Histoire des villes. CALABI Donatella

Chapitre

Titre: L’école de Manfredo Tafuri
Durée: 00:06:46   [00:00:00 > 00:06:46]
Donatella CALABI est professeur d'histoire des villes à l'Université de Venise. Si elle a reçu une formation d'architecte, elle précise qu'elle a cependant été attirée par la recherche universitaire. Elle a ainsi commencé par effectuer des travaux sur l'histoire de l'urbanisme au XIXème et XX siècles et sur l'urbanisme allemand, cette dernière étant importante dans la constitution de la discipline. En même temps, la chercheuse s'est aperçue de l'existence de différentes historiographies. A côté de la méthode « classique » consistant à lier l'histoire à l'urbanisme pratique existaient d'autres écoles. Ainsi, elle s'est rapprochée de Manfredo Tafuri, qui postulait alors que l'histoire de l'urbanisme et de l'architecture était un objet particulier d'une histoire globale, plus générale.
Titre: L’enseignement de l’histoire de l’architecture
Durée: 00:01:48   [00:06:46 > 00:08:35]
En ce qui concerne le contexte français, Donatella CALABI considère que l'enseignement de l'histoire de l'architecture souffre du fait que les écoles d'architecture soient séparées de l'université. Cet objet semble en effet être réservé aux historiens de l'art.
Titre: De l’histoire de l’urbanisme à l’histoire des villes
Durée: 00:06:41   [00:08:35 > 00:15:16]
Le passage de l'histoire de l'urbanisme à l'histoire des villes a été un moment important pour l'universitaire, qui lui a été suggéré par Manfredo Tafuri au cours des années 1980. Cela lui a permis d'étudier non pas une discipline, mais bel et bien un objet. Elle s'est ainsi intéressé aux causes permettant d'expliquer les choix architecturaux de Venise pendant la Renaissance, ainsi qu'aux opérateurs effectuant ces choix. Ce passage de l'histoire de l'architecture à la ville a constitué un élargissement permettant de mieux appréhender une histoire globale, tout en posant des questions de renouvellement méthodologique.
Titre: Problèmes méthodologiques
Durée: 00:06:51   [00:15:16 > 00:22:08]
D'un point de vue méthodologique, le changement de période et d'objet a impliqué de nouvelles questions. Donatella CALABI indique qu'elle a du prendre en compte le système complexe de gouvernement vénitien, afin de savoir qui prend les décisions relatives à la construction. Par ailleurs, des différences techniques, telles que celle du langage, ou le rapport entre public et privé, ont du être surmontées.
Titre: Nomade et sédentaire
Durée: 00:06:18   [00:22:08 > 00:28:26]
L'universitaire s'est récemment définie comme « nomade et sédentaire ». Elle est en effet restée tout au long de sa carrière au sein de cette université. Cette ville a aussi constitué un de ses objets de recherche. Elle représente donc un point de repère physique et intellectuel. Intéressée par l'histoire comparative, elle a réalisé une étude sur les espaces de marché, et insiste sur l'importance de travailler de manière collective avec des professionnels ayant des expériences différentes de la sienne.
Titre: L’association italienne de l'histoire urbaine
Durée: 00:06:48   [00:28:26 > 00:35:15]
Donatella CALABI a pendant une période travaillé pour l'association européenne de l'histoire des villes. Parallèlement, elle a décidé de constituer une association italienne de l'histoire urbaine, revendiquant une transversalité, puisque composée de chercheurs venant de formations diverses. Elle souligne le succès qu'a eu cette initiative, notamment auprès des jeunes chercheurs.
Titre: Le ghetto de Venise
Durée: 00:13:09   [00:35:15 > 00:48:25]
La chercheuse a publié un ouvrage sur le ghetto de Venise, contribuant à renouveler la réflexion sur cette notion ayant fait l'objet de nombreuses études. Elle cherchait alors à comprendre pourquoi une partie de la ville était si différente du reste, d'un point de vue morphologique notamment. Dans le cas de Venise, cette notion est imprécise, puisqu'elle englobe trois extensions successives d'un quartier historiquement juif. Il lui a aussi semblé nécessaire de se pencher sur l'histoire des abus, des écarts existant entre la loi et la pratique. Cela lui a permis de décaler son regard sur le ghetto, qui ne représente dans le cas vénitien un lieu d'agrégation plutôt que de ségrégation, comme il est d'usage de se le représenter. Cette réflexion l'a menée à s'interroger sur le rôle des étrangers dans la ville.
Titre: Les Étrangers dans la ville
Durée: 00:14:17   [00:48:25 > 01:02:42]
Donatella CALABI a donc, sur proposition de Maurice Aymard, organisé un groupe de discussion sur les étrangers à Venise et à Paris, qui a donné lieu à la publication d'un ouvrage intitulé Les étrangers dans la ville en 1999. Une version allégée en italien existe également. Elle revient très brièvement sur quelques points développés plus profondément dans ce livre.
Type: Livre
Auteur: Jaques BOTTIN, Donatella CALABI
Url: http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100232320
Jacques BOTTIN, Donatella CALABI, Les étrangers dans la ville. Minorités et espace urbain du bas Moyen Âge à l'époque moderne, Paris, Editions de la Maison des Sciences de l'Home, 1999, 486p.
Titre: Travaux et publications
Durée: 00:10:16   [01:02:42 > 01:12:58]
La chercheuse a également publié un ouvrage « grand public » sur l'histoire générale de la ville de Venise, intitulé Venise au fil de son histoire. Elle dirige aussi une collection d'ouvrages de synthèse en italien, aux éditions Laterza. Enfin, un dernier projet en cours s'intéresse aux villes cosmopolites. La chercheuse indique que ce travail pose lui aussi des questions méthodologiques.
Titre: Marcel Poëte
Durée: 00:12:37   [01:12:58 > 01:25:35]
Donatella CALABI aborde dans cette dernière partie le cas de Marcel Poëte, qu'elle a découvert pendant sa formation d'architecture. Plusieurs années plus tard, le personnage sera étudié en tant qu'urbaniste. Pourtant, la chercheuse, en faisant des recherches, s'aperçut que la manière dont son histoire était écrite laissait de nombreuses questions en suspens. Elle a donc entrepris des recherches sur ce personnage à la bibliothèque historique de la ville de Paris, où des archives étaient disponibles. Donatella CALABI a cherché à comprendre la démarche de travail de ce bibliothécaire, historien de Paris et de l'urbanisme, et indique en conclusion quelques apports de son projet.

10 chapitres.
  • Donatella CALABI est professeur d'histoire des villes à l'Université de Venise. Si elle a reçu une formation d'architecte, elle précise qu'elle a cependant été attirée par la recherche universitaire. Elle a ainsi commencé par effectuer des travaux sur l'histoire de l'urbanisme au XIXème et XX siècles et sur l'urbanisme allemand, cette dernière étant importante dans la constitution de la discipline. En même temps, la chercheuse s'est aperçue de l'existence de différentes historiographies. A côté de la méthode « classique » consistant à lier l'histoire à l'urbanisme pratique existaient d'autres écoles. Ainsi, elle s'est rapprochée de Manfredo Tafuri, qui postulait alors que l'histoire de l'urbanisme et de l'architecture était un objet particulier d'une histoire globale, plus générale.
  • Le passage de l'histoire de l'urbanisme à l'histoire des villes a été un moment important pour l'universitaire, qui lui a été suggéré par Manfredo Tafuri au cours des années 1980. Cela lui a permis d'étudier non pas une discipline, mais bel et bien un objet. Elle s'est ainsi intéressé aux causes permettant d'expliquer les choix architecturaux de Venise pendant la Renaissance, ainsi qu'aux opérateurs effectuant ces choix. Ce passage de l'histoire de l'architecture à la ville a constitué un élargissement permettant de mieux appréhender une histoire globale, tout en posant des questions de renouvellement méthodologique.
  • D'un point de vue méthodologique, le changement de période et d'objet a impliqué de nouvelles questions. Donatella CALABI indique qu'elle a du prendre en compte le système complexe de gouvernement vénitien, afin de savoir qui prend les décisions relatives à la construction. Par ailleurs, des différences techniques, telles que celle du langage, ou le rapport entre public et privé, ont du être surmontées.
  • L'universitaire s'est récemment définie comme « nomade et sédentaire ». Elle est en effet restée tout au long de sa carrière au sein de cette université. Cette ville a aussi constitué un de ses objets de recherche. Elle représente donc un point de repère physique et intellectuel. Intéressée par l'histoire comparative, elle a réalisé une étude sur les espaces de marché, et insiste sur l'importance de travailler de manière collective avec des professionnels ayant des expériences différentes de la sienne.
  • Donatella CALABI a pendant une période travaillé pour l'association européenne de l'histoire des villes. Parallèlement, elle a décidé de constituer une association italienne de l'histoire urbaine, revendiquant une transversalité, puisque composée de chercheurs venant de formations diverses. Elle souligne le succès qu'a eu cette initiative, notamment auprès des jeunes chercheurs.
  • La chercheuse a publié un ouvrage sur le ghetto de Venise, contribuant à renouveler la réflexion sur cette notion ayant fait l'objet de nombreuses études. Elle cherchait alors à comprendre pourquoi une partie de la ville était si différente du reste, d'un point de vue morphologique notamment. Dans le cas de Venise, cette notion est imprécise, puisqu'elle englobe trois extensions successives d'un quartier historiquement juif. Il lui a aussi semblé nécessaire de se pencher sur l'histoire des abus, des écarts existant entre la loi et la pratique. Cela lui a permis de décaler son regard sur le ghetto, qui ne représente dans le cas vénitien un lieu d'agrégation plutôt que de ségrégation, comme il est d'usage de se le représenter. Cette réflexion l'a menée à s'interroger sur le rôle des étrangers dans la ville.
  • Donatella CALABI a donc, sur proposition de Maurice Aymard, organisé un groupe de discussion sur les étrangers à Venise et à Paris, qui a donné lieu à la publication d'un ouvrage intitulé Les étrangers dans la ville en 1999. Une version allégée en italien existe également. Elle revient très brièvement sur quelques points développés plus profondément dans ce livre.
  • La chercheuse a également publié un ouvrage « grand public » sur l'histoire générale de la ville de Venise, intitulé Venise au fil de son histoire. Elle dirige aussi une collection d'ouvrages de synthèse en italien, aux éditions Laterza. Enfin, un dernier projet en cours s'intéresse aux villes cosmopolites. La chercheuse indique que ce travail pose lui aussi des questions méthodologiques.
  • Donatella CALABI aborde dans cette dernière partie le cas de Marcel Poëte, qu'elle a découvert pendant sa formation d'architecture. Plusieurs années plus tard, le personnage sera étudié en tant qu'urbaniste. Pourtant, la chercheuse, en faisant des recherches, s'aperçut que la manière dont son histoire était écrite laissait de nombreuses questions en suspens. Elle a donc entrepris des recherches sur ce personnage à la bibliothèque historique de la ville de Paris, où des archives étaient disponibles. Donatella CALABI a cherché à comprendre la démarche de travail de ce bibliothécaire, historien de Paris et de l'urbanisme, et indique en conclusion quelques apports de son projet.
Titre: Histoire des villes
Sous-titre: Entretien avec Donatella CALABI
Auteur(s): CALABI Donatella
Durée: 01:25:35
Date de réalisation: 04/02/2005
Lieu de réalisation: Fondation Maison des Sciences de l'Homme 54 boulevard Raspail, 75006 Paris, FRANCE
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Donatella CALABI est professeur d'histoire des villes à l'Institut universitaire d'architecture de Venise. Elle consacre son travail de recherche aux origines de l'urbanisme en Europe ainsi qu'à la ville à l'âge moderne et plus particulièrement à la ville de Venise. Elle est aussi présidente honoraire et membre du comité scientifique de la "European Association of Urban Historians" et présidente de la "Associazione italiana di Storia urbana". Pendant les années 90, elle a été chargée par la Maison des Sciences de l'Homme d'animer un séminaire international consacré aux étrangers dans la ville, séminaire qui a donné lieu à une publication homonyme en 1999. Elle revient au cours de cet entretien sur sa carrière intellectuelle et scientifique, ainsi que sur ses grands thèmes de recherche et ses publications.
Sujet: Sujet
Topique: Histoire de la ville de Venise
Mots-clés: Histoire; ville; Venise
Localisation spatiale du sujet: Italie ; Venise
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Dialogue ; Discussion ; Entretien ; Explication ; Exposé scientifique
La chercheuse Donatella CALABI a, tout au long de sa carrière, consacré des études à l'histoire de la ville de Venise, sous différents aspects qu'elle développe au cours de cet entretien.
Sujet: Sujet
Topique: Histoire urbaine
Libellé: Histoire des villes et de Venise
Mots-clés: Histoire; ville; Venise
Localisation spatiale du sujet: Italie ; Venise
Localisation temporelle du sujet: Renaissance
Type de discours consacré au sujet: Dialogue ; Discussion ; Entretien ; Explication ; Exposé scientifique
La chercheuse Donatella CALABI indique ici quelles ont été les étapes de sa carrière scientifique, et revient notamment sur le passage de l'histoire de l'urbanisme à l'histoire des villes. Elle a ainsi travaillé sur la ville de Venise à la période de la Renaissance, pendant de nombreuses années.
Sujet: Sujet
Topique: Méthodologie de l'histoire des villes
Mots-clés: Histoire; urbanisme; ville; méthodologie
Discipline, domaine: Histoire (Recherche en -)
Localisation spatiale du sujet: Italie
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Dialogue ; Discussion ; Entretien ; Explication ; Exposé de méthode ; Exposé scientifique
La chercheuse Donatella CALABI indique que si elle a commencé sa carrière en étudiant l'histoire de l'urbanisme, elle a ensuite opéré un glissement vers l'histoire des villes. Elle développe ainsi les implications méthodologiques ainsi que les enjeux scientifiques soulevés par ce changement.
Type: Conversations
Entretien avec l'historienne Donatella CALABI sur l'histoire des villes.
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour tout public
Entretien avec Donatella CALABI destiné à toute personne intéressée par l'histoire des villes.
CALABI Donatella. « Histoire des villes », Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°357, 2005, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/357
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
© ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l’Homme), Paris, FRANCE, 2005
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
© BONNEMAZOU Camille, réalisateur, ESCoM-AAR/FMSH, Paris, FRANCE, 2005
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
© CALABI Donatella, professeur d'histoire des villes, Institut universitaire d'architecture, Venise, ITALIE, 2005
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/
Titre: Analyse de la vidéo « Histoire des villes »
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: FRINGANT, Matthias. Analyse de la vidéo « Histoire des villes » (Portail AGORA, 2015): http://www.agora.msh-paris.fr/
Id analyse: df4897ba-b6b8-46e3-9e6c-cbbc2e9810d4
Id vidéo: 80709e4d-5a5b-4ded-b1c0-015b1e1f7532