Imaginer (les images et les formes) 2/2. ERNST Sophie, GUINDANI-RIQUIER Sara, PHAY-VAKALIS Soko

Chapitre

Titre: Soko PHAY-VAKALIS : "Julieta HANONO ou la mesure de l’exil et de la désolation"
Durée: 00:31:58   [00:00:00 > 00:31:58]
Genre: Extrait d'un colloque filmé
Langue(s): Français
Soko PHAY, maître de conférences à l'université Paris 8 au département d'arts plastiques, nous introduit lors du Colloque International - Figurer l'exil, le concept d'exilience à travers les images et, plus particulièrement, à travers l'expérience exilique de Julieta HANONO, une artiste militante. Soko PHAY insiste sur l'absence d'images dans les contextes extrêmes, la situation paradoxale de sujets doubles (une vie laissée et une vie à construire) et l'expérience du décentrement.
Sujet: Cinéma par type
Topique: Court métrage
Genre: Film documentaire
Libellé: Campement de jeunes à Rosario
Mots-clés: Exil; Concept; Disparition; Julieta HANONO; Rosario; Campements
Localisation spatiale du sujet: Argentine ; France
Le film documentaire est réalisé dans la ville de Rosario en Argentine mais est également diffusé en France, pays où s'est intallée Julieta HANONO depuis 1990.
Localisation temporelle du sujet: 20è et 21è siècles
Aspects rhétoriques et discursifs: Discours artistique ; Discours militant ; Témoignage
A travers le film documentaire "Terra de Nadie" de Julieta HANONO, cette dernière renoue avec sa pratique militante après avoir passé 395 jours dans un centre de détention et de torture à Rosario en Argentine.
Les individus mis en scène dans le documentaire de Julieta HANONO font partie d'une population exclue de toute reconnaissance. Il surgissent seulement avec le scandale de l'emeute. Le lieu du campement lui-même, le long d'un cimetière, est significatif de leur situation: des disparus, entre le monde des vivants et le monde des morts.
Sujet: L'exil, la condition exilique
Topique: L'exil dans la disparition
Mots-clés: Exil; Concept; Julieta HANONO; Disparition; Mémoire; Arts
Libellé: La disparition et les images
Mots-clés: Exil; Concept; Disparition; Arts
Localisation spatiale du sujet: Argentine ; France
Localisation temporelle du sujet: 20è et 21è siècles
Aspects rhétoriques et discursifs: Discours artistique ; Discours militant ; Témoignage
A travers l'expérience traumatique de Julieta HANONO, Soko PHAY introduit le concept d'exil comme source de tensions et de déchirures, de paradoxes, de décentrement. Elle pose la question suivante : "en quoi l'expérience de la disparition peut-être considérée comme exil, et comment touche-t-elle au plus près la condition humaine?"
L'intervention de Soko PHAY présente le concept de l'exil comme lié à la disparition dans son rapport avec les images.
Sujet: Pratiques visuelles
Topique: Sculptures
Mots-clés: Exil; Détention; Julieta HANONO; Exposition; Arts
Libellé: L'exil et la détention
Mots-clés: Exil; Concept; Argentine; Julieta HANONO; Détention; Arts
Localisation spatiale du sujet: Argentine ; France
L'expérience exilique de Julieta HANONO s'est déroulée en Argentine, son exposition se déroule en France.
Localisation temporelle du sujet: 20è siècle
Aspects rhétoriques et discursifs: Discours artistique ; Discours militant ; Témoignage
Julieta HANONO a réalisé une exposition sur son expérience exilique dont les oeuvres correspondent à des assemblages en relief de plusieurs objets de la vie quotidienne.
Le thème des oeuvres artistiques de Julieta HANONO correspond à son expérience exilique. Elle a été détenue durant 395 jours dans un centre de détention et de torture de Rosario en Argentine. Elle y exprime la tension et déchirure d'un sujet entre deux mondes, la division du temps, la métaphore de l'enfermement mais également le fil de l'espoir et de la liberté.
Nom: PHAY-VAKALIS
Prénom: Soko
Rôle: Conférenciers invités
Fonction: Maître de conférences
Soko PHAY-VAKALIS est Maître de conférences - HDR en histoire et théorie de l’art contemporain à l’Université Paris 8. Elle a écrit plusieurs articles et dirigé des ouvrages collectifs sur l’esthétique du miroir dans l’art et sur les relations entre arts et crimes de masse (Alfredo JAAR, Sarkis, Vann NATH, Séra, Rithy PANH). Elle a organisé plusieurs expositions dont "Beyond Narcissus" (New York, 2005) et "Les Ateliers de la mémoire" (Phnom PENH et Battambang 2009-2010, Paris 2010-2011) qui ont donné lieu au livre "Cambodge, l’atelier de la mémoire" (Sonleuk Thmey Edition, 2010). Soko PHAY-VAKALIS a organisé avec Pierre BAYARD en 2010, 2011 et 2013 en France et aux Etats-Unis plusieurs manifestations (expositions, colloques, festivals filmiques) à l’Université de Paris 8, au Forum des images et à l’Université Columbia. Ils ont également co-dirigé plusieurs ouvrages collectifs et un court-métrage : "Cambodge, mémoire de l’extrême" (hors-série d’Art Absolument, 2010), "Art et postmémoire" (hors-série d’Art Absolument, 2013), "Cambodge, le génocide effacé" (Editions nouvelles Cécile Default, 2013), "Vann Nath, le peintre-mémoire", produit par la MSH Paris-Nord, le Labex Arts H2H et Bophana Production, 2013, 26 min.
Type: Témoignages
L'intervention de Soko PHAY qui présente l'expérience exilique et la détention de Julieta HANONO à travers ses oeuvres artistiques et militantes correspond au témoignage de l'artiste en tant qu'exilée.
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour tout public
L'intervention de Soko PHAY qui présente l'expérience exilique et la détention de Julieta HANONO à travers ses oeuvres artistiques et militantes est accessible à toute personne s'intéressant aux thématiques de l'exil et de l'art militant.
Type: Image fixe
Citations de Julieta HANONO sur son expérience d'exil.
Type: Photos
Les 395 matchbox: Une boite correspond à une journée de la détention de Julieta HANONO.
Type: Photos
La marelle de Julieta HANONO.
Type: Films d'archive
Court-métrage réalisé dans un campement de jeunes à Rosario: une population exclue de toute reconnaissance.
Type: Photos
Exposition artistique et militante mettant en avant la répétition et la métaphore de l'enfermement et de la réclusion par Julieta HANONO.
Titre: Sophie ERNST : "HOME : Lines, Places, Stories"
Durée: 00:25:45   [00:31:58 > 00:57:43]
Langue(s): English
Dans le cadre du colloque international - Figurer l'exil, Sophie ERNST introduit le concept de l'exil à travers son projet HOME. Le projet HOME confronte les troubles politiques et les mémoires individuelles d'endroits considérés comme imaginaires, puisque relevant de l'esprit des individus même s'ils ont existé. Sophie ERNST est partie interviewer des personnes qui ont dû quitter leur maison en raison de bouleversements politiques et qui dressent un portrait imaginaire et architectural de ces endroits quittés. A la suite de cela Sophie ERNSTa réalisé une exposition de miniatures des différentes maisons décrites.
Sujet: L'exil, la condition exilique
Topique: Réfugiés politiques
Mots-clés: Concept; Exil; Politique; Troubles; Mémoire; Projet HOME
Libellé: Mémoire, identité et espaces
Mots-clés: Concept; Exil; Mémoire; Identité; Expérience; Espaces
Localisation spatiale du sujet:
Les travaux de Sophie ERNST se sont principalement centrés sur 14 pays d'Asie.
Localisation temporelle du sujet: Période contemporaine
Aspects rhétoriques et discursifs: Discours artistique ; Témoignage
Dans le cadre du projet HOME présenté lors du Colloque International - Figurer l'exil par Sophie ERNST, cette dernière a été à la rencontre de plusieurs individus ayant dû quitter leur maison d'origine, voir leur pays natal, en raison de troubles politiques.
Selon Sophie ERNST, les notions comme « mémoire », « identité » et « expérience » sont des instruments permettant d'articuler la revendication d’un espace (qui est une ressource). Ces instruments ont une étroite liaison avec le combat pour l’espace. Des problèmatiques qui touchent la condition des exilés.
Sujet: Pratiques visuelles
Topique: Sculpture
Mots-clés: Concept; Exil; Projet HOME; Icônes et miniatures; Exposition
Libellé: La mémoire et les icônes
Mots-clés: Exil; Concept; Arts; Témoignages; Espaces
Localisation spatiale du sujet: Royaume Uni
L'exposition du projet HOME de Sophie ERNST a eu lieu en Angleterre mais ses recherches préalables ont eu lieu dans divers pays d'Asie.
Localisation temporelle du sujet: Période contemporaine
Aspects rhétoriques et discursifs: Témoignage
La finalisation du projet HOME de Sophie ERNST prend la forme d'une exposition mettant en scène les témoignages des 40 exilés qu'elle a interrogé et les sculptures icôniques des endroits et maisons décrits lors de ces entretiens.
Sophie ERNST a enregistré plusieurs histoires individuelles qu’elle a regroupé dans un même « espace ». Avec ses recherches elle voudrait créer une archive de ces endroits « imaginaires ». Ces endroits existent dans l’esprit des gens mais ont été transformés par l’expérience.
Sujet: Evénements (historiques)
Topique: Troubles politiques d'Asie
Mots-clés: Exil; Concept; Troubles politiques; Mémoire
Libellé: Arts comparés
Mots-clés: Exil; Concept; Arts; Politiques; Espaces; Témoignages
Localisation spatiale du sujet:
Les travaux et recherches de Sophie ERNST s'axent principalement sur le continent asiatique mais son exposition se trouve en Angleterre, son pays d'origine.
Localisation temporelle du sujet: Période contemporaine
Aspects rhétoriques et discursifs: Discours artistique ; Témoignage
Dans le cadre de son projet HOME, Sophie ERNST a été à la rencontre de plusieurs réfugiés politiques de différents pays. Elle ne cite pas d'événements en particulier mais plutôt le processus de reconstruction de la mémoire dans lequel ces exilés se trouvent aujourd'hui.
A travers son projet HOME, Sophie ERNST compare les travaux de différents artistes ayant vécu pendant des périodes de troubles avec ses propres recherches dans le domaine de la mémoire exilique. Ces artistes mettent en scène la mémoire, la condition d'exil et le rapport que cette condition a à l'image, à travers différentes formes (cinéma, littérature, peinture, ...).
Nom: ERNST
Prénom: Sophie
Rôle: Conférenciers invités
Fonction: Artiste
Sophie ERNST is a visual artist based in the UK. She was born in Munich, Germany and grew up in the Netherlands. She trained as an industrial mechanic with BMW before graduating from the Rijksakademie voor Beeldende Kunst in Amsterdam. After graduation, she worked as Assistant Professor at the Beaconhouse National University in Lahore, Pakistan from 2003 to 2007, where she started the HOME project. HOME is a long-term project that explores the notion of “elsewhere” and “ideal space”. In about 40 conversations, artists, writers, academics, filmmakers, architects are remembering places and homes they or their parents left behind during the Partition of the Indian Subcontinent in 1947, the Palestinian Naqba in 1948 and the expulsion of Iraqi Jews between 1948 and 1951. The HOME project looks at personal memory of space and the political dimension of remembering. www.sophieernst.nl
Lien: www.sophieernst.nl
Type: Sites web
Auteur: Nahed Awwad
Url: http://www.nahedawwad.com/going-for-a-ride/
Bande annonce de la vidéo documentaire "Going for a ride" réalisée par l'artiste palestinienne Vera TAMARI, citée par Sophie ERNST lors de son intervention durant le Colloque International - Figurer l'exil.
Type: Témoignages
Dans le cadre du projet HOME, conçu et réalisé par Sophie ERNST, les travaux ont été mis en place par rapport aux témoignages d'une quarantaine d'exilés.
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour spécialistes
Les recherches et travaux de Sophie ERNST sont accessibles à tout public qui s'intéresse à la figuration de l'exil à travers les arts à condition que ce public soit à l'aise avec la langue anglaise (langue de l'intervention).
Type: Eléments visuels fonctionnels
Sophie ERNST, dans le cadre de son projet HOME, nous montre comment représenter de manière icônique le souvenir d'une maison qu'un individu a quitté.
Type: Parole d'homme/parole de femme
Type: Parole d'homme/parole de femme
Pour la conception de son projet HOME, Sophie ERNST a été à la rencontre d'une quarantaine d'individus provenant de 14 pays différents. Le sujet de leurs témoignages concerne l'éloignement de leur maison d'origine. Elle présente ici deux extraits.
Titre: Séance de questions
Durée: 00:24:01   [00:57:43 > 01:21:44]
Dans cette partie le public à la parole et est libre de poser des questions concernant les différents points de vue abordés par les intervenants sur le concept de l'exil dans sa figuration par les images.

3 chapitres.
  • Extrait d'un colloque filmé. Soko PHAY, maître de conférences à l'université Paris 8 au département d'arts plastiques, nous introduit lors du Colloque International - Figurer l'exil, le concept d'exilience à travers les images et, plus particulièrement, à travers l'expérience exilique de Julieta HANONO, une artiste militante. Soko PHAY insiste sur l'absence d'images dans les contextes extrêmes, la situation paradoxale de sujets doubles (une vie laissée et une vie à construire) et l'expérience du décentrement.
  • Dans le cadre du colloque international - Figurer l'exil, Sophie ERNST introduit le concept de l'exil à travers son projet HOME. Le projet HOME confronte les troubles politiques et les mémoires individuelles d'endroits considérés comme imaginaires, puisque relevant de l'esprit des individus même s'ils ont existé. Sophie ERNST est partie interviewer des personnes qui ont dû quitter leur maison en raison de bouleversements politiques et qui dressent un portrait imaginaire et architectural de ces endroits quittés. A la suite de cela Sophie ERNSTa réalisé une exposition de miniatures des différentes maisons décrites.
  • Dans cette partie le public à la parole et est libre de poser des questions concernant les différents points de vue abordés par les intervenants sur le concept de l'exil dans sa figuration par les images.
Titre: Imaginer (les images et les formes) 2/2
Sous-titre: Colloque International - Figurer l'exil
Auteur(s): ERNST Sophie, GUINDANI-RIQUIER Sara, PHAY-VAKALIS Soko
Date de réalisation: 14/03/2014
Lieu de réalisation: Institut d'études avancées de Paris - Hôtel de Lauzun, 17 quai d'Anjou, 75004 Paris, France
Genre: Colloque filmé
Langue(s): English ; Français
Dans cette seconde partie du Colloque International - Figurer l'exil, qui a eu lieu en mars 2014, deux spécialistes de l'art vont tenter de définir le concept de l'exil par la relation de la figuration et de l'image.
L’expérience de l’exil met en crise les dichotomies induites par un discours « territorialisé » autour de l’identité et de la différence, l’origine et le devenir, l’autochtone et l’étranger. En montrant à quel degré ces oppositions appartiennent à l’épistémè des sociétés d’accueil et à une pensée de l’appartenance nationale, elle invite justement à en déplacer les paradigmes. Or, cette expérience, comme tout phénomène humain, n’existe et ne prend sens que médiatisée par un ensemble de codes affectifs et culturels. Sa spécificité, toutefois, tient au fait que la figuration de l’exil convoque d’emblée une multiplicité de systèmes référentiels, au minimum une dualité entre le lieu de départ et le lieu d’arrivée, entre l’avant et l’après, entre l’individuel et le collectif, entre le communautaire et le national. Cette diversité, articulée par des temporalités et des contextes historiques distincts, se reflète dans celle des supports et des régimes expressifs choisis. En outre, une difficulté supplémentaire surgit dans la mesure où ces cadres jouissent rarement du même statut, soit que le sujet exilé, par nécessité ou par stratégie, privilégie l’un au détriment des autres, soit que, entre sociétés d’origine et d’accueil, le partage des pouvoirs, politiques ou symboliques, matériels ou idéologiques, ne soit pas équilibré. Il importe alors de tenter de restituer la totalité de l’expérience exilique en en analysant les modes de figuration, tant au niveau individuel que collectif, diachronique que synchronique, selon quatre déclinaisons qui constituent autant d’espaces, concrets et théoriques, pour son accueil : Éprouver (le rendu du vécu) ; Imaginer (les images et les formes) ; Exposer (la scène muséale et patrimoniale) ; Mémorer (le temps et le souvenir). Ce colloque invite à croiser les perspectives disciplinaires autant qu’à diversifier les champs et objets à l’étude.
Sujet: L'exil, la condition exilique
Topique: Concept de l'exil
Mots-clés: Exil; Concept; Icônes; Mémoire; Mouvement
Libellé: L'exil icônique
Mots-clés: Exil; Concept; Icônes; Mémoire; Mouvement
Localisation temporelle du sujet: Période contemporaine
Aspects rhétoriques et discursifs: Discours artistique ; Discours littéraire ; Discours militant ; Témoignage
Dans cette vidéo, les intervenants tentent de définir ce qu'est le concept de l'exil à travers les images et les formes, et grâce à des appoches et des expériences pluridisciplinaires marquées par un caractère artistique.
Cette seconde partie du colloque étudie le concept de l'exil à travers la thématique de la figuration par les images.
Nom: ERNST
Prénom: Sophie
Rôle: Conférenciers invités
Appartenance: Universités françaises
Fonction: Artiste
Sophie ERNST is a visual artist based in the UK. She was born in Munich, Germany and grew up in the Netherlands. She trained as an industrial mechanic with BMW before graduating from the Rijksakademie voor Beeldende Kunst in Amsterdam. After graduation, she worked as Assistant Professor at the Beaconhouse National University in Lahore, Pakistan from 2003 to 2007, where she started the HOME project. HOME is a long-term project that explores the notion of “elsewhere” and “ideal space”. In about 40 conversations, artists, writers, academics, filmmakers, architects are remembering places and homes they or their parents left behind during the Partition of the Indian Subcontinent in 1947, the Palestinian Naqba in 1948 and the expulsion of Iraqi Jews between 1948 and 1951. The HOME project looks at personal memory of space and the political dimension of remembering. www.sophieernst.nl
Lien: www.sophieernst.nl
Nom: GALITZINE-LOUMPET
Prénom: Alexandra
Rôle: Co-organisateurs
Appartenance: FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, Paris, France
Fonction: Anthropologue
Adresse: 190 avenue de France, 75013
Alexandra GALITZINE-LOUMPET est anthropologue. Elle travaille actuellement à la Fondation Maison des Sciences de l’Homme après avoir longtemps enseigné à l’Université de Yaoundé I (Cameroun). Ses études portent sur la culture matérielle, les patrimonialisations, les représentations de l’altérité (épistémologiques, muséographiques), et depuis quelques années les objets de et en exil et notamment la culture matérielle des exilés. Parmi ses publications récentes : “L’embarras patrimonial. Mémoires croisées GALITZINE/POUCHKINE dans l’oussad’ba Viaziomy (Moscou)” dans Architecture et patrimoine dans les Etats post-soviétiques, sous la dir. de Taline TER MINASSIAN (PUR 2013) ; Pour une typologie des objets de l’exil (2013) http://wpfmsh.hypotheses.org/362, "Exil (Objets)" à paraitre dans Glossaire des mobilités culturelles, Zilà BERND et Norah DEI CAS eds. Peter LANG eds, mai 2014). Elle est co-directrice du programme “Non-lieux de l’exil” (FMSH).
Lien: http://wpfmsh.hypotheses.org/362
Nom: GUINDANI-RIQUIER
Prénom: Sara
Rôle: Co-organisateurs
Appartenance: FMSH - Fondation Maison des Sciences de l'Homme, Paris, France
Fonction: Philosophe
Adresse: 190 avenue de France, 75013
Sara GUINDANI-RIQUIER est philosophe, spécialiste d’esthétique. Elle dirige le programme Politiques des images à la Fondation Maison des sciences de l’Homme, où elle est aussi responsable scientifique du Collège d’études mondiales. Elle enseigne la philosophie de l’art à l’Université Paris 8 et dirige avec Marc GOLDSCHMIT le séminaire "Marges de la littérature - écriture et politique" dans le cadre de l’Institut des hautes études en psychanalyse. Ses recherches portent sur les rapports entre images, mémoire et témoignage. Elle a notamment écrit "Lo stereoscopio di Proust. Fotografia, pittura e fantasmagoria nella Recherche" (Milan, 2005) et prépare actuellement un ouvrage sur la temporalité photographique.
Nom: NUSELOVICI
Prénom: Alexis
Rôle: Modérateurs de séance
Appartenance: Université de Provence (Aix-Marseille I)
Fonction: Professeur de littérature
Alexis NUSELOVICI (Nouss) est Professeur de littérature générale et comparée, Université Aix-Marseille et professeur associé à la School of European languages, Translation and Politics de l’Université de Cardiff (Royaume-Uni). Il est aussi professeur associé au Département de linguistique et de traduction de l’Université de Montréal, où il a enseigné pendant une quinzaine d’années. Il a également été professeur invité au Brésil, en Turquie, en Espagne et en France. Membre de plusieurs équipes de recherche internationales, il a créé et dirigé le groupe de recherche montréalais "POexil" (http://www.poexil.umontreal.ca) qui se consacre aux manifestations culturelles des expériences de l’exil et de la diaspora ainsi que le "Cardiff Research Group on Politics of Translating" qui étudie l’acte traductif sous ses aspects éthiques et politiques. Il a publié une dizaine de livres dont "La modernité" (Paris, PUF, collection "Que sais-je?", 1995), "Dire l’événement, est-ce possible?" (avec Jacques DERRIDA et Gad SOUSSANA, Paris, L’Harmattan, 1997), "Métissages. De Arcimboldo à Zombi" (avec François LAPLANTINE, Paris, Pauvert, 2001), "Plaidoyer pour un monde métis" (Paris, Editions Textuel, 2005) et "Paul CELAN. Les lieux d’un déplacement" (Lormont, Éditions Le Bord de l’Eau, 2010). Il co-dirige le programme "Non-lieux de l’exil" et dirige depuis février 2013 le séminaire “L’expérience de l’exil” au Collège d’études mondiales (FMSH) et a publié les working papers suivants : "Etudier l’exil, L’expérience de l’exil, Exiliance : condition et conscience, Exil et post-exil" http://www.fmsh.fr/fr/c/1284.
Lien: http://www.poexil.umontreal.ca
Lien: http://www.fmsh.fr/fr/c/1284
Nom: PHAY-VAKALIS
Prénom: Soko
Rôle: Conférenciers invités
Appartenance: Université de Provence (Aix-Marseille I)
Fonction: Maître de conférences
Soko PHAY-VAKALIS est Maître de conférences – HDR en histoire et théorie de l’art contemporain à l’Université Paris 8. Elle a écrit plusieurs articles et dirigé des ouvrages collectifs sur l’esthétique du miroir dans l’art et sur les relations entre arts et crimes de masse (Alfredo JAAR, Sarkis, Vann NATH, Séra, Rithy PANH). Elle a organisé plusieurs expositions dont "Beyond Narcissus" (New York, 2005) et "Les Ateliers de la mémoire" (Phnom PENH et Battambang 2009-2010, Paris 2010-2011) qui ont donné lieu au livre "Cambodge, l’atelier de la mémoire" (Sonleuk Thmey Edition, 2010). Soko PHAY-VAKALIS a organisé avec Pierre BAYARD en 2010, 2011 et 2013 en France et aux Etats-Unis plusieurs manifestations (expositions, colloques, festivals filmiques) à l’Université de Paris 8, au Forum des images et à l’Université Columbia. Ils ont également co-dirigé plusieurs ouvrages collectifs et un court-métrage : "Cambodge, mémoire de l’extrême" (hors-série d’Art Absolument, 2010), "Art et postmémoire" (hors-série d’Art Absolument, 2013), "Cambodge, le génocide effacé" (Editions nouvelles Cécile Default, 2013), "Vann Nath, le peintre-mémoire", produit par la MSH Paris-Nord, le Labex Arts H2H et Bophana Production, 2013, 26 min.
Type: Laboratoires de recherche
Auteur: FMSH
Url: http://www.fmsh.fr/fr/c/4663
Programme complet du Colloque international - Figurer l'exil qui s'est déroulé sur deux jours en mars 2014.
Type: Séminaire de recherche filmé
Auteur: ESCoM-FMSH
Url: http://www.archivesaudiovisuelles.fr/2264/
Deux programmes étudient en complémentarité l’exil au sein de la Fondation Maison des sciences de l’homme. Le programme thématique "Non-lieux de l’exil", établi en 2012 et co-dirigé par Alexandra GALITZINE et Alexis NUSELOVICI (Nouss), regroupe une équipe d’une vingtaine de membres français, européens et internationaux et est doté d’un conseil scientifique. Les « rencontres » et événements qu’il organise se caractérisent par une large ouverture aux artistes, réalisateurs, praticiens et chercheurs et enseignants-chercheurs issus de champs disciplinaires distincts. Depuis février 2013, ces réflexions croisées se poursuivent, dans une perspective plus théorique, dans le séminaire "L’expérience de l’exil" dirigé par Alexis NUSELOVICI (Nouss) au sein du Collège d’études mondiales (FMSH). L’objectif de ces deux programmes est de fonder, à terme, des études exiliques inexistantes dans les mondes francophones.
Type: Témoignages
Dans cette seconde partie du colloque international - Figurer l'exil, axée sur la représentation exilique par les images et les formes, les témoignages d'exilés constituent la base des travaux des différents intervenants.
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour tout public
Cette vidéo traite de manière artistique et anthropologique la question de l'exil. Le concept d'exil prend forme à travers les recherches et travaux de différents artistes. Cela reste accessible à un public non spécialiste.
ERNST Sophie, GUINDANI-RIQUIER Sara, PHAY-VAKALIS Soko. "Colloque International - Figurer l'exil: "Imaginer (les images et les formes 2/2)"", Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°2338, 2014, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/2338/
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
© ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l’Homme), Paris, France, 2014
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
© DE PABLO Elisabeth, ESCoM-FMSH, Paris, France, 2014 © GALITZINE Dimitri, Paris, France, 2014
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
© ERNST Sophie, Artiste, Canada, Pays-Bas, 2014 © GALITZINE-LOUMPET Alexandra, FMSH, France, 2014 © GUINDANI-RIQUIER Sara, FMSH, Paris, France, 2014 © NUSELOVICI Alexis, Université Aix-Marseille, France, 2014 © PHAY-VAKALIS Soko, Université Paris 8/EHESS, France, 2014
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page
Lien: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/
Titre: Analyse générale de la vidéo « Imaginer (les images et les formes) 2/2 »
Sous-titre: Colloque International - Figurer l'exil
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: LAKROUT, Mélissa. Analyse générale de la vidéo « Imaginer (les images et les formes) 2/2». (Portail ARC, 2015), http://www.arc.msh-paris.fr/
Id analyse: f5b88fc5-0b51-4f6a-9606-3f9f706f5968
Id vidéo: 9d551c32-81c8-4e8b-aa60-e5797683873a
Analyse générale de la vidéo du Colloque International - Figurer l'exil (Imaginer - les images et les formes 2/2) qui a eu lieu en mars 2014 à l'Institut des Etudes Avancées de Paris.