Entre fiction et mémoire : l'écriture de la Révolution culturelle dans "L'Âge d'or" de Wang Xiaobo . RACINE, Jean-Luc
Titre: Entre fiction et mémoire : l'écriture de la Révolution culturelle dans "L'Âge d'or" de Wang Xiaobo
Sous-titre: Mémoires du communisme
Auteur(s): RACINE, Jean-Luc
Durée: 00:12:51
Date de réalisation: 30/11/2007
Lieu de réalisation: Musée du quai Branly, 37 Quai Branly, 75007 Paris, France
Genre: Colloque filmé
Langue(s): Français
Modalités et motifs de l’écriture de l’histoire de la Révolution culturelle à travers quelques écrivains chinois, dont un prix Nobel de littérature (2000), Gao Xingjian, et d’autres écrivains, comme Wang Xiaobo, qui ont écrit sur cette période, dont la mémoire ne fait qu’émerger aujourd’hui en Chine.
Le statut de la Révolution culturelle reste problématique en Chine. Elle concerne principalement deux générations : la première, les anciens cadres du Parti, cible primaire des Gardes rouges ; et la seconde, les anciens Gardes rouges qui sont au pouvoir aujourd’hui. On tente évidemment de recueillir la mémoire de cette première génération qui arrive en fin de vie, mais le sixième plénum du comité central du 27 juin 1981 fixe l’historiographie en Chine. Censurée, la sociohistoire mémorielle de la Révolution culturelle en Chine s’écrit à travers les récits des écrivains exilés. Gao Xingjian est envoyé durant six ans en camp de rééducation à la campagne et se voit forcé de brûler une valise dans laquelle il avait dissimulé plusieurs manuscrits. « Le livre d’un homme seul » raconte l’histoire d’un jeune cadre persécuté. Le narrateur prône « l’oubli ». Le fascisme n’existe pas qu’en Allemagne. La terreur rouge où bourreaux et victimes s’entremêlent existe en Chine populaire. L’auteur, les deux à la fois, tente de démêler les mémoires. Wang Xiao Bo (jeune instruit et Garde rouge) - du côté de la persécution, écrit « L'Âge d’or », des récits romanesques sur la Révolution culturelle.
Sujet: Pays
Topique: Chine (République populaire)
Pays: Hongrie
Localisation temporelle du sujet: Années soixante et soixante-dix ; Périodes post maoïste ; XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Exposé théorique
Sujet: Sujet
Topique: Mémoire censurée et littérature
Localisation spatiale du sujet: Chine (République populaire)
Localisation temporelle du sujet: XXIe siècle ap. J.-C. ; Années soixante à aujourd'hui
Type de discours consacré au sujet: Exposé historique
Nom: RACINE
Prénom: Jean-Luc
Rôle: Organisateurs
Fonction: Directeur de recherche
Adresse: École des Hautes Études en Sciences Sociales 190-198 avenue de France - 75 244 Paris cedex 13
Directeur de recherche au CNRS, Jean-Luc Racine est aussi directeur du programme international d’études avancées (www.piea-ipas.msh-paris.fr) conduit par la Fondation Maison des Sciences de l’Homme en coopération avec l'Université Columbia. A la même Fondation, il a dirigé de 1992 à 2001 le programme franco-indien de coopération en sciences sociales. De 2004 à 2008 il a mis sur pied et dirigé la cellule de valorisation du réseau des instituts français de recherche à l'étranger (www.ifre.fr). Depuis 2008, il est l’un des trois membres du comité de pilotage scientifique de l’Institut d’Etudes Avancées de Paris (www.paris-iea.fr).
Nom: VEG
Prénom: Sébastian
Rôle: Conférenciers
Adresse: Hong Kong, Chine
Chercheur au Centre d’Etudes Français sur la Chine Contemporaine (CEFC). Réévaluation de Lu Xun et de la littérature chinoise républicaine ; histoire intellectuelle du 4 mai et du mouvement pour la nouvelle culture. Rapports fiction – démocratie en Chine et en Europe à l’époque du modernisme (Kafka, Brecht, Céline). Littérature chinoise contemporaine et rapport au politique (théâtre chinois au xx e siècle, poésie contemporaine).
Type: Vidéolivres numériques
Auteur: ZHANG, Yinde
Url: http://www.alia.msh-paris.fr/Video.aspx?domain=03d84ac8-d59f-4804-b678-ebe79daec32d&language=fr&metaDescriptionId=af1ac377-c8ee-4d50-82ba-bc70ce7011d8&cultureId=fr&mediatype=Video
Le site ALIA - Atelier Littéraire d'ici et d'Ailleurs, propose cette conférence de Zhang Yinde - maître de conférence en littérature comparée à l'université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 -. Cleui-ci examine les rapports entre la mémoire et la fiction à travers deux romans de Gao Xingjian, prix Nobel de littérature (2000), "La Montagne de l'Âme" et "Le Livre d'un homme seul", lors des "Treizièmes Rencontres d'Aubrac".
Type: Articles numériques
Auteur: VEG, Sebastian
Url: http://perspectiveschinoises.revues.org/5728?file=1
Article de Sebastian Veg dans le dossier intitulé "Fiction utopique et examen critique" de la revue "Perspectives chinoises" (n° 2007). Introduction de l'article : "La nouvelle qui ouvre la « trilogie des âges » de Wang Xiaobo est aujourd’hui devenue une véritable œuvre culte, notamment parmi les étudiants chinois. Le succès d’un texte qui lie l’envoi à la campagne des « jeunes instruits » à un « âge d’or » de libération sexuelle dans la nature, est certainement en partie imputable à sa dimension scandaleuse ; il recèle toutefois aussi un discours d’une ironie redoutable envers l’utopie agraire maoïste, associée à une régression dans l’animalité. De ce point de vue, Wang Xiaobo se place plutôt du côté d’une réflexion critique, incitant les intellectuels à abandonner les utopies politiques et à s’engager dans la société. Son approche volontiers polémique, rejetant la sacralisation des souffrances passées, a ainsi ouvert un espace indispensable de discussion sur la Révolution culturelle, possible seulement dans le domaine littéraire."
Type: Niveau Doctorat
Public cible: Vidéos pour un public de plus de 18 ans
Type: Niveau Master
Public cible: Vidéos pour un public de plus de 18 ans
RACINE, Jean-Luc. "Entre fiction et mémoire : l'écriture de la Révolution culturelle dans "L'Âge d'or" de Wang Xiaobo", in "Présences du passé. Mémoires et sociétés du monde contemporain", Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n° 1168, 2007, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/FR/_video.asp?id=1168&ress=3624&video=95390&format=68#15234
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
Le réalisateur de cette ressource audiovisuelle (documentaire audiovisuel, enregistrement audiovisuel, ...) est ESCoM (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias) à la FCMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme) , Vendredi 30 novembre 2007 au Samedi 1er décembre 2007 - Musée du quai Branly, Paris.
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
"Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/"
Lien: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/"
Titre: Analyse de la conférence « Entre fiction et mémoire : l'écriture de la Révolution culturelle dans l'Age d'or de Wang Xiaobo » dans le colloque "Présences du passé. Mémoires et sociétés du monde contemporain"
Sous-titre: Mémoires du communisme
Langue(s): Français
Type: Analyses de base de l'objet média
Comment citer: SYLVESTRE, Isabelle. Analyse du colloque «Présences du passé. Mémoires et sociétés du monde contemporain». Analyse de la vidéo source non découpée « Entre fiction et mémoire : l'écriture de la Révolution culturelle dans l'Age d'or de Wang Xiaobo », 2011, Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°1168, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/FR/_video.asp?id=1168&ress=3624&video=95394&format=68#
Id analyse: fa806815-7eb5-4421-9c88-ab93f84eb7c9
Id vidéo: 1ecc6581-c409-4e15-983e-0416a70c71a4
Dans cette conférence, par le biais d'exemples d'écrivains chinois exilés, Sébastian VEG souligne l'intérêt de l'écriture fictionnelle pour faire surgir une mémoire censurée, comme dans le cas de la Révolution culturelle en Chine. Peut être vue dans le cadre de cours concernant les liens entre écriture, censure et mémoire, ou sur la Révolution culturelle chinoise comme mémoire problématique.