Sociologie des jeunes, des groupes marginaux et de la lecture (2). MAUGER Gérard

Chapitre

Titre: A propos des choix des objets de recherche
Durée: 00:06:21   [00:00:00 > 00:06:21]
La première partie de cet entretien était largement consacrée au parcours de Gérard MAUGER. Dans ce deuxième temps, les sujets examinés par le chercheur seront abordés. En introduction, il indique le principe général qui guide ses différents choix de recherche. Selon lui, ils sont tous liés à sa biographie, en qu'ils rencontrent tous différents intérêts correspondants à des moments de sa vie. Par exemple, l'étude du phénomène contre-culturel peut être mis en lien avec son expérience militante des années 1970. Par ailleurs, l'impératif de découverte est un objectif que le chercheur s'est fixé tout au long de sa carrière. Il essaiera donc de restituer les principaux résultats de ses travaux.
Titre: Le phénomène contre-culturel
Durée: 00:08:02   [00:06:21 > 00:14:23]
La question qui guidait la première enquête que Gérard MAUGER a dirigée était : comment comprendre l'émergence de ce phénomène contre-culturel en France au début des années 1970 ? Une piste de réponse consistait à dire que c'était une importation américaine. Dès lors, pourquoi s'est-il manifesté en France à ce moment particulier ? L'enquête a montré que ce phénomène concernait plutôt la petite bourgeoisie que les milieux populaires, qui après une période de militantisme intense, tentait de se reclasser et de trouver de nouvelles positions sociales. Il aborde ensuite le phénomène alors nouveau d'importation des drogues dans les banlieues populaires à la fin des années 1970,
Titre: Enquête sur les styles de vie déviants dans les milieux populaires
Durée: 00:12:02   [00:14:23 > 00:26:26]
La deuxième enquête que le sociologue a menée à la fin des années 1970 concernait les styles de vie déviants dans les milieux populaires, suite à un appel d'offre du ministère du travail, qui s'inquiétait des attitudes des nouveaux ouvriers face au travail. A travers cette enquête sur le refus du travail ouvrier, Gérard MAUGER s'est intéressé à trois types de communautés : les « babas », les « loubards », et les « délinquants ». Le sociologue aborde ici les conditions d'enquêtes et les difficultés que posait ce terrain singulier, notamment à travers la relation qu'il entretenait avec un braqueur. Gérard MAUGER indique que ces trois communautés formaient tout autant de pôles d'un univers de style de vie déviant pour des jeunes de milieux populaires.
Titre: Les bandes, le monde des milieux, la bohème populaire : trois pôles de styles de vie déviants dans les milieux populaires
Durée: 00:04:54   [00:26:26 > 00:31:20]
Les trois pôles évoqués précédemment ont été nommés par le sociologue les bandes, les milieux, et la bohème populaire. Le premier semble caractérisé par la valeur guerrière et la force physique, le second par la valeur économique, et le dernier par la bonne volonté culturelle.
Titre: Univers des styles de vie déviants et univers des styles de vie conformes dans les milieux populaires
Durée: 00:16:10   [00:31:20 > 00:47:30]
Après avoir décrit l'univers des styles de vie déviants, Gérard MAUGER s'est attaché à celui des styles de vie conformes en milieux populaires. Le même principes physiques, économiques et culturels se retrouvent dans les communautés considérées comme conformes. Il s'agit dès lors de s'interroger sur la circulation et les conversions entre ces différents univers, pôles, et communautés. Gérard MAUGER indique ici qu'il pense avoir réussi à mettre le doigt sur un type de structure réparti entre valeurs de travail, d'économie et de culture qui peut se retrouver dans d'autres sociétés, comme par exemple l'ordre féodal ou celle des castes en Inde. Ce schéma structurel peut toujours rendre intelligible la circulation et les reconversions dans les milieux populaires, bien qu'il faille y introduire des modifications, en raison de la massification du système scolaire d'une part et la précarisation du travail. Par ailleurs, la généralisation du marché de la drogue doit aussi être pris en compte, en ce qu'elle permet une plus grande porosité entre les bandes et les milieux. Ce thème a traversé la carrière de Gérard MAUGER, puisqu'il exprime le souhait d'écrire des livres à ce propos.
Titre: La sociologie de la jeunesse
Durée: 00:10:36   [00:47:30 > 00:58:06]
Gérard MAUGER a travaillé sur le thème de la jeunesse, qui est un point commun aux phénomènes contre-culturels et des milieux populaires. Il a en premier lieu essayé de réfléchir à la périodisation des trajectoires biographiques. Cela l'a amené à définir la jeunesse comme un processus de double insertion sur le marché matrimonial et du travail. Au delà de cette définition classique en sociologie, il s'est interrogé sur les caractéristiques de cet effet d'âge. Il explique ainsi les effets d'apesanteur, d'indétermination, de classements, et d'incohérences statutaires que produit cet âge.
Titre: La question des générations
Durée: 00:02:03   [00:58:06 > 01:00:09]
En parallèle à l'effet d'âge, Gérard MAUGER s'est attaché à l'étude des groupes de générations. Selon lui, l'apparition d'une génération est engendrée par un changement dans le mode de génération (de production) des générations. Par exemple, un événement marquant peut contribuer à produire une génération.
Titre: Les problèmes rencontrés par les jeunes des banlieues provenant de l'immigration
Durée: 00:03:38   [01:00:09 > 01:03:48]
Qu'obtient-on si l'on applique le schéma du double passage (sur le marché matrimonial et du travail) aux jeunes de banlieues issus de l'immigration ? On s'aperçoit dès lors de difficultés qu'ils rencontrent, en raison de dispositions sociales moins enclines à l'insertion sur le marché du travail (en relation avec un faible capital transmis) et une modification des structures matrimoniales en l'espace de 2 générations.
Titre: Les usages sociaux de la lecture
Durée: 00:22:53   [01:03:48 > 01:26:41]
Le quatrième sujet abordé par Gérard MAUGER au cours de sa carrière a été la sociologie de la lecture. A partir des enquêtes nationales sur les pratiques culturelles des Français, le sociologue a d'une part cherché à rendre compte des exceptions aux régularités statistiques connues, et par ailleurs à comprendre une « baisse de la lecture ». Ces interrogations se sont transformées en une préoccupation commune sur les usages sociaux de la lecture. Il a donc mené une enquête qui consistait à se rendre chez des individus, et à leur demander de lui présenter leur bibliothèque. Un questionnaire était ensuite adressé aux enquêtés, afin de reconstituer leur itinéraire de lecteur. Les résultats de cette longue enquête ont donné lieu à la conceptualisation de quatre usages sociaux de la lecture, qui permettent par leur combinaison de comprendre n'importe quel itinéraire : la lecture d'évasion ou de divertissement, la lecture didactique, la lecture de salut, et la lecture esthète.
Titre: La sociologie de la sociologie
Durée: 00:14:48   [01:26:41 > 01:41:29]
Existe-t-il une sociologie de la sociologie ? Gérard MAUGER a examiné cette question au cours de son parcours intellectuel. Selon un principe éminemment bourdieusien, le chercheur indique qu'à son sens, l'objectivation sociologique passe par l'objectivation du sujet de l'objectivation sociologique. En d'autres termes, cela signifie que pour objectiver un objet, il faut tenter d'objectiver le regard que le chercheur porte spontanément sur son objet. Cela peut être résumé sous le principe de réflexivité. Récemment, Gérard MAUGER a donc cherché, à travers ce principe de réflexivité, à étudier l'univers des sociologues, les vogues méthodologiques, et plus particulièrement la situation d'enquête, comme n'importe quel autre objet.
Titre: Parallèle entre physique quantique et situation d'enquête
Durée: 00:03:23   [01:41:29 > 01:44:53]
En ce qui concerne la situation sociale d'enquête, un parallèle est effectué avec la physique quantique, dans laquelle la mesure d'une grandeur introduit une modification sur l'autre. Ainsi, Gérard MAUGER en déduit qu'il faut renoncer, en sciences sociales, à obtenir une vérité absolue. Il faut avoir conscience qu'une donnée est le produit d'une situation. Cette conception relationnelle de la donnée aide donc à prendre conscience des conditions de la production scientifique.
Titre: Sociologie des politiques publiques
Durée: 00:07:39   [01:44:53 > 01:52:32]
La sociologie des politiques publiques a été l'avant-dernier thème abordé par Gérard MAUGER. Il s'agissait de se demander comment l’État prenait en charge les populations dites « à problème » à partir des années 1980. Comment s'inventent des politiques particulières dans un répertoire de politiques publiques, et comment une question sociale s'inscrit à l'ordre du jour politique ? Gérard MAUGER indique que les médias, les sociologues, la bureaucratie, le champ politique, etc, jouent tous un rôle, selon leur logique et leurs enjeux propres, dans l'émergence de telles politiques.
Titre: Conclusion
Durée: 00:04:05   [01:52:32 > 01:56:38]
Sur la question des politiques publiques, deux constats émergent. D'un côté, les relations entre tous ces champs ayant leur logique propre sont très complexes, et aboutissent paradoxalement à des produits relativement homogènes et cohérents. Il s'agit donc de rendre compte de cette étonnante cohérence, dont un élément de réponse peut se trouver dans l'école et les grandes écoles. D'un autre côté, un paradoxe s'établit quant au décalage entre la volonté de l’État et ce qui se produit sur le terrain.

13 chapitres.
  • La première partie de cet entretien était largement consacrée au parcours de Gérard MAUGER. Dans ce deuxième temps, les sujets examinés par le chercheur seront abordés. En introduction, il indique le principe général qui guide ses différents choix de recherche. Selon lui, ils sont tous liés à sa biographie, en qu'ils rencontrent tous différents intérêts correspondants à des moments de sa vie. Par exemple, l'étude du phénomène contre-culturel peut être mis en lien avec son expérience militante des années 1970. Par ailleurs, l'impératif de découverte est un objectif que le chercheur s'est fixé tout au long de sa carrière. Il essaiera donc de restituer les principaux résultats de ses travaux.
  • La question qui guidait la première enquête que Gérard MAUGER a dirigée était : comment comprendre l'émergence de ce phénomène contre-culturel en France au début des années 1970 ? Une piste de réponse consistait à dire que c'était une importation américaine. Dès lors, pourquoi s'est-il manifesté en France à ce moment particulier ? L'enquête a montré que ce phénomène concernait plutôt la petite bourgeoisie que les milieux populaires, qui après une période de militantisme intense, tentait de se reclasser et de trouver de nouvelles positions sociales. Il aborde ensuite le phénomène alors nouveau d'importation des drogues dans les banlieues populaires à la fin des années 1970,
  • La deuxième enquête que le sociologue a menée à la fin des années 1970 concernait les styles de vie déviants dans les milieux populaires, suite à un appel d'offre du ministère du travail, qui s'inquiétait des attitudes des nouveaux ouvriers face au travail. A travers cette enquête sur le refus du travail ouvrier, Gérard MAUGER s'est intéressé à trois types de communautés : les « babas », les « loubards », et les « délinquants ». Le sociologue aborde ici les conditions d'enquêtes et les difficultés que posait ce terrain singulier, notamment à travers la relation qu'il entretenait avec un braqueur. Gérard MAUGER indique que ces trois communautés formaient tout autant de pôles d'un univers de style de vie déviant pour des jeunes de milieux populaires.
  • Les trois pôles évoqués précédemment ont été nommés par le sociologue les bandes, les milieux, et la bohème populaire. Le premier semble caractérisé par la valeur guerrière et la force physique, le second par la valeur économique, et le dernier par la bonne volonté culturelle.
  • Après avoir décrit l'univers des styles de vie déviants, Gérard MAUGER s'est attaché à celui des styles de vie conformes en milieux populaires. Le même principes physiques, économiques et culturels se retrouvent dans les communautés considérées comme conformes. Il s'agit dès lors de s'interroger sur la circulation et les conversions entre ces différents univers, pôles, et communautés. Gérard MAUGER indique ici qu'il pense avoir réussi à mettre le doigt sur un type de structure réparti entre valeurs de travail, d'économie et de culture qui peut se retrouver dans d'autres sociétés, comme par exemple l'ordre féodal ou celle des castes en Inde. Ce schéma structurel peut toujours rendre intelligible la circulation et les reconversions dans les milieux populaires, bien qu'il faille y introduire des modifications, en raison de la massification du système scolaire d'une part et la précarisation du travail. Par ailleurs, la généralisation du marché de la drogue doit aussi être pris en compte, en ce qu'elle permet une plus grande porosité entre les bandes et les milieux. Ce thème a traversé la carrière de Gérard MAUGER, puisqu'il exprime le souhait d'écrire des livres à ce propos.
  • Gérard MAUGER a travaillé sur le thème de la jeunesse, qui est un point commun aux phénomènes contre-culturels et des milieux populaires. Il a en premier lieu essayé de réfléchir à la périodisation des trajectoires biographiques. Cela l'a amené à définir la jeunesse comme un processus de double insertion sur le marché matrimonial et du travail. Au delà de cette définition classique en sociologie, il s'est interrogé sur les caractéristiques de cet effet d'âge. Il explique ainsi les effets d'apesanteur, d'indétermination, de classements, et d'incohérences statutaires que produit cet âge.
  • En parallèle à l'effet d'âge, Gérard MAUGER s'est attaché à l'étude des groupes de générations. Selon lui, l'apparition d'une génération est engendrée par un changement dans le mode de génération (de production) des générations. Par exemple, un événement marquant peut contribuer à produire une génération.
  • Qu'obtient-on si l'on applique le schéma du double passage (sur le marché matrimonial et du travail) aux jeunes de banlieues issus de l'immigration ? On s'aperçoit dès lors de difficultés qu'ils rencontrent, en raison de dispositions sociales moins enclines à l'insertion sur le marché du travail (en relation avec un faible capital transmis) et une modification des structures matrimoniales en l'espace de 2 générations.
  • Le quatrième sujet abordé par Gérard MAUGER au cours de sa carrière a été la sociologie de la lecture. A partir des enquêtes nationales sur les pratiques culturelles des Français, le sociologue a d'une part cherché à rendre compte des exceptions aux régularités statistiques connues, et par ailleurs à comprendre une « baisse de la lecture ». Ces interrogations se sont transformées en une préoccupation commune sur les usages sociaux de la lecture. Il a donc mené une enquête qui consistait à se rendre chez des individus, et à leur demander de lui présenter leur bibliothèque. Un questionnaire était ensuite adressé aux enquêtés, afin de reconstituer leur itinéraire de lecteur. Les résultats de cette longue enquête ont donné lieu à la conceptualisation de quatre usages sociaux de la lecture, qui permettent par leur combinaison de comprendre n'importe quel itinéraire : la lecture d'évasion ou de divertissement, la lecture didactique, la lecture de salut, et la lecture esthète.
  • Existe-t-il une sociologie de la sociologie ? Gérard MAUGER a examiné cette question au cours de son parcours intellectuel. Selon un principe éminemment bourdieusien, le chercheur indique qu'à son sens, l'objectivation sociologique passe par l'objectivation du sujet de l'objectivation sociologique. En d'autres termes, cela signifie que pour objectiver un objet, il faut tenter d'objectiver le regard que le chercheur porte spontanément sur son objet. Cela peut être résumé sous le principe de réflexivité. Récemment, Gérard MAUGER a donc cherché, à travers ce principe de réflexivité, à étudier l'univers des sociologues, les vogues méthodologiques, et plus particulièrement la situation d'enquête, comme n'importe quel autre objet.
  • En ce qui concerne la situation sociale d'enquête, un parallèle est effectué avec la physique quantique, dans laquelle la mesure d'une grandeur introduit une modification sur l'autre. Ainsi, Gérard MAUGER en déduit qu'il faut renoncer, en sciences sociales, à obtenir une vérité absolue. Il faut avoir conscience qu'une donnée est le produit d'une situation. Cette conception relationnelle de la donnée aide donc à prendre conscience des conditions de la production scientifique.
  • La sociologie des politiques publiques a été l'avant-dernier thème abordé par Gérard MAUGER. Il s'agissait de se demander comment l’État prenait en charge les populations dites « à problème » à partir des années 1980. Comment s'inventent des politiques particulières dans un répertoire de politiques publiques, et comment une question sociale s'inscrit à l'ordre du jour politique ? Gérard MAUGER indique que les médias, les sociologues, la bureaucratie, le champ politique, etc, jouent tous un rôle, selon leur logique et leurs enjeux propres, dans l'émergence de telles politiques.
  • Sur la question des politiques publiques, deux constats émergent. D'un côté, les relations entre tous ces champs ayant leur logique propre sont très complexes, et aboutissent paradoxalement à des produits relativement homogènes et cohérents. Il s'agit donc de rendre compte de cette étonnante cohérence, dont un élément de réponse peut se trouver dans l'école et les grandes écoles. D'un autre côté, un paradoxe s'établit quant au décalage entre la volonté de l’État et ce qui se produit sur le terrain.
Titre: Sociologie des jeunes, des groupes marginaux et de la lecture (2)
Sous-titre: Entretien avec Gérard MAUGER
Auteur(s): MAUGER Gérard
Durée: 01:56:38
Date de réalisation: 05/05/2003
Lieu de réalisation: Maison des Sciences de l'Homme 54 boulevard Raspail, 75006 Paris, FRANCE
Genre: Entretien filmé
Langue(s): Français
Le sociologue Gérard MAUGER revient au cours de cet entretien sur les thèmes qu'il a travaillé tout au long de sa carrière, ainsi que sur ses contributions à un renouvellement de la réflexion sur ceux-ci. Ainsi, il aborde sa première enquête sur le phénomène contre-culturel, celle sur les styles de vie dans les milieux populaires, mais aussi le thème de la jeunesse et des générations, la sociologie de la lecture, la sociologie de la sociologie, et la sociologie des politiques publiques, qui est l'objet d'un travail en cours.
Sujet: Théories et notions scientifiques en SHS
Topique: Effet d'âge
Mots-clés: Effet; âge; sociologie
Discipline, domaine: Sociologie des générations
Localisation spatiale du sujet: France
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Entretien ; Exemplification ; Exposé scientifique
Au-delà de la définition classique de l'effet d'âge en sociologie, le chercheur Gérard MAUGER s'est attacher à en étudier les caractéristiques précises.
Sujet: Sujet
Topique: Groupe marginal populaire
Mots-clés: Groupe; marginal; populaire
Localisation spatiale du sujet: France
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Discussion ; Entretien ; Explication
Le sociologue Gérard MAUGER aborde au cours de cet entretien le thème des groupes marginaux populaires, qu'il a étudié par le biais d'une enquête au cours des années 1970.
Sujet: Sujet
Topique: Sociologie de la culture
Domaine: Sociologie de la déviance
Domaine: Sociologie des générations
Domaine: Sociologie des groupes sociaux
Libellé: Sociologie des jeunes, des groupes marginaux et de la lecture
Mots-clés: Sociologie; jeune; groupe marginal; lecture
Localisation spatiale du sujet: France
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Dialogue ; Discussion ; Entretien ; Explication ; Exposé scientifique ; Présentation de soi
Au cours de cet entretien, le sociologue Gérard MAUGER revient sur les thèmes de recherche abordés dans sa carrière. Ceux-si sont principalement la sociologie des jeunes, des groupes marginaux et de la lecture, mais aussi la sociologie de la sociologie et des politiques publiques.
Type: Conversations
Entretien avec le sociologue Gérard MAUGER autour de ses principaux thèmes de recherche.
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour tout public
Entretien avec le sociologue Gérard MAUGER pour toute personne intéressée par la sociologie des phénomènes contre-culturels, des styles de vie dans les milieux populaires, de la jeunesse et des générations, de la lecture, de la sociologie, des politiques publiques.
MAUGER Gérard. « Sociologie des jeunes, des groupes marginaux et de la lecture (2) », Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°137, 2003, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/137
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
© ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l’Homme), Paris, FRANCE, 2004
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
© BILJETINA Charles, réalisateur, ESCoM-AAR/FMSH, Paris, FRANCE, 2003 © BAUDELOT Sophie, réalisatrice, ESCoM-AAR/FMSH, Paris, FRANCE, 2003
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
© MAUGER Gérard, directeur de recherches et directeur-adjoint du Centre de Sociologie Européenne, CNRS, Paris, FRANCE, 2003
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/
Titre: Analyse de la vidéo « Sociologie des jeunes, des groupes marginaux et de la lecture (2) »
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: FRINGANT, Matthias. Analyse de la vidéo « Sociologie des jeunes, des groupes marginaux et de la lecture (2) » (Portail AGORA, 2015): http://www.agora.msh-paris.fr/
Id analyse: f67e4d65-1b66-4091-b99d-eea706194117
Id vidéo: 35c4bc5e-cf74-45c0-bacc-9789ba4dfe1d