Jeannette Poitrenaux, fille d'A. et de M. Fiette, respectivement mécanicienne en confection et mouleur chez "Brouhot".

Chapitre

Titre: Jeanne Racine, repasseuse chez Adrienne Serre
Durée: 00:02:59   [00:00:00 > 00:02:59]
Jeannette Poitrenaux évoque l'enfance de sa grand-mère et le début de sa vie professionnelle. Placée à huit ans dans une ferme, celle-ci travaille par la suite en qualité de repasseuse chez "les demoiselles Serre" où elle termine sa carrière.
Titre: Antonine Fiette, mécanicienne en confection à domicile
Durée: 00:03:56   [00:02:59 > 00:06:56]
Il est question dans ce passage de la mère de Jeannette Poitrenaux qui a fait sa carrière dans le secteur de la confection en qualité de mécanicienne. Après avoir occupé des postes dans différentes entreprises à Vierzon, dont A. Serre, elle travaille à domicile. Jeannette poitrenaux souligne combien ce travail était mal rémunéré. Elle se souvient de son père, aidant sa mère à retourner les cols à piquer pour lui faire gagner du temps.
Sujet: Chaîne opératoire
Topique: Le cas particulier du travail à domicile
Titre: Commentaire de photographies et lecture d'une "lettre de mise en chômage"
Durée: 00:02:30   [00:06:56 > 00:09:26]
Des photographies de "catherinettes", datant des années 1950, permettent à Jeannette Poitrenaux d'évoquer l'atelier des "demoiselles Serre" qui employait une vingtaine de personnes. Elle nous fait part d'une lettre de "mise en chômage" adressée en 1938 à sa grand-mère, en lien avec une baisse d'activité.
Sujet: Evolutions professionnelles
Topique: Ruptures professionnelles
Titre: Un exemple d'article confectionné chez A. serre
Durée: 00:02:03   [00:09:26 > 00:11:29]
Jeannette Poitrenaux montre une robe de filette confectionnée par l'atelier d'A. Serre dans les années 50 pour les grands magasins parisiens, des clients très exigeants.
Sujet: Produits
Topique: Textile / Habillement
Titre: Mécanicienne en confection, une profession non reconnue à sa juste valeur
Durée: 00:01:48   [00:11:29 > 00:13:17]
"Mécanicienne en confection, ce n'était pas glorifiant" bien qu'il fallait avoir acquis un vrai savoir-faire pour exercer cette profession. Jeannette Poitrenaux revient sur la formation sur le tas de sa mère et nous décrit l'habilité avec laquelle elle réalisait les travaux de couture qui lui étaient confiés.
Sujet: Evolutions professionnelles
Topique: Reconnaissance professionnelle
Titre: Une vie de labeur
Durée: 00:03:26   [00:13:17 > 00:16:44]
Jeannette Poitreneaux revient dans ce passage sur la vie de sa grand-mère. Elle explique son caractère résigné et soumis par l'emploi de domestique qu'elle a occupée dès l'âge de 8 ans.
Titre: Pendant la deuxième guerre mondiale...
Durée: 00:10:36   [00:16:44 > 00:27:21]
Cet extrait porte sur la période de la deuxième guerre mondiale, à une époque où le père de Jeannette, Marcel Fiette, est envoyé en Allemagne dans le cadre du STO pour travailler comme mouleur dans une usine d'armement, tandis que sa mère continue son activité de couturière à domicile à Vierzon. Il est question dans ce passage des bombarbements, des concerts en faveur de prisonniers et de leurs familles, des tickets de rationnement.
Sujet: Evolutions professionnelles
Topique: Mobilité professionnelle
Titre: La machine à coudre d'Antonine Fiette
Durée: 00:01:44   [00:27:21 > 00:29:05]
C'est avec nostalgie que Jeannette Poitrenaux nous présente la machine à coudre sur laquelle sa mère a travaillé une grande partie de sa vie.
Titre: Marcel Fiette, mouleur de profession, régulièrement au chômage
Durée: 00:04:31   [00:29:05 > 00:33:36]
Dans cet extrait, il est question du père de Jeannette Poitrenaux. Alors qu'à partir de 1928, celui-ci travaille comme mouleur chez Brouhot, il connaît des périodes de chômage. Il est également question d'une lettre adressée à la mère de Jeannette concernant l'indemnité de dem-salaire que celle-ci percevait en l'absence de son mari, parti en Allemagne dans le cadre du STO.
Sujet: Evolutions professionnelles
Topique: Ruptures professionnelles
Titre: Une invitation pour le bal de Saint-Eloi chez Brouhot en 1928
Durée: 00:01:02   [00:33:36 > 00:34:39]
Jeannette Poitrenaux nous présente l'invitation pour le bal de la Saint-Eloi que son père a reçue en 1928 alors qu'il travaillait chez Brouhot.
Sujet: Sociabilités au travail
Topique: Saint Eloi
Titre: En avant la musique
Durée: 00:06:05   [00:34:39 > 00:40:44]
Cet extrait porte sur la place occupée par la musique dans la famille. Alors que son père obtient le deuxième prix de conservatoire de musique, Jeannette Poitrenaux apprend également à jouer d'un instrument et à chanter : "Nous les repas de famille, c'était toujours chanter, la musique...". Elle se souvient aussi qu'elle chantait à l'occasion des concerts du Père Cent de l'Ecole Nationale Professionnelle ou encore des concerts de la Lyre. Elle fait également référence à l'opérette "Un coup d'essai" dans laquelle elle chantait.
Sujet: Loisirs
Topique: Musique / Danse
Titre: Les "garçons de l'ENP"
Durée: 00:04:47   [00:40:44 > 00:45:32]
"On se battait pour avoir des places pour le bal du Père Cent. (...). Les garçons de l'Ecole Nationale, pour les filles, c'était quelque chose...". Jeannette Poitrenaux se souvient du prestige des élèves de l'Ecole Nationale Professionnelle de Vierzon. Elle évoque aussi le système de correspondants qui permettait aux internes d'avoir une permission de sortie le dimanche.
Sujet: Apprentissage - Formation initiale
Topique: L'exemple de l'Ecole Nationale Professionnelle
Sujet: Loisirs
Topique: Musique / Danse

12 chapitres.
  • Il est question dans ce passage de la mère de Jeannette Poitrenaux qui a fait sa carrière dans le secteur de la confection en qualité de mécanicienne. Après avoir occupé des postes dans différentes entreprises à Vierzon, dont A. Serre, elle travaille à domicile. Jeannette poitrenaux souligne combien ce travail était mal rémunéré. Elle se souvient de son père, aidant sa mère à retourner les cols à piquer pour lui faire gagner du temps.
  • Jeannette Poitreneaux revient dans ce passage sur la vie de sa grand-mère. Elle explique son caractère résigné et soumis par l'emploi de domestique qu'elle a occupée dès l'âge de 8 ans.
  • Cet extrait porte sur la période de la deuxième guerre mondiale, à une époque où le père de Jeannette, Marcel Fiette, est envoyé en Allemagne dans le cadre du STO pour travailler comme mouleur dans une usine d'armement, tandis que sa mère continue son activité de couturière à domicile à Vierzon. Il est question dans ce passage des bombarbements, des concerts en faveur de prisonniers et de leurs familles, des tickets de rationnement.
  • Dans cet extrait, il est question du père de Jeannette Poitrenaux. Alors qu'à partir de 1928, celui-ci travaille comme mouleur chez Brouhot, il connaît des périodes de chômage. Il est également question d'une lettre adressée à la mère de Jeannette concernant l'indemnité de dem-salaire que celle-ci percevait en l'absence de son mari, parti en Allemagne dans le cadre du STO.
  • Cet extrait porte sur la place occupée par la musique dans la famille. Alors que son père obtient le deuxième prix de conservatoire de musique, Jeannette Poitrenaux apprend également à jouer d'un instrument et à chanter : "Nous les repas de famille, c'était toujours chanter, la musique...". Elle se souvient aussi qu'elle chantait à l'occasion des concerts du Père Cent de l'Ecole Nationale Professionnelle ou encore des concerts de la Lyre. Elle fait également référence à l'opérette "Un coup d'essai" dans laquelle elle chantait.
  • "On se battait pour avoir des places pour le bal du Père Cent. (...). Les garçons de l'Ecole Nationale, pour les filles, c'était quelque chose...". Jeannette Poitrenaux se souvient du prestige des élèves de l'Ecole Nationale Professionnelle de Vierzon. Elle évoque aussi le système de correspondants qui permettait aux internes d'avoir une permission de sortie le dimanche.
Titre: Jeannette Poitrenaux, fille d'A. et de M. Fiette, respectivement mécanicienne en confection et mouleur chez "Brouhot"
Date de réalisation: 11/10/2016
Lieu de réalisation: Vierzon
Genre: Entretien filmé
A l'appui de documents et de photographies, Jeannette Poitrenaux plonge dans ses souvenirs pour nous raconter avec émotion le travail de sa grand-mère, née en 1888, repasseuse chez A. Serre et de sa mère, mécanicienne en confection. Elle se souvient aussi de son père qui était mouleur chez "Brouhot", de ses différentes périodes de chômage et de son départ dans le cadre du STO en Allemagne. Il est beaucoup question de musique : les chansons pendant le travail, les repas de famille, les concerts en faveur des prisonniers de guerre, le Père Cent de l'Ecole Nationale Professionnelle, ect.
Sujet: Secteurs industriels
Topique: Industrie mécanique
Sujet: Secteurs industriels
Topique: Industrie textile
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler la paternité de(s) ayant-droit(s) du contenu du média: POITRENAUX Jeannette. Vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/.
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler la paternité de son(ses) auteur(s): UNIVERSITÉ FRANÇOIS RABELAIS DE TOURS /CITERES/ CETU ETICS ; Céline ASSEGOND. Vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/.
Langue(s): Français
Id analyse: dd6f3962-6346-45fb-897d-bb73e1e08167
Id vidéo: 8f129f4a-0a21-4114-b906-78f95dffe159