Sauvetage archéologique en Seine-Saint-Denis. LE BECHENNEC Yves

Chapitre

Titre: Présentation d’Yves Le Bechennec et du chantier de Drancy
Durée: 00:06:20   [00:00:00 > 00:06:20]
Genre: Documentaires et reportages
Langue(s): Français
Yves Le Bechennec est un archéologue rattaché au Conseil Général de la Seine-Saint-Denis. En tant qu’Attaché de Conservation du Patrimoine, il a un double rôle de médiateur du patrimoine et d’archéologue, il doit donc faire en sorte que les populations locales puissent s’approprier l’histoire des lieux qu’elles habitent. Dans ce cadre citadin avec une forte densité de population, les moyens de détection de sites archéologiques traditionnels sont inutilisables, c’est pourquoi ils ont pris le parti de mettre en place des fouilles avant des chantiers de constructions : on appelle cela de l’archéologie de sauvegarde. Les fouilles du chantier de Drancy s’inscrivent dans un cadre particulier. En effet, à l’heure actuelle, les spécialistes hésitent sur le nombre de gaulois qui ont pu exister, ce nombre varie de 6 à 12 millions. Or, la réponse peut être apportée en partie par l’étude du développement à l’échelle de microrégions, comme ici.
Sujet: Domaines et objets de recherche sur les cultures
Topique: Histoire des cultures
Libellé: Archéologie
Mots-clés: Archéologie ; Sauvetage Archéologique ; Archéologie Urbaine ; Histoire de France ; Antiquité ;
Localisation spatiale du sujet: France
Aspects rhétoriques et discursifs: Explication ; Exposé scientifique
Le sauvetage archéologique est un processus mis en place dans les milieux citadin. Il consiste à effectuer des fouilles archéologiques préventives avant de nouveaux projets de constructions.
Type: Revue.org - Le portail des revues en ligne
Url: http://adlfi.revues.org/
" Archéologie de la France - Informations est une revue en ligne destinée à publier l'actualité des opérations archéologiques menées en France. Elle remplace Gallia Informations dont elle reprend les missions et assure le développement. "
Titre: La pratique archéologique
Durée: 00:08:37   [00:06:20 > 00:14:57]
Langue(s): Français
Présent sur des sites de fouilles dès 1976, Yves Le Bechennec est issu d’une génération d’archéologue qui a majoritairement appris sur le terrain. L’archéologie préventive est née de l’archéologie urbaine, ce type d’étude est déjà bien avancé dans plusieurs pays comme l’Angleterre, et si la France était parvenue à rattraper une partie de son retard, une nouvelle législation publiée en 2003 l’a fait nettement reculer. Jusque dans les années 1970, l’archéologie s’inscrivait dans le cadre de la loi Jérôme Carcopino de 1942. D’après cette dernière, l’archéologie se bornait aux monuments historiques, cependant, l’archéologie urbaine a permis de démontrer que les sous-sol des villes recèlent aussi d’informations inattendues.
Sujet: Domaines et objets de recherche sur les cultures
Topique: Histoire des cultures
Libellé: Archéologie
Mots-clés: Archéologie ; Sauvetage Archéologique ; Archéologie Urbaine ; Histoire de France ; Antiquité ;
Localisation spatiale du sujet: France
Aspects rhétoriques et discursifs: Explication ; Exposé scientifique
Le sauvetage archéologique est un processus mis en place dans les milieux citadin. Il consiste e effectuer des fouilles archéologiques préventives avant de nouveaux projets de constructions.
Titre: Problématique de recherche
Durée: 00:09:40   [00:14:57 > 00:24:37]
Langue(s): Français
Aujourd’hui encore, le matériel gaulois découvert est daté dans le cadre des réflexions du Congrès de Bologne de 1871, ce dernier pose le cadre de l’étude typologique du mobilier gaulois en le comparant avec ce que l’on sait du matériel Etrusque de la même époque. Pour aller au-delà de l’étude de l’aspect du produit, il faut passer par l’étape de la fabrication, or les forgerons ont laissé peu de traces de leur travail. On sait en revanche qu’entre -450 et la conquête romaine, les épées ont changé de forme plusieurs fois à travers l’Europe de façon plus ou moins uniforme. Il est intéressant de se demander comme de telles normes ont pu se diffuser au sein de sociétés pourtant fractionnées.
Sujet: Evénements (historiques)
Topique: Congrès International d’Anthropologie et d’Archéologie Préhistoriques
Détail particulier: Congrès de Bologne
Mots-clés: Congrès ; Archéologique ; Bologne ; Céramique ; Datation ; 1871 ;
Localisation spatiale du sujet: Bologne, Italie
Localisation temporelle du sujet: 1871
Titre: Traitement des informations
Durée: 00:13:40   [00:24:37 > 00:38:17]
Langue(s): Français
Depuis 1991, le centre archéologique a enregistré plus d’une centaine d’opérations, parmi lesquelles seule une dizaine concernent la période gauloise. Le site de Bobigny en est le plus important. En effet, plus de 100 mille morceaux d’ossements animaux y ont déjà été retrouvés. Face à un tel nombre, la question du référencement et de la transformation de ces données en statistiques se pose. Plus de 42 milles morceaux de céramiques y ont également été mis à jour. Il convient cependant d’appréhender ces tessons avec prudence, en effet, il n’est pas certains que les objets qu’ils constituaient étaient de fabrication locale. A Bobigny notamment, il semble que toutes les matières premières étaient d’origine extérieure. Lors de l’étude du site, il faut aussi prendre en considération le facteur d’érosion. L’abandon des villages n’étant pas du à des catastrophes, les habitants les ont quitté en emportant leurs affaires ainsi qu’une partie de l’architecture, par la suite, ces terres ont été cultivées.
Type: Revue.org - Le portail des revues en ligne
Auteur: Silvia Païn
Url: http://insitu.revues.org/9820
Article sur la formation des archéologues à la conservation des objets archéologiques.
Titre: Les Parisii
Durée: 00:05:27   [00:38:17 > 00:43:44]
Langue(s): Français
La population présente sur ce territoire était appelée Parisii par César qui nous donne beaucoup d’information sur eux. Une autre source d’information est la compilation du XVe siècle de rapports remis à un général en campagne. Concernant l’hypothèse de la présence de lieux d’incinération, cette dernière a été contredite par le chercheur Patrice Méniel. Il suggère en effet, qu’il pourrait être en réalité de repas funéraires. Cette interprétation rejoint le travail des ethnologues pour qui les gaulois pratiquaient le rite d’enterrement qui les aidaient à faire leur deuil et servait de transition entre le statut de défunt et celui d’ancêtre.
Sujet: Personnalités de référence
Topique: César
Prénom: Jules
Localisation spatiale du sujet: Rome, Italie
Localisation temporelle du sujet: -100/-44
Jules César fût un général et homme politique romain du 1er siècle avant J.-C.. Non content d'avoir repoussé les frontières romaines, après sa prise du pouvoir, il se fit nommer dictateur. Son règne posa les bases du futur empire romain et son personnage fût divinisé.
Sujet: Peuples du monde
Topique: Parisii
Détail particulier: Les Parisii étaient un peuple gaulois présent dans l'actuelle région parisienne.
Mots-clés: Parisii ; Gaulois ; César ; Région Parisienne ; Antiquité ;
Localisation spatiale du sujet: Région parisienne
Localisation temporelle du sujet: Antiquité
Aspects rhétoriques et discursifs: Hypothèse
Titre: Chantier de Drancy
Durée: 00:04:36   [00:43:44 > 00:48:20]
Langue(s): Français
Le chantier de Drancy se situe dans l’enceinte du parc du château de Ladoucette. Avant cela, ce lieu abritait des conduites destinées à évacuer les eaux usées du château. Et pendant l’antiquité, sans lien apparent avec les constructions postérieure, se trouvait ici un village gaulois.
Sujet: Lieux de référence
Topique: Parc du château Ladoucette
Mots-clés: Site Archéologique ; Ladoucette ; Drancy ; Nécropole Gauloise ; Historie de France ;
Localisation temporelle du sujet: 2008
Site archéologique, Parc du château de Ladoucette, Drancy, Seine-Saint-Denis, France.
Titre: Les ossements animaux
Durée: 00:06:40   [00:48:20 > 00:55:00]
Langue(s): Français
Les sites du type de Drancy fournissent surtout des ossements animaux. Cela n’est pas dû spécifiquement à la culture gauloise mais au fait que le sol calcaire peu acide les conserve très bien. Les fosses ne présentent pas pour autant l’éventail complet de l’alimentation carnée des gaulois, on sait par exemple qu’ils élevaient et consommaient des poules, sans qu’il n’y en ait la trace ici. Lionel Pernet vient ensuite nous présenter des morceaux d’os d’animaux. Ces derniers conservent la trace d’une découpe précise au couteau, signe que cette viande était bien destinée à la consommation. On sait ainsi qu’ils se nourrissaient principalement de bêtes d’élevage : bœufs et porcs, et dans une moindre mesure, chevaux et chiens. L’âge auxquels ses animaux ont été mangés est également un indicateur intéressant, ils peuvent par exemple nous apprendre l’état d’opulence de la population.
Type: Livre
Auteur: Patrice Meniel
MENIEL, Patice. " Les gaulois et les animaux : Elevage, repas et sacrifice ", Pairs : Hespérides, 2001, 127p.
Titre: Exploitation de la céramique
Durée: 00:07:09   [00:55:00 > 01:02:09]
Langue(s): Français
La céramique est un important marqueur chronologique, il existe en effet des tableaux très élaborés qui posent les normes de l’évolution des formes des objets en céramique. Elle présente l’avantage de ne pas, ou peu, se recycler, ainsi un objet qui n’avait plus d’utilité ou qui était brisé était immédiatement jeté. Yves Le Bechennec reprend alors la parole pour nous expliquer les difficultés de l’étude de la céramique. Premièrement, les tessons ne sont pas toujours issus de la strate géologique à laquelle ils sont enfouis. Et deuxièmement, certains produits n’étaient pas destinés à être utilisés, comme dans les rites funéraires à l’occasion desquels des simulacres de vase non cuits pouvaient être déposés dans les tombes.
Titre: Métallurgie
Durée: 00:09:10   [01:02:09 > 01:11:19]
Langue(s): Français
L’étude de la métallurgie est problématique, il reste en effet peut de trace des forges en dehors de petits outils. On suppose cependant qu’ils disposaient de plusieurs fours puisque tous les objets qu’ils produisaient ne requièrent par la même température de chauffe. Afin de mieux comprendre les procédés de fabrications, Yves Le Bechennec travaille avec de forgerons maliens et suisses (Musée du fer de Vallorbe). Lionel Pernet nous présente ensuite des structure en pierre fragmentées par la chaleur dont on ignore encore l’utilité.
Sujet: Gestes techniques
Topique: Chauffe
Détail particulier: Les forgerons doivent maîtriser les différents degrés de chauffes nécessaires à la fabrication des différents objets en fer.
Mots-clés: Artisanat ; Forgeron ; Chauffe ; Gaulois ; Antiquité ;
Localisation spatiale du sujet: France
Localisation temporelle du sujet: Antiquité
Aspects rhétoriques et discursifs: Hypothèse
Sujet: Savoir-faire traditionnel
Topique: Ferronnerie
Détail particulier: Forgerons gaulois.
Mots-clés: Ferronnerie ; Forgeron ; Gaulois ;
Localisation spatiale du sujet: France
Localisation temporelle du sujet: Antiquité
Aspects rhétoriques et discursifs: Hypothèse
Sujet: Métiers de l'artisanat
Topique: Forgeron
Localisation spatiale du sujet: France
Localisation temporelle du sujet: Antiquité
Aspects rhétoriques et discursifs: Exposé spécialisé
On sait que les gaulois pratiquaient la ferronnerie, mais les forgerons ont laissés peu de traces derrière eux.
Titre: Collaborations
Durée: 00:07:41   [01:11:19 > 01:19:00]
Langue(s): Français
Yves Le Bechennec nous explique ici que sur les grosses nécropoles comme à Drancy, les chercheurs essayent d’analyser des marques génétiques sur les ossements, ces dernières permettent d’établir des liens de filiation. Il nous explique également que dans le cadre d’études de ce type de terrain, il est nécessaire de multiplier les corps de métiers. Yves Le Bechennec nous présente ensuite la situation géographique du site.
Titre: Conservation des céréales
Durée: 00:03:16   [01:19:00 > 01:22:16]
Langue(s): Français
Les céréales, étant le seul aliment qui peut être consommé toute l’année, étaient entreposées et conservées. On connait deux modes de conservation : enterré ou surélevé (grenier), le choix ce fait en fonction du type d’habitation et selon les besoin (alimentation, stockage, etc.). L’absence de silo à Bobigny laisse supposer qu’ils ne les produisaient pas et se contentaient de les entreposer.
Sujet: Outils, instruments et équipements
Topique: Silos à grains
Détail particulier: Silos à céréales gaulois.
Mots-clés: Silo ; Grenier ; Céréales ; Gaulois ; Antiquité ; France ;
Localisation spatiale du sujet: France
Localisation temporelle du sujet: Antiquité
Titre: Niveau de décapage
Durée: 00:05:45   [01:22:16 > 01:28:01]
Langue(s): Français
Le niveau de décapage correspond à la profondeur à laquelle la pelleteuse va creuser pour faire apparaître le site. Le choix du décapage dépend de l’archéologue qui diagnostique la hauteur du site à l’aide d’une pelle électrice. Selon les sites il est aussi possible d’utiliser les données de sondage des entreprises de construction ou bien d’effectuer un sondage carotté.
Titre: Projet pédagogique
Durée: 00:04:50   [01:28:01 > 01:32:51]
Langue(s): Français
De chaque intervention découle un devoir de restitution immédiate à la population. Pour cela, il faut parvenir dégager des moments et des moyens permettant de travailler avec les habitants. Dans ce cadre, ils organisent régulièrement des expositions dans des lieux inattendus comme les centres commerciaux ou les hôpitaux. Ce travail en interne permet de donner aux gens les mots pour parler de ce qu’il s’est passé ici et de prendre conscience de la richesse du sous-sol.

13 chapitres.
  • Documentaires et reportages. Yves Le Bechennec est un archéologue rattaché au Conseil Général de la Seine-Saint-Denis. En tant qu’Attaché de Conservation du Patrimoine, il a un double rôle de médiateur du patrimoine et d’archéologue, il doit donc faire en sorte que les populations locales puissent s’approprier l’histoire des lieux qu’elles habitent. Dans ce cadre citadin avec une forte densité de population, les moyens de détection de sites archéologiques traditionnels sont inutilisables, c’est pourquoi ils ont pris le parti de mettre en place des fouilles avant des chantiers de constructions : on appelle cela de l’archéologie de sauvegarde. Les fouilles du chantier de Drancy s’inscrivent dans un cadre particulier. En effet, à l’heure actuelle, les spécialistes hésitent sur le nombre de gaulois qui ont pu exister, ce nombre varie de 6 à 12 millions. Or, la réponse peut être apportée en partie par l’étude du développement à l’échelle de microrégions, comme ici.
  • Présent sur des sites de fouilles dès 1976, Yves Le Bechennec est issu d’une génération d’archéologue qui a majoritairement appris sur le terrain. L’archéologie préventive est née de l’archéologie urbaine, ce type d’étude est déjà bien avancé dans plusieurs pays comme l’Angleterre, et si la France était parvenue à rattraper une partie de son retard, une nouvelle législation publiée en 2003 l’a fait nettement reculer. Jusque dans les années 1970, l’archéologie s’inscrivait dans le cadre de la loi Jérôme Carcopino de 1942. D’après cette dernière, l’archéologie se bornait aux monuments historiques, cependant, l’archéologie urbaine a permis de démontrer que les sous-sol des villes recèlent aussi d’informations inattendues.
  • Aujourd’hui encore, le matériel gaulois découvert est daté dans le cadre des réflexions du Congrès de Bologne de 1871, ce dernier pose le cadre de l’étude typologique du mobilier gaulois en le comparant avec ce que l’on sait du matériel Etrusque de la même époque. Pour aller au-delà de l’étude de l’aspect du produit, il faut passer par l’étape de la fabrication, or les forgerons ont laissé peu de traces de leur travail. On sait en revanche qu’entre -450 et la conquête romaine, les épées ont changé de forme plusieurs fois à travers l’Europe de façon plus ou moins uniforme. Il est intéressant de se demander comme de telles normes ont pu se diffuser au sein de sociétés pourtant fractionnées.
  • Depuis 1991, le centre archéologique a enregistré plus d’une centaine d’opérations, parmi lesquelles seule une dizaine concernent la période gauloise. Le site de Bobigny en est le plus important. En effet, plus de 100 mille morceaux d’ossements animaux y ont déjà été retrouvés. Face à un tel nombre, la question du référencement et de la transformation de ces données en statistiques se pose. Plus de 42 milles morceaux de céramiques y ont également été mis à jour. Il convient cependant d’appréhender ces tessons avec prudence, en effet, il n’est pas certains que les objets qu’ils constituaient étaient de fabrication locale. A Bobigny notamment, il semble que toutes les matières premières étaient d’origine extérieure. Lors de l’étude du site, il faut aussi prendre en considération le facteur d’érosion. L’abandon des villages n’étant pas du à des catastrophes, les habitants les ont quitté en emportant leurs affaires ainsi qu’une partie de l’architecture, par la suite, ces terres ont été cultivées.
  • La population présente sur ce territoire était appelée Parisii par César qui nous donne beaucoup d’information sur eux. Une autre source d’information est la compilation du XVe siècle de rapports remis à un général en campagne. Concernant l’hypothèse de la présence de lieux d’incinération, cette dernière a été contredite par le chercheur Patrice Méniel. Il suggère en effet, qu’il pourrait être en réalité de repas funéraires. Cette interprétation rejoint le travail des ethnologues pour qui les gaulois pratiquaient le rite d’enterrement qui les aidaient à faire leur deuil et servait de transition entre le statut de défunt et celui d’ancêtre.
  • Le chantier de Drancy se situe dans l’enceinte du parc du château de Ladoucette. Avant cela, ce lieu abritait des conduites destinées à évacuer les eaux usées du château. Et pendant l’antiquité, sans lien apparent avec les constructions postérieure, se trouvait ici un village gaulois.
  • Les sites du type de Drancy fournissent surtout des ossements animaux. Cela n’est pas dû spécifiquement à la culture gauloise mais au fait que le sol calcaire peu acide les conserve très bien. Les fosses ne présentent pas pour autant l’éventail complet de l’alimentation carnée des gaulois, on sait par exemple qu’ils élevaient et consommaient des poules, sans qu’il n’y en ait la trace ici. Lionel Pernet vient ensuite nous présenter des morceaux d’os d’animaux. Ces derniers conservent la trace d’une découpe précise au couteau, signe que cette viande était bien destinée à la consommation. On sait ainsi qu’ils se nourrissaient principalement de bêtes d’élevage : bœufs et porcs, et dans une moindre mesure, chevaux et chiens. L’âge auxquels ses animaux ont été mangés est également un indicateur intéressant, ils peuvent par exemple nous apprendre l’état d’opulence de la population.
  • La céramique est un important marqueur chronologique, il existe en effet des tableaux très élaborés qui posent les normes de l’évolution des formes des objets en céramique. Elle présente l’avantage de ne pas, ou peu, se recycler, ainsi un objet qui n’avait plus d’utilité ou qui était brisé était immédiatement jeté. Yves Le Bechennec reprend alors la parole pour nous expliquer les difficultés de l’étude de la céramique. Premièrement, les tessons ne sont pas toujours issus de la strate géologique à laquelle ils sont enfouis. Et deuxièmement, certains produits n’étaient pas destinés à être utilisés, comme dans les rites funéraires à l’occasion desquels des simulacres de vase non cuits pouvaient être déposés dans les tombes.
  • L’étude de la métallurgie est problématique, il reste en effet peut de trace des forges en dehors de petits outils. On suppose cependant qu’ils disposaient de plusieurs fours puisque tous les objets qu’ils produisaient ne requièrent par la même température de chauffe. Afin de mieux comprendre les procédés de fabrications, Yves Le Bechennec travaille avec de forgerons maliens et suisses (Musée du fer de Vallorbe). Lionel Pernet nous présente ensuite des structure en pierre fragmentées par la chaleur dont on ignore encore l’utilité.
  • Yves Le Bechennec nous explique ici que sur les grosses nécropoles comme à Drancy, les chercheurs essayent d’analyser des marques génétiques sur les ossements, ces dernières permettent d’établir des liens de filiation. Il nous explique également que dans le cadre d’études de ce type de terrain, il est nécessaire de multiplier les corps de métiers. Yves Le Bechennec nous présente ensuite la situation géographique du site.
  • Les céréales, étant le seul aliment qui peut être consommé toute l’année, étaient entreposées et conservées. On connait deux modes de conservation : enterré ou surélevé (grenier), le choix ce fait en fonction du type d’habitation et selon les besoin (alimentation, stockage, etc.). L’absence de silo à Bobigny laisse supposer qu’ils ne les produisaient pas et se contentaient de les entreposer.
  • Le niveau de décapage correspond à la profondeur à laquelle la pelleteuse va creuser pour faire apparaître le site. Le choix du décapage dépend de l’archéologue qui diagnostique la hauteur du site à l’aide d’une pelle électrice. Selon les sites il est aussi possible d’utiliser les données de sondage des entreprises de construction ou bien d’effectuer un sondage carotté.
  • De chaque intervention découle un devoir de restitution immédiate à la population. Pour cela, il faut parvenir dégager des moments et des moyens permettant de travailler avec les habitants. Dans ce cadre, ils organisent régulièrement des expositions dans des lieux inattendus comme les centres commerciaux ou les hôpitaux. Ce travail en interne permet de donner aux gens les mots pour parler de ce qu’il s’est passé ici et de prendre conscience de la richesse du sous-sol.
Titre: Sauvetage archéologique en Seine-Saint-Denis
Sous-titre: Entretient avec l’archéologue Yves Le BECHENNEC
Auteur(s): LE BECHENNEC Yves
Durée: 01:32:51
Date de réalisation: 15/07/2008
Lieu de réalisation: Site du Parc du Château de Ladoucette, Drancy, France
Genre: Documentaires et reportages
Langue(s): Français
Le chantier archéologique situé dans l'enceinte du parc du Château de Ladoucette, qu’Yves LE BECHENNEC dirige à Drancy, en Seine-Saint-Denis, intervient dans le contexte d’un ensemble de fouilles menées par la Mission archéologique départementale depuis 1991 (notamment l'opération "Bobigny Gaulois" dont Yves Le Bechennec a été le coordinateur), et qui a mis en évidence une occupation ininterrompue du territoire depuis l’Antiquité voire depuis la fin de l’époque gauloise. A partir des connaissances sur la population gauloise des Parisii, dont on a retrouvé des traces dans ce département, il évoque les différentes problématiques auxquelles l’archéologue doit faire face sur ce type de terrain. Après une vision générale du chantier de Drancy, Yves Le Bechennec dresse l’inventaire des objets que l’on extrait de ce site - dont Lionel Pernet, élève conservateur au sein de l’Institut National du Patrimoine, nous en présente un certain nombre -, et nous explique l’interprétation qu’un archéologue peut tirer de ces découvertes. Yves Le Bechennec fait état ici de son parcours et de l’évolution d’une pratique et d’une pensée de l’archéologie urbaine soumise aux exigences d’un contexte urbain, vers l’archéologie préventive telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui. Dans son travail, il tient compte de tous les types de collaborations dont l’archéologue a besoin pour effectuer le travail d’interprétation, mais aussi afin d’assurer la continuité des recherches sur un site dans la longue durée. Son travail l’amène aussi à s’interroger sur l’intérêt et la nécessité des recherches archéologiques pour les populations vivant sur les lieux mêmes de ces recherches.
Sujet: Civilisations du monde
Topique: Civilisation occidentale
Mots-clés: Civilisation Gauloise ; Protohistoire ; Gaule ; France
Localisation spatiale du sujet: France
Localisation temporelle du sujet: Protohistoire
Aspects rhétoriques et discursifs: Exposé spécialisé
La civilisation gauloise s'étendait sur toute la Gaule protohistorique. Rattaché à la civilisation celtique, elle ne correspond pas à un seul peuple uni, mais à plusieurs peuples qui se comprenaient et qui considéraient avoir une origine commune.
Sujet: Domaines et objets de recherche sur les cultures
Topique: Histoire des cultures
Libellé: Archéologie
Mots-clés: Archéologie ; Sauvetage Archéologique ; Archéologie Urbaine ; Histoire de France ; Antiquité ;
Localisation spatiale du sujet: France
Aspects rhétoriques et discursifs: Explication ; Exposé scientifique
Le sauvetage archéologique est un processus mis en place dans les milieux citadin. Il consiste e effectuer des fouilles archéologiques préventives avant de nouveaux projets de constructions.
Sujet: Peuples du monde
Topique: Peuple gaulois
Détail particulier: Le peuple gaulois constitue l’ensemble des peuples présents en Gaule pendant l’antiquité. Il possède un lien de parenté avec les Celtes. L’absence de témoignages direct de la culture gauloise les a longtemps desservi, mais on sait aujourd’hui qu’il possédait une réelle civilisation développée et complexe.
Mots-clés: Gaulois ; Gaule ; Prothohistoire ; Histoire de France ; Antiquité ;
Localisation spatiale du sujet: France
Localisation temporelle du sujet: Protohistoire
Aspects rhétoriques et discursifs: Exposé scientifique
Sujet: Lieux de référence
Topique: Site archéologique, Parc du château de Ladoucette, Drancy, Seine-Saint-Denis, France
Mots-clés: Site Archéologique ; Ladoucette ; Drancy ; Nécropole Gauloise ; Historie de France ;
Localisation spatiale du sujet: Château Ladoucette, Drancy , Saine-Saint-Denis, France
Localisation temporelle du sujet: 2008
Nom: ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias - Archives Audiovisuelles de la Recherche)
Rôle: Producteurs d'oeuvres audiovisuelles
Appartenance: FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, ESCoM - Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, France
Adresse: FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme) 190 Avenue de France 75013 Paris, Paris, France
ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias - Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme), Paris, France
Nom: LE BECHENNEC
Prénom: Yves
Rôle: Archéologues
Fonction: Attaché de Conservation du Patrimoine
Adresse: France
Yves Le Bechennec est un archéologue. Au service du Conseil Général de Seine-Saint-Denis, il est Attaché de Conservation du Patrimoine. Lorsqu'il fouille un site dans le département, il a également a coeur de permettre aux populations locales de s'approprier l'histoire du lieu.
Nom: PERNET
Prénom: Lionel
Rôle: Etudiants
Fonction: Etudiant
Adresse: Paris, France
Lionel Pernet, Institut National du Patrimoine, Paris, France
Type: Revue.org - Le portail des revues en ligne
Url: http://adlfi.revues.org/
" Archéologie de la France - Informations est une revue en ligne destinée à publier l'actualité des opérations archéologiques menées en France. Elle remplace Gallia Informations dont elle reprend les missions et assure le développement. "
Type: Média audiovisuel
Auteur: SAUVAGEOT Pierre-André
Url: http://videotheque.cnrs.fr/visio=1106
Titre : Yves Le Bechennec, un archéologue en Seine Saint Denis Date de production : 2003 Durée : 00:52:00 Support de diffusion : DVD, Beta SP, DV Cam Version : Français Mode de diffusion : Vente (usage institutionnel) Réalisateur : SAUVAGEOT Pierre-André Auteur : SAUVAGEOT Pierre-André Conseiller scientifique : CHORON-BAIX Catherine Coproducteur : CNRS Images Média Producteur délégué : ADR Productions Participation : France 5 ; CNC ; Min. Recherche ; Conseil Général de Seine Saint Denis Intervenant : LE BECHENNEC Yves ; MARION Stéphane ; WARME Nicolas ; LE FORESTIER Cyrille ; PAPAGEORGIOU Marina ; KOUASSI Kouakou Discipline : Archéologie - Préhistoire - Paléontologie, Histoire Numéro de notice : 1106
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour spécialistes
Cette vidéo est susceptible d'intéresser les personnes faisant des recherches sur la méthodologie archéologique.
Type: Enseignement supérieur
Public cible: Pour spécialistes
Cette vidéo est susceptible d'intéresser les personnes étudiant l'histoire ancienne de la France et/ou l'archéologie.
Type: Lieux
L'entretien prend place sur le site archéologique du parc du château Ladoucette à Drancy, Seine-Saint-Denis.
LE BECHENNEC Yves. « Sauvetage archéologique en Seine-Saint-Denis », Archives Rencontre des Cultures (ARC), 1625, 2008, [en ligne]. URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/1625/
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
© ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias - Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme), Paris, France
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
© DE PABLO, Elisabeth, Ingénieur de recherche, ESCoM, FMSH, Paris, France, 2008 © CHEMOUNY, Muriel, ESCoM, FMSH, Paris, France, 2008 © FILLON, Richard, ESCoM-FMSH, Paris, France, 2008 © ROMEI, Leonardo, Doctorant, Université de Rome, Rome, Italie, 2008
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
© LE BECHENNEC, Yves, Archéologue, Conseil Général, Seine-Saint-Denis, France, 2008 © PERNET, Lionel, Etudiant, Institut National du Patrimoine, Paris, France, 2008 © CHEMOUNY, Muriel, ESCoM, FMSH, Paris, France, 2008
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/
Lien: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/
Titre: Analyse générale d’un entretien avec Yves LE BECHENNEC
Langue(s): Français
Type: Analyses de base de l'objet média
Comment citer: FRISA, Oriane. « Analyse générale d’un entretien avec Yves LE BECHENNEC » (Portail ARC, 2015) : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/1625/
Id analyse: e3ca6307-2ed0-4024-ba3d-eddd52e077d8
Id vidéo: ef970522-8861-4faf-bc75-6f06fad4a479
Analyse thématique d’un entretien avec l’archéologue Yves LE BECHENNEC autour d’un site archéologique gaulois en Seine-Saint-Denis.