposé(s) scientifique(s)
Exposé linguistique sur le contact de l'occitan, du français et du latin en limousin aux XIVe et XVe siècles.
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour spécialistes
Exposé spécialisé sur l'évolution de l'instauration du français en région de langue occitane.
Type: Image fixe
Les différents textes d'archives présentés par Bertrand CARON sont visibles pendant la vidéo.
CARON Bertrand. « Multilinguisme et interpénétration des langues en Limousin aux XIVe et XVe siècles », Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°1847, 2009, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/1847/
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
© ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l’Homme), Paris, France, 2009
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
© FILLON Richard, ESCoM-FMSH, Paris, France, 2009 © DE PABLO Elisabeth, Responsable éditoriale, ESCoM-FMSH, Paris, France, 2009
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
© CARON Bertrand, Archiviste paléographe, Ecole Nationale des Chartes, Paris, France, 2009
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/
Lien: "Creative Commons - Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France"
Titre: Analyse générale de la vidéo « Multilinguisme et interpénétration des langues en Limousin aux XIVe et XVe siècles »
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: FRISA, Oriane. Analyse générale de la vidéo « Multilinguisme et interpénétration des langues en Limousin aux XIVe et XVe siècles ». (Portail ARC, 2016), http://www.arc.msh-paris.fr/
Id analyse: dcb6427f-10ee-4083-83b0-956fbb91fec7
Id vidéo: d04e784d-d667-490a-8d37-148b5b179c0a
Analyse générale de l’intervention de Bertrand CARON à l’occasion d’un colloque sur la langue occitane.