Introduction. BOCQUET-APPEL, Jean-Pierre
Titre: Introduction
Sous-titre: Les distributions spatio-temporelles de marqueurs populationnels
Auteur(s): BOCQUET-APPEL, Jean-Pierre
Durée: 00:11:52
Date de réalisation: 04/01/2005
Lieu de réalisation: Maison des Sciences de l'Homme, Paris, France 2005
Genre: Cours d'enseignement supérieur filmé
Langue(s): Français
Pour introduire son cours sur les distributions spatio-temporelles de marqueurs populationnels, Jean-Pierre Bocquet-Appel met en place la problématique générale et le plan du cours. Il explique les concepts et mots clés comme distribution spatio-temporelle, patron géographique, marqueurs populationnels et données génétiques. Les problèmes posés par une interprétation démographique des données archéologiques sont tout aussi de nature intellectuelle que factuelle. Une confusion entre objets d’études, à savoir la catégorie de nécropoles et celle de la paléodémographie, une stagnation dans la découverte des sites archéologiques et les interprétations contradictoires des données génétiques demandent une clarification.
Sujet: Archéologie et sciences humaines et sociales
Topique: démographie
Catégorie linguistique: (N. com.)
Catégorie linguistique: (N. simp.)
Rapports interdisciplinaires: Archéologie ; Démographie ; Géographie
Sujet de recherche: distribution; géographique; démographie ; (N. com.) ; (N. simp.) ; (Adj.)
Cadre temporel du thème: Paléolithique
Nom: BOCQUET-APPEL
Prénom: Jean-Pierre
Rôle: Responsables de production d'oeuvres audiovisuelles
Fonction: directeur de recherche
Adresse: Paris, France
Jean-Pierre BOCQUET-APPEL est Directeur de recherche au CNRS, UPR 2147 " Dynamique de l'évolution humaine ". Ses travaux concernent des problématiques couvrant un large spectre de l'histoire de l'Humanité, de la paléodémographie à la démographie contemporaine, ainsi que les outils d'extraction de cette information démographique non-conventionnelle. En effet, depuis la sortie d'Afrique d'Homo ergaster vers 1,8 millions d'années, jusqu'aux périodes subactuelles, il n'existe aucune donnée permettant de reconstruire l'histoire démographique humaine qui soit interprétable avec les outils traditionnels de la démographie. L'information fournie par les données archéologiques et leurs modèles d'interprétation deviennent alors incontournables. Ses études récentes concernent la paléodémographie européenne (la Transition démographique Néolithique, l'expansion/contraction des Hommes modernes et des Néanderthals ; la cinétique populationnelle au Paléolithique supérieur) ainsi que la démographie contemporaine en Europe et en Inde (diffusion de la transition de la fécondité, à l'origine).
Lien: Jean-Pierre Bocquet-Appel
Nom: BOCQUET-APPEL
Prénom: Jean-Pierre
Fonction: directeur de recherche
Adresse: Paris, France
Jean-Pierre BOCQUET-APPEL est Directeur de recherche au CNRS, UPR 2147 " Dynamique de l'évolution humaine ". Ses travaux concernent des problématiques couvrant un large spectre de l'histoire de l'Humanité, de la paléodémographie à la démographie contemporaine, ainsi que les outils d'extraction de cette information démographique non-conventionnelle. En effet, depuis la sortie d'Afrique d'Homo ergaster vers 1,8 millions d'années, jusqu'aux périodes subactuelles, il n'existe aucune donnée permettant de reconstruire l'histoire démographique humaine qui soit interprétable avec les outils traditionnels de la démographie. L'information fournie par les données archéologiques et leurs modèles d'interprétation deviennent alors incontournables. Ses études récentes concernent la paléodémographie européenne (la Transition démographique Néolithique, l'expansion/contraction des Hommes modernes et des Néanderthals ; la cinétique populationnelle au Paléolithique supérieur) ainsi que la démographie contemporaine en Europe et en Inde (diffusion de la transition de la fécondité, à l'origine).
Lien: Jean-Pierre Bocquet-Appel
Type: Livre
Auteur: Jean-Pierre Bocquet-Appel
édition Errance, 2008 L'histoire démographique du genre humain débuta il y a 2,8 millions d'années. Pour la première fois, avec le tranchant d'un galet aménagé, des primates sont sortis d'une exploitation essentiellement passive de l'environnement pour une exploitation active, potentiellement capable d'augmenter le nombre de bouches à nourrir au km2, grâce à des manipulations culturelles. Dès lors, population et innovation technologique ont entretenu une relation où la taille de la population a agi sur la technologie et la technologie a ... Lire la suite aiguillonné la population pendant 2,8 millions d'années. Mais une nouveauté est en train d'émerger. Alors que la productivité de l'économie ne cesse d'augmenter, la fécondité des êtres humains s'effondre. L'économie semble avoir débrayé du moteur primaire de la démographie pour aller en roue libre. Vers quelle destinée l'intensification économique pousse-t-elle les êtres humains alors que le talon de fer de la pression démographique à l'horizon 2070 décline ? Les données historiques manquent de recul pour tester les théories démographiques en compétition. Il faut faire appel à la Préhistoire. Comment reconstruire l'histoire démographique des êtres humains depuis l'origine ? Les sources d'information de la paléodémographie sont représentées par les squelettes des nécropoles, des distributions spatio-temporelles de vestiges archéologiques, d'industries lithiques, de sites, de dates C14, des vestiges d'installation, du camp à la ville et, peut-être, de marqueurs génétiques. Plutôt que d'un ensemble de techniques consensuelles, reposant sur des données bien répertoriées d'une discipline déjà constituée, la paléodémographie se présente comme une approche de données biologiques et archéologiques éclectiques.
Lien: Résumé
Type: Education scientifique
Cours de paléodémographie et archéologie destiné aux étudiants à partir de M2
introduisant le séminaire, les responsables de production et le cours
intitulé "Distribution géographique de 1451 sites archéologiques-paléolithiques pour 4 périodes chrono-typologiques"
BOCQUET-APPEL, Jean-Pierre. "Introduction ", cours intitulé " Les distributions spatio-temporelles de marqueurs populationnels", in "Archéologie et démographie : les données paléodémographiques et leur interprétation". Atelier des Arkéonautes (ADA), n° 2064, 2005, [en ligne] ; URL : http://semioweb.msh-paris.fr/corpus/ADA/FR/_video.asp?id=2064&ress=6855&video=136745&format=83
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libre de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/"
Lien: Creative Commons - Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France
Titre: Description d'un segment du cours intitulé "Les distributions spatio-temporelles de marqueurs populationnels", in "Archéologie et démographie : les données paléodémographiques et leur interprétation"
Sous-titre: Idée pour un cours d'archéologie et de démographie
Langue(s): Français
Comment citer: SAKUNTABHAI, Primsuda. "Description d'un segment du cours intitulé " Les distributions spatio-temporelles de marqueurs populationnels". Analyse d'un segment de la vidéo source, 2011, Atelier des Arkéonautes (ADA), n° 2064, 2005, [en ligne] ; URL : http://semioweb.msh-paris.fr/corpus/ADA/FR/_video.asp?id=2064&ress=6855&video=136745&format=83
Id analyse: edf8c01c-a2e5-4033-8d17-b97c1b554956
Id vidéo: 7930909a-d5a3-43c7-bdb1-1f92443224db
Les données démographiques écrites couvrent essentiellement les quelques derniers siècles. Depuis la sortie d’Afrique d’Homo ergaster – notre ancêtre humain direct – et son expansion géographique en Eurasie vers 1,8 millions d’années, jusqu’aux périodes sub-actuelles, il n’existe aucune donnée pour reconstruire 99,99 % de l’histoire démographique des êtres humains, qui soit interprétable avec les outils traditionnels de la démographie. Pourtant les principales théories démographiques existantes, de Malthus à Boserup (et leur mélange), exigent des temps (très) longs pour pouvoir valablement être testées. Pour reconstruire cette histoire, on doit donc faire appel à d’autres sources que les données écrites et à d’autres techniques que les techniques courantes des démographes. L’information fournie par les données archéologiques et leurs modèles d’interprétation deviennent alors incontournables. Avec la question : « Faire de la démographie avec quoi et comment ? », deux grands thèmes seront abordés cette année : 1) Les données paléodémographiques, représentées par des distributions spatio-temporelles : i) de vestiges archéologiques (sites, dates 14C, outils, urbains), ii) de squelettes par âge de nécropoles ; 2) L’inférence démographique à partir des distributions des données et leurs densités. Comment remonter des données aux paramètres démographiques générateurs ?