Colloque Biodiversité urbaine - Les dynamiques et la «trame verte» . CLERGEAU Philippe, GUILLARD Maryline, HUBERT-MOY Laurence, WERNER Peter

Chapitre

Titre: Présentation des thématiques liées aux problématiques sur la biodiversité urbaine
Durée: 00:03:15   [00:00:00 > 00:03:15]
Langue(s): Français
Cette deuxième table-ronde s'intéresse aux dynamiques spécifiques de la diversité urbaine ainsi qu’à leur articulation aux problématiques d'aménagement urbain et de trame verte. Dans un premier temps, les quatre intervenants sont brièvement présentés.
Titre: Les spécificités de la biodiversité urbaine, la notion de "trame verte"
Durée: 00:24:13   [00:03:15 > 00:27:29]
Philippe CLERGEAU est écologue au département d'écologie et Gestion de la Biodiversité du Muséum National d'Histoire Naturelle. Il préside cette seconde table-ronde. En guise d'introduction, Philippe CLERGEAU dresse quelques constats. En premier lieu, la définition de la biodiversité urbaine semble poser problème. L'étude de la biodiversité urbaine est fortement liée à son caractère dynamique, ce qui pousse à poser les questions en termes de processus plus que d'états stables et fixes. Enfin, il faut rappeler que l'équilibre de la biodiversité est dépendant de la gestion de l'homme. Trois points expliquent la dynamique temporelle de la biodiversité : 1) L'évolution de l'habitat urbain. Il a fortement évolué depuis les dernières décennies. Des changements d'objectifs liés à l'habitat urbain se sont produits. En même temps, la ville devient de plus en plus verte, ce qui explique les dynamiques de la biodiversité urbaine. Par exemple, de nombreux arbres ont été plantés depuis les années 1970. 2) L'évolution du comportement citadin. De nouvelles formes de relations à la nature et à l'animal ont ainsi vu le jour. 3) L'évolution des populations animales et végétales. En même temps que des modifications de contexte ont eu lieu, différentes espèces se sont développées et modifiées. D'autres expliquent la dynamique spatiale de la ville, comme la destruction des habitats par la production de la ville elle-même ou encore l'isolement des populations et leur dispersion. Depuis les années 1980-1990, un des grands concepts de l'écologie est celui de « trame verte », un réseau formé de continuités écologiques terrestres et aquatiques. Deux points relatifs à ce concept sont importants : la trame verte forme une continuité à la fois spatiale mais aussi fonctionnelle, qui prend en compte les espèces. Ce type de structure peut amener de la biodiversité en ville, et aussi relier les différents espaces verts plutôt que de créer de nouveaux parcs en ville. En conclusion, Philippe CLERGEAU rappelle tout d'abord que la biodiversité est un fonctionnement, ce qui revient à poser la question du choix des espèces présentes dans les villes. En second lieu, il appelle à une coopération entre disciplines pour étudier et faire avancer efficacement la biodiversité urbaine.
Titre: Etudes scientifiques à l'international des sujets traitant de la biodiversité urbaine
Durée: 00:14:45   [00:27:29 > 00:42:14]
Langue(s): English ; Français
Peter WERNER, écologue à l'institut Wohnen und Umwelt, dresse un état des lieux de la recherche scientifique internationale en matière de biodiversité urbaine.
Titre: Biodiversité urbaine et outils cartographiques
Durée: 00:16:59   [00:42:14 > 00:59:14]
Laurence HUBERT-MOY est géographe et professeur à l'Université Rennes 2. Son intervention vise à présenter les outils et méthodes permettant de caractériser la trame urbaine. Tout d'abord, l'écosystème urbain possède des caractéristiques qui vont influer sur les donnée et les méthodes mises en œuvre pour mettre en évidence la trame urbaine : il est extrêmement fragmenté, lisible selon plusieurs échelles emboîtées, et l'usage des sols est relativement stable. Par ailleurs, les questions posées à l’ingénierie écologique en termes de systèmes urbains se situent à trois niveaux d'analyse : l'ensemble de la ville et son district, un secteur de la ville, et le quartier ou l'îlot. Selon ces niveaux, les méthodes et les données diffèrent. La définition admise de la trame verte est la suivante : « outil d’aménagement du territoire constitué de grands ensembles naturels ou de corridors les reliant ou servant d'espaces tampons ». Cette trame verte doit être intégrée dans les documents et plans locaux d'urbanisme. Si elle introduit des continuités écologiques, la trame verte ne dispose d'aucune méthode pour la mettre en œuvre, ce qui mène au propos central de l'intervention : Quels outils peuvent servir à identifier la trame verte, et comment assurer sa cohérence sur l'ensemble du territoire ? Des chercheurs ont dressé un inventaire des outils servant à identifier les trames vertes pour le Ministère de l'environnement. Il existe donc un certain nombre d'outils cartographiques, ainsi que des outils de visualisation et de partage sur Internet, Il faut cependant préciser que ces outils ne sont utilisables qu'à une échelle nationale, mais ne permettent pas d'identifier les trames vertes au niveau des villes, qui ont réagi en conséquence. Elles ont identifié les trames vertes de manière très fines dans les schémas de cohérence territoriale. Se pose alors le problème de suivi dans le temps de cette trame verte. La solution est d'utiliser d'autres outils, telles que les images satellites. Celles-ci permettent de travailler soit à l'échelle de la ville, ou à un niveau largement inférieur, jusqu'au niveau métrique. Ces outils sont selon Laurence HUBERT-MOY très sous-utilisés. Enfin, en ce qui concerne les modèles, ceux-ci visent à simuler la croissance urbaine et son impact futur sur la biodiversité. S'ils présentent un grand intérêt, les données nécessaires à l'établissement de ceux-ci sont souvent imprécises. Par ailleurs, leur utilité est relativisée par le fait que l'impact actuel de la croissance urbaine sur la biodiversité est mal connu.
Titre: Biodiversité urbaine et aménagements urbains : exemple de l'agglomération de Nantes
Durée: 00:13:27   [00:59:14 > 01:12:42]
Langue(s): Français
Maryline GUILLARD est directrice du service énergie et environnement de la communauté urbaine de Nantes Métropole. Elle cherche ici à présenter l'exemple de Nantes en matière de biodiversité urbaine ainsi que sa volonté d'intégrer des problématiques scientifiques de conservation d'espèces végétales. L'agglomération nantaise représente 52000 hectares de surface, parmi lesquels 32000 ont été protégés en zone naturelle ou agricole. Un premier avertissement consiste à dire que les questions de biodiversité doivent obligatoirement s'articuler avec les problématiques propres au territoire en question et à la croissance urbaine. La question de l'étalement urbain représentant une menace pour la biodiversité, il s'agit de mettre en place une politique volontariste. Ainsi, depuis les années 1960 ont été créées à Nantes des continuités aquatiques, qui ont posé les bases de futures trames végétales. Cette trame a été établie pendant plusieurs années, et peut aujourd’hui être protégée. Elle indique ensuite que s'il est possible d'avoir un politique volontariste, il semble indispensable de prendre en compte les différentes échelles territoriales pour assurer la cohérence des systèmes de gouvernance. La question des échelles de temps est aussi abordée : le temps du projet n'est pas celui du mandat de l'élu, qui diffère du temps d'aménagement du territoire... Enfin, la volonté d'intégrer des problématiques scientifiques dans la protection des espèces n'est que rapidement évoquée, avant de conclure sur la nécessité d'une forte coopération entre différents acteurs locaux pour mener à bien tout type de projet.
Titre: Discussion avec le public
Durée: 00:46:27   [01:12:42 > 01:59:09]
Langue(s): Français
Question 1 : Question sur la subjectivité des déplacements humains, ainsi que sur celle du temps afin de savoir comment les populations vivent le territoire pour les prendre en compte dans l'élaboration de projets. Question 2 : Sur la possibilité de raisonner sur des logiques de « pas japonais » plutôt que des trames pour envisager les (dis)continuités écologiques urbaines. Question 3 : Remarque sur l'équilibre entre l’urbain et l'espace naturel. Question 4 : Question sur l'utilisation d'outils permettant de mesurer la biodiversité. Question 5 : Concernant la méthode, un comité a en charge de rédiger une méthode nationale permettant aux territoires de mettre en place les trames vertes et bleues. Question 6 : Pourquoi faut-il préserver la biodiversité urbaine ? Question 7 : Quel est le rôle et l'évolution des jardins privés dans les centres urbains ? Question 8 : Comment est possible d'introduire des trames vertes en Seine-Saint-Denis ? Question 9 : Question relative aux limites administratives et aux différentes échelles à prendre en compte. Question 10 : Inaudible Question 11 : Quels sont les résultats généraux, à un niveau international, des corridors écologiques ? Question 12 : Quels seront les effets des corridors sur les dispersions de certaines espèces animales ?

6 chapitres.
  • Philippe CLERGEAU est écologue au département d'écologie et Gestion de la Biodiversité du Muséum National d'Histoire Naturelle. Il préside cette seconde table-ronde. En guise d'introduction, Philippe CLERGEAU dresse quelques constats. En premier lieu, la définition de la biodiversité urbaine semble poser problème. L'étude de la biodiversité urbaine est fortement liée à son caractère dynamique, ce qui pousse à poser les questions en termes de processus plus que d'états stables et fixes. Enfin, il faut rappeler que l'équilibre de la biodiversité est dépendant de la gestion de l'homme. Trois points expliquent la dynamique temporelle de la biodiversité : 1) L'évolution de l'habitat urbain. Il a fortement évolué depuis les dernières décennies. Des changements d'objectifs liés à l'habitat urbain se sont produits. En même temps, la ville devient de plus en plus verte, ce qui explique les dynamiques de la biodiversité urbaine. Par exemple, de nombreux arbres ont été plantés depuis les années 1970. 2) L'évolution du comportement citadin. De nouvelles formes de relations à la nature et à l'animal ont ainsi vu le jour. 3) L'évolution des populations animales et végétales. En même temps que des modifications de contexte ont eu lieu, différentes espèces se sont développées et modifiées. D'autres expliquent la dynamique spatiale de la ville, comme la destruction des habitats par la production de la ville elle-même ou encore l'isolement des populations et leur dispersion. Depuis les années 1980-1990, un des grands concepts de l'écologie est celui de « trame verte », un réseau formé de continuités écologiques terrestres et aquatiques. Deux points relatifs à ce concept sont importants : la trame verte forme une continuité à la fois spatiale mais aussi fonctionnelle, qui prend en compte les espèces. Ce type de structure peut amener de la biodiversité en ville, et aussi relier les différents espaces verts plutôt que de créer de nouveaux parcs en ville. En conclusion, Philippe CLERGEAU rappelle tout d'abord que la biodiversité est un fonctionnement, ce qui revient à poser la question du choix des espèces présentes dans les villes. En second lieu, il appelle à une coopération entre disciplines pour étudier et faire avancer efficacement la biodiversité urbaine.
  • Laurence HUBERT-MOY est géographe et professeur à l'Université Rennes 2. Son intervention vise à présenter les outils et méthodes permettant de caractériser la trame urbaine. Tout d'abord, l'écosystème urbain possède des caractéristiques qui vont influer sur les donnée et les méthodes mises en œuvre pour mettre en évidence la trame urbaine : il est extrêmement fragmenté, lisible selon plusieurs échelles emboîtées, et l'usage des sols est relativement stable. Par ailleurs, les questions posées à l’ingénierie écologique en termes de systèmes urbains se situent à trois niveaux d'analyse : l'ensemble de la ville et son district, un secteur de la ville, et le quartier ou l'îlot. Selon ces niveaux, les méthodes et les données diffèrent. La définition admise de la trame verte est la suivante : « outil d’aménagement du territoire constitué de grands ensembles naturels ou de corridors les reliant ou servant d'espaces tampons ». Cette trame verte doit être intégrée dans les documents et plans locaux d'urbanisme. Si elle introduit des continuités écologiques, la trame verte ne dispose d'aucune méthode pour la mettre en œuvre, ce qui mène au propos central de l'intervention : Quels outils peuvent servir à identifier la trame verte, et comment assurer sa cohérence sur l'ensemble du territoire ? Des chercheurs ont dressé un inventaire des outils servant à identifier les trames vertes pour le Ministère de l'environnement. Il existe donc un certain nombre d'outils cartographiques, ainsi que des outils de visualisation et de partage sur Internet, Il faut cependant préciser que ces outils ne sont utilisables qu'à une échelle nationale, mais ne permettent pas d'identifier les trames vertes au niveau des villes, qui ont réagi en conséquence. Elles ont identifié les trames vertes de manière très fines dans les schémas de cohérence territoriale. Se pose alors le problème de suivi dans le temps de cette trame verte. La solution est d'utiliser d'autres outils, telles que les images satellites. Celles-ci permettent de travailler soit à l'échelle de la ville, ou à un niveau largement inférieur, jusqu'au niveau métrique. Ces outils sont selon Laurence HUBERT-MOY très sous-utilisés. Enfin, en ce qui concerne les modèles, ceux-ci visent à simuler la croissance urbaine et son impact futur sur la biodiversité. S'ils présentent un grand intérêt, les données nécessaires à l'établissement de ceux-ci sont souvent imprécises. Par ailleurs, leur utilité est relativisée par le fait que l'impact actuel de la croissance urbaine sur la biodiversité est mal connu.
  • Maryline GUILLARD est directrice du service énergie et environnement de la communauté urbaine de Nantes Métropole. Elle cherche ici à présenter l'exemple de Nantes en matière de biodiversité urbaine ainsi que sa volonté d'intégrer des problématiques scientifiques de conservation d'espèces végétales. L'agglomération nantaise représente 52000 hectares de surface, parmi lesquels 32000 ont été protégés en zone naturelle ou agricole. Un premier avertissement consiste à dire que les questions de biodiversité doivent obligatoirement s'articuler avec les problématiques propres au territoire en question et à la croissance urbaine. La question de l'étalement urbain représentant une menace pour la biodiversité, il s'agit de mettre en place une politique volontariste. Ainsi, depuis les années 1960 ont été créées à Nantes des continuités aquatiques, qui ont posé les bases de futures trames végétales. Cette trame a été établie pendant plusieurs années, et peut aujourd’hui être protégée. Elle indique ensuite que s'il est possible d'avoir un politique volontariste, il semble indispensable de prendre en compte les différentes échelles territoriales pour assurer la cohérence des systèmes de gouvernance. La question des échelles de temps est aussi abordée : le temps du projet n'est pas celui du mandat de l'élu, qui diffère du temps d'aménagement du territoire... Enfin, la volonté d'intégrer des problématiques scientifiques dans la protection des espèces n'est que rapidement évoquée, avant de conclure sur la nécessité d'une forte coopération entre différents acteurs locaux pour mener à bien tout type de projet.
  • Question 1 : Question sur la subjectivité des déplacements humains, ainsi que sur celle du temps afin de savoir comment les populations vivent le territoire pour les prendre en compte dans l'élaboration de projets. Question 2 : Sur la possibilité de raisonner sur des logiques de « pas japonais » plutôt que des trames pour envisager les (dis)continuités écologiques urbaines. Question 3 : Remarque sur l'équilibre entre l’urbain et l'espace naturel. Question 4 : Question sur l'utilisation d'outils permettant de mesurer la biodiversité. Question 5 : Concernant la méthode, un comité a en charge de rédiger une méthode nationale permettant aux territoires de mettre en place les trames vertes et bleues. Question 6 : Pourquoi faut-il préserver la biodiversité urbaine ? Question 7 : Quel est le rôle et l'évolution des jardins privés dans les centres urbains ? Question 8 : Comment est possible d'introduire des trames vertes en Seine-Saint-Denis ? Question 9 : Question relative aux limites administratives et aux différentes échelles à prendre en compte. Question 10 : Inaudible Question 11 : Quels sont les résultats généraux, à un niveau international, des corridors écologiques ? Question 12 : Quels seront les effets des corridors sur les dispersions de certaines espèces animales ?
Titre: Colloque Biodiversité urbaine - Les dynamiques et la «trame verte»
Auteur(s): CLERGEAU Philippe, GUILLARD Maryline, HUBERT-MOY Laurence, WERNER Peter
Durée: 01:59:09
Date de réalisation: 26/09/2008
Lieu de réalisation: Bobigny, FRANCE
Langue(s): English ; Français
La deuxième table-ronde de ce colloque dédié à la biodiversité urbaine se centre sur les dynamiques spécifiques de la diversité urbaine ainsi qu’à leur articulation aux problématiques d'aménagement urbain et de trame verte. La notion de trame verte, la recherche internationale en la matière, les outils cartographiques, ainsi que l'exemple de l'agglomération de Nantes seront les thèmes abordés par des écologues, chercheurs, et politiques. Une discussion clôturera finalement cette seconde partie.
Sujet: Sujet
Topique: Biodiversité urbaine
Mots-clés: biodiversité, ville
Libellé: Biodiversité et aménagement urbain
Mots-clés: biodiversité, aménagement urbain
Localisation spatiale du sujet: France
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Bilan historique ; Critique ; Dialogue ; Explication ; Exposé spécialisé
Ce colloque pluridisciplinaire envisage la biodiversité urbaine sous de multiples aspects.
La deuxième table-ronde de ce colloque dédié à la biodiversité urbaine se centre sur les dynamiques spécifiques de la diversité urbaine ainsi qu’à leur articulation aux problématiques d'aménagement urbain et de trame verte.
Sujet: Sujet
Topique: Ecologie urbaine
Mots-clés: Ecologie urbaine, biodiversité urbaine
Libellé: Ecologie et dynamiques urbaines
Mots-clés: Ecologie, dynamiques urbaines
Localisation spatiale du sujet: France
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Bilan historique ; Débat ; Dialogue ; Discussion ; Explication ; Exposé spécialisé
Ce colloque pluridisciplinaire s'empare notamment de l'écologie afin d'étudier la biodiversité urbaine.
La deuxième table-ronde de ce colloque dédié à la biodiversité urbaine fait intervenir des écologues, analysant les dynamiques spécifiques de la diversité urbaine ainsi qu’à leur articulation aux problématiques d'aménagement urbain et de trame verte.
Sujet: Sujet
Topique: Ville et biodiversité
Mots-clés: ville, biodiversité
Context social (PESTEL): Contexte politique
Context social (PESTEL): Contexte socioculturel
Libellé: Dynamiques urbaines de la biodiversité
Mots-clés: dynamiques urbaines, biodiversité
Localisation spatiale du sujet: France
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Bilan historique ; Critique ; Dialogue ; Discussion ; Exemplification ; Exposé spécialisé
Ce colloque pluridisciplinaire étudie le lien existant entre espace urbain et biodiversité.
La deuxième table-ronde de ce colloque dédié à la biodiversité urbaine se centre sur les dynamiques spécifiques de la diversité urbaine ainsi qu’à leur articulation aux problématiques d'aménagement urbain et de trame verte.
Nom: BARRE
Prénom: Maryline
Rôle: Responsables
Adresse: FRANCE
Maryline BARRE travaille au Conseil Général de Seine-Saint-Denis, FRANCE.
Nom: CLERGEAU
Prénom: Philippe
Rôle: Intervenants avec communication
Fonction: Ecologue au département d'écologie et de gestion de la Biodiversité, Muséum National d'Histoire Naturelle, Paris
Adresse: Paris, FRANCE
Philippe CLERGEAU est écologue, Département d'écologie et Gestion de la Biodiversité, Muséum National d'Histoire Naturelle, Paris, FRANCE.
Nom: GUILLARD
Prénom: Maryline
Rôle: Intervenants avec communication
Fonction: Directrice du service Energie et environnement, Communauté urbaine de Nantes Métropole
Adresse: Nantes, FRANCE
Maryline GUILLARD est directrice du service Energie et environnement, Communauté urbaine de Nantes Métropole, FRANCE.
Nom: WERNER
Prénom: Peter
Rôle: Intervenants avec communication
Fonction: Ecologue, Institut Wohnen und Umwelt GmbH, Darmstadt
Adresse: Darmstadt, ALLEMAGNE
Peter WERNER est écologue, Institut Wohnen und Umwelt GmbH, Darmstadt, ALLEMAGNE.
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour tout public
Colloque à usage éducatif et pour recherches spécialisées sur la biodiversité urbaine.
CLERGEAU Philippe, GUILLARD Maryline, HUBERT-MOY Laurence, WERNER Peter. « Colloque Biodiversité urbaine - Les dynamiques et la «trame verte» », Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°1571, 2008, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/1571
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
© ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l’Homme), Paris, FRANCE
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
© CIOTTI, Federica, ESCoM-FMSH, Paris, FRANCE © WENKER, Tatiana, ESCoM-FMSH, Paris, FRANCE
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
© CLERGEAU, Philippe, écologue, Département d'écologie et Gestion de la Biodiversité, Muséum National d'Histoire Naturelle, Paris, FRANCE, 2008 © GUILLARD, Maryline, directrice du service Energie et environnement, Communauté urbaine de Nantes Métropole, FRANCE, 2008 © HUBERT-MOY, Laurence, géographe, professeur, Université Rennes 2, FRANCE, 2008 © WERNER, Peter, écologue, Institut Wohnen und Umwelt GmbH, Darmstadt, ALLEMAGNE, 2008
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/
Titre: Analyse de la vidéo «Colloque Biodiversité urbaine - Les dynamiques et la «trame verte» »
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: FRINGANT, Matthias. Analyse de la vidéo «Colloque Biodiversité urbaine - Les dynamiques et la «trame verte»» (Portail AGORA, 2014): http://www.agora.msh-paris.fr/
Id analyse: e4f162c1-7ab9-410d-b819-504df266c782
Id vidéo: 4819a566-ff3b-42a8-9260-adb38639d993